NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 14

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 14

La semaine 13 dans la NFL a été une semaine particulièrement étrange, tant en termes de performances (135 verges au sol pour Josh Allen!?) que de pointages (Jacksonville 6, Indianapolis 0), mais quelques blessures ont à nouveau retenu l’attention alors que Greg Olsen, A.J. Green et Christian Kirk ont vu leur saison prendre fin. James Conner et Matt Breida sont aussi sortis de leur duel amochés, si bien que certaines aubaines seront disponibles cette semaine dans le champ arrière.  En termes de construction d’alignement cette semaine, je pense que c’est une bonne semaine pour payer pour l’un des meilleurs ailiers rapprochés du circuit (voire même deux!) alors que les aubaines se font plus rares. Du côté des receveurs, on dirait que tous les receveurs vedettes de la ligue sont dans une position pour réussir alors que plusieurs bénéficient d’un duel particulièrement avantageux, que ce soit Antonio Brown à Oakland, Michael Thomas à Tampa Bay ou encore Devante Adams à la maison contre les Falcons. Malgré cela, ma stratégie cette semaine risque d’être de faire confiance aux valeurs sûres à la position de porteur et de tenter ma chance avec des receveurs moins dispendieux qui sont tout de même dans des positions très intéressantes.

Quarts-arrières

Patrick Mahomes (KC) – 7 000$ : Mahomes n’a plus besoin de présentation, mais il est particulièrement intéressant cette semaine parce que son pourcentage d’utilisation pourrait être très bas contrairement à l’habitude. L’affrontement contre la coriace défensive des Ravens n’a rien de facile, mais les Chiefs sont tout de même pressentis pour marquer près de 30 points. Baltimore joue généralement très rapidement en attaque, ayant le deuxième rythme offensif global et le plus rapide lorsqu’ils tirent de l’arrière. Je m’attends donc à un match très offensif à Kansas City. Philip Rivers (LAC) – 6 500$ : Le seul risque pour Rivers à mes yeux est qu’il ne soit plus sur le terrain au 4e quart en raison d’une trop grosse avance contre les Bengals. Ces derniers sont décimés par les blessures à des joueurs clés des deux côtés du ballon et se font traverser par toutes les offensives adverses. Pire encore, les Bengals doivent se taper le voyage vers la côte Ouest. Baker Mayfield (CLE) – 5 800$ : Une tendance observable depuis maintenant plusieurs semaines est qu’on peut battre la défensive des Panthers en l’attaquant par la voie des airs. Les Panthers sont particulièrement mauvais sur la route et le quart recrue a très bien performé lorsque mesuré à des défensives ordinaires jusqu’ici. Le combiner avec David Njoku vous permet en plus de dépenser beaucoup ailleurs. Dak Prescott (DAL) – 5 600$ : Prescott n’est pas la meilleure option pour les petits tournois (cash games) sur Draft Kings, mais pourrait être un rouage clé dans les tournois parce que son pourcentage d’utilisation risque d’être minime face aux Eagles.  La tertiaire des Eagles est encore très mal en point et dans un duel important, j’ai confiance que Prescott pourra réussir quelques jeux avec ses jambes pour approcher les Cowboys du titre de division.

Porteurs de ballon

Christian McCaffrey (CAR) – 9 300$ : McCaffrey atteint maintenant la sphère ou Todd Gurley a passé la majeure partie de la saison, celle où il doit être considéré à tous les matchs, peu importe son salaire. Le porteur de deuxième année compte maintenant huit touchés et plus de 800 verges à ses cinq derniers matchs, en plus de 36 passes captées. Je vois mal cette séquence s’interrompre contre Cleveland, qui accorde le huitième plus haut total de points aux porteurs adverses. Ezekiel Elliott (DAL) – 8 600$ : À ce point-ci de la saison et vu la situation des quarts-arrières à Washington, une victoire ici et les Cowboys seraient pratiquement assurés d’être champions de division. Les Eagles ont beaucoup ralenti contre le jeu au sol, n’ayant alloué qu’une performance de plus de 20 points (Saquon Barkley) lors de leurs huit premiers matchs, mais quatre en autant de matchs depuis leur semaine de congé. Outre l’attaque unidimensionnelle des Redskins lundi dernier, les porteurs des trois autres formations ont tous totalisé au moins 39 points Draft Kings contre Philadelphie. Aaron Jones (GB) – 7 200$ : On parle beaucoup d’Aaron Rodgers, mais Aaron Jones devrait aussi bénéficier du départ de Mike McCarthy. Malgré des performances très encourageantes, Jones a encore une fois dû partager le terrain 50/50 avec Jamaal Williams contre les Cardinals, un non-sens. McCarthy parti, je m’attends à ce que Jones soit beaucoup plus impliqué, surtout que les Falcons occupent le troisième rang dans la NFL pour le plus de points concédés aux porteurs adverses Philip Lindsay (DEN) – 6 300$ : Mon « joueur de la semaine » pour la semaine 13 figure à nouveau sur ma liste et encore une fois, son salaire est bien en-deçà de la valeur qu’il peur rapporter. Les 49ers ne sont pas mauvais contre la course, mais Lindsay joue tout simplement trop bien en ce moment. En trois matchs depuis la semaine de congé des Broncos, Lindsay a amassé 346 verges au sol seulement, en plus de cinq touchés. Denver croit encore aux séries et s’ils ont une chance d’y arriver, ça passera par le porteur recrue. Jeff Wilson Jr. (SF) – 3 800$ : Sorti de nulle part dimanche passé, Wilson profitera maintenant de la blessure à Matt Breida pour faire sa marque dans la NFL. Dans une saison perdue pour les 49ers, c’est l’heure pour les jeunes joueurs de se prouver et Wilson a bien commencé avec 134 verges sur 23 touches (15 courses, 8 réceptions). Depuis six matchs, Denver est intraitable au sol, mais l’implication de Wilson dans le jeu aérien (8 passes captées en 9 tentatives, pour 73 verges) lui donne un potentiel très intéressant. Justin Jackson (LAC) – 3 800$ : Un autre joueur qui devrait être très peu utilisé en tournois, Jackson a un potentiel énorme, surtout que l’entraineur-chef, Anthony Lynn, a mentionné vouloir reposer Austin Ekeler quelque peu. Ce dernier devrait être utilisé dans le jeu aérien, mais Jackson pourrait voir beaucoup plus d’action au sol, face à la pire défensive de la NFL contre la course.

Receveurs de passes

Keenan Allen (LAC) – 7 400$ : Les récentes performances d’Allen devraient le placer à un salaire plus élevé, mais ayant joué dimanche soir, le match contre Pittsburgh n’entre pas dans le calcul, au grand bonheur des parieurs! Allen a maintenant marqué un touché dans quatre matchs de suite et récolté au moins 18 points dans cinq de suite, ce qu’il n’avait fait qu’à deux reprises lors de ses sept premiers matchs. Amari Cooper (OAK) – 6 600$ : Et oui, un troisième Cowboy que je vous recommande cette semaine. La tertiaire des Eagles est en lambeaux et Cooper devrait être utilisé à toutes les sauces pour le placer dans les meilleures duels possibles. Cooper a été excellent à domicile depuis l’échange qui l’a envoyé à Dallas et je m’attends à une autre bonne performance de sa part. T.Y. Hilton (IND) – 6 300$ : C’est bien connu, Hilton connait plus de succès sur les terrains synthétiques. La différence est assez incroyable alors qu’en carrière, il amasse plus de 22 verges aériennes de plus par match disputé à l’intérieur et sa moyenne de touché par match double carrément. Le duel contre Johnathan Joseph est difficile, mais Andrew Luck lance tellement de ballons en sa direction (32 en 3 matchs) qu’il peut réussir le gros jeu à tout moment. Surveillez tout de même son état, il est ennuyé par une blessure à l’épaule. Courtland Sutton (DEN) – 4 500$ : Demaryius Thomas est parti, Emmanuel Sanders est blessé; qui reste-t-il à Denver pour attraper les passes de Case Keenum? Exactement, Sutton est le seul joueur digne d’intérêt dans cette offensive, mais à seulement 4 500$, un duel contre Ahkello Witherspoon est trop alléchant pour l’ignorer. Richard Sherman est encore excellent, mais il travaille exclusivement du côté gauche de la défensive, à l’opposé d’où Sutton court la majorité de ses tracés. Dante Pettis (SF) – 4 400$ : Après deux matchs de suite où il a été visé sept fois à chaque occasion, Pettis est maintenant bien en vue sur les radars fantasy, mais il continue d’être disponible à seulement 4 400$ sur Draft Kings. Les Broncos ont perdu Chris Harris et sont très vulnérables contre le jeu aérien. Certes, Marquise Goodwin sera de retour, mais dans une saison perdue, je m’attends à voir les Niners vouloir évaluer leurs jeunes joueurs. Attention tout de même, si Pierre Garcon joue, ça commence à faire beaucoup de receveurs pour ce dimanche. Zay Jones (BUF) – 4 200$ : Je n’ai pas recommandé de joueur des Bills depuis très longtemps, mais Jones me force la main. Après une prestation de 23 points contre les Jets avec Matt Barkley comme quart, Jones a suivi avec 25 points à Miami en captant les passes de Josh Allen. Certes, entre les deux affrontement, il n’a pu capté la seule passe tentée vers lui, mais c’était contre Jacksonville dans un match où Buffalo n’a lancé le ballon que 19 fois, dans une victoire. Évoluant comme demi inséré contre le médiocre Buster Skrine, Jones pourrait répéter ses exploits de la semaine 10 contre New York. Curtis Samuel (CAR) – 4 000$ : Avant le match de dimanche dernier, Samuel avait touché au ballon 24 fois et marqué six touchés. Ce ratio insoutenable faisait de lui un énorme risque en fantasy football. Même avec le retour au jeu de Devin Funchess, Samuel est parvenu à récolter 16 points fantasy sans marquer de touché, étant visé à 11 reprises et utilisé lors d’une course. Il semblerait que les Panthers commencent à trouver comment intégrer leur deuxième choix de 2017 dans l’offensive et son potentiel explosif fait de lui un choix intrigant cette semaine. Bruce Ellington (DET) – 3 800$ :  Pourquoi pas une dernière aubaine pour terminer les receveurs? Voici la distribution des passes tentées par Matt Stafford depuis trois semaines: Kenny Golladay, 30; Ellington, 26; Theo Riddick, 18. Personne d’autre n’a été visé plus de 7 fois. Contre les Cardinals, Patrick Peterson sera assurément sur le dos de Golladay, faisant d’Ellington la meilleure option pour Stafford, surtout contre le très ordinaire Leonard Johnson. Ellington n’est pas une menace pour les touchés, mais son volume pourrait facilement vous rapporter 12-15 points pour un salaire négligeable.

Ailiers rapprochés

Travis Kelce (KC) – 6 700$ : Les Ravens sont 32e pour les points accordés aux porteurs adverses, 31e pour les points accordés aux receveurs adverses, mais 11e pour ce qui est ailiers rapprochés. Je vois donc les Chiefs attaquer la défensive de Baltimore avec Kelce qui connait justement une séquence irrésistible avec trois matchs sur quatre où il a récolté 29 points ou plus. S’il était un receveur, de telles statistiques lui vaudraient un salaire de plus de 8 000$; n’hésitez donc pas à l’utiliser ce dimanche.  Rob Gronkowski (NE) – 4 800$ : Gronkowski n’a pas raté de jeu offensif depuis son retour au jeu et même si les statistiques ne sont pas au rendez-vous, il continue d’être impliqué, les onze tentatives de passe en sa direction figurent au troisième rang derrière James White (14) et Julian Edelman (13). À domicile, les Dolphins devraient présenter une excellente opposition aux Patriots et à ce prix, Gronkowski continue de présenter un potentiel énorme. David Njoku (CLE) – 3 900$ : Malgré son inconstance, en général, Njoku a bien performé contre les défensives généreuses jusqu’ici et les Panthers sont justement la troisième équipe la plus généreuse contre les ailiers rapprochés. Ils ont mieux fait récemment, mais face à des équipes qui ne possèdent pas vraiment de menace à cette position. Je m’attends à ce que le tout revienne à la normale dès cette semaine et à un bon match de Njoku, incluant possiblement un touché. Mark Andrews (BAL) – 2 800$ : Les Chiefs sont la pire équipe du circuit contre les ailiers rapprochés, étant en fait la seule équipe à leur avoir concédé plus de 900 verges jusqu’ici. Andrews est loin d’être seul à cette position pour Baltimore, mais si vous cherchez une option peu dispendieuse, il a démontré une certaine chimie avec Lamar Jackson jusqu’ici et avec un peu plus de volume (possible dans un match offensif), il pourrait connaitre un bon match. 

Défensives

Chargers (LAC) – 3 500$ : J’en ai déjà parlé, mais les Bengals sont décimés par les blessures et seront privés de leur quart partant, leur meilleur receveur et de leur bloqueur à gauche en plus de joueurs clés en défensive. Les Chargers devraient dominer d’un bout à l’autre face à une équipe qui devra en plus voyager dans un fuseau horaire différent. Bills (BUF) – 3 200$ : Sam Darnold sera de retour au jeu, mais ça ne veut pas dire que ça sera plus facile pour les Jets. En effet, la température attendue à Buffalo est sous le point de congélation, des conditions que Darnold n’a jamais connu, même au niveau universitaire. Ajoutez à cela que les Bills sont mine de rien la meilleure défensive du circuit contre la passe et vous obtenez un potentiel très intéressant pour Buffalo. Giants (NYG) – 2 500$ : La défensive des Giants est plus risquée, comme son prix l’indique, mais même privée de l’excellent Landon Collins, n’oubliez pas qu’ils feront face à Mark Sanchez dans une météo assez froide. La ligne offensive des Redskins est décimée et même si les Giants n’ont pas un front défensif menaçant, ils connaissent leurs meilleurs moments de la saison et devraient compliquer la tâche de Sanchez. En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

Espoirs du CH – Les meilleurs en novembre

Espoirs du CH – Les meilleurs en novembre

Dans toutes les ligues, la saison est maintenant bien entamée et au tournant de décembre, signe que le Championnat du monde de hockey junior approche, on commence à entendre parler beaucoup de hockey junior et universitaire un peu partout.

De notre côté, nous vous proposons un top cinq des espoirs du Tricolore qui ont le mieux performé au cours du mois de novembre. Certaines surprises y figurent tandis qu’un habitué du palmarès l’an dernier, le gardien Cayden Primeau, a connu quelques ennuis qui l’écartent de cette édition. Sans plus tarder, et dans le désordre, voici donc les cinq espoirs des Canadiens qui se sont signalés en novembre

Josh Brook – Warriors de Moose Jaw (WHL)
Malgré un début de mois horrible où il avait montré une fiche de -4 lors de sa première rencontre, le choix de deuxième tour du Canadien en 2017 a terminé le mois avec un impressionnant total de +15 en seulement 12 parties. Ses 3 buts et 13 aides pour 16 points lui ont permis de mousser son total cette saison à 8 buts et 21 aides pour 29 points en 22 matchs. En termes de points par rencontre, seul Ty Smith, choix de premier tour des Devils en juin dernier, le devance. Parlant du Championnat mondial de hockey junior, il serait très étonnant que le défenseur de 19 ans ne soit pas invité à y participer, lui qui figure sur la liste de joueurs invités au camp de sélection plus tôt aujourd’hui. Evan Bouchard et Noah Dobson ont possiblement déjà leur poste assuré à droite, mais le nouveau capitaine des Warriors devrait aisément devancer les autres candidats sur le côté droit de la brigade défensive canadienne.

Nick Suzuki – Attack d’Owen Sound (OHL)
Montréal compte un autre joueur sur cette fameuse liste et dans son cas aussi, il serait plus que surprenant qu’il soit écarté de la formation finale. Véritable dynamo offensif, Suzuki occupe le neuvième rang de la Ligue de l’Ontario avec ses 41 points en 27 rencontres, en plus d’être au troisième rang pour les tirs au but avec 143, soit plus de cinq par match en moyenne. Son mois de novembre s’est terminé de façon plus tranquille qu’il avait commencé, mais tout de même avec 9 buts et 11 aides en 13 matchs. Sa récolte de 14 points à ses 6 premiers matchs du mois démontre tout de même son potentiel offensif et l’impact qu’il peut avoir sur un match. Vu les performances respectives de Tomas Tatar et Max Pacioretty, les succès de Suzuki pourraient vraiment déterminer le gagnant de cette transaction dans quelques années.

Ryan Poehling – Huskies de St.Cloud State (NCAA)
Un autre espoir qui est pratiquement sûr d’être en action lors du Championnat du monde junior cette année, c’est Poehling, qui dispute actuellement sa troisième campagne universitaire. Auteur de neuf points (deux buts et sept aides) en huit matchs en novembre, ainsi que d’une fiche de +5, Poehling continue de s’affirmer comme un leader au sein de son équipe, même à l’âge de seulement 19 ans. Sa constance continue d’être remarquable, lui qui n’a été blanchi que trois fois en quatorze rencontres cette année, dont une seule au cours du dernier mois. Contrairement à Suzuki, Poehling se destine davantage à un rôle de centre efficace dans toutes les facettes du jeu que de dynamo offensif, mais le prochain tournoi du temps des fêtes pourrait lui permettre de s’exprimer offensivement, question d’en faire plus que les maigres trois points en sept matchs qu’il avait produits l’an dernier.

Joël Teasdale – Armada de Blainville-Boisbriand (LHJMQ)
La signature de Teasdale l’été dernier était l’une des premières conséquences visibles de l’arrivée de Joël Bouchard avec le Canadien, mais jusqu’ici, l’attaquant de 19 ans a prouvé qu’il avait mérité son contrat au camp des recrues et qu’on ne le lui avait pas simplement donné par familiarité avec le nouvel entraîneur-chef du Rocket. Auteur de 65 points en autant de matchs l’an dernier, puis de 21 en 22 matchs de séries, Teasdale continue de faire preuve d’une constance exceptionnelle et montre une fiche de 12 buts et 17 aides, pour 29 points en 28 parties. Son mois de novembre a été particulièrement solide alors qu’il a amassé 14 points en 11 matchs et un superbe différentiel de +9, étant même invité à représenter la LHJMQ lors des deux duels face aux jeunes Russes.

Brett Stapley – Pioneers de l’Université de Denver (NCAA)
Parlant de belles histoires, celle de Stapley est assez exceptionnelle. Non repêché à sa première année d’éligibilité, il a été le choix de 7e ronde du Tricolore au dernier repêchage et vient de faire le saut de la BCHL à la NCAA. Évoluant dans un excellent programme à Denver, le petit attaquant montre une fiche de 12 points en autant de rencontres. Après un début tranquille où il ne s’était inscrit à la feuille de pointage qu’une fois en quatre rencontres, Stapley n’a été blanchi qu’une fois depuis, présentant une fiche de deux buts et sept aides et de +5 en seulement huit rencontres. Ses performances contribuent grandement au classement des Pioneers qui figurent au sixième rang au pays en ce moment.

En terminant, deux joueurs du Rocket ont connu un bon mois de novembre, sans toutefois se signaler suffisamment pour faire cette liste, c’est le cas de Jake Evans (4-5-9 en 12 PJ, +1) et Daniel Audette (2-6-8 en 10, +6) qui ont su rebondir d’un mois d’octobre difficile avec de belles performances.

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 13

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 13

De retour à un calendrier complet pour le dernier droit de la saison, les tournois Draft Kings promettent d’être particulièrement intéressants alors que les taux d’utilisation des joueurs devraient être davantage dilués. Les joueurs vedettes comme Todd Gurley et Christian McCaffrey seront tout de même la fondation de plusieurs alignements… et avec raison!

Cette semaine, la position de quart-arrière offre de nombreuses bonnes options, tout comme celle de porteur, qui déborde carrément d’options à toutes les catégories de salaire. Chez les ailiers rapprochés, pas moins de six ou sept options sont de grand intérêt, ce qui représente possiblement la meilleure semaine de la saison à cette position normalement assez peu profonde. Avec les salaires plus bas à cette position, je recommande même l’utilisation d’un ailier rapproché comme « flex », c’est tout dire (attention, l’affaire Kareem Hunt change un peu la donne ici)! Le défi pour la semaine treize, à mon avis, sera en fait d’identifier les bons receveurs de passe alors que plusieurs des meilleures options du circuit sont aux prises avec un défi difficile (Adams c. Patrick Peterson, Beckham Jr. c. les Bears, Jones c. Baltimore).

Quarts-arrières

Cam Newton (CAR) – 6 600$ : La défensive des Buccaneers fait beaucoup mieux contre les quarts adverses depuis maintenant trois rencontres, mais n’oubliez pas qu’ils ont affronté Alex Smith, Eli Manning et Nick Mullens au cours de cette séquence. Newton est tout feu tout flamme et est en fait meilleur sur la route, où il récolte en moyenne 25 points par match. Les Panthers ont l’un des plus haut totaux de points présumés cette semaine, faisant donc de Newton une option de choix.
Jared Goff (LAR) – 6 400$ : Les Lions sont en chute libre et viennent d’accorder près de 20 points à Chase Daniel qui n’avait pas débuté un match dans la NFL depuis 2014. L’ajout de Damon Harrison a solidifié la défensive contre la course, mais par le voie des airs, l’équipe à accordé plus de 350 verges à Mitch Trubisky et Cam Newton, ce qui augure donc très bien pour Jared Goff, même à Detroit.
Jameis Winston (TB) – 6 000$ : Le duel Panthers-Buccaneers a un total présumé de près de 55 points selon les « bookmakers » et les Buccaneers ont produit beaucoup de points lorsqu’ils ont eu à jouer de l’arrière cette année. Les Panthers accordent le 6e plus haut total de points aux quarts adverses et peuvent être vaincus par la voie des airs, la force de Tampa Bay.
Kirk Cousins (MIN) – 5 500$ : Si les trois options ci-dessus pourraient être à très fort pourcentage d’utilisation, Cousins devrait passer un peu sous le radar en raison d’un rendez-vous à Foxboro, où il n’est jamais facile de jouer. Cousins est un cas particulier toutefois et récolte en moyenne six (!) points de plus sur la route qu’à domicile. Les Patriots peuvent marquer des points et s’ils le font, Cousins est capable de répliquer grâce à un excellent personnel autour de lui.

Porteurs de ballon

Christian McCaffrey (CAR) – 8 800$ : Si vous souhaitez éviter les options trop populaires, ne touchez pas à McCaffrey cette semaine, lui qui pourrait être utilisé à plus de 30% après sa performance dominante de plus de cinquante points dimanche dernier. Face aux Bucs qui se font traverser par les porteurs adverses depuis les blessures à Kwon Alexander et Lavonte David, je n’hésiterai pas à ramener le porteur de deuxième année dans mes alignements.
Saquon Barkley (NYG) – 7 900$ : Une option intéressante pour vous différencier des autres, Barkley est pratiquement immunisé en ce qui a trait aux adversaires cette année. Certains de ses meilleurs matchs sont venus contre Philadelphie, la Caroline et Dallas, trois des bonnes équipes contre le jeu au sol dans la ligue. Face aux Bears, seuls LeGarrette Blount et James White ont connu beaucoup de succès, ce dernier de par son implication dans le jeu aérien. C’est aussi là que je crois que Barkley pourrait dominer dimanche.
Aaron Jones (GB) –  6 700$ : Aucune équipe n’est plus généreuse contre les porteurs adverses que les Cardinals en termes de touchés concédés au sol (14). Ça augure donc très bien pour Jones qui compte quatre touchés au sol (et un par les airs) à ses trois derniers matchs. Fort d’une moyenne de six verges par course, il est finalement utilisé à son plein potentiel, au grand plaisir des amateurs de fantasy football qui lui font confiance. À domicile, dans des conditions froides et possiblement neigeuses, j’adore son potentiel.
Matt Breida (SF) – 5 800$ : Je vous ai dit plus tôt que McCaffrey a récolté plus de 50 points face aux Seahawks dimanche dernier; si vous croyez qu’il y a là un filon à exploiter, regardez du côté de Breida qui a, lui, amassé 50 points au total de ses deux derniers matchs. Il s’agit d’un total très impressionnant pour un porteur qui est toujours disponible sous la barre des 6 000$.
Philip Lindsay (DEN) – 5 400$ : Je ne comprends pas le salaire de Lindsay cette semaine. Le porteur recrue a atteint la barre de 20 points trois fois lors de ses quatre derniers matchs, touchant le ballon à au moins 14 reprises lors de chacune de ces parties. Il affrontera cette semaine les Bengals, la deuxième pire équipe du circuit contre les porteurs. Pour moi, Lindsay est un must à ce salaire.
T.J. Yeldon (JAX) – 4 400$ : À vous de choisir entre Carlos Hyde (3 300$) et Yeldon selon le script que vous pensez qui sera le plus avantageux. À mon avis, face aux Colts qui jouent rapidement et de façon très verticale, les Jaguars pourraient rapidement avoir à penser au jeu aérien pour suivre le rythme, ce qui avantage Yeldon qui a déjà prouvé être amplement capable de remplacer Leonard Fournette au besoin, atteignant la barre des 15 points cinq fois pendant une séquence de six plus tôt cette année.
Spencer Ware (KC) – 4 000$ : Un ajout de dernière minute à cette liste, vu les nouvelles autour de Kareem Hunt. Ware est une anomalie incroyable cette semaine, étant disponible à un salaire minimal pour l’impact qu’il peut apporter comme porteur numéro un d’une attaque puissante qui affrontera les pauvres Raiders. Attendez-vous à un très haut pourcentage d’utilisation pour lui, mais ne laissez pas ça vous refroidir; Ware a déjà prouvé être en mesure de jouer comme porteur numéro un.

Receveurs de passes

Adam Thielen (MIN) – 8 000$ : Thielen a raté quelques entrainements récemment, mais a joué tous les jeux des Vikings depuis deux semaines; je ne suis donc pas inquiet de le voir à l’oeuvre dans un match important comme dimanche. Le receveur de 6’3″ court près de la moitié de ses tracés comme demi inséré, ce qui pourrait lui donner un avantage peu importe le demi de coin auquel il fera face, d’autant plus que ça devrait le garder loin de l’excellent Stephon Gilmore, qui pourrait suivre Stefon Diggs partout sur le terrain.
Robert Woods (LAR) – 6 900$ : C’est un peu un pari que de miser sur le fait que Woods ne sera pas couvert trop souvent par le demi de coin étoile Darius Slay, mais les aptitudes physiques de ce dernier se mesurent mieux à celles de Brandin Cooks, à mon avis. Cela libérerait Woods et pourrait lui permettre de s’amuser face à une défensive qui semble incapable d’arrêter qui que ce soit par la voie des airs. Josh Reynolds (4 900$) est aussi une excellente option, à un salaire encore plus bas.
Kenny Golladay (DET) – 6 700$ : Avec les blessures à Kerryon Johnson et Marvin Jones ainsi que l’échange de Golden Tate, les armes offensives sont peu nombreuses à Detroit. Theo Riddick (4 700$) et Bruce Ellington (3 500$) sont adeptes des courtes passes et peuvent dépanner, mais la grosse arme demeure Golladay qui a été ciblé 36 fois lors depuis trois derniers matchs. La tertiaire des Rams n’est pas exceptionnelle et pourrait concéder quelques gros jeux au receveur format géant.
D.J. Moore (CAR) – 5 600$ : Même si Devin Funchess revient au jeu dimanche, Moore est encore à un prix trop alléchant pour l’ignorer. Il a capté 15 des 17 ballons dirigés vers lui depuis deux matchs pour un total de 248 verges et un touché et ne fait que progresser. Face à la piètre tertiaire des Bucs, il demeure une option de choix à combiner à Newton et même McCaffrey.
Adam Humphries (TB) – 4 200$ : Lors du dernier affrontement entre les deux équipes, Humphries avait ridiculisé Captain Munnerlyn pour huit attrapés en autant de tentatives et deux touchés. Humphries a maintenant récolté au moins 14,6 points lors de quatre de ses cinq derniers matchs pour une moyenne de plus 16 points au cours de la séquence. À son maigre salaire, il vaut bien le pari à nouveau, surtout en l’absence de DeSean Jackson. Chris Godwin (3 900$) pourrait aussi voir son utilisation accrue.
Marcell Ateman (OAK) – 3 600$ : Je ne me souviens pas d’avoir eu autant d’enthousiasme pour un joueur des Raiders depuis Jared Cook en tout début de saison. Ateman était à un moment considéré comme un espoir de premier tour pour le repêchage de 2018, mais a finalement été choisi en septième ronde et même placé sur l’escouade de pratique des Raiders. Face à la piètre tertiaire des Chiefs et le petit Orlando Scandrick, Ateman (6’4″) pourrait connaitre beaucoup de succès, lui qui a été visé à cinq, puis dix reprises depuis deux matchs.

Ailiers rapprochés

Rob Gronwkoski (NE) – 5 400$ : Attention, attention! Gronkowski est en santé, lui qui a été sur le terrain pour tous les jeux des Pats dimanche dernier. Les Vikings sont plutôt bon contre les ailiers rapprochés, mais Gronkowski est un autre type de bête que la plupart et Zach Ertz avait connu un énorme match contre le Minnesota. À ce salaire, je ne peux m’empêcher de vous recommander le grand ailier rapproché des Pats.
Eric Ebron (IND) – 4 200$ 
: Ebron est dans une position plus qu’avantageuse, lui qui a récolté trois touchés lors du dernier affrontement contre les Jaguars. Jack Doyle est fini pour l’année et Andrew Luck lance plus que quiconque à ses ailiers rapprochés. Jacksonville est plus que solide contre cette position, mais la semaine 10 a déjà prouvé qu’ils ne sont pas infaillibles. Le potentiel d’Ebron est gigantesque à ce salaire.
Cameron Brate (TB) – 3 700$ 
: Les Panthers sont toujours bons derniers dans la ligue en termes de défensive contre les ailiers rapprochés adverses et avec O.J. Howard absent, Brate est plus que capable de prendre la relève, surtout dans la zone payante. Attention toutefois, il dépend beaucoup des touchés, étant moins visé pour faire avancer le ballon que d’autres ailiers rapprochés du circuit. 
Kyle Rudolph (MIN) – 3 600$
: J’adore Rudolph et j’ai été bien heureux de le voir très impliqué dimanche dernier, tout juste avant un duel contre les Pats. Ils concèdent le 4e plus haut total de points de la ligue aux ailiers rapprochés adverses et vu la qualité de leurs demis de coin, le milieu du terrain est souvent l’endroit à attaquer. Toujours en quête de son premier touché depuis la semaine 3, Rudolph est néanmoins revenu sur la carte des options à sa position avec sept attrapés en autant de cibles pour 63 verges face aux Packers.
Matt LaCosse (DEN) – 2 500$ : Rarement un joueur au salaire minimum aura eu autant d’attrait que LaCosse cette semaine. Les Bengals sont 31e contre les ailiers rapprochés adverses et LaCosse agira comme ailier rapproché numéro un pour Case Keenum qui vise cette position près de huit fois par match!

Défensives

Bears (CHI) – 3 300$ : Résultat de son immobilité et de la médiocrité de sa ligne à l’attaque, aucun quart n’a été rejoint plus souvent qu’Eli Manning cette année. Les Bears doivent donc saliver à l’approche de leur duel face aux Giants et les amateurs de fantasy aussi, la défensive de Chicago ayant récolté au moins 12 points à ses quatre derniers matchs et huit fois au total cette saison.
Packers (GB) – 2 800$ : Une bonne défensive à utiliser si vous employez Aaron Jones. Les Packers pourraient rendre la vie très difficile à Josh Rosen dans une météo qu’il ne connait pas, face à une défensive qui excelle à mettre la pression sur le quart adverse.
Rams (LAR) – 2 600$ : Outre le rendez-vous face aux Panthers, les défensives adverses se sont amusées contre Detroit depuis un mois, amassant 10, 23, 12 et 13 points contre les Lions. Oui, cette liste inclut de très bonnes défensives, mais celle des Rams déborde de joueurs d’impact et le fait qu’elle est produit 21 points dans un match où les Chiefs ont mis 51 points au tableau en dit long sur son potentiel d’effectuer des gros jeux.
Chiefs (KC) – 2 500$ : Eric Berry est de retour, Chris Jones et Dee Ford jouent du gros football et les Chiefs affrontent les Raiders dimanche. Je ne crois pas avoir besoin de vous donner plus d’arguments, mais je m’attends à au moins six sacks de la part de Kansas City, ce qui pourrait aussi mener à un ou des touchés défensifs.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 12

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 12

Les trois matchs disputés jeudi changent quelque peu la donne cette semaine alors que seulement 10 parties seront disputées dimanche après-midi. Le changement se fait particulièrement ressentir à la position de porteur de ballon où les Ingram, Kamara, Elliott, Cohen ont déjà été en action, surtout que Gurley et Hunt sont en congé cette semaine.

La position de quart perd aussi plusieurs de ses clients réguliers quand on pense que Brees, Ryan, Trubisky, Rodgers, Cousins, Watson, Mahomes et Goff ne sont tous pas disponibles pour les tournois du « main slate ». Ajoutez à cela que beaucoup de duels semblent inégaux et que peu comportent des totaux prévus élevés et il pourrait être difficile de construire un alignement avec des valeurs sûres qui comportent tout de même un potentiel élevé. Personnellement, je trouve la position d’ailier rapproché très intéressante cette semaine en plus d’aimer plusieurs porteurs dans les 5000-6000$. Identifier le quart à utiliser pourrait être la clé cette semaine… et vous verrez que ce n’est pas si facile!

Quarts-arrières

Andrew Luck (IND) – 6 400$ : Peut-être le quart de l’heure dans la NFL, Luck est sur une séquence exceptionnelle et vous garantit pratiquement au moins 22 points par match. Très bon sur la route (moyenne de 21,4 points par match), il est carrément dominant à domicile (26,4) et même si la défensive aérienne des Dolphins est bonne, je vois peu d’équipes en mesure d’arrêter Luck en ce moment.
Lamar Jackson (BAL) – 5 700$ : Jackson a impressionné à son premier départ par ses prouesses au sol, mais le livre de jeu utilisé était largement épuré, ce qui a notamment résulté en un total insoutenable de 27 courses pour la recrue. Face à une défensive plus qu’ordinaire, Jackson devrait pouvoir bouger le ballon à sa guise, surtout dans un match à domicile.
Russell Wilson (SEA) – 5 600$ : Oui, les Seahawks misent sur une attaque terrestre avant tout, mais face à la 25e défensive contre les quarts adverses (la 8e contre les porteurs), Seattle pourrait à avoir à passer beaucoup pour l’emporter, surtout à Charlotte, où les Panthers marquent beaucoup plus de points.
Baker Mayfield (CLE) – 5 500$ : Les Bengals sont en voie d’être la pire défensive de l’histoire en termes de verges allouées, comme en témoignent leurs piètres statistiques face à toutes les positions adverses cette année. Seuls les Falcons allouent plus de points par match aux quarts adverses et Mayfield pourrait donc en profiter pour connaitre le meilleur match de sa jeune carrière, lui qui vient d’établir un sommet de 22,64 points face à Atlanta, justement.

Porteurs de ballon

Saquon Barkley (NYG) – 9 100$ : Oui, les Eagles sont solides contre le jeu au sol… mais ils faut aller plus loin quand on parle de Barkley. Il a connu le meilleur match de sa carrière lors du premier match entre les deux équipes (40,1 points) et les Giants continuent de l’utiliser autant qu’ils le peuvent. Philadelphie vient de donner d’énormes matchs aux porteurs des Cowboys et des Saints et rien n’indique qu’ils pourront stopper Barkley.
Nick Chubb (CLE) – 6 300$ 
: Seuls les Falcons et les Chiefs sont plus généreux contre les porteurs adverses, justement les deux derniers adversaires de Chubb, qui en a profité pour récolter une moyenne de 27,5 points par match, touchant au ballon 23 fois à chaque occasion. Pour moi, il est un must face aux Bengals pour les Browns qui font maintenant un point d’honneur de lui donner le ballon.
Matt Breida (SF) – 5 700$ : Raheem Mostert est blessé et Alfred Morris est presque exclus de l’attaque, ce qui fait en sorte que Breida est vraiment le coeur de l’attaque au sol des Niners. Face aux Buccaneers qui ont alloué un sommet de 13 touchés au sol cette année et le 6e plus haut total de points par match aux porteurs, Breida pourrait s’en donner à coeur joie et à un salaire plus que raisonnable.
Marlon Mack (IND) – 5 500$ : Miami a connu de forts matchs contre le jeu au sol cette saison, mais seulement trois équipes sont plus généreuses contre les porteurs adverses cette saison. Ils ont été particulièrement faibles contre des offensives terrestres ordinaires comme Green Bay, Nouvelle-Angleterre, Houston et Detroit cette saison, ce qui est de bon augure pour Mack, qui a jusqu’ici affronté certaines des meilleures défensives du circuit, mais a bien fait contre les Bills et les Raiders, plus comparables à Miami.
Josh Adams (PHI) – 3 800$ : On le voyait venir, mais après quatre matchs consécutifs à voir son utilisation augmenter, Adams a finalement fait sa marque en fantasy football dimanche dernier. Utilisé sur 55% des jeux offensifs des Eagles, le porteur recrue a produit 79% des verges récoltées par les porteurs de l’équipe contre les Saints, marquant aussi le seul touché de son équipe. À ce salaire, vous pourriez donc obtenir un porteur partant, un choix plus qu’évident.
Austin Ekeler (LAC) – 3 700$ : Face à une défensive totalement inepte contre le jeu au sol, peu importe le porteur utilisé par les Chargers, il devrait connaitre du succès. Surveillez donc l’état de santé de Melvin Gordon, qui est ennuyé par une blessure au genou, avant de compléter vos alignements. Une décision est attendue dans son cas dimanche matin.

Receveurs de passes

Odell Beckham Jr. (NYG) – 8 800$ : Peu de receveurs ont un potentiel aussi élevé que OBJ à chaque semaine et il l’a prouvé la semaine dernière en convertissant les quatre tentatives de passe à son endroit en 18 points. C’était la première fois de la saison qu’il n’était pas visé au moins neuf fois, donc face à une tertiaire décimée, on peut s’attendre à mieux que les 10 points réussis contre les Eagles en octobre.
T.Y. Hilton (IND) – 6 500$ : Au risque de « courir après les points », j’utiliserai une bonne dose de Hilton cette semaine après qu’il est explosé pour 39,5 points contre les Titans. Il récolte neuf points de plus par match à domicile que sur la route et même avec un duel difficile contre l’excellent Xavien Howard, je pense que Hilton pourrait connaitre du succès en misant sur sa vitesse, comme les quelques receveurs qui ont battu Howard cette année : Robby Anderson et Philip Dorsett.
Alshon Jeffery (PHI) – 5 800$ : Cette saison, Jeffery a été dominant à l’occasion, mais a aussi fait face à toute une brochette de demis de coins (Rhodes, Ramsey, Jones et Lattimore) qui l’ont totalement neutralisé. Les Giants n’ont aucun demi de coin de ce calibre et dans un match où Philadelphie souhaitera rester en vie en vue des séries éliminatoires, le vétéran devrait connaitre un fort match.
D.J. Moore (CAR) – 4 600$ : Comme pour Hilton, on pourrait croire qu’on est en retard sur Moore, mais à 4 600$, il est encore excessivement abordable et avec Devin Funchess qui devrait rater le match, la recrue pourrait être visée à profusion contre Seattle, qui ne compte sur aucun demi de coin pour l’arrêter. Attention toutefois, Cam Newton a souvent peiné contre les Seahawks en carrière.
Kenny Stills (MIA) – 3 900$ : Si vous voulez un joueur à faible pourcentage d’utilisation, mais au gros potentiel, pensez à Stills. Coutant moins de 4 000$, Stills pourrait être un vol vu le retour de Ryan Tannehill à la position de quart, les deux joueurs ayant une très bonne chimie. Avec Danny Amendola et DeVante Parker amochés, Stills pourrait même être visé davantage qu’à l’habitude, bien qu’il soit avant tout une menace pour les gros jeux.

Ailiers rapprochés

George Kittle (SF) – 6 200$ : Les Buccaneers sont la troisième pire équipe du circuit contre les ailiers rapprochés adverses. De son côté, Kittle mène les 49ers avec 71 tentatives de passe en sa direction; Pierre Garçon est deuxième avec 45. Les deux changements au poste de quart n’ont rien changé pour Kittle qui continue d’être employé à profusion et de mener l’équipe pour les réceptions et les verges match après match. 
Rob Gronkowski (NE) – 5 100$
: On ignore tout de l’état de santé exact de Gronkowski et de son utilisation. Sera-t-il employé uniquement pour faire diversion ou bien véritablement impliqué dans l’offensive des Pats? Oui, les Jets sont excellents contre les ailiers rapprochés, mais Rob Gronkowski à 5 100$ devrait toujours être considéré. C’est un pari qui pourrait rapporter gros. 
Chris Herndon (NYJ) – 2 900$ 
: Les Panthers sont la seule équipe de la NFL à avoir alloué plus de touchés aux ailiers rapprochés que les Patriots (7). Herndon est loin d’être une vedette, mais il est visé en moyenne quatre fois par match depuis quatre matchs et à un salaire sous 3 000$, ça lui donne déjà de bonnes chances de réaliser une bonne valeur, surtout qu’il mène les Jets depuis quatre matchs en tant que joueur le plus impliqué dans la zone payante. 

Défensives

Chargers (LAC) – 3 400$ : Les Bills sont la seule équipe à être plus généreuse envers les défensives adverses que les Cardinals, qui ont même réussi à concéder 19 points en deux semaines aux piètres brigades des Chiefs et des Raiders. Le retour de Joey Bosa pourrait rendre le match de dimanche très difficile pour Josh Rosen et son unité offensive.
Ravens (BAL) – 3 300$ : La défensive des Ravens n’a pas marqué plus de 3 points sur Draft Kings depuis la semaine 6 au Tennessee, mais un affrontement à domicile face aux pauvres Raiders qui doivent traverser le continent pour les affronter à 13h devrait ramener Baltimore dans la discussion en tant qu’excellente défensive dans cette ligue.
Patriots (NE) – 3 100$ : Depuis 2016, les Jets n’ont marqué que 43 points face aux Patriots en quatre affrontements, qu’ils ont tous perdus. Les Patriots sortent de leur semaine de congé après une rude défaite au Tennessee. Ils seront sans pitié face à Josh McCown et son unité offensive très ordinaire.
Bills (BUF) – 2 700$ : Pour la deuxième fois en quatre matchs, Blake Bortles n’a pas atteint la marque des cinq points sur Draft Kings, la semaine dernière. On voit clairement que les Jags n’ont tout simplement pas confiance en lui aux rennes de l’attaque et face à une défensive très solide, ça pourrait vouloir dire plusieurs revirements pour le quart de Jacksonville.
Broncos (DEN) – 2 300$ : Non, je ne recommande pas l’utilisation des Broncos contre les puissants Steelers, mais Denver tentera de se maintenir en vie et devrait donc offrir une opposition coriace à Ben Roethlisberger et à son unité offensive, qui pourraient peiner dans l’altitude du Colorado. À un coût aussi bas, quelques sacks et un revirement ou deux et l’unité défensive des Broncos aurait réussi son mandat dans votre alignement.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 11

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 11

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas dans la NFL, surtout quand on parle de Daily Fantasy Sports… et c’est d’ailleurs tout l’intérêt de ce type de fantasy football! On peut rapidement rebondir d’une semaine difficile et la corrélation entre les succès d’une semaine et ceux de la suivante est pratiquement nulle. 

La semaine 11 est particulièrement intéressante à ce niveau avec pas moins de six équipes en congé, soit les Patriots et cinq équipes qui rateront vraisemblablement les séries. Toutes ces formations ordinaires absentes des tournois principaux rend par ailleurs la sélection d’une défensive difficile alors qu’on ne peut pas simplement utiliser la défensive qui fait face aux Bills, Jets, Dolphins, 49ers ou Browns! Ajoutez à cela que certains des meilleurs matchs du weekend sont disputés aux heures de grande écoute et donc exclus de l’horaire principal (Packers-Seahawks, Vikings-Bears et Chiefs-Rams) et vous obtenez une semaine assez imprévisible!

Il sera impératif d’identifier les haut salariés à viser, mais pour la première fois depuis plusieurs semaines, je trouve que beaucoup de receveurs de salaire moyen sont disponibles, ce qui rend la création d’un alignement spécialement intéressante. Voici donc les joueurs qui m’intéressent à chaque position pour ce dimanche après-midi!

Quarts-arrières

Drew Brees (NO) – 6 500$ : Aaron Rodgers joue jeudi; Mitch Trubisky joue dimanche soir; Jared Goff et Patrick Mahomes s’affrontent lundi soir… les options au poste de quart sont donc assez minces et c’est à ma grande surprise que Drew Brees ne coute que 6 500$ ce dimanche. Le match Eagles-Saints a le plus haut total anticipé du jour et la tertiaire des Eagles est en miettes. Dans un match disputé au Superdome, Brees pourrait bien lancer pour 500 verges, le seul risque étant que les Eagles n’arrivent pas à rester dans le coup et que les Saints optent pour une attaque au sol trop tôt.
Carson Wentz (PHI) – 6 300$ : Si Brees marque beaucoup, Wentz ne devrait pas être en reste, surtout qu’il mise désormais sur un incroyable quatuor de cibles en Ertz, Jeffery, Tate et Agholor. En l’absence d’un jeu au sol constant, c’est sur ses épaules que reposent les chances des Eagles et il pourrait même réussir un touché au sol, les Saints en ayant déjà accordé quatre aux quarts adverses cette année.
Cam Newton (CAR) – 6 200$ : Le plancher de Newton est excessivement élevé et son match de la semaine dernière en est la preuve. Ce qui est intéressant dans son cas, c’est que ses aptitudes au sol lui donnent l’un des plus hauts plafonds aussi. Le quart des Panthers connait la meilleure saison de sa carrière par la voie des airs et un affrontement face aux Lions qui ont alloué en moyenne 28 points DK lorsque mesurés à des quarts mobiles (Prescott, Rodgers, Wilson, Trubisky) ne peut être qu’alléchant, surtout à ce prix.
Ryan Fitzpatrick (TB) – 5 600$ : J’aime aussi Eli Manning à 5 200$, mais Fitzpatrick est un cas spécial. Connaissez-vous beaucoup de quarts capables de produire 20 points sans même réussir de touché dans un match? C’est ce que le vétéran a fait la semaine dernière dans un match où il a absolument traversé une défensive des Redskins pourtant assez coriace, sans toutefois arriver à terminer ses séquences. La défensive des Giants n’est pas du tout à ce niveau et pourrait trouver la journée longue face à Fitzmagic!

Porteurs de ballon

Saquon Barkley (NYG) – 8 700$ : Barkley vient de connaitre un match difficile selon ses standards, mais je le vois rebondir en force dans un match qui devrait être très offensif (total présumé de 52,5). Les Bucs sont mauvais contre toutes les positions, mais légèrement moins contre les porteurs, mais pour Barkley, ça ne devrait pas faire de différence quand on voit ce que des joueurs comme Tarik Cohen, Alvin Kamara et Christian McCaffrey ont pu faire contre eux. 
Christian McCaffrey (CAR) – 8 000$ 
: C’est une paire non-conventionnelle, mais j’adore combiner Newton et McCaffrey et à voir combien ce dernier est en feu (sept touchés en trois matchs), j’aurai de la difficulté à ne pas l’employer ce dimanche. Les Lions sont en chute libre et même si l’ajout de Damon Harrison a aidé leur défensive au sol, McCaffrey est tellement utilisé par la voie des airs que je le vois réussir deux autres touchés, minimum!
James Conner (PIT) – 7 200$ : Conner est un cas intéressant cette semaine parce que même s’il pointe au troisième rang pour la moyenne de points par match parmi les porteurs et receveurs disponibles, son salaire n’est que le 14e. Certes, l’affrontement face aux Jaguars n’a rien de facile, mais les Steelers jouent de l’excellent football et Jacksonville a permis de bons matchs aux bons porteurs cette saison, surtout à ceux qui sont impliqués dans le jeu aérien… comme Conner.
Dion Lewis (TEN) – 4 800$ : Lewis m’a déçu la semaine dernière, mais il a néanmoins été sur le terrain 75% du temps face aux Patriots, même dans un match mené par les Titans pour la plus grande partie de la rencontre. Ajoutez lui un seul des deux touchés réussis par Derrick Henry et il rapportait une valeur de 3X son salaire. Face aux Colts qui sont très vulnérables contre les passes aux porteurs et qui plus est, sur un terrain très rapide, Lewis devrait revenir dans vos bonnes grâces!
Alex Collins (BAL) – 4 400$ : Au moment d’écrire ces lignes, on ignore toujours qui de Joe Flacco, Lamar Jackson ou Robert Griffin III sera le quart des Ravens contre les Bengals. On sait par contre que Collins sera dans le champ arrière et il a maintenant réussi un touché dans deux matchs de suite. Les Bengals ont en fait alloué moins de 24,5 points aux porteurs adverses qu’à une reprise depuis la semaine 2 et c’était face au piètre duo des Buccaneers… qui en a tout de même réussi 22,5! Utilisez donc Collins sans gêne pour vous permettre de plus hauts salariés ailleurs!

Receveurs de passes

Michael Thomas (NO) – 8 800$ : Il n’y a possiblement pas de meilleure combinaison cette semaine que Drew Brees et Thomas. Les Eagles seront privés de leur meilleur demi de coin et leurs numéros 2 et 3 sont amochés. Thomas est le meilleur receveur de la ligue cette saison et encore davantage à domicile. Si vous en avez les moyens, placez-le dans votre alignement et il rapportera.
Mike Evans (TB) – 7 300$ : Comme Lewis, Evans a déçu la semaine dernière, mais je crois qu’il se reprendra face à une tertiaire plus qu’ordinaire des Giants. Janoris Jenkins est l’un des pires demis de coin de la ligue cette saison et trône en tête du circuit avec six touchés concédés par la voie des airs.
Corey Davis (TEN) – 5 600$ : Nombre d’entre vous ont possiblement été déçus par Davis à un point ou à un autre, mais sa place dans l’offensive des Titans est tout simplement trop importante pour l’ignorer à ce salaire. Que Nate Hairston soit de retour ou pas, Davis sera de loin supérieur à son couvreur et il est ciblé plus de 31% du temps par Mariota, le deuxième plus haut taux pour un receveur dans toute la ligue.
Amari Cooper (DAL) – 5 400$ : Les Falcons sont la quatrième équipe la plus généreuse face aux receveurs adverses et même si leurs deux derniers matchs ont été plus probants, leurs adversaires lors de ces rencontres (Redskins et Browns) n’avaient pas de receveur de la trempe de Cooper. Desmond Trufant pourrait bien contenir Cooper, mais les Cowboys le font bouger beaucoup dans la formation, ce qui fait en sorte que Robert Alford et Brian Poole pourraient connaitre beaucoup d’ennuis face aux nouveau receveur de Dallas.
Demaryius Thomas (HOU) – 4 900$ : Une tendance qu’on peut observer cette année face aux Redskins, c’est qu’ils ont plus ou moins limité les performances des receveurs numéro un contre eux, mais qu’ils peinent face au reste des armes adverses. J’aime bien DeAndre Hopkins (7 900$) cette semaine, mais Thomas est à un salaire trop intéressant pour l’ignore, lui qui est de loin la deuxième option à Houston. Si le 2e demi de coin des Redskins, Quentin Dunbar, doit rater la rencontre pour cause de blessure, Thomas devient pratiquement un must à ce salaire.
Nelson Agholor (PHI) – 4 100$ : Malgré l’arrivée de Golden Tate, Agholor a conservé son haut taux d’utilisation (89%) dans l’attaque des Eagles et même si le nouveau-venu devrait jouer davantage que 18 jeux dimanche, Doug Pederson continuera assurément de mettre Agholor sur le terrain, étant peut-être même plus créatif dans son utilisation de l’agile receveur. Dans un match très offensif, les formations à multiples receveurs risquent d’abonder et Jeffery-Tate-Agholor formeraient alors un trio formidable d’armes à la disposition de Carson Wentz.

Ailiers rapprochés

Evan Engram (NYG) – 4 100$ : Les Buccaneers concèdent le deuxième plus haut total de points de la NFL aux ailiers rapprochés et Engram continue d’être parmi les options préférées d’Eli Manning (3e derrière Odell Beckham et Saquon Barkley pour les cibles depuis deux semaines). Il est inconstant, mais s’il y a une semaine pour l’utiliser, c’est bien celle-ci. 
Jordan Reed (WAS) – 3 800$
:Même en ayant disputé tous les matchs des Redskins cette saison, Reed n’a pas encore su s’imposer cette année et est à la recherche de son premier touché depuis la semaine un. Malgré tout cela, il mène, et de loin, Washington pour le nombre de fois où il est visé par Alex Smith. En l’absence probable de Jamison Crowder et Chris Thompson à nouveau, j’adore les perspectives de Reed face à une défensive qui a affronté bien peu de bons ailiers rapprochés et qui a tout de même été généreuse à leur égard. 
Ricky Seals-Jones (ARI) – 2 900$
: L’arrivée de Byron Leftwich n’a pas changé le monde, mais elle a au moins ramené à la pertinence les principales armes offensives des Cardinals. Larry Fitzgerald, Christian Kirk et David Johnson sont tous maintenant utilisables et c’est aussi le cas de Ricky Seals-Jones, visé treize fois en deux matchs, incluant neuf contre les Chiefs. Les Raiders ont accordé de bons matchs aux ailiers rapprochés et à ce prix, Seals-Jones pourrait facilement rapporter beaucoup. 
Mark Andrews (BAL) – 2 600
: Je préfère Seals-Jones, mais si vous devez absolument couper à quelque part, considérez Andrews, peu importe le quart des Ravens. Il a été visé à onze reprises au total lors des deux derniers matchs de Baltimore et de loin l’ailier rapproché le plus impliqué dans le jeu aérien parmi les quatre de l’équipe.

Défensives

Cardinals (ARI) – 3 100$ : Ma défensive préférée cette semaine, les Cardinals ont réussi 29 sacks jusqu’ici, le 5e plus haut total dans la ligue tandis que les Raiders en ont accordé le même nombre et ne vont absolument nulle part offensivement en ce moment.
Steelers (PIT) – 2 900$ : Blake Bortles est plus que susceptible aux revirements et l’affrontement contre les Steelers pourrait être difficile pour lui, ceux-ci occupant le premier rang du circuit avec 3,4 sacks par match. Même à domicile, Jacksonville pourrait peiner contre cette défensive.
Texans (HOU) – 2 600$ : Les Redskins pourraient être privés de trois de leurs cinq joueurs réguliers sur la ligne à l’attaque pile au moment où ils vont affronter les Texans et leurs chasseurs de quarts d’élite JJ Watt et Jadeveon Clowney. Alex Smith ne commet pas beaucoup de revirements, mais si la pression est forte, il pourrait y être néanmoins forcé.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$: