Sélectionner une page

Aujourd’hui est la dernière journée allouée aux directeurs généraux de la LNH pour lancer des offres qualificatives aux joueurs qui sont des agents libres avec restriction. Sur ce front, des informations venant de Chicago laissent croire que leur DG Stan Bowman ne fera pas d’offre qualificative à leur attaquant Anthony Duclair.

Anthony Duclair, 22 ans, est un ailier gauche qui a été acquis des Coyotes de l’Arizona plus tôt cette année. Il a inscrit 23 points en 56 parties cette saison (15 en Arizona et 8 à Chicago). L’information comme quoi Anthony Duclair ne recevra peut-être pas d’offre qualificative provient de Scott Power, journaliste à The Athletic. En plus de Duclair, les Hawks laisseraient aller Tomas Jurco, Michael Chaput et Adam Clendening.

Toujours selon Power, Stan Bowman aurait tenté d’échanger Duclair durant l’entre-saison, mais en vain. Ceci montre un indice de la valeur actuelle du joueur natif de Pointe-Claire sur le marché des joueurs. Il est toutefois envisageable de penser qu’une des 30 autres équipes de la ligue pourraient tenter sa chance avec le jeune ailier en lui offrant un contrat sur le marché des joueurs autonomes.

L’historique intéressant de Duclair

Marc Bergevin, le directeur général des Canadiens de Montréal, pourrait être un de ceux qui voudraient offrir un essai à Duclair. Ce dernier demeure un ailier potable doté d’une bonne rapidité, mais il devra s’améliorer surtout au niveau de la constance de son jeu. Malheureusement pour lui, sa période d’évaluation avec Chiacgo s’est arrêtée suite à ce contact avec Brad Marchand lors d’un match contre les Bruins, en fin de saison.

Il demeure que Duclair a produit généralement partout où il est passé. Au niveau junior, il a été un joueur électrisant pour les Remparts de Québec. Son séjour dans la Vieille Capitale a culminé avec une récolte de 99 points en 59 matchs lors de la saison 2013-2014. Il a aussi amassé 53 points lors de ses 99 premiers matchs dans la LNH, avec les Rangers de New York et les Coyotes de l’Arizona. Sa production a légèrement décliné par la suite, mais il est important de rappeler que Duclair n’a que 22 ans.

De plus, à Montréal, il retrouverait un complice de longue date en Max Domi. Le nouveau-venu, acquis des Coyotes en échange d’Alex Galchenyuk, a déjà connu d’excellents moments en compagnie du jeune Québécois. Par exemple, les deux joueurs ont été compagnons de trio lors de leurs participations à des tournois internationaux avec Équipe Canada. Ils ont aussi joué ensemble en Arizona lors de la saison 2015-2016, la meilleure en carrière des deux principaux intéressés.

Selon Dobber Sports, Duclair a joué avec Domi environ 40% de son temps lors de cette campagne. Justement, 26 de ses 49 points (53% de sa production cette année) ont été amassés en jouant avec le fils du célèbre pugiliste. Cette combinaison a déjà fonctionné autrefois et pourrait se remettre en marche dans des conditions plus favorables, à Montréal.

Ainsi, malgré l’abondance d’ailiers à Montréal, son ajout pourrait bien apporter un élément positif à l’attaque des Canadiens. À 22 ans, il cadrerait dans le noyau actuel du Tricolore et dans le cas où il retrouverait sa chimie avec Max Domi, le joueur et l’organisation en sortiraient grands gagnants.