Repêchage LNH 2019 – Matthew Boldy

Repêchage LNH 2019 – Matthew Boldy

Matthew Boldy, un ailier gauche au talent offensif très intéressant, figure parmi les joueurs les plus convoités du repêchage 2019 en raison de sa versatilité. Il est un incontournable lorsque vient le temps d’évaluer les espoirs les plus complets qui seront disponibles le 21 juin prochain.

MATTHEW BOLDY
Ailier gauche, États-Unis
6pi2 | 187 lb | 5 avril 2001US-NTDP, USHL
9e patineur en Amérique du Nord

Parmi les meilleurs attaquants du prochain repêchage qui sont fiables dans les deux sens du jeu, nous retrouvons Matthew Boldy. Cet ailier profitant d’un gabarit intéressant s’implique sans hésiter dans tous les aspects du jeu, démontrant qu’il est capable d’être menaçant en zone offensive tout en réussissant aussi des jeux très importants pour défendre son territoire.

Sans aucun doute, les formations de la LNH qui voient Matthew Boldy dans leur soupe doivent être nombreuses. C’est bien simple, les outils qu’il a en poche déjà lui assure un avenir plutôt encourageant en termes de qualité de joueur de hockey. Toute l’année, il s’est démarqué offensivement, mais aussi pour freiner les attaques adverses et aider son équipe à protéger l’avance des siens, évoluant entre autres avec Alex Turcotte qui est lui-aussi très bon à ce chapitre. Le fait qu’il puisse être difficile à affronter dans sa zone, combiné à ses habiletés de grande qualité en attaque, font de lui un joueur sur lequel les entraîneurs peuvent compter à tout moment dans un match. Il fournit un effort constant dans les deux sens du jeu, ne prenant pas à la légère l’implication défensive qu’il doit fournir pour aider son équipe. Il utilise son physique pour séparer les adversaires de la rondelle ou pour se jeter devant les tirs pour les bloquer. Une bonne utilisation de son bâton et son positionnement adéquat lui servent à enrayer les lignes de passes continuellement. Il s’agit là d’une belle progression pour celui qui n’était pas tout à fait reconnu pour être si bon défensivement auparavant. Sa rapidité sur patins pour sa taille l’aide à effectuer de la pression sur les porteurs du disque. Sur l’aspect offensif du jeu, l’ailier est capable de pièces de jeux spectaculaires. Il a des mains fluides, parmi les meilleures du repêchage, qui lui permettent un contrôle de la rondelle très efficace. Son tir est excellent, celui des poignets étant décoché rapidement et avec beaucoup de précision. L’américain est très intelligent en zone offensive, étant apte à prendre possession des espaces libres et de se donner en option pour ses coéquipiers qui ont la rondelle. Il est aussi très rapide dans ses réactions afin de prendre les retours de lancers devant le filet adverse, ou tout simplement en faisant dévier les tirs grâce à une excellente coordination entre ses yeux et ses mains. Il ne faudrait pas oublier de mentionner à quel point Boldy peut déculotter certains défenseurs à un contre un lorsqu’il attaque le territoire ennemi. Il peut être créatif dans sa sélection de manoeuvres par moment. Il réussit aussi une tonne de feintes qu’il amorce sur son revers, un aspect qu’il maîtrise très bien avec l’aide de son agilité sur patins et de ses changements de direction en possession du disque.

Il y a une comparaison de joueur qui circule depuis quelque temps pour décrire Matthew Boldy et il s’agit de Marian Hossa. Sans être une copie exacte de Hossa, les similitudes existent bel et bien le style de jeu des deux patineurs. Ils travaillent et s’impliquent autant en attaque qu’en défensive, profitent de mains habiles et d’une créativité qui peut surprendre pour leur taille respective et ils peuvent autant passer que tirer la rondelle. Leur impact dans une rencontre va au-delà des points. Pour devenir un joueur menaçant dans la LNH, Boldy devra travailler sa constance dans les performances. C’est un problème récurrent chez les jeunes de son âge, mais grâce à une belle progression générale de son jeu en 2018-19, on peut s’attendre à le voir réussir à améliorer cet aspect et obtenir du succès chez les professionnels éventuellement.

Montage de la saison 2018-19 de Matthew Boldy
Repêchage LNH 2019 – Trevor Zegras

Repêchage LNH 2019 – Trevor Zegras

La cuvée 2019 du repêchage de la LNH réserve plusieurs options intéressantes pour les formations à la recherche d’un joueur de centre. Parmi la liste, nous retrouvons Trevor Zegras, un joueur qui possède une vision extraordinaire et une intelligence sur la glace qui est élite.

TREVOR ZEGRAS
Centre, États-Unis
6pi | 168 lb | 20 mars 2001
US-NTDP, USHL
6e patineur en Amérique du Nord

Ceux qui ont suivi les activités du Programme de développement américain des moins de 18 ans cette année connaissent très bien Trevor Zegras. Ce jeune joueur de centre aux mains habiles déborde de créativité et sait mettre son talent au profit de ses coéquipiers. Lorsque son coéquipier Jack Hughes était absent cette saison, c’est souvent vers lui que l’attention était portée afin de prendre les choses en main en attaque.

Trevor Zegras a su attirer le regard de bien des amateurs de hockey cette année, particulièrement en deuxième moitié de saison. La raison est fort simple, le talentueux attaquant aime créer des séquences de jeu spectaculaires qui font parler. Sur le plan du divertissement, il est ce type de joueur qui pourrait éventuellement attirer les foules au niveau professionnel en raison de sa créativité très impressionnante. Zegras est avant tout un fabricant de jeu et potentiellement il pourrait un jour devenir le meilleur de ce repêchage à ce chapitre. Sur la glace, il sait repérer les moments où il peut utiliser ses mains pour déjouer l’adversaire, profitant d’une vision du jeu qui est exceptionnelle. Lorsqu’il décide de le faire, il manoeuvre à sa guise en territoire ennemi, entraînant avec lui la pression adverse avant d’effectuer une passe à un coéquipier qui s’est libéré. À un contre un, il y a de bonnes chances qu’il ridiculise le défenseur qui tente de le contenir. Il est un bon patineur sans toutefois être le plus rapide, étant particulièrement bon dans son temps de réaction afin de bouger en zone restreinte. Sa vision du jeu en offensive est parmi les meilleures du repêchage 2019 et il en fait la démonstration régulièrement. Il tente des jeux que bien peu de joueurs oseront ou penseront à faire tout en gardant un taux de réussite ridiculement haut. L’expression ″avoir des yeux tout le tour de la tête″ prend tout son sens avec Zegras qui est capable de noter la présence de ses coéquipiers autour de lui et de minimiser certains risques reliés à son style de jeu audacieux. Il réussit d’ailleurs sans problème plusieurs passes sans regarder. Dans les situations d’avantage numérique, il est une menace constante et il utilise très bien l’espace disponible pour créer des chances de marquer à ses coéquipiers. On pourrait aller jusqu’à dire qu’à l’intérieur de la zone offensive, il est dans la discussion pour le joueur le plus menaçant parmi ceux disponible le 21 juin prochain. Il est bon à ce point!

Trevor Zegras ne possède peut-être pas le plus gros gabarit, mais il n’hésitera pas pour autant à s’impliquer physiquement, notamment le long des rampes. Bien qu’il démontre une compréhension du jeu élite, il devra continuer à améliorer le côté défensif du joueur qu’il est et apprendre à bien compensé le fait qu’il ne soit peut-être pas imposant physiquement. Son tir est assez bon, mais il ne l’utilise probablement pas assez. Un choix de jeux plus diversifié entre les passes et les lancers au filet pourrait causer de sérieux ennuis aux défenseurs qui l’affrontent. Avec la confiance qu’il affiche et ses habiletés incroyables avec la rondelle, l’américain a tout les outils nécessaires pour aspirer à devenir un centre de premier trio dans la LNH  et il sera sans aucun doute l’un des espoirs les plus divertissants à suivre au cours des prochaines années.

Montage de la saison 2018-19 de Trevor Zegras
Repêchage LNH 2019 – Ryan Suzuki

Repêchage LNH 2019 – Ryan Suzuki

Le tour d’horizon des meilleurs espoirs du repêchage 2019 de la LNH se poursuit cette fois-ci avec Ryan Suzuki, un joueur de centre au potentiel offensif très intéressant.

RYAN SUZUKI
Centre, Canada
6pi | 172 lb | 28 mai 2001
Barrie, OHL
18e patineur en Amérique du Nord

Ça ne date pas d’hier que Ryan Suzuki est considéré comme un joueur prometteur au hockey. Le premier choix au total dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario en 2017 est un formidable fabricant de jeu et il en a fait la démonstration au cours des dernières années. Peu importe où il se retrouve dans les différents classements, tous s’entendront pour dire qu’il possède plusieurs outils qui l’aideront à se rendre à la LNH.

Ryan Suzuki représente l’un des plus beaux espoirs du prochain repêchage lorsqu’il est question des fabricants de jeu. Vraiment, son talent de passeur est tout près d’être considéré élite. Sa vision et son sens du jeu sont ses qualités prédominantes, ce qui lui permet d’être menaçant en possession du disque en zone offensive. Ces deux atouts l’aident grandement à voir le jeu se développer en avance et agir en conséquence plus rapidement que le fait la moyenne des joueurs. Lorsqu’il contrôle la rondelle, il peut faire preuve d’une grande patience pour permettre à ses coéquipiers de se positionner pour ensuite obtenir des lignes de passes idéales. Le joueur de centre réussit aussi à distribuer le disque dans des situations plus à risque. Il possède un contrôle de la rondelle très fluide et parfois démontre une belle créativité, étant capable de feinter sans problème pour se créer de l’espace et embêter les défenseurs adverses. Jusqu’ici, on aurait l’impression de lire une description de son frère Nick, l’espoir des Canadiens de Montréal. Toutefois, il existe des différences entre les deux sur la patinoire. Ryan est un superbe patineur, meilleur que son frère. Il profite entre autres d’une grande agilité, ce qui l’aide dans ses déplacements et ses changements de directions. Il ne faut pas négliger qu’il est aussi plutôt rapide. Sa vision et son coup de patin lui permettent d’être excellent dans le jeu de transition, se démarquant notamment pour les entrées et sorties de zones contrôlées. Contrairement à Nick, son tir n’est peut-être pas aussi menaçant en général, mais il demeure tout de même assez bon en termes de précision. Le jeu défensif du jeune Suzuki semble sous-estimé par certains. Encore une fois, son excellent sens du jeu l’aide grandement à bien se positionner et à lire adéquatement les situations qui se déroulent devant lui. Son anticipation l’aide à intercepter des passes en zone défensive ou encore à subtiliser le disque directement du porteur. Il met l’effort nécessaire pour effectuer de bon repli et presser les attaques adverses.

Personne ne doute du talent que possède Ryan Suzuki. Il pourrait réellement devenir l’un des meilleurs fabricants de jeu de ce repêchage. Cependant, un aspect du jeu de Suzuki dérange certains observateurs et il s’agit de son habitude à préférer le jeu en périphérie. Il n’est pas celui que vous croiserez souvent en l’intérieur de la zone dangereuse, soit la partie entre les cercles des mises en jeu. Toutefois, lorsqu’il décide de le faire, il est capable de bien s’aventurer dans cette partie payante de la patinoire, notamment en gagnant les espaces libres grâce à l’aide de ses excellentes mains. On l’accuse parfois à tort de ne pas avoir un bon tir quand en fait c’est surtout qu’il ne l’utilise pas assez. Il est devenu quelque peu prévisible dans sa préférence à passer plutôt que de tirer. En devenant plus fort, en se salissant le nez un peu plus et en faisant confiance un peu plus à son tir, Suzuki pourrait devenir un vrai bon centre offensif chez les professionnels.


Montage de la saison 2018-19 de Ryan Suzuki



Repêchage LNH 2019 – Cole Caufield

Repêchage LNH 2019 – Cole Caufield

Afin de poursuivre notre couverture des meilleurs espoirs de l’encan 2019 de la LNH, notre regard se tourne maintenant vers l’un des meilleurs marqueurs de buts qui sera disponible en Cole Caufield.

COLE CAUFIELD
Ailier droit, États-Unis
5pi7 | 157 lb | 2 janvier 2001
US-NTDP, USHL
8e patineur en Amérique du Nord

Marquer des buts. C’est la chose que Cole Caufield sait faire de mieux au hockey et inutile de dire qu’il le fait très bien. Cette saison, il aura inscrit pas moins de 72 buts en 64 parties au coeur du Programme de développement américain des moins de 18 ans, éclipsant facilement la marque de 55 en 60 matchs réussie par Auston Matthews en 2014-15. Il a aussi inscrit 14 de ses buts en sept parties au tournoi U18 en avril dernier, égalant le record d’Alexander Ovechkin. Ce qu’il a accompli cette saison est tout simplement exceptionnel. Littéralement, le jeune espoir est déjà toute une machine à scorer!

Il ne faut pas juger Caufield que par sa taille, lui qui fait 5’7″. Il est une vraie menace en raison de ses grandes habiletés en zone offensive. Évidemment, pour inscrire 72 buts dans une saison, il faut posséder un bon tir et c’est le cas pour lui. Son tir des poignets est vraiment dans une classe à part, que ce soit pour la vitesse à laquelle il peut dégainer ou encore la précision. Son tir est vif et ne laisse que peu de chance aux gardiens qu’il affronte à son âge. Il marque des buts de plusieurs façon en profitant aussi de son agilité sur patin. Lorsque le jeu est installé en zone offensive, il sait flairer les situations dangereuses et se mettre en disponible pour la réception de la passe. Quand il y a un retour de lancer, il peut rapidement positionner son corps de la bonne manière pour maximiser les chances de bien récupérer la rondelle et tirer au filet. Il est tout simplement un marqueur de buts naturel qui sait tirer profit de ses qualités. En plus de son lancer, son contrôle de la rondelle est vraiment parmi les meilleurs de ce repêchage. Pas nécessairement en termes de feintes effectuées, bien qu’il sache en faire, mais tout simplement lorsqu’il se déplace sur la patinoire ou encore lorsqu’il reçoit une passe d’un coéquipier. Il réussit à contrôler la rondelle facilement dans des situations où plusieurs autres joueurs en perdraient la possession. Il peut aussi faire mordre les défenseurs avec des feintes de tirs très bien effectuées. De plus, ne vous fiez pas aux chiffres (28) lorsqu’il est question des passes récoltées cette saison. L’attaquant sait bien repérer les bonnes opportunités et remettre adéquatement la rondelle à ses coéquipiers. Cette saison, il faisait partie d’une formation qui comptent plusieurs fabricants de jeu exceptionnels, évoluant principalement à la droite de Jack Hughes. Il était l’homme de confiance pour compléter les manoeuvres de son joueur de centre. Il ne faudrait pas prendre à la légère le fait qu’il a toutes les habiletés nécessaires pour faire rouler le disque en zone offensive ou de servir de savantes passes à ses coéquipiers. En plus d’être relativement rapide sur patin, Caufield possède une soif de victoire assez notable. Il ne recule pas face au jeu physique et aime aller dans les endroits payants sur la patinoire. Défensivement, il fait un bon usage de son coup de patin et de son bâton pour être efficace à fermer les lignes de passes et causer des revirements avant d’amorcer le jeu de transition.

Les inquiétudes face à la taille de Cole Caufield sont justifiées car plusieurs joueurs de sa taille qui ont repêchés dans le passé n’ont su transposer leur style de jeu chez les professionnels, notamment en raison du jeu plus physique. Cependant, ses qualités offensives sont indéniable à un point tel que nous pouvons réellement nous attendre à un joueur similaire à un Alex DeBrincat une fois qu’il fera le saut chez les professionnels. On pourrait même dire que Caufield est un meilleur patineur que DeBrincat ne l’était au même âge. En devenant plus fort physiquement et en continuant d’améliorer son jeu défensif, il deviendra un jour un élément important de l’équipe qui le repêchera le 21 juin prochain.

Compilation de la saison 2018-19 de Cole Caufield

Repêchage LNH 2019 – Alex Turcotte

Repêchage LNH 2019 – Alex Turcotte

Nous poursuivons notre tour d’horizon des plus bels espoirs de l’encan 2019 de la LNH avec un joueur de centre qui fera l’envie de plusieurs formations, soit Alex Turcotte.

ALEX TURCOTTE
Centre, États-Unis 
5pi11 | 194 lb | 26 février 2001
US-NTDP, USHL
 
4e patineur en Amérique du Nord

Alex Turcotte est demeuré dans l’ombre cette saison, notamment en raison d’une blessure assez importante à la hanche qui l’a tenu à l’écart pour une bonne partie de l’année. Toutefois, lorsqu’il a été en uniforme pour sa formation, il a été sans contredit l’un des espoirs les plus dominant du repêchage 2019. En deuxième moitié de saison, il a notamment grimper dans la plupart des classements, solidifiant ainsi les chances que son nom soit appelé parmi les 10 premiers le 21 juin prochain.

Alex est le fils d’Alfie Turcotte, une figure connue des plus vieux partisans des Canadiens alors qu’il a été un choix de première ronde de l’équipe en 1983. Sur la glace, il est ce type de joueur dont tous les entraîneurs raffolent en raison de son acharnement et de ses qualités défensives importantes. Il est tout simplement impliqué dans toutes les sphères du jeu, ne ménageant aucun effort pour aider sa formation à gagner des matchs. Sur le plan offensif, il est définitivement complet. Il possède une excellente vision du jeu, sait se montrer patient en possession du disque afin que ses coéquipiers se libèrent pour l’option de passe et peut utiliser un bon tir à tout moment. Son lancer est vraiment bon, que ce soit des poignets ou encore frappé. Il profite aussi de mains fluides, étant apte à contrôler le disque en zone restreinte sans trop de difficultés. Ne vous surprenez pas à le retrouver près du filet adverse à certains moments car il n’hésite jamais à se diriger dans les zones payantes malgré le risque d’y recevoir des coups de ses adversaires. De plus, Turcotte est un excellent patineur, plutôt solide sur ses patins en plus d’être rapide. Son jeu de pied est particulièrement bon et il n’hésite pas à demeurer en mouvement afin d’avoir un bon positionnement le plus rapidement possible sur la patinoire. Sa compréhension du jeu lui permet d’être efficace dans les deux sens de la surface glacée, surtout en territoire défensif où il sait bien gérer l’espace contre le porteur du disque. Il tire son épingle du jeu au niveau des mises en jeu, un aspect qu’il approche avec beaucoup de sérieux. La cerise sur la gâteau dans son cas est réellement son intensité et son acharnement. De posséder autant de qualités importantes et de compléter le tout par une éthique de travail impeccable sur la glace, c’est ce qui le rend si attrayant pour le futur d’une formation de la LNH.

Turcotte fait partie de la liste de joueurs qui ont le potentiel de devenir un centre de premier trio complet dans la LNH suite à un bon développement lors des prochaines saisons. Bien qu’il soit déjà relativement près d’avoir ce qu’il faut pour faire le saut chez les professionnels, il devra continuer de travailler la vitesse d’exécution en zone offensive. C’est peut-être l’amélioration qui fera la différence entre être un centre de premier plan ou simplement un bon deuxième.

Montage de la saison 2018-19 d’Alex Turcotte