NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 2

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 2

La semaine dernière a été le théâtre de certains des plus hauts pointages que j’ai vus jusqu’ici sur Draft Kings. Entre les Alvin Kamara et Ryan Fitzpatrick qui explosaient pour plus de 40 points chacun ou Michael Thomas qui captait 16 des 17 ballons dirigés vers lui, certains joueurs ont réalisé de grandes performances et il sera intéressant de prédire qui prendra le relais lors de la semaine 2. 

Quand on voit les statistiques incroyables issues du match Buccaneers-Saints, il est plutôt simple de cibler le match Steelers-Chiefs cette semaine comme duel qui devrait produire de nombreux points. L’affrontement Panthers-Falcons promet aussi beaucoup d’action entre ces deux équipes amochées par les blessures, tout comme le féroce duel de division entre les Vikings et les Packers. Sans plus tarder, voici certains joueurs que je viserai ce dimanche dans mes alignements Draft Kings ainsi que leur salaire sur le site.

Quarts-arrières

Ben Roethlisberger (PIT) – 6 900$ : Si vous avez utilisé Roethlisberger la semaine dernière, mes sympathies, mais le contraste entre ses performances à l’étranger et à domicile est bien documenté et un affrontement contre la défensive poreuse des Chiefs devrait lui permettre de rebondir en force, surtout si Eric Berry est à nouveau absent.
Patrick Mahomes (KC) – 6 100$ : Vous aurez compris que je m’attends à beaucoup de points lors du match Chiefs-Steelers et si c’est bon pour Big Ben, ça l’est aussi pour le jeune quart des Chiefs, qui a démontré de très belles choses la semaine dernière et qui pourrait devoir lancer beaucoup pour suivre le rythme.
Jimmy Garoppolo (SF) – 6 000$ : Un affrontement difficile face aux Vikings pourrait faire en sorte de réduire sa popularité, ce qui est encore mieux. Il reçoit une défensive des Lions qui a été malmenée et qui voyage sur la côte ouest après une courte semaine de pratique. N’hésitez pas à l’utiliser.
Matt Ryan (ATL) – 5 700$ : Je sais qu’il est difficile de faire confiance à Ryan, mais à domicile face aux Panthers contre qui il a récolté en moyenne 343 verges lors de ses 5 derniers affrontements, un prix de 5 700$ est dérisoire. On espère qu’il utilisera davantage toutes ses options toutefois!

Porteurs de ballon

Christian McCaffrey (CAR) – 7 000$ : Les Panthers avaient annoncé leur intention de faire de McCaffrey leur porteur de toutes les occasions et c’est ce qui s’est passé dimanche dernier. L’affrontement face aux Falcons pourrait produire beaucoup d’offensive et en l’absence du secondeur Deion Jones chez les Falcons, les ouvertures pourraient être belles pour le porteur de deuxième année.
James Conner (PIT) – 6 700$ : Véritable aubaine à 4 500$ pour ses 38 points la semaine dernière, Conner devrait à nouveau voir beaucoup d’action et en plus, dans un match qui promet d’être très offensif. Les Chiefs n’ont pu arrêter les porteurs des Chargers et Conner a été le seul porteur des Steelers à toucher au ballon dimanche.
Tevin Coleman (ATL) – 5 300$ : Tevin Coleman a été meilleur que Devonta Freeman la semaine dernière et voilà que ce dernier ratera le match de dimanche. Ajoutez à ça que les Panthers sont privés de leur secondeur étoile Thomas Davis et que le match devrait être plutôt offensif et Coleman est en ligne pour une grosse charge de travail!
James White (NE) – 4 500$ : La semaine dernière, White a été le joueur le plus ciblé par Tom Brady et on sait que les Patriots n’hésiteront pas à lui donner le ballon 10 fois par la voie des airs si ça fonctionne; un atout de taille en PPR. Rex Burkhead revient d’une commotion cérébrale et pourrait être limité. S’il devait manquer la rencontre, White est un must, mais même en sa présence, il demeure la meilleure option dans le champ arrière des Pats.
Alfred Morris (SF) – 3 600$ : Si vous êtes comme moi et que vous vous attendez à beaucoup de points lors du duel 49ers-Lions, Morris pourrait vous intéresser. Un joueur à un tel salaire vous permet de vous payer un Alvin Kamara ou Antonio Brown et il demeure la meilleure option des Niners près de la zone des buts!

Receveurs de passes

Tyreek Hill (KC) – 7 600$ : Après sa performance de la semaine dernière, Hill sera populaire, mais il est la meilleure arme des Chiefs offensivement et il montre déjà une superbe connexion avec Mahomes. Il devrait à nouveau être le joueur le plus ciblé par les Chiefs et si Pittsburgh prend rapidement les devants, ce n’est que positif pour ses performances.
JuJu Smith-Schuster (PIT) – 6 400$ 
: Si vous pouvez libérer 8 800$ pour Antonio Brown, il pourrait être la meilleure option chez les WR dans la NFL, mais Smith-Schuster est bien mieux qu’un prix de consolation. Il a repris où il avait laissé la saison dernière tandis que son couvreur, le demi de coin Kendall Fuller, a peiné la semaine dernière.
Jarvis Landry (CLE) – 6 300$ : Après avoir vu Tyrod Taylor à l’oeuvre la semaine dernière, je suis un peu embêté à l’idée d’utiliser un de ses receveurs, mais Landry était le seul qu’il repérait constamment. Face à une défensive des Saints qui vient d’être complètement démolie par les Buccaneers, Landry demeure une excellente option.
Randall Cobb (GB) – 4 600$ : Après des rumeurs à l’effet qu’il pourrait être libéré par les Packers à la fin du camp d’entrainement, Cobb a démontré qu’il avait encore la confiance de Rodgers et été électrique face aux Bears, surtout en 2e demie. Le duel face aux Vikings et leur choix de premier tour Mike Hughes est difficile, mais à ce prix, il faut l’utiliser. Attention, si Rodgers n’est pas en uniforme, Cobb perd pratiquement toute valeur cette semaine.
Dante Pettis (SF) – 4 000$ : Dans le cas du choix de deuxième tour des 49ers au dernier repêchage, surveillez l’état de santé de Marquise Goodwin. S’il ne joue pas, Pettis verra beaucoup d’action et avec Darius Slay qui couvrira vraisemblablement Pierre Garcon, Pettis pour connaitre un deuxième bon match consécutif.

Ailiers rapprochés

George Kittle (SF) – 3 800$ : Avertissement, Kittle pourrait être choisi par plus de 50% des participants sur Draft Kings. La semaine dernière, il a produit un très respectable total de 14 points, mais considérant qu’il a échappé ce qui aurait été un touché de 80 verges et que Garoppolo l’a raté pour un autre touché de quatre verges, le potentiel de Kittle est énorme et son prix, toujours dérisoire. 
Jared Cook (OAK) – 3 600$
: Au risque de me brûler à nouveau avec Cook, je pense que le matchup est encore bon pour lui cette semaine. Denver a peiné contre les ailiers rapprochés ordinaires des Seahawks et Derek Carr aime se débarrasser rapidement du ballon, ce qui avantage particulièrement Cook au détriment d’Amari Cooper. 
Jonnu Smith (TEN) – 3 100$ 
: L’offensive des Titans utilise beaucoup son ailier rapproché numéro 1 et en l’absence de Delanie Walker, l’apport de Smith devrait augmenter de façon considérable. Sur la séquence qui a suivi la blessure à Walker, Smith a été ciblé deux fois; c’est un petit échantillon, mais c’est aussi un très bas prix cette semaine pour Smith!

Défensives

Rams (LAR) – 3 700$ : Si vous y allez pour les revirements, ce n’est pas le meilleur choix à mon avis, parce que Sam Bradford en est plutôt avare. Les Rams ont toutefois la meilleure chance de réaliser un blanchissage cette semaine, et ça c’est très payant!
Chargers (LAC) – 3 600$ : Tout le monde a vu les Bills à l’oeuvre face aux Ravens à la semaine 1: c’était très laid. Certes, Josh Allen remplace Nathan Peterman et ne pourra vraiment faire pire, mais attendez-vous à quelques revirements et bien peu de points de Buffalo cette semaine.
Texans (HOU) – 2 600$ : Les Texans n’ont pas connu un match trop horrible la semaine dernière considérant qu’ils jouaient au domicile des Patriots. Les choses sont différentes cette semaine alors qu’ils se rendent à Nashville pour y affronter un Marcus Mariota magané qui sera privé de Delanie Walker et peut-être de Corey Davis. Les Watt, Clowney, Mercilus et Mathieu pourraient donc rapporter beaucoup avec quelques gros jeux.
Jets (NYJ) – 2 500$
: Matt Stafford a peut-être joué l’un de ses pires matchs en carrière, mais il faut donner crédit à la défensive des Jets qui a été bien plus coriace qu’anticipée. Face à Ryan Tannehill qui est loin d’être un grand quart, ne soyez pas surpris si New York réalise à nouveau quelques gros jeux et à 2 500$, c’est tout ce que ça leur prend pour être un bon choix.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 1

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 1

Avec le début de la saison NFL qui approchait à grands pas, on vous a récemment parlé de paris, de fantasy football, même de prédictions… parlons maintenant de Daily Fantasy Sports, ou DFS. Ce type de pari en forte croissance est offert entre autres par le site Draft Kings. D’autres sites légaux au Québec offrent aussi ce type de jeu/pari sportif, mais personnellement, j’aime beaucoup Draft Kings en raison de sa plate-forme conviviale et de ses nombreux tournois où l’on peut se mesurer aux autres membres du public.

Le format de cette chronique hebdomadaire sera toujours le même : je vous présenterai des joueurs que je trouve intéressants à chaque position en raison de leurs « matchup » et de leur salaire sur Draft Kings. Évidemment, à vous de faire votre propre analyse, mais au final, je vous partagerai les résultats finaux de la mienne; soit une évaluation rapide de tous les joueurs, puis une série de filtres jusqu’à ce qu’il ne reste que quatre ou cinq joueurs à chaque position.

La plage horaire choisie est celle du dimanche, excluant les matchs du dimanche soir. Pourquoi celle-là? Parce que c’est celle qui contient les plus gros tournois, notamment les fameux Fantasy Football Millionaire, qui remettent un million de dollars au gagnant hebdomadaire, de quoi faire rêver! Je tenterai généralement de vous présenter des options dans différentes sphères de prix, question de conserver une flexibilité dans la construction de vos alignements.

Sans plus tarder, voici donc quelques joueurs que je viserai pour cette première semaine d’activité, de même que leur prix sur le site Draft Kings.

Quarts-arrières

DeShaun Watson (HOU) – 6 700$ : Les quarts sont très abordables cette semaine et Watson sera du match au potentiel offensif le plus élevé, face aux Patriots. N’hésitez pas à l’utiliser sans receveur, lui qui pourrait aller chercher beaucoup de points avec ses jambes.
Philip Rivers (LAC) – 6 400$ : L’autre match qui devrait voir un très haut pointage au tableau est celui entre les Chargers et les Chiefs, à Los Angeles. La défensive des Chiefs pourrait en arracher toute l’année et l’excellent Eric Berry sera vraisemblablement absent, en plus!
Andy Dalton (CIN) –  5 800$ : Si vous souhaitez économiser au poste de quart, j’aime l’option de Dalton cette semaine face à possiblement la pire défensive aérienne du circuit, celle des Colts, qui n’auront aucune réponse face à AJ Green et John Ross.

Porteurs de ballon

Melvin Gordon (LAC) – 6 800$ : Je vous ai déjà parlé de ce match parce qu’il sera très offensif à mon avis… Ça signifie donc beaucoup d’action pour Gordon, surtout si les Chargers prennent les devants rapidement et qu’ils se fient à lui pour écraser l’adversaire. 
Alex Collins (BAL) – 5 600$ 
: À ce prix, Collins devrait être populaire, mais les Ravens ont LE meilleur affrontement sur papier cette semaine en affrontant les Bills. J’adore l’idée de combiner la défensive de Baltimore et le dangereux porteur, qui pourrait voir beaucoup d’action dans ce match.
Royce Freeman (DEN) – 4 500$ : J’aime aussi James Conner (PIT) au même prix, mais la météo exécrable à Cleveland rendra le jeu au sol trop évident à mon avis. Pour sa part, Freeman a été nommé partant et face à une défensive des Seahawks qui n’est plus ce qu’elle était, son prix de 4 500$ lui donne un potentiel particulièrement intéressant.
Rex Burkhead (NE) – 4 200$ : À ce salaire, Burkhead pourrait être employé à plus de 50% dans certains tournois, tellement il représente une aubaine ridicule. Employé à toutes les sauces par les Patriots, Burkhead pourrait connaitre un très fort match, mais le risque que Bill Belichick surprenne tout le monde et n’utilise que Jeremy Hill et James White n’est pas à négliger… ça ne serait pas la première fois!

Receveurs de passes

A.J. Green (CIN) – 7 300$ : Je vois Green réaliser un match comme celui de Julio Jones jeudi… mais avec un touché ou deux en plus! La tertiaire des Colts est horrible et Green s’est présenté au camp dans une forme sublime qui laisse présager de grandes choses pour lui.
Larry Fitzgerald (ARI) – 6 600$ : Le match entre les Redskins et les Cardinals m’intrigue particulièrement. Je pense que David Johnson connaitra un fort match, mais n’oublions pas Fitzgerald, qui travaillera contre le demi de coin de deuxième année Fabian Moreau et qui représente une cible parfaite pour un quart au bras limité comme Sam Bradford.
Jamison Crowder (WAS) – 5 000$ : Vous remarquerez que face aux Cardinals, je recommande souvent le demi inséré, étant donné qu’il sera loin de la couverture de l’excellent Patrick Peterson. Budda Baker a été horrible en couverture l’an dernier et Crowder pourrait être la première option d’Alex Smith à répétition.
Keelan Cole (JAX) – 3 800$ : Si je vous dis que Cole a été le meilleur receveur de la ligue en format standard entre les semaines 14 et 17 l’an dernier (4e en PPR), ça vous surprend? Au cours des cinq dernières semaines du calendrier, il a mené la NFL pour les verges sur réception et héritera d’un plus gros rôle cette année. Il est must pour moi cette semaine face à la défensive ordinaire des Giants.

Ailiers rapprochés

Rob Gronkowski (NE) – 6 900$ : Honnêtement, à 6 900$, Gronk est abordable cette semaine dans ce qui pourrait être le match le plus offensif de la semaine. En l’absence de Julian Edelman, il est la meilleure option de Tom Brady et ça, ça vaut cher.
Jordan Reed (WAS) – 4 000$ : Attention, attention, Reed est en santé! (Tyler Eifert aussi, il parait!) Si c’est effectivement le cas, le matchup face aux Cardinals est plus qu’intéressant, surtout quand on sait à quel point Alex Smith aime connecter avec ses ailiers rapprochés (Travis Kelce à Kansas City, mais aussi Vernon Davis à San Francisco, ne l’oublions pas!)
David Njoku (CLE) – 3 400$ : Ryan Shazier blessé, je ne suis pas sûr que les Steelers ont quelqu’un d’assez athlétique pour couvrir Njoku. Tyrod Taylor aime rejoindre ses ailiers rapprochés et pourrait regarder souvent vers le joueur de 2e année. Attention toutefois, la météo risque d’être horrible à Cleveland; je vous recommande de surveiller la situation. 
Austin Seferian-Jenkins 
(JAX) – 3 200$ : Tant que les Giants ne m’auront pas prouvé qu’ils peuvent arrêter les ailiers rapprochés, ceux qui les affrontent se retrouveront ici. Même si Blake Bortles ne lance pas le ballon si souvent, le secondeur Alec Ogletree est horrible en couverture de passe et pourrait trouver la journée longue face à l’athlétique ailier rapproché de 25 ans.

Défensives

Ravens (BAL) – 3 800$ : Les Ravens sont la défensive la plus chère cette semaine, mais avec raison : ils affrontent les Bills et Nathan Peterman. Baltimore pourrait être utilisé par la majorité des joueurs en DFS cette semaine; à vous de voir si vous suivez la vague où si vous y allez différemment.
Saints (NO) – 3 600$ : La défensive des Saints est maintenant l’une des bonnes de la NFL et un affrontement à la maison contre les pauvres Buccaneers le prouvera. Ryan Fitzpatrick pourrait lancer trois ou quatre interceptions dans un match qui devrait être à sens unique.
Browns (CLE) – 2 000$ : Je vous ai parlé de la météo attendue à Cleveland tout à l’heure… On parle de vents de plus de 70 kilomètres à l’heure et de pluie. En plus, la défensive des Browns est améliorée et Ben Roethlisberger est connu pour ses déboires sur la route. À un prix aussi dérisoire, les Browns n’ont pas besoin de grand chose pour que vous rentriez dans votre argent!

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

Botté d’envoi NFL – Les prédictions des Dépisteurs

Botté d’envoi NFL – Les prédictions des Dépisteurs

Avec la saison 2018 de la NFL qui commence ce jeudi, nous avons demandé à nos Dépisteurs football leurs prédictions en vue de la saison 2018 et du Super Bowl LIII qui aura lieu le 3 février prochain.

Nos trois experts s’entendent généralement sur l’identité des équipes qui prendront part aux séries de fin de saison – dix des douze équipes sont les mêmes pour chacun – mais les participants au match final diffèrent complètement. Voici un aperçu par division des prédictions de nos experts ainsi qu’un résumé des raisons qui expliquent leurs choix.

Association américaine (AFC)

Dans la division est, tous voient les Patriots (cote de 1,05 sur Mise-O-Jeu) facilement distancer leurs « rivaux » en route vers un dixième titre de division consécutif, un quinzième en seize ans. Des quarts inexpérimentés à Buffalo et New York et une équipe en reconstruction à Miami devraient paver la voie à un championnat facile pour la Nouvelle-Angleterre, même privée de Julian Edelman pour les quatre premiers matchs de la saison.

Dans le nord, nos trois experts voient les Steelers (1,17) prendre la mesure des Ravens, Bengals et Browns en route vers un troisième titre consécutif. Ces trois équipes devraient être améliorées, mais aucune ne devrait faire les séries sauf peut-être les Browns qui, selon Bob Chalifoux, seront de loin meilleurs en attaque avec l’arrivée des Jarvis Landry, Josh Gordon, Carlos Hyde et Tyrod Taylor.

Sur la côte ouest, les Chargers (2,15) devraient faire un retour en force et remporter un premier titre de division depuis 2009. C’est du moins l’avis que partagent Mathieu Lavigne et Alexandre Gaucher qui voient le potentiel impressionnant de la défensive des Chargers menée par Joey Bosa et Melvin Ingram ainsi que l’attaque encore efficace dirigée par le vétéran Philip Rivers. Pour sa part, Bob Chalifoux sort à nouveau des sentiers battus et voit les Chiefs (3,25), maintenant menés par le jeune quart Patrick Mahomes, passer devant Los Angeles, Denver et Oakland.

Finalement, dans le sud, nos experts voient deux formations distancer leurs rivaux, soient les Jaguars (2,30) et les Texans (2,40) . L’ordre diffère, mais tous s’entendent sur le fait que ces deux défensives qui débordent de joueurs vedettes sauront faire leur place en éliminatoires. Pour Houston en particulier, le retour en santé de DeShaun Watson laisse présager de très belles choses. Mathieu Lavigne et Alexandre Gaucher sont de plus d’avis que les Titans s’empareront de la dernière place donnant accès aux séries grâce à une offensive améliorée, notamment. Pour ce qui est des Colts, ils ne sont tout simplement pas prêts à rivaliser avec les puissances de leur division, même avec un Andrew Luck en santé.

Association nationale (NFC)

Historiquement, la division est de l’association nationale a donné lieu à de nombreuses luttes intenses, mais pour la première fois depuis presque 15 ans, une équipe devrait répéter à titre de champion. Les Eagles (1,35) avaient en effet remporté la division de 2001 à 2004 et sont cette fois les grands favoris pour devancer les Giants, Redskins et Cowboys. Notez tout de même que l’arrivée du porteur recrue Saquon Barkley et de l’entraineur-chef Pat Shurmur semblent donner confiance à nos experts qui placent tous New York au 2e rang de la division, tout juste derrière les champions en titre du Super Bowl!

La division nord s’annonçait déjà comme une lutte de tous les instants avant que les Bears ne fassent l’acquisition de l’ailier défensif vedette Khalil Mack. Misant sur une attaque revampée et un calendrier particulièrement facile, les Bears pourraient faire du bruit cette année, mais dans une division où trônent les Vikings (2,00) et les Packers (2,15) depuis sept ans, ça ne sera pas suffisant selon nos experts. Ceux-ci voient tous les deux grands rivaux s’emparer de places en éliminatoires.

À l’ouest, la saison 2018 devrait être l’affaire des Rams (1,45) qui voudront poursuivre sur leur lancée de l’an dernier et qui se sont équipés pour en ajoutant les vedettes Brandin Cooks, Ndamukong Suh, Marcus Peters et Aqib Talib à une jeune équipe en pleine ascension. Les 49ers de Jimmy Garoppolo pourraient rendre les choses intéressantes, mais la troupe de Kyle Shanahan n’a tout simplement pas la même profondeur. Quant aux Seahawks et aux Cardinals, la saison pourrait être longue selon nos experts, qui ne s’entendent toutefois pas sur leur rang final.

On termine avec ce qui est possiblement la division la plus compétitive de la NFL en ce moment. Les trois dernières années ont vu autant de champions se succéder et à nouveau, Panthers, Saints (2,25) et Falcons (2,55) lutteront pour la suprématie de la section sud. Nos trois experts prédisent tous un championnat de division pour les Saints, tout juste devant les Falcons. Chacun voit également les Panthers être dans le coup, mais ultimement être devancés par une formation de la division nord pour la dernière place donnant accès aux séries. Les Buccaneers devraient pour leur part lutter pour le premier rang du prochain repêchage.

Super Bowl

Il est évidemment encore très tôt, mais il est toujours plaisant de se prêter au jeu des prédictions pour les grands honneurs. Mathieu Lavigne entrevoit une finale toute angelena entre les Chargers (21,00) et les Rams (11,00), ultimement remportée par ces derniers. Pour sa part, Alexandre Gaucher s’attend plutôt une finale entre les équipes du sud où la puissante offensive des Saints (16,00) viendrait à bout de la redoutable défensive des Jaguars (19,00), donnant ainsi un deuxième titre à Drew Brees. Finalement, Bob Chalifoux prédit (et espère) un Super Bowl où les Falcons (19,00) triomphent des Steelers (9,00) à la maison, possiblement dans un match à saveur très offensive.

Peu importe qui aura le plus de succès dans ses prédictions, une chose est sûre : la saison 2018 de la NFL promet des feux d’artifice et pour tous les amateurs qui l’attendent depuis février dernier, elle est enfin arrivée!

 

Conseils paris NFL pour la saison 2018

Conseils paris NFL pour la saison 2018

La saison 2018 de la NFL est à nos portes et avec plusieurs équipes qui ont effectué des changements importants, de nombreux paris sur la saison sont intéressants. Mise-O-Jeu offre notamment la possibilité de miser sur le nombre de victoires par équipe de même que sur les champions de division. Voici nos sélections personnelles pour quelques-uns de ces paris à long terme, classés par niveau de risque. 

Paris très sûrs

Patriots champions de la division AFC Est : 1,10

Non, la cote n’est pas intéressante, mais difficile de faire plus sûr comme pari. Les Bills et les Dolphins sont pratiquement en déroute et les Jets ont de bonnes bases, mais la première saison de Sam Darnold pourrait être difficile. Pendant ce temps, les Pats amorcent à nouveau la saison parmi les favoris en vue du Super Bowl.

Eagles champions de la division NFC Est : 1,35

Carson Wentz serait très près d’un retour et même si les Eagles devaient être très prudents et opter pour Nick Foles pour quelques semaines, ce dernier a prouvé être en mesure de mener l’équipe à bon port. Autrement, l’équipe est aussi solide que celle qui a gagné le Super Bowl l’an dernier et les autres équipes de la division ont tous des gros points d’interrogations. Les Cowboys ont une attaque unidimensionnelle, la défensive des Redskins laisse à désirer et la ligne à l’attaque des Giants pourrait peiner à protéger un Eli Manning déjà enclin aux crampes au cerveau.

Rams champions de la division NFC Ouest : 1,50

La cote de 1,50 n’est pas exceptionnelle, mais avec les nombreux ajouts (Marcus Peters, Aqib Talib, Ndamukong Suh, Brandin Cooks) et maintenant le nouveau contrat d’Aaron Donald, je ne vois aucune autre équipe de cette division rivaliser avec les Rams. Les 49ers sont en ascension, mais la blessure à Jerick McKinnon devrait les ralentir quelque peu.

Paris assez sécuritaires

Total de victoires pour les Jaguars; plus que 8,5 : 1,55

Jacksonville mise sans doute sur la meilleure défensive de la NFL et sur l’un des bons porteurs en Leonard Fournette. Ajoutez à cela la venue de Andrew Norwell pour améliorer la ligne à l’attaque et on peut facilement croire que les Jags récolteront au moins neuf victoires. Avec neuf affrontements contre des équipes hors séries en 2017 en plus des Bills, qui y étaient, mais qui devraient être de retour dans les bas-fonds, neuf victoires m’apparaissent très atteignables.

Total de victoires pour les Texans; plus que 8,5 : 1,60

Les retours de DeShaun Watson et de JJ Watt font en sorte que les Texans peuvent espérer de grandes choses cette année. Considérant que leur calendrier compte des affrontements face aux Colts (2), Bills, Giants, Cowboys, Dolphins, Jets et Browns, je crois qu’il est tout à fait légitime d’espérer au moins neuf victoires pour Houston.

Total de victoires pour les Saints; plus que 9,5 : 1,75

Cette année, les Saints se mesureront à la division Nord de l’AFC (Bengals, Browns) et à la division Est de la NFC (Redskins, Giants, Cowboys) et ils pourraient donc aller y chercher plusieurs victoires en plus de profiter de la présence des Buccaneers dans leur propre division. La défensive a fait un grand saut l’an dernier et l’offensive demeure explosive autour des Brees, Kamara, Ingram et Thomas.

Paris osés

Total de victoires pour les Panthers; plus que 8,5 : 1,85

Greg Olsen est de retour, les Panthers ont ajouté un receveur au premier tour (DJ Moore) et la défensive devrait être encore solide, malgré la perte de quelques éléments importants. La ligne à l’attaque représente une inquiétude pour le moment, mais avec des joueurs explosifs comme Cam Newton et Christian McCaffrey, je pense que l’attaque devrait tenir le coup, surtout avec dix affrontements contre des équipes qui ont raté les séries l’an dernier.

Total de victoires pour les Cowboys; moins que 8,5 : 2,00

Je ne suis pas un grand fan des Cowboys pour la saison 2018 et la cote de 2,00 est tout simplement trop bonne pour une issue qui est loin d’être insensée à mon avis. La défensive de Dallas fait encore piètre figure et l’offensive compte sur bien peu d’armes outre Ezekiel Elliott et les jambes de Dak Prescott. Un calendrier difficile contre les deux divisions Sud de la NFL complète le portrait des raisons pour lesquels je mise sur le « moins » pour ce pari.

Chargers champions de la division AFC Ouest : 2,50

La division ouest de l’association américaine pourrait être très relevée, mais déjà, l’échange de Khalil Mack par les Raiders les exclut à mon avis de la course au titre. Je suis de ceux qui croient que les Broncos vont rebondir, mais la tête de la division est peut-être un objectif un peu ambitieux pour eux. Reste les Chiefs dont la défensive fait excessivement peur en ce moment et pourrait faire en sorte que Patrick Mahomes doive faire des miracles offensifs match après match. Il a les armes et le talent pour, mais ça serait beaucoup de pression. Les Chargers ont une équipe complète sans véritable faille et s’ils peuvent demeurer en santé (Hunter Henry et Jason Verrett sont déjà finis pour l’année), ils forment l’une des meilleures équipes dans l’AFC.

**À noter, certains de ces paris ne peuvent être combinés entre eux, notamment ceux qui impliquent des équipes de la même division**

Fantasy football – 10 sleepers pour gagner votre ligue!

Fantasy football – 10 sleepers pour gagner votre ligue!

On dit souvent qu’un pool de fantasy football n’est pas gagné dans les premières rondes, mais dans les dernières. L’an dernier, si vous avez mis la main sur Alvin Kamara en toute fin de repêchage ou sur Adam Thielen assez tardivement, vous êtes certainement d’accord avec cet énoncé. 

C’est donc dans cette optique que je vous présente dix de mes « sleepers » favoris en vue de la saison 2018 de la NFL dans le monde du fantasy football, soit des joueurs qui seront pris tard dans le repêchage ou même ignorés complètement, mais qui pourraient tous être des rouages importants de leur équipe d’ici à la fin de la saison. Leur rang de sélection moyen parmi les joueurs de leur position figure entre parenthèses.

Quarts-arrière

Eli Manning – NYG (20)

Le vétéran quart a connu une saison atroce l’an dernier, mais l’arrivée de Pat Shurmur à la tête des Giants pourrait bien prolonger sa carrière de quelques années. Avec le retour en santé d’Odell Beckham Jr. et l’arrivée de Saquon Barkley, qui rejoignent Sterling Shepard et Evan Engram pour former l’une des bonnes unités offensives de la NFL, Manning aura amplement d’armes autour de lui. La signature du vétéran plaqueur Nate Solder et la sélection du garde Will Hernandez au premier tour du dernier repêchage devraient grandement améliorer la protection dont bénéficiera Manning.

Marcus Mariota – TEN (21)

Parlant de quarts qui ont connu des ennuis l’an dernier, Mariota a lancé plus d’interceptions que de passes de touché, mais il aura maintenant un nouveau coordonnateur offensif en Matt LaFleur. De plus, Delanie Walker, Corey Davis, Rishard Matthews, Taywan Taylor, Jonnu Smith et Dion Lewis forment un groupe formidable pour un jeune quart qui peut en plus courir. Quand on voit que quatre des cinq premiers quarts généralement choisis en fantasy amassent beaucoup de points avec leurs jambes, on ne peut qu’aimer le potentiel absolu de Mariota.

Porteurs de ballon

Adrian Peterson – WSH (36)

Je n’aurais jamais cru inscrire le nom de Peterson dans un article traitant de sleepers, lui qui a si longtemps fait partie des choix de premier tour dans le monde du fantasy football. Loin d’être le joueur qu’il a déjà été, il s’est néanmoins présenté en grande forme à Washington après la blessure subie par la recrue Derrius Guice. Avec l’explosif Chris Thompson toujours ennuyé par une blessure, AP pourrait rendre de fiers services à l’équipe qui le choisira dans son fantasy, surtout au rang de sélection où il part actuellement.

Bilal Powell – NYJ (52)

Je vous ai déjà recommandé Powell la semaine dernière, mais je souhaite réitérer ma position à son égard. À ce point-ci, Isaiah Crowell n’est toujours pas à 100% et Powell demeure une option intrigante à court terme, mais personnellement, j’aime beaucoup son potentiel pour la saison entière. Son rôle dans l’attaque aérienne devrait résister à la venue de Charcandrick West, des Chiefs, et il devrait demeurer un rouage important de l’offensive des Jets tout au long de l’année; reste à savoir à quel point cette unité pourra produire.

Alfred Morris – SF (76)

Initialement classé derrière Jerick McKinnon et Matt Breida dans la hiérarchie à San Francisco, des blessures aux deux porteurs explosifs en plus d’un style complètement différent pourraient finalement donner une bien meilleure opportunité à Morris. En effet, à 222 livres, il est bien mieux équipé pour les courses près de la ligne des buts et a l’expérience d’un volume élevé. La blessure grave qui fera rater toute la saison à McKinnon (déchirure au genou) devrait faire en sorte que Morris et Breida se partagent le travail dans un rôle 1A/1B.

Receveurs de passes

Michael Gallup – DAL (56)

Bien sûr, on s’attend à ce que l’offensive des Cowboys passe par Ezekiel Elliott, mais même avec le départ de Dez Bryant et Jason Witten, il faudra bien que Dak Prescott passe un peu. Allen Hurns est une belle addition, mais Terrence Williams est une déception annuelle et l’équipe n’a plus d’ailier rapproché de confiance. Choisi au 3e tour par les Cowboys en avril, Gallup a démontré de belles choses en présaison et représente la meilleure option de l’équipe comme receveur numéro 2. Il est encore inconstant, mais il aura toutes les chances de réussir, même dans une offensive axée sur le jeu au sol.

Ryan Grant – IND (76)

Si vous croyez qu’Andrew Luck sera de retour à son niveau habituel, alors vous devez croire qu’il aura plus qu’un receveur efficace cette année. Outre T.Y. Hilton, Grant représente l’option la plus probable à ce niveau, lui qui a connu une bonne saison l’an dernier à Washington et qui pourrait aider Luck à se départir du ballon plus rapidement. Le receveur de 27 ans est agile et excelle à trouver les ouvertures sur des tracés courts, ce qui pourrait rapidement faire de lui un favori de Luck. Dans ces conditions, une saison de 60 attrapés et 800 verges est loin d’être impossible pour Grant.

Dede Westbrook – JAX (77)

Les noms de Westbrook et de son coéquipier Keelan Cole reviennent souvent dans ce genre d’article, mais avec la blessure à Marqise Lee, j’ai préféré inclure Westbrook pour une raison toute simple. L’année dernière, Keelan Cole a été employé souvent comme demi inséré, mais cette position appartenait généralement au vétéran Allen Hurns. Ce dernier maintenant à Dallas, Cole devrait logiquement prendre ce rôle à temps plein pendant que Westbrook remplace Lee à l’extérieur. Dans une offensive majoritairement terrestre, j’aime l’idée de miser sur le receveur numéro 1 d’une équipe et à Jacksonville, c’est Westbrook qui devrait tenir ce rôle pour Blake Bortles, cette année.

Geronimo Allison (80)

Historiquement, Aaron Rodgers a toujours pu faire produire trois receveurs sans problème; on n’a qu’à penser au trio Nelson-Adams-Cobb en 2016. Nelson maintenant parti, la plupart des amateurs présument que sa place dans le trio de tête sera prise par l’ailier rapproché Jimmy Graham. Personnellement, vu les blessures récurrentes de Cobb, je serais porté à regarder du côté d’Allison, un receveur de 6’3″ qui en sera à sa troisième saison dans la NFL, mais qui a du se contenter d’un rôle de réserviste jusqu’ici. Il semblerait qu’il a la confiance de Rodgers et qu’il soit le prochain receveur en lice s’il devait arriver quelque chose à Cobb ou à Davante Adams, qui a un historique de commotions cérébrales.

Ailier rapproché

Ricky Seals-Jones (25)

La position d’ailier rapproché est assez profonde et les joueurs classés entre les rangs 10 et 20 sont assez similaires. Néanmoins, peu ont le potentiel de Seals-Jones, un ancien receveur converti en ailier rapproché en raison de sa taille de 6’5″ et 245 livres. L’an dernier, il a démontré un peu de son potentiel, mais n’a su faire preuve de constance. Cette année, au sein d’une offensive qui tournera autour de l’excellent David Johnson, le joueur de deuxième année pourrait être la troisième option offensive derrière ce dernier et le vétéran Larry Fitzgerald. Le rapide Christian Kirk sera aussi impliqué, mais au final, les atouts physiques de Seals-Jones pourraient plaire à Sam Bradford, surtout près de la zone des buts.