Erik Karlsson fait ses valises!

Erik Karlsson fait ses valises!

Ce n’est pas une surprise pour personne. Après les nombreuses rumeurs et discussions autour d’Erik Karlsson dans la dernière année, c’est finalement aujourd’hui que cette saga s’est conclue.

Erik Karlsson vient tout juste d’être échangé aux Sharks de San Jose en compagnie de Francis Perron.

En retour, les Sénateurs obtiennent un choix de 1e ronde en 2019 ou 2020, Chris Tierney (C), Dylan DeMelo (D), l’espoir Josh Norris, Rudolf Balcers et un choix de 2e ronde en 2021 (qui deviendra un choix de 1er tour si Karlsson signe avec les Sharks.)

Pool LNH – 5 joueurs de retour de blessures à surveiller

Pool LNH – 5 joueurs de retour de blessures à surveiller

Chaque année, plusieurs excellents joueurs voient leur saison écourtée par les blessures, au grand désarroi des poolers les ayant sélectionné. On vous propose aujourd’hui cinq joueurs ayant raté plus de 30 parties en 2017-2018 qui pourraient être très payants pour votre pool en 2018-2019, toujours dépendamment du rang où ils seront sélectionnés.

JEFF CARTER
Los Angeles | Centre
Projection 2018-19 : 75 parties – 27 buts – 32 passes – 59 points
Étant une sélection sûre à chaque saison, Carter a toutefois été contraint de jouer seulement 27 matchs (22 points) en 2017-2018 en raison d’une blessure à la cheville. Performant de façon constante d’année en année, il a cumulé 62 points ou plus à ses trois saisons précédentes. Contrairement à d’autres vedettes comme les Shattenkirk ou Schwartz, Carter n’est pas reconnu pour être souvent blessé. Avec l’arrivée d’un ailier de la trempe d’Ilya Kovalchuk au sein de l’organisation, il est fort à parier qu’ils feront la pluie et le beau temps sur l’avantage numérique avec un Anze Kopitar pour les compléter. Bien posté au centre du 2ème trio à égalité numérique, tout porte à croire que Jeff Carter s’avérera un excellent atout pour quiconque le sélectionnera dans son pool.

JOE THORNTON
San Jose | 
Centre
Projection 2018-19 : 75 parties – 12 buts – 39 passes – 51 points
Même si ses plus belles années sont derrière lui, le bon vieux Joe peut encore s’avérer un excellent choix dans un pool d’hockey. Limité à seulement 47 parties en 2017-2018 en raison de ses vieux genoux qui sont maintenant bien réparés et plus forts que jamais selon lui, il pourrait facilement cumuler plus de 50 points la saison prochaine s’il demeure en santé. Avec un nouveau contrat d’un an en poche, il voudra prouver qu’il est encore capable de faire marquer ses coéquipiers. On risque de le voir régulièrement au centre d’Evander Kane et Joe Pavelski qui ne sont pas de vilains marqueurs! Plusieurs poolers risquent de craindre son âge et la solidité de ses genoux, avec raison. Toutefois, si Thornton glisse lors de votre repêchage, il pourrait être un choix payant!

ZACH PARISE
Minnesota | Ailier gauche

Projection 2018-19 : 66 parties – 21 buts – 21 passes – 42 points
Ayant manqué le début de la saison 2017-2018 en raison d’une opération au dos, Parise a pris du temps à se remettre en marche lors de son retour au jeu en janvier 2018. Limité à seulement 42 parties au cours desquelles il a récolté un maigre 15 buts et 24 points, il a toutefois terminé la saison avec un excellent 17 points en 21 parties, avant de se fracturer le sternum au début des séries éliminatoires.  Maintenant bien rétabli de sa fracture au sternum, et ses problèmes de dos derrière lui, il est un excellent candidat pour rebondir cette saison s’il demeure en santé. À l’aile d’un Eric Staal qui a retrouvé tout son aplomb depuis son arrivée au Minnesota, Parise pourrait atteindre les 50 points comme il nous l’a démontré dans le passé.

KEVIN SHATTENKIRK
New York Rangers | 
Défenseur
Projection 2018-19 : 68 parties – 13 buts – 26 passes – 39 points
En santé, Shattenkirk représente un des meilleurs défenseurs offensifs de la ligue. Le problème est toutefois qu’il est rarement en santé. Ayant été à l’écart du jeu pour près de la moitié de la saison l’an dernier, il n’a pris part qu’à 46 matchs des Rangers de New York, récoltant 23 points. Opéré au genou en janvier, il a dû attendre une longue période de convalescence. Maintenant de retour sur patin depuis cet été, on s’attend à un Shattenkirk complètement rétabli pour le début du camp d’entraînement. S’il parvient à se tenir loin des blessures, comme il a été en mesure de le faire en 2016-2017, sa récolte offensive pourrait très bien s’apparenter à cette même saison où il a marqué 13 buts, 43 passes pour 56 points en 80 rencontres. Il faut tout de même rester prudent dans son cas en raison de sa fragilité. Une sélection hâtive pourrait venir vous hanter dans le cas d’une autre blessure, mais comme plusieurs poolers risquent d’en avoir peur, il pourrait être une très bonne sélection lorsque les meilleurs défenseurs seront sortis. Soyez patient!

ROBBY FABBRI
St.Louis | 
Ailier gauche
Projection 2018-19 : 68 parties – 18 buts – 22 passes – 40 points
Un des retours les plus attendus de la prochaine campagne est certainement celui de Robby Fabbri, qui a raté la dernière saison complète suite à une opération au genou. Ayant démontré de très belles habiletés à sa première saison et demie, on attend impatiemment le retour de Fabbri chez les Blues. Avec la possibilité qu’il joue sur le top 6 aux côtés de O’Reilly et Steen, ou même Schenn et Tarasenko, une belle saison s’offre à lui s’il se tient loin de l’infirmerie. Dans une saison complète, il ne serait pas étonnant de le voir franchir le 50 points. Comme tous les autres joueurs mentionnés dans cet article, il faudra toutefois être patient dans son cas. Certains poolers se fiant sur les statistiques de la dernière saison pour faire leurs choix risquent de l’oublier… ou d’en avoir peur. Dépendamment de la grosseur de votre pool et du nombre de rondes, il pourrait être un choix tardif solide.

Parmi les autres joueurs blessés en 2017-2018, il ne faut évidemment pas oublier les Ryan Ellis, Ryan Getzlaf et Mark Stone de ce monde qui connaîtront tous d’excellentes saisons s’ils demeurent en santé.

March Madness : Conseils paris jour 1

March Madness : Conseils paris jour 1

C’est demain (jeudi) à midi que débute officiellement la première ronde du NCAA March Madness 2018. Les gens de Mise-O-Jeu viennent à peine de dévoiler les paris disponibles pour la première ronde. Voici donc, des combinaisons de paris qui pourraient être payantes. À noter qu’il s’agit d’un tournoi où chaque année, l’imprévisible survient. On vous conseille donc de parier de petits montants puisqu’il est extrêmement difficile de parier sur cet événement. Comme la NCAA l’inscrit sur les différents sites où il est possible de créer un « bracket » : DON’T BET ON IT. On vous dit, you can bet on it, but don’t bet your house! 

Les duels dont les gagnants semblent déjà bien claires proposent des cotes très faibles. On vous conseille de faire au moins une combinaison de paris avec des choix sûrs pour minimiser vos pertes sur les paris plus agressifs!

Il serait très surprenant de voir Tennessee, Gonzaga, Kansas, Ohio State, Kentucky, Texas Tech, Michigan et Arizona perdre dès la première ronde. Mais il ne faut jamais dire jamais au March Madness.

OKLAHOMA VS RHODE ISLAND

Ayant passé très près d’atteindre le Sweet 16 l’an dernier avec pratiquement le même noyau que cette année, l’équipe de vétéran pourrait encore une fois jouer quelques matchs cette année. Quant à Oklahoma, ils ont perdus 11 de leurs 15 derniers matchs. Pour ces raisons, j’incluerais la victoire de Rhode Island dans une de mes combinaisons de paris. (Cotes de 1.55 sur MOJ, 1.60 sur la version mobile)

LOYOLA-CHICAGO VS MIAMI

Un des duels les plus intéressant de la première journée. Loyola-Chicago a l’équipe pour créer une surprise alors que Miami trouve souvent le moyen de gagner à la dernière seconde. Personnellement, je ne parierais pas sur cette partie puisque ça peut aller d’un côté comme de l’autre. Si vous avez une combinaison de paris très agressifs avec une petite mise, je n’aurais pas peur d’opter pour Loyola-Chicago avec une belle cote de 2.00 sur MOJ, 2.05 sur la version mobile.

NC STATE VS SETON HALL

Même si NC State est un excellent candidat au upset en première ronde, j’ai une forte impression que Seton Hall continueront sur leur lancée de fin de saison, alors qu’ils ont remporté 4 de leurs 5 derniers matchs, leur seule défaite étant en prolongation contre nul autre que Villanova, les favoris pour remporter ce tournoi. Mon choix personnel serait donc Seton Hall. (Cote de 1.55 sur MOJ, 1.60 sur la version mobile)

SAN DIEGO ST. VS HOUSTON

Mené par Rob Gray Jr, je vois Houston avec un grand potentiel de Sweet 16 cette année! Même si on dit San Diego capable de surprendre n’importe quelle équipe du tournoi, mon choix penche vers Houston en cette première ronde, avec une cote de 1.40 sur MOJ, 1.45 sur la version mobile

Bref, plusieurs duels de première ronde peuvent pencher d’un côté comme de l’autre et il y aura assurément des  surprises! Soyez prudent!

 

 

 

March Madness 2018 : c’est parti!

March Madness 2018 : c’est parti!

C’est ce soir que débute le tournoi de basketball universitaire le plus enlevant de l’année : LE MARCH MADNESS! Connaisseur ou pas, amateur de basket ou pas, tout le monde tentera de prédire l’imprédictible et de remplir un « bracket » parfait! Même si chaque année, l’avis et les prédictions des experts ne tiennent jamais bien longtemps, voici quelques informations à savoir afin de vous aiguiller dans l’élaboration de votre » bracket ».

À chaque année, plusieurs surprises viennent chambouler les prédictions de tout le monde, même les plus connaisseurs. Des « upsets », il y en aura. Et il risque d’y en avoir encore beaucoup cette année, surtout en avançant plus loin dans le tournoi. La première ronde ne devrait pas en surprendre beaucoup. Toutefois, dès la 2ème ronde, on verra des duels TRÈS intéressants et les positions (seeds) ne voudront plus rien dire!

LES GROSSES POINTURES

Parmi les équipes qui sont de très forts prétendants au titre, on retrouve évidemment les 4 équipes classées numéro 1 de leur divison (Virginia, Villanova, Xavier et Kansas).

Villanova est probablement l’équipe qui verra le plus d’amateurs parier sur leur victoire. Ils ont une efficacité offensive extraordinaire, autant sous le panier que derrière la ligne de 3 points, ont une profondeur que peu d’équipes ont et resteront dominant même en cas de blessure ou de sous performance d’un joueur clé. Parlant de joueurs clés, ils ont dans leur rang 2 nominés au « National Player of the Year » en Jalen Brunson et Mikal Bridges. Ils seront TRÈS difficiles à sortir, et c’est pourquoi ils sont également mon choix pour remporter le titre national!

On dit souvent que les défensives remportent des championnats. Si c’est le cas, Virginia possède d’excellentes chances de tout gagner sur son passage. Ils n’ont pas accordé plus de 68 points de toute la saison et ont tenu 13 adversaires sous la barre des 50 points! Selon plusieurs experts, le danger avec Virginia est leur manque de joueur pouvant faire la différence en fin de match.

Du côté de Xavier, l’offensive est maître mais la défensive n’a rien d’impressionnante. On devra marquer beaucoup de points afin d’espérer remporter le tournoi, mais c’est chose possible lorsque tu peux compter sur un des meilleurs joueur au pays en Trevon Bluiett dans tes rangs! S’il joue au sommet de sa forme, on pourrait bien voir cette équipe lors du Final Four. Toutefois, si une équipe défensive réussie à le stopper, le parcours de Xavier pourrait se terminer plus tôt que prévu!

Kansas nous a habitué à du basketball de qualité à chaque année avec un des meilleurs programme au pays, et ça pourrait continuer ainsi cette année avec un Devonte Graham au sommet de sa forme. Toutefois, le manque de profondeur sous le panier fait peur à plusieurs analystes. Des problèmes de fautes à Azubuike ou Lightfoot pourraient les mettre dans le pétrin assez rapidement! C’est leurs gardes et leur jeu derrière le périmètre qui risque de les amener très loin dans le tournoi!

La beauté du tournoi de cette année, c’est que les 4 équipes ci-haut ne sont VRAIMENT pas dans une classe à part et une tonne d’autres équipes moins bien classées pourraient venir jouer les troubles fêtes! On peut penser à Duke et Michigan State dans la « Midwest » qui ont d’excellentes chances d’atteindre le Final Four au détriment de Kansas. Ces 2 équipes ont 2 des meilleurs entraîneurs au pays, un fait qui n’est jamais à négliger en mars, dans un tournoi où le coaching peut faire une grande différence! Dans la portion « East », Purdue est un fort candidat au Final Four, avec un « bracket » qualifié de relativement facile par plusieurs (même si rien n’est facile au March Madness). Une équipe très complète, avec une offensive excessivement performante. Ma crainte est cependant leur fin de saison décevante où ils ont obtenu 5 victoires et 4 défaites à leurs 9 derniers matchs. Si tout se passe bien, on devrait les voir au Elite Eight, mais il sera très difficile de tasser Villanova pour atteindre le carré d’as! Dans la « South », attention à Cincinnati et leur défensive très difficile à jouer contre! Il ne serait vraiment pas surprenant de les voir atteindre le Final Four en défaisant Virginia! L’Ouest est probablement la division la plus difficile du tournoi. Une tonne d’équipe peuvent atteindre le carré d’as, outre Xavier, classé premier. Gonzaga et Michigan sont 2 équipes excessivement impressionnantes. Gonzaga cumule une fiche de 20-1 depuis Noël et Killian Tillie est en feu derrière la ligne de 3 points. Quant à Michigan, leur défensive excelle et ils ne perdent pratiquement jamais le ballon, profitant de chacune de leur possession de manière efficace! On place toutefois certaines craintes sur leurs gardes et leurs habiletés aux tirs de 3 points. N’oublions surtout pas North Carolina, les champions de l’an dernier, qui sont encore de sérieux prétendants! Attention à leur manque de profondeur qui pourrait leur faire mal plus tard dans le tournoi!

LES POSSIBLES SURPRISES

Personne ne possède la science infuse des brackets du March Madness et il est très difficile de prédire des surprises. Tout de même, voici quelques surprises, qui ne seraient pas si surprenantes que ça!

S’ils remportent leur match de « First Four » face à St.Bonaventure ce soir, les Bruins de UCLA pourraient être un candidat au upset en première ronde face à Florida si le garde Aaron Holiday joue comme il en est capable. Il peut renverser l’allure d’un match à lui seul. Le reste du 5 partant est également très solide pour supporter Holiday. Une surprise en première ronde est probable, mais il serait surprenant de les voir passer la 2ème ronde.

Providence pourrait être une autre équipe candidate à être « l’équipe cendrillon » de 2018. Toute équipe ayant réussie à arracher une victoire à Villanova peut faire peur. Mais avec Providence, c’est tout ou rien. Une équipe inconstante qui est capable du meilleur comme du pire. Si la version « meilleur » se présente, les Friars pourraient causer des surprises!

Classés #12 dans le Midwest, les Aggies de New Mexico State ont la défensive pour créer des surprises. Ils ont notamment vaincus Miami en saison. Avec la perte de Donte Grantham et la difficile fin de saison de Clemson, New Mexico State est en bonne posture pour surprendre en 1ère ronde. Ils pourraient ensuite affronter Auburn en deuxième ronde, qui eux-aussi connaissent des difficultés dernièrement.

Évidemment, tout cela est hypothétique et bien difficile à prédire, mais j’espère vous avoir outillé un peu plus pour la construction de votre bracket.

LE BRACKET POOL DES DÉPISTEURS

Pour joindre le pool des Dépisteurs sur CBS Sports, suivez ce lien : http://bit.ly/lesdepisteurs

Bon pool à tous! Nous vous reviendrons avec un article après chaque ronde afin de vous conseiller sur les possibilités de paris pour la ronde suivante!

 

À quoi peut-on s’attendre de Bergevin d’ici 15h?

À quoi peut-on s’attendre de Bergevin d’ici 15h?

Moins de deux heures avant la fermeture du marché des transactions dans la LNH. Est-ce que Bergevin a déjà terminé sa vente débarras avec les échanges de Plekanec et Jerabek dans les derniers jours ou nous prépare-t-il une surprise?

Si les partisans des Canadiens s’attendent à un coup d’éclat de la part de Bergevin, ils pourraient bien rester sur leur appétit. Max Pacioretty est énormément présent dans les rumeurs de transaction (notamment avec les Kings, les Panthers et les Ducks) et plusieurs partisans réclament son départ, ou du moins, des mouvements significatifs chez le CH aujourd’hui. Toutefois, il serait extrêmement surprenant de voir un échange majeur.

L’intérêt autour de Pacioretty à travers la ligue est bien réel, mais si le retour ne correspond pas à ce que recherche Bergevin, il attendra sans aucun doute à cet été avant de le transiger. Et selon les informateurs, le prix demandé est TRÈS élevé.

La seule possibilité de le voir quitter est si une équipe est prête à payer le juste prix pour s’assurer de ses services durant les deux prochaines séries éliminatoires au lieu d’une seule.

Alors, on s’attend à quoi aujourd’hui?

Antti Niemi, agent libre sans compensation à la fin de la saison, est un nom qui pourrait bouger d’ici 15h. Toutefois, la commotion cérébrale à Carey Price, confirmée par Claude Julien, réduit les chances de le voir partir.

Au niveau des défenseurs, quelques joueurs pourraient intéresser les équipes qui souhaitent ajouter de la profondeur en vue des séries. Morrow, Benn ou Schlemko sont parmi ceux-ci. Bergevin pourrait être tenté de les bouger pour grossir sa banque de choix au prochain repêchage.

Bref, il serait plutôt surprenant de voir un mouvement majeur aujourd’hui. On en saura plus d’ici 15h! Continuez de nous suivre d’ici-là alors que notre équipe est prête à réagir à toute annonce!