Le cas Nylander : où pourrait-il aboutir?

Le cas Nylander : où pourrait-il aboutir?

Toujours sans contrat, le jeune attaquant des Leafs William Nylander n’a toujours pas mis le patin sur la glace cette saison. L’agent libre avec restriction serait trop gourmand pour Kyle Dubas alors qu’il souhaiterait obtenir un salaire dépassant les 8 millions de dollars par saison. Les négociations n’ayant toujours pas mené vers une entente après déjà 12 parties de jouées au calendrier régulier, l’option d’une transaction est de plus en plus envisageable dans les 2 camps. Avec une offensive talentueuse qui performe très bien, et le jeune Kasperi Kapanen qui impressionne durant l’absence de Nylander, c’est du côté de la défensive que les Maple Leafs ont besoin de renfort. Nylander pourrait bien être la pièce maitresse leur permettant d’acquérir le défenseur droitier tant convoité. Mais ce renfort, il pourrait venir d’où?

Selon plusieurs experts, une douzaine d’équipes ce seraient montrées intéressées par les services de l’attaquant de 22 ans, alors qu’on aurait également aperçu Kyle Dubas dans une multitude d’arénas où les Leafs n’y jouaient pas. À noter que Nylander a jusqu’au 1er décembre pour s’entendre sur un nouveau contrat s’il souhaite jouer en 2018-2019. Ça commence donc à chauffer dans les 2 clans.

Parmi les rumeurs de transaction à son sujet, les Hurricanes de la Caroline seraient intéressés à ajouter du talent offensif pour appuyer le premier trio de Ferland, Aho et Teravainen qui performe au dessus des attentes en ce début de saison. Le nom du défenseur de 23 ans Brett Pesce ainsi que celui de Justin Faulk reviennent souvent dans les discussions, alors qu’évidemment, il en faudra plus pour que les Leafs transigent Nylander. Ayant plus de 15 millions de disponibles sur leur masse salariale, les Hurricanes n’auraient probablement pas de problème à donner au dessus de 7 millions par saison à Nylander.

Les Flames de Calgary possèdent également des atouts qui pourraient intéresser les Leafs en défensive. Avec les jeunes Juuso Valimaki, Noah Hanifin et Rasmus Andersson, Toronto pourrait bien y trouver un nom intéressant à ajouter à sa formation. Parions que les Flames salivent à l’idée de voir un Nylander aux côtés de Matthew Tkachuk. Par contre, l’espace sur leur masse salariale est bien maigre. Ils devront être créatifs et se débarrasser d’un lourd salaire s’ils souhaitent ajouter Nylander à leur formation.

Une autre équipe qui revient dans les rumeurs est Vegas. Les Golden Knights seraient très intéressés à ajouter de la jeunesse et du talent à leur offensive. On a toutefois du mal à comprendre qui pourrait intéresser les Leafs en retour alors que la défensive des Knights (surtout à droite) est bien peu reluisante. Ils disposent également de très peu d’espace sur leur masse salariale, ce qui rend cette destination encore moins possible.

Des formations comme San Jose et Los Angeles pourraient être intéressés par Nylander et ont un surplus de bons défenseurs droitiers, mais étant tous vieillissants, il serait surprenant que l’intérêt soit réciproque chez les Leafs. Quant aux Predators de Nashville qui ont un des meilleurs top 4 défensif de la ligue et qui bénéficieraient largement de l’arrivée d’un jeune attaquant de talent sur leur top 6 offensif, il semblerait que de « briser » leur quatuor n’est pas une option.

Avec l’arrivée de Tavares, l’émergence de Kapanen, et les jeunes vedettes Marner et Matthews qui voudront leur part du gâteau, l’option de transiger Nylander semble la meilleure dans le cas des Leafs sur le long terme. Toutefois, très peu d’équipes ont de bons jeunes défenseurs et encore moins d’équipes sont prêts à s’en départir. Il faudrait donc que les Leafs acceptent de « perdre » la transaction en terme de valeur, afin d’améliorer la défensive de l’équipe. Kyle Dubas se retrouve dans une position très peu enviable, soit celle de payer trop cher un attaquant qui n’est pas indispensable à son équipe, ou le transiger pour moins que sa réelle valeur marchande. Peu importe la conclusion de cette saga, on en saura plus dans les prochaines semaines!

Les recrues à surveiller en 2018-2019

Les recrues à surveiller en 2018-2019

Enfin! C’est ce soir que débute officiellement la saison régulière 2018-2019 de la LNH! Les 31 équipes ont tous dévoilé leur formation officielle de 23 joueurs qui débuteront l’année. Parmi ceux-ci, plusieurs recrues ont suffisamment impressionné leurs dirigeants pour se mériter un poste au sein du grand club. Certains seront limités aux fameux 9 matchs avant d’être retournés dans leur équipe junior ou dans la ligue américaine, alors que d’autres obligeront leurs patrons à les garder toute la saison. Voici donc toutes les joueurs recrues qui débuteront la campagne dans la LNH, et ceux qui seront particulièrement à surveiller.

RASMUS DAHLIN
Buffalo | Défenseur
C’est sans surprise que le 1er choix du dernier encan de la LNH débutera l’année à Buffalo. Pressenti comme le leader de la course au trophée Calder, il est le type de joueur vedette qui peut changer le visage d’une organisation comme celle des Sabres dès sa première année. Comparé à des noms comme Erik Karlsson et Nicklas Lidstrom, il ne faut toutefois pas s’attendre à le voir dans le haut de la liste des pointeurs chez les défenseurs de la ligue dès cette année. Complétant une paire avec Jake McCabe et jouant pour l’instant sur la deuxième unité d’avantage numérique, Rasmus aura besoin d’un peu de temps avant de sortir des chiffres offensifs qui s’approchent à ceux d’un Karlsson. Son impact se fera toutefois sentir dès maintenant!

ELIAS PETTERSSON
Vancouver | Centre
5ème choix au total du repêchage de 2017, Elias Pettersson pourrait réussir à devancer Dahlin dans la course au Calder selon plusieurs experts. Possédant un excellent flair offensif, il devra toutefois rapidement s’acclimater à son rôle de centre, lui qui n’a joué que 8 parties au centre la saison dernière en Suède. Il débutera la saison au centre d’un 2ème trio complété par Nikolay Goldobin et Loui Eriksson.

ANDREI SVECHNIKOV
Caroline | Ailier droit
Les Hurricanes fondent énormément d’espoir sur leur 1er choix du dernier encan (2ème au total). Les pooleurs l’ayant sélectionnés n’ont pas à avoir peur, Svechnikov ne retournera pas dans le junior cette année. Aux dires de son directeur-général Don Waddell, il n’a plus rien à apprendre du hockey junior et bénéficiera beaucoup plus d’une première saison complète dans le « show ». Il est actuellement à la droite du premier trio complété par Valentin Zykov et Sebastian Aho.

MIRO HEISKANEN
Dallas | Défenseur
Le 3ème choix au total du repêchage de 2017 est avec les Stars de Dallas pour y rester. Fortement apprécié par la direction, le défenseur gaucher de 19 ans a tout pour devenir un défenseur dominant dans le circuit Bettman. Ayant fortement impressionné lors du camp d’entraînement, Heiskanen sera un membre du top 4 défensif des Stars pour la saison en entier. Il débutera la saison aux côtés du vétéran Marc Methot.

JESPERI KOTKANIEMI
Montréal | Centre
Quelques mois à peine après avoir été repêché au 3ème rang par le Canadien, le jeune finlandais a réussi à forcer la main de Marc Bergevin avec ses performances lors du camp d’entraînement. Montrant déjà une assurance et une vision du jeu impressionnantes pour son jeune âge, on ne sait toutefois pas si le séjour de Jesperi sera limité à 9 parties. L’organisation pourrait être tentée de lui faire passer une saison dans la ligue américaine pour s’acclimater au style nord-américain, ou encore de le renvoyer une dernière saison en Finlande. Tout porte à croire que son jeu dans les premiers matchs dictera la décision du CH dans son cas. Il pivote actuellement un trio avec à ses côtés Jonathan Drouin et Joel Armia. Parions que ce dernier ne sera pas sur ce trio pour longtemps.

BRADY TKACHUK
Ottawa | Ailier gauche
Bien qu’il ne sera pas en uniforme jeudi lors du premier match de la saison en raison d’une blessure à l’aine, le 4ème choix au total du dernier encan s’est mérité une place dans la formation de 23 joueurs des Sénateurs d’Ottawa et devrait y demeurer pour la saison complète à moins d’une surprise ou d’un changement d’orientation complet de Pierre Dorion. Dans une équipe en reconstruction comme celle des Sénateurs, Tkachuk devrait être un excellent atout pour les années à venir. Déjà très apprécié de son entraîneur Guy Boucher, il a évolué aux côtés de l’excellent Mark Stone tout au long du camp d’entraînement et c’est avec lui, sur un des deux premiers trios, qu’on devrait le voir lors des premières parties.

CASEY MITTELSTADT
Buffalo | Centre
Il n’y a pas que Rasmus Dahlin qui attirera les foules à Buffalo dans les prochaines années. Casey Mittelstadt est une future vedette offensive et pourrait surprendre dès cette saison. Ayant amassé 6 points en 5 parties avec les Sabres à la fin de la saison dernière, Mittelstadt impressionne par ses talents offensifs. Toutefois, son jeu défensif laisse à désirer pour l’instant. C’est pour ça qu’il débutera la saison au centre du 3ème trio avec Okposo et Sobotka alors que c’est Berglund qui pivotera le 2ème trio. Ce n’est pas sans rappeler les débuts d’un certain Mitch Marner à Toronto, qui voyait son temps de jeu réduit en raison de son manque d’implication en défensive, mais qui s’est rapidement racheté avec sa production offensive impressionnante. Il y a fort à parier que Mittelstadt verra beaucoup d’action sur les 2 premiers trios cette saison.

MARTIN NECAS
Caroline | Centre
Les Sabres ne sont pas les seuls à aligner plus d’une recrue impressionnante cette saison, les Hurricanes aussi. En plus de Svechnikov, Martin Necas,19 ans est un autre attaquant à fort potentiel offensif qui débutera la saison dans la formation officielle de 23 joueurs. Présentement au centre du 2ème trio avec Teravainen et Ferland, Necas devrait voir assez d’action cette saison pour être considéré dans vos « Daily Fantasy ».

RYAN DONATO
Boston | Ailier gauche
Après 3 belles années universitaires à Harvard, le choix de 2ème ronde des Bruins en 2014 a fait le saut chez les pros à la fin de la dernière campagne, amassant un impressionnant total de 9 points en 12 parties. L’ailier de 22 ans amorcera la saison sur un 3ème trio avec Kuraly et Backes, mais il y a fort à parier que lui et Danton Heinen s’échangeront du temps sur le top 6 tout au long de la saison. Un autre jeune attaquant qui offre de belles possibilités pour vos « Daily Fantasy ».

VALENTIN ZYKOV
Caroline | Ailier 
Les Hurricanes de la Caroline n’aligneront pas 1, pas 2, mais bien 3 joueurs recrues à talent exceptionnel en ce début de saison 2018-2019. En plus de Svechnikov et Necas, l’attaquant de 23 ans Valentin Zykov est fin prêt à laisser sa marque dans la grande ligue. Et c’est sur le premier trio qu’il obtiendra la chance de se faire valoir en début de campagne, avec Sebastian Aho et Svechnikov. Un attaquant bien peu sélectionné dans les différents pools de début de saison par les amateurs, mais qui pourrait être rapidement repêché au ballottage ou échangé contre un joueur moins performant, après seulement quelques parties.

Ils débuteront la saison dans la LNH :

Ducks d’Anaheim :
Sam Steel
Isac Lundestrom
Troy Terry
Maxime Comtois

Coyotes de l’Arizona :
Barrett Hayton
Ilya Lyubushkin

Bruins de Boston :
Ryan Donato
Urho Vaakanainen

Sabres de Buffalo :
Rasmus Dahlin
Casey Mittelstadt

Flames de Calgary :
Dillon Dube
Juuso Valimaki

Hurricanes de la Caroline :
Andrei Svechnikov
Martin Necas
Valentin Zykov
Warren Foegele

Blackhawks de Chicago
Henri Jokiharju
Dominik Kahun

Stars de Dallas :
Miro Heiskanen

Red Wings de Détroit :
Michael Rasmussen
Dennis Cholowski
Libor Sulak

Oilers d’Edmonton :
Evan Bouchard
Kailer Yamamoto
Ethan Bear

Wild du Minnesota :
Jordan Greenway

Canadiens de Montréal :
Jesperi Kotkaniemi

Rangers de New York :
Filip Chytil
Brett Howden
Alexandar Georgiev

Sénateurs d’Ottawa :
Brady Tkachuk
Maxime Lajoie
Alex Formenton
Colin White

Flyers de Philadelphie :
Mikhail Vorobyov
Anthony Stolarz

Blues de St-Louis :
Jordan Kyrou
Robert Thomas
Samuel Blais

Lightning de Tampa Bay :
Anthony Cirelli
Mathieu Joseph

Maple Leafs de Toronto :
Andreas Johnsson
Igor Ozhiganov

Canucks de Vancouver :
Elias Pettersson

Jets de Winnipeg :
Kristian Vesalainen

 

Bonne chance à ces « young guns ». Plusieurs seront à surveiller étroitement!

 

 

 

 

Erik Karlsson fait ses valises!

Erik Karlsson fait ses valises!

Ce n’est pas une surprise pour personne. Après les nombreuses rumeurs et discussions autour d’Erik Karlsson dans la dernière année, c’est finalement aujourd’hui que cette saga s’est conclue.

Erik Karlsson vient tout juste d’être échangé aux Sharks de San Jose en compagnie de Francis Perron.

En retour, les Sénateurs obtiennent un choix de 1e ronde en 2019 ou 2020, Chris Tierney (C), Dylan DeMelo (D), l’espoir Josh Norris, Rudolf Balcers et un choix de 2e ronde en 2021 (qui deviendra un choix de 1er tour si Karlsson signe avec les Sharks.)

Pool LNH – 5 joueurs de retour de blessures à surveiller

Pool LNH – 5 joueurs de retour de blessures à surveiller

Chaque année, plusieurs excellents joueurs voient leur saison écourtée par les blessures, au grand désarroi des poolers les ayant sélectionné. On vous propose aujourd’hui cinq joueurs ayant raté plus de 30 parties en 2017-2018 qui pourraient être très payants pour votre pool en 2018-2019, toujours dépendamment du rang où ils seront sélectionnés.

JEFF CARTER
Los Angeles | Centre
Projection 2018-19 : 75 parties – 27 buts – 32 passes – 59 points
Étant une sélection sûre à chaque saison, Carter a toutefois été contraint de jouer seulement 27 matchs (22 points) en 2017-2018 en raison d’une blessure à la cheville. Performant de façon constante d’année en année, il a cumulé 62 points ou plus à ses trois saisons précédentes. Contrairement à d’autres vedettes comme les Shattenkirk ou Schwartz, Carter n’est pas reconnu pour être souvent blessé. Avec l’arrivée d’un ailier de la trempe d’Ilya Kovalchuk au sein de l’organisation, il est fort à parier qu’ils feront la pluie et le beau temps sur l’avantage numérique avec un Anze Kopitar pour les compléter. Bien posté au centre du 2ème trio à égalité numérique, tout porte à croire que Jeff Carter s’avérera un excellent atout pour quiconque le sélectionnera dans son pool.

JOE THORNTON
San Jose | 
Centre
Projection 2018-19 : 75 parties – 12 buts – 39 passes – 51 points
Même si ses plus belles années sont derrière lui, le bon vieux Joe peut encore s’avérer un excellent choix dans un pool d’hockey. Limité à seulement 47 parties en 2017-2018 en raison de ses vieux genoux qui sont maintenant bien réparés et plus forts que jamais selon lui, il pourrait facilement cumuler plus de 50 points la saison prochaine s’il demeure en santé. Avec un nouveau contrat d’un an en poche, il voudra prouver qu’il est encore capable de faire marquer ses coéquipiers. On risque de le voir régulièrement au centre d’Evander Kane et Joe Pavelski qui ne sont pas de vilains marqueurs! Plusieurs poolers risquent de craindre son âge et la solidité de ses genoux, avec raison. Toutefois, si Thornton glisse lors de votre repêchage, il pourrait être un choix payant!

ZACH PARISE
Minnesota | Ailier gauche

Projection 2018-19 : 66 parties – 21 buts – 21 passes – 42 points
Ayant manqué le début de la saison 2017-2018 en raison d’une opération au dos, Parise a pris du temps à se remettre en marche lors de son retour au jeu en janvier 2018. Limité à seulement 42 parties au cours desquelles il a récolté un maigre 15 buts et 24 points, il a toutefois terminé la saison avec un excellent 17 points en 21 parties, avant de se fracturer le sternum au début des séries éliminatoires.  Maintenant bien rétabli de sa fracture au sternum, et ses problèmes de dos derrière lui, il est un excellent candidat pour rebondir cette saison s’il demeure en santé. À l’aile d’un Eric Staal qui a retrouvé tout son aplomb depuis son arrivée au Minnesota, Parise pourrait atteindre les 50 points comme il nous l’a démontré dans le passé.

KEVIN SHATTENKIRK
New York Rangers | 
Défenseur
Projection 2018-19 : 68 parties – 13 buts – 26 passes – 39 points
En santé, Shattenkirk représente un des meilleurs défenseurs offensifs de la ligue. Le problème est toutefois qu’il est rarement en santé. Ayant été à l’écart du jeu pour près de la moitié de la saison l’an dernier, il n’a pris part qu’à 46 matchs des Rangers de New York, récoltant 23 points. Opéré au genou en janvier, il a dû attendre une longue période de convalescence. Maintenant de retour sur patin depuis cet été, on s’attend à un Shattenkirk complètement rétabli pour le début du camp d’entraînement. S’il parvient à se tenir loin des blessures, comme il a été en mesure de le faire en 2016-2017, sa récolte offensive pourrait très bien s’apparenter à cette même saison où il a marqué 13 buts, 43 passes pour 56 points en 80 rencontres. Il faut tout de même rester prudent dans son cas en raison de sa fragilité. Une sélection hâtive pourrait venir vous hanter dans le cas d’une autre blessure, mais comme plusieurs poolers risquent d’en avoir peur, il pourrait être une très bonne sélection lorsque les meilleurs défenseurs seront sortis. Soyez patient!

ROBBY FABBRI
St.Louis | 
Ailier gauche
Projection 2018-19 : 68 parties – 18 buts – 22 passes – 40 points
Un des retours les plus attendus de la prochaine campagne est certainement celui de Robby Fabbri, qui a raté la dernière saison complète suite à une opération au genou. Ayant démontré de très belles habiletés à sa première saison et demie, on attend impatiemment le retour de Fabbri chez les Blues. Avec la possibilité qu’il joue sur le top 6 aux côtés de O’Reilly et Steen, ou même Schenn et Tarasenko, une belle saison s’offre à lui s’il se tient loin de l’infirmerie. Dans une saison complète, il ne serait pas étonnant de le voir franchir le 50 points. Comme tous les autres joueurs mentionnés dans cet article, il faudra toutefois être patient dans son cas. Certains poolers se fiant sur les statistiques de la dernière saison pour faire leurs choix risquent de l’oublier… ou d’en avoir peur. Dépendamment de la grosseur de votre pool et du nombre de rondes, il pourrait être un choix tardif solide.

Parmi les autres joueurs blessés en 2017-2018, il ne faut évidemment pas oublier les Ryan Ellis, Ryan Getzlaf et Mark Stone de ce monde qui connaîtront tous d’excellentes saisons s’ils demeurent en santé.

March Madness : Conseils paris jour 1

March Madness : Conseils paris jour 1

C’est demain (jeudi) à midi que débute officiellement la première ronde du NCAA March Madness 2018. Les gens de Mise-O-Jeu viennent à peine de dévoiler les paris disponibles pour la première ronde. Voici donc, des combinaisons de paris qui pourraient être payantes. À noter qu’il s’agit d’un tournoi où chaque année, l’imprévisible survient. On vous conseille donc de parier de petits montants puisqu’il est extrêmement difficile de parier sur cet événement. Comme la NCAA l’inscrit sur les différents sites où il est possible de créer un « bracket » : DON’T BET ON IT. On vous dit, you can bet on it, but don’t bet your house! 

Les duels dont les gagnants semblent déjà bien claires proposent des cotes très faibles. On vous conseille de faire au moins une combinaison de paris avec des choix sûrs pour minimiser vos pertes sur les paris plus agressifs!

Il serait très surprenant de voir Tennessee, Gonzaga, Kansas, Ohio State, Kentucky, Texas Tech, Michigan et Arizona perdre dès la première ronde. Mais il ne faut jamais dire jamais au March Madness.

OKLAHOMA VS RHODE ISLAND

Ayant passé très près d’atteindre le Sweet 16 l’an dernier avec pratiquement le même noyau que cette année, l’équipe de vétéran pourrait encore une fois jouer quelques matchs cette année. Quant à Oklahoma, ils ont perdus 11 de leurs 15 derniers matchs. Pour ces raisons, j’incluerais la victoire de Rhode Island dans une de mes combinaisons de paris. (Cotes de 1.55 sur MOJ, 1.60 sur la version mobile)

LOYOLA-CHICAGO VS MIAMI

Un des duels les plus intéressant de la première journée. Loyola-Chicago a l’équipe pour créer une surprise alors que Miami trouve souvent le moyen de gagner à la dernière seconde. Personnellement, je ne parierais pas sur cette partie puisque ça peut aller d’un côté comme de l’autre. Si vous avez une combinaison de paris très agressifs avec une petite mise, je n’aurais pas peur d’opter pour Loyola-Chicago avec une belle cote de 2.00 sur MOJ, 2.05 sur la version mobile.

NC STATE VS SETON HALL

Même si NC State est un excellent candidat au upset en première ronde, j’ai une forte impression que Seton Hall continueront sur leur lancée de fin de saison, alors qu’ils ont remporté 4 de leurs 5 derniers matchs, leur seule défaite étant en prolongation contre nul autre que Villanova, les favoris pour remporter ce tournoi. Mon choix personnel serait donc Seton Hall. (Cote de 1.55 sur MOJ, 1.60 sur la version mobile)

SAN DIEGO ST. VS HOUSTON

Mené par Rob Gray Jr, je vois Houston avec un grand potentiel de Sweet 16 cette année! Même si on dit San Diego capable de surprendre n’importe quelle équipe du tournoi, mon choix penche vers Houston en cette première ronde, avec une cote de 1.40 sur MOJ, 1.45 sur la version mobile

Bref, plusieurs duels de première ronde peuvent pencher d’un côté comme de l’autre et il y aura assurément des  surprises! Soyez prudent!