Repêchage LNH 2020 – Anton Lundell

Repêchage LNH 2020 – Anton Lundell

Chaque année, il semble qu’un espoir du repêchage ne fait que glisser à mesure que la séance de sélection approche, avec ou sans raison apparente. En cette année bien particulière, cette glissade pourrait se prolonger plus longtemps que prévu pour un espoir qui demeure néanmoins très prometteur, le Finlandais Anton Lundell.

Date de naissance : 2001-10-03
Lieu de naissance : Espoo, Finlande
Taille : 6pi1
Poids : 187 lb
Lancer : Gauche
Position : C
Équipe : HIFK, Ligue élite de Finlande
Classement : 3e patineur en Europe – Centrale de recrutement de la LNH 

À peine âgé de 17 ans l’an dernier, Anton Lundell avait disputé la presque totalité de la saison dans la meilleure ligue finlandaise, se tirant très bien d’affaire avec une moyenne d’un point à tous les deux matchs. Ses performances dans la Liiga combinées à une belle prestation au Championnat du monde des moins de 20 ans l’avaient placé sur le radar pour une sélection dans le top 5 de l’encan 2020. Une progression statistique moins forte qu’anticipée et une blessure qui l’a privé d’un deuxième championnat junior ont contribué à faire chuter Lundell aux différents classements, sans compter les bonnes performances de plusieurs de ses rivaux. Il ne faudrait tout de même pas oublier tout ce que le jeune Finlandais a accompli jusqu’ici. Même en cette saison qui l’a vu perdre du terrain, ses statistiques ont pourtant été excellentes vu son âge (28 points en 44 matchs). En effet, depuis 2013, seulement deux joueurs ont obtenu une meilleure moyenne de points par match dans la Ligue élite de Finlande lors de leur première année d’éligibilité au repêchage de la LNH : Kaapo Kakko et Patrik Laine. Ceci exclut donc les Kasperi Kapanen, Mikko Rantanen, Sebastian Aho et Jesperi Kotkaniemi, pour ne nommer que ceux-là, qui ont bien fait la transition dans la LNH. Au niveau statistique, donc, Lundell n’a rien à envier aux meilleurs Finlandais repêchés lors des dernières années.

Un autre élément qui joue contre Lundell dans les classements, mais qui l’aidera plus tard, c’est qu’il est efficace plutôt que spectaculaire. Sa plus grande qualité est probablement son « QI hockey ». Cela se traduit par un jeu défensif efficace et une excellente vision du jeu dans toutes les facettes. Il prend généralement la bonne décision avec la rondelle, que ce soit de la protéger le long de la rampe ou de tenter la passe transversale vers un coéquipier qui s’est libéré près du filet. À ce chapitre, il fait partie des bons fabricants de jeu d’une excellente cuvée 2020. Aussi armé de bonnes mains, Lundell marquera tout de même sa part de buts, mais il serait surprenant de le voir atteindre le plateau des 30 dans la LNH, ne serait-ce que parce qu’il n’utilise pas assez son lancer, préférant généralement passer le disque. Finalement, le Finlandais est doté d’un gabarit intéressant en plus d’être bon sur les mises en jeu. Toutes ces qualités devraient donc faire de lui au minimum un centre de 3e trio dans la LNH, mais la qualité de son jeu offensif déterminera jusqu’où il peut progresser.

Parmi les lacunes qu’il démontre, Lundell devra principalement améliorer son coup de patin, qui n’est que dans la moyenne et qui pourrait le forcer vers l’aile au prochain niveau. Son accélération pose particulièrement problème, bien qu’il soit assez fluide une fois en mouvement. Il devra aussi améliorer sa constance s’il espère occuper un poste sur un top 6 dans la LNH éventuellement. Hormis ces petits accrocs, Lundell n’a aucune faille qui devrait l’empêcher d’atteindre la grande ligue et même de se développer en un joueur important pour son équipe. Le niveau d’offensive qu’il sera en mesure de produire pourrait d’ailleurs être l’élément clé pour précipiter sa venue sur le nouveau continent. Autrement, on peut s’attendre à le voir jouer une saison ou deux en Europe ou du moins, dans la Ligue américaine.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Joueur très intelligent sur la patinoire
+ Bon niveau d’intensité en tout temps
+ Excellentes aptitudes de passeur
+ Jeu défensif très mature

LES FAIBLESSES 
 Coup de patin à améliorer
– Ne lance pas assez au filet
– 
Potentiel offensif au niveau professionnel qui demeure à définir

LE POTENTIEL LNH  
Centre qui excelle dans les deux sens de la glace sur un 2e ou 3e trio.

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Lundell
Repêchage LNH 2020 – Alexander Holtz

Repêchage LNH 2020 – Alexander Holtz

En 2017, il y avait Owen Tippett, puis en 2018 il y a eu Oliver Wahlstrom et l’an dernier Cole Caufield. On dirait qu’à chacun des derniers repêchages, on retrouvait un marqueur naturel qui se démarquait particulièrement et était classé presque unanimement dans le top 10. Cette année, cet honneur revient au Suédois Alexander Holtz, le deuxième meilleur joueur européen disponible.


Date de naissance : 2002-01-23
Lieu de naissance : Saltsjö-Boo, Suède
Taille : 6pi
Poids : 183 lb
Lancer : Droit
Position : AD
Équipe : Djugårdens IF, Ligue élite de Suède
Classement : 2e patineur en Europe – Centrale de recrutement de la LNH 

Alexander Holtz est sur le radar des équipes de la LNH depuis plusieurs années. À 14 ans, il récoltait 18 points en 10 matchs au niveau U18 en Suède. L’année suivante, il dominait carrément le circuit à ce niveau avec 45 points dont 23 buts en 17 rencontres, goutant même au niveau U20 avec une belle récolte de 8 points en 11 matchs. Ayant amorcé la saison à 16 ans l’an dernier, il a complètement dominé le niveau junior avec 30 buts en 38 matchs, se méritant au passage un rappel de 3 matchs avec l’équipe senior. Cette saison, Holtz a disputé presque toute l’année dans la Ligue élite suédoise, rappelant au passage qu’il n’avait plus rien à apprendre au niveau junior avec 7 buts et 2 aides en trois petites parties. Jouant environ 13 minutes par match, le Suédois a néanmoins marqué 9 buts et amassé 16 points en 35 matchs, la meilleure fiche parmi tous les joueurs âgés de moins de 19 ans et une meilleure moyenne que des espoirs de premier plan plus âgés tels que Dominik Bokk et Nils Hoglander de même que son compatriote de la cuvée 2020, Lucas Raymond.

Holtz n’est pas un patineur particulièrement explosif, mais son coup de patin convient bien à son style, lui permettant d’être toujours au bon endroit, surtout en zone offensive, où il n’a pas besoin de beaucoup d’espace pour décocher un lancer. Ce lancer d’ailleurs, pourrait faire l’objet d’une chronique à lui seul, avec vidéos à l’appui. Que ce soit le tir sur réception, le tir des poignets ou toute autre forme de lancer, Holtz les maitrise avec brio, ce qui fait de lui un marqueur qui doit être constamment surveillé. Ses mains rapides et son intensité autour du filet lui donnent encore plus d’armes pour tromper la vigilance des gardiens… comme s’il en avait besoin! Connu comme un marqueur naturel, un véritable sniper, on oublie parfois les autres qualités de Holtz, notamment qu’il est aussi un bon fabricant de jeu, mais surtout qu’il est un joueur intelligent qui lit bien le jeu. C’est cette aptitude qui lui permet de toujours savoir où se placer pour être dangereux, mais aussi de s’être amélioré en termes de jeu défensif. Combinée à son intensité, Holtz est un joueur en qui les entraîneurs peuvent avoir confiance, même s’il n’offre pas une contribution exceptionnelle sans la rondelle.

À ce point-ci, Holtz semble être l’un des joueurs les plus sûrs de l’encan 2020 et il est effectivement difficile de le voir échouer. La question est plutôt de savoir s’il marquera 20, 30 ou 40 buts par saison dans la LNH. D’ici là, il pourra continuer de travailler sur con coup de patin, qui n’a jamais été sa force, de même que sur son jeu défensif, ce qui est fréquent chez les jeunes joueurs aussi talentueux. Autrement, sa prise de décision pourrait être améliorée, mais il joue généralement un style assez simple, sans fioriture, ce qui fait en sorte que cette lacune n’a que rarement des conséquences fâcheuses pour son équipe. Somme toute, on peut s’attendre à voir Holtz faire ses débuts dans la LNH après une autre saison en Suède, puis possiblement une dans la Ligue américaine.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Meilleur lancer de la cuvée 2020
+ Instinct de marqueur incomparable
+ Bonnes mains et habiletés autour du filet
+ Intensité constante de présence en présence

LES FAIBLESSES 
 Explosion et vitesse à travailler
– Jeu défensif en développement
– 
Pas particulièrement costaud

LE POTENTIEL LNH  
Marqueur naturel sur un premier trio

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Holtz

(Photo : Steve Kingsman, HHOF-IIHF Images)

Repêchage LNH 2020 – Lucas Raymond

Repêchage LNH 2020 – Lucas Raymond

Depuis plusieurs années déjà, le jeune Lucas Raymond fait parler de lui en Suède en raison de ses prouesses sur la patinoire. Établissant des standards élevés de production depuis son tout jeune âge, il figure parmi les espoirs les plus talentueux qui seront disponibles au prochain repêchage.


Date de naissance : 2002-05-28
Lieu de naissance : Göteborg, Suède
Taille : 5pi10
Poids : 165 lb
Lancer : Droite
Position : AD/AG
Équipe : Frölunda, SHL
Classement : 4e patineur en Europe – Centrale de recrutement de la LNH 


Identifié par certains comme l’un des rares concurrents à Alexis Lafrenière au départ de la saison, l’étoile de Lucas Raymond a semblé pâlir au fur et à mesure que la saison 2019-20 avançait. Celui qui jadis semblait assuré d’une sélection dans le top 5 du prochain repêchage est maintenant classé un peu partout parmi les dix meilleurs espoirs de la cuvée. Évoluant dans le système de Frölunda dans la Ligue professionnelle de Suède depuis qu’il a 12 ans, il a brûlé chaque échelon en précipitant chaque fois sa venue vers le niveau supérieur en raison de ses performances. À 15 ans, il évoluait pour la formation des moins de 20 ans de son organisation.  Possédant un talent offensif impressionnant, les attentes immenses fondées envers lui initialement non pas été rencontrées cette année alors qu’il évoluait dans la meilleure ligue de son pays à 17 ans.

Auteur de 10 points en 33 parties cette année, il faut d’abord comprendre que Lucas Raymond a obtenu un rôle limité à Frölunda dans la ligue professionnelle de la Suède. Sa moyenne de temps de jeu au cours de la saison était de 9 minutes et 48 secondes par match, ce qui est bien peu comparativement à la grande majorité des espoirs disponibles au prochain repêchage. Il aurait peut-être pu trouver un moyen de produire un peu plus à l’intérieur des limites de son utilisation, mais il n’en demeure pas moins que cette saison d’apprentissage n’était pas aussi pire qu’on puisse le croire. Au niveau de ses qualités, on peut affirmer que Raymond est un jeune pro avec une bonne éthique de travail. Il est définitivement aussi l’un des plus beaux fabricants de jeu de sa cuvée. Il utilise sa vision du jeu élite pour comprendre l’action et repérer ses compagnons de trio. Il assimile toute l’information nécessaire dans sa prise de décision rapidement afin de réagir efficacement aux différentes situations de match. Un patineur fluide, il réussit à faire mordre ses adversaires avec ses changements de direction, sa créativité et un excellent contrôle du disque pour créer de bonnes lignes de passes, démontrant aussi toute la patience et la confiance qu’il a en possession de la rondelle. Il adore vraiment être celui qui contrôle le jeu et dicte l’attaque sur son trio. Notamment en avantage numérique, il peut être un vrai poison pour l’ennemi. Sur patins, sa vitesse de pointe est bonne ainsi que son accélération. Ses premières enjambées, ainsi que son centre de gravité plutôt bas, l’aide à atteindre la vitesse recherchée très rapidement et se distancer en un instant de ses couvreurs lorsqu’il a le disque. Dans son territoire, le sens de l’anticipation est probablement son meilleur allié, étant capable de bien comprendre les intentions de ses adversaires et d’intervenir selon ses capacités. Sans être un maître défensif, il s’implique dans les deux sens du jeu.

Afin d’être un joueur d’impact au prochain niveau, Lucas Raymond devra continuer de prendre de la maturité physique et de la force sur patin. Cette saison, il n’était pas rare de le voir perdre l’équilibre suite à une bataille physique. Bien qu’il compense ce manque de force par le fait qu’il n’est pas intimidé par la physicalité de ses adversaires, son efficacité dans ses batailles sera vraiment meilleure une fois qu’il sera plus fort d’ici quelques année. Certains observateurs pourraient aussi, à un certain point, avoir une réticence vis-à-vis le fait que son utilisation était parmi les plus faible de tous les espoirs prévus dans la première ronde et qu’il pourrait possiblement en être affecté dans son développement. Tel que mentionné plus haut dans ce texte, il a été efficace dans les limites qu’on lui a imposées et mérite définitivement de garder sa place parmi les plus beaux espoirs du repêchage 2020. Celui qui se compare à un mixte de Mitch Marner et Artemi Panarin a tous les outils de base pour devenir une vedette un jour de la LNH.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Belle créativité, vision et sens du jeu élite
+ Excellent maniement de la rondelle, fluide
+ Passeur élite qui sait aussi tirer
+ Patineur habile qui est bon dans les transition
+ Compétiteur, éthique de travail

LES FAIBLESSES 
 Gabarit sous la moyenne
Puissance à développer pour les batailles physique
– Doutes sur sa production ou son développement en SHL cette année


LE POTENTIEL LNH  
Un fabricant de jeu au potentiel de super vedette

LA ZONE VIDÉO 

Compilations de faits saillants de Lucas Raymond

(Photo : Erland Segerstedt/TT)

Repêchage LNH 2020 – Quinton Byfield

Repêchage LNH 2020 – Quinton Byfield

Depuis déjà quelques années, le simple fait de parler du repêchage 2020 évoque le nom d’Alexis Lafrenière, mais dans quelques années, on pourrait davantage parler de celui du deuxième meilleur espoir disponible, ou du moins, tout autant! En effet, Quinton Byfield est depuis quelques années vu comme le pendant ontarien de Lafrenière et le seul joueur à véritablement pouvoir menacer sa suprématie.

Date de naissance : 2002-08-19
Lieu de naissance : Newmarket, Ontario, Canada
Taille : 6pi4
Poids : 214 lb
Lancer : Gauche
Position : C
Équipe : Sudbury, Ligue de l’Ontario
Classement : 2e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH 

Premier choix du repêchage de la Ligue de l’Ontario en 2018, Byfield n’a absolument pas déçu depuis son arrivée dans le circuit, étant nommé recrue de l’année après une récolte de 29 buts et 61 points en 64 matchs, puis enchainant avec la 5e meilleure moyenne de points par match du circuit, la 2e chez les joueurs éligibles au repêchage pour la première fois. Il a été le meilleur joueur de son équipe depuis deux saisons et le plus incroyable dans son cas est qu’il n’aura 18 ans que le 19 août prochain, faisant de lui l’un des espoirs les plus jeunes de toute la cuvée 2020. Il est même assez incroyable de se dire que le seul joueur qui l’a devancé en matière de moyenne de points par match est Marco Rossi et que ce dernier est de 11 mois son ainé. Certes, Byfield en a déçu quelques-uns au dernier Championnat du monde de hockey junior, mais à seulement 17 ans, il était tout simplement trop ambitieux d’attendre des miracles de sa part, d’autant plus qu’il a dû composer avec un temps de jeu très limité dans un tournoi dominé par les joueurs de 19 ans.

Déjà bâti sur un gabarit de 6pi4 et plus de 200 livres, Byfield mise sur toutes les aptitudes recherchées chez un centre de concession dans la LNH. Dominant en possession de la rondelle, ce qui est attendu pour un joueur de sa taille, Byfield étonne par sa vitesse et son accélération qui sont carrément impressionnantes. Elles font de lui un joueur qui peut battre ses adversaires de toutes sortes de façon. Ses mains et son habileté à contrôler le jeu sont parmi les meilleures de la cuvée 2020 et permettent à Byfield d’être un fabricant de jeu de premier plan, tant au niveau junior qu’en termes de projection pour le niveau suivant. Ce qui le distance de ses pairs est toutefois son habileté à marquer des buts. Il peut le faire de tellement de façons que ça rend la perspective de le contenir intimidante pour les adversaires. Entre sa taille, sa force, son coup de patin, ses mains et son lancer, il est bâti pour marquer des buts en quantité et le fait qu’il soit aussi jeune rend son potentiel plus qu’intriguant.

Quand on voit toutes ces aptitudes, on peut en venir qu’à se demander quelles faiblesses compte le jeune Ontarien. Comme pour plusieurs joueurs de son âge, le jeu défensif de Byfield continuera de s’améliorer, mais il est déjà assez mature et efficace, du moins pour le niveau junior. Le questionnement vient plutôt des projections qu’on peut faire de lui comme centre de premier trio qui affronte constamment les meilleurs joueurs adverses. Entre ses lacunes au cercle des mises en jeu et sa propension à éviter le jeu physique, Byfield devra encore travailler sur différentes facettes de son jeu sans la rondelle. À son très jeune âge et avec la vision du jeu dont il dispose, ce n’est probablement qu’une question de temps avant qu’il y arrive. Parlant de son jeu physique, de ce côté, il s’agit principalement d’un effet pervers d’être aussi dominant à sa taille. Il n’avait que 15 ans qu’on l’affublait déjà du surnom de « prochain Eric Lindros » même si la robustesse n’a jamais fait partie de son ADN comme pour le grand numéro 88. Voyez le plutôt comme un Auston Matthews ou Evgeni Malkin en termes de comment il domine en utilisant son coup de patin et son gabarit, mais n’a pas besoin de frapper tout ce qui bouge pour connaitre du succès.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Gabarit et force physique supérieurs
+ Superbes vision du jeu et habiletés de passeur
+ Mains très habiles et excellente créativité offensive
+ Lancer des poignets de premier plan
+ Aptitudes en protection de rondelle

LES FAIBLESSES 
– Implication physique qui déçoit parfois
– 
Jeu défensif qui nécessitera plus de travail
– Prise de décision parfois trop risquée

LE POTENTIEL LNH  
Centre de concession de gros gabarit dominant en attaque

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Byfield en 2019-2020


(Photo: Emmah Cacciotti/Sudbury Wolves)

 

Repêchage LNH 2020 – Mavrik Bourque

Repêchage LNH 2020 – Mavrik Bourque

Le repêchage 2020 de la LNH sera définitivement très intéressant pour la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Si Alexis Lafrenière est identifié comme le plus bel espoir pour cet encan, il y a d’autres joueurs issus de la LHJMQ qui ont une réelle chance de voir leur nom appelé en première ronde.  C’est le cas notamment de l’attaquant Mavrik Bourque.


Date de naissance : 2002-01-08
Lieu de naissance : Plessisville, Québec, Canada
Taille : 5pi10
Poids : 165 lb
Lancer : Droite
Position : C
Équipe : Shawinigan, LHJMQ
Classement : 22e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH 


C’est le cas de le dire, Mavrik Bourque connaît un développement très impressionnant depuis ses débuts dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le jeune joueur de centre a un impact majeur sur les performances des Cataractes de Shawinigan. Cette saison, il a récolté 71 points en 49 parties, dont 29 buts, terminant au deuxième rang du circuit Courteau pour la moyenne de points par match parmi les joueurs qui seront éligibles pour une première fois au repêchage de la LNH.

Tout d’abord, on ne peut parler de Mavrik Bourque sans souligner qu’il est un vrai joueur de caractère qui possède un bon niveau de compétitivité. Sur le plan offensif, il veut définitivement faire la différence et aider son équipe à gagner. Il possède déjà un excellent instinct de marqueur qu’il continue de développer, notamment avec l’aide de son lancer qu’il sait décocher rapidement. Par ailleurs, bien qu’il ne soit pas le plus fort physiquement, il est capable d’ajouter une certaine vélocité dans ses tirs. Combiné à sa précision, cela fait de lui un redoutable marqueur qu’il faut garder à l’œil à chaque fois qu’il pénètre en zone offensive. Le jeune attaquant est aussi un excellent passeur doté encore là d’une grande précision, utilisant sa vision et son intelligence du jeu pour lire rapidement ce qui se déroule autour de lui et trouver ses coéquipiers sur la glace. Vraiment, le sens du jeu de l’attaquant des Cataractes est superbe. Il est habile avec la rondelle, capable de feinter et de garder le contrôle dans des situations plus difficiles. Bien qu’il ne soit pas le plus fort, il ne recule jamais devant le jeu physique de ses adversaires. Sur le plan des statistiques, il peut être intéressant de souligner que Bourque n’a été devancé que par Alexis Lafrenière pour la production de points primaires par match (buts et premières passes) à égalité numérique, toujours chez les espoirs de la LHJMQ éligibles une première fois au repêchage de la LNH. Sa récolte de points ne provient pas uniquement de l’avantage numérique, ce qui est bien encourageant.

Vous le devinerez, comme tous les jeunes joueurs de hockey de son âge, Mavrik Bourque n’est pas un espoir parfait. Bien que son coup de patin se soit grandement amélioré, particulièrement au cours de la dernière année, c’est encore une partie de son jeu qui doit être travaillée, surtout pour sa taille. Soyons clair, il n’est pas un mauvais patineur en soi puisqu’il est agile notamment au niveau de l’équilibre et des changements de direction, mais une meilleure explosion pourrait grandement lui servir sur ses premières enjambées. Avec le gabarit qu’il présente en ce moment, il devra aussi prendre de la maturité physique avec le temps afin d’être plus efficace dans ses batailles le long des rampes. Son implication défensive a besoin de raffinement un peu, peut-être en raison d’une surutilisation cette saison à Shawinigan, mais il présente un réel potentiel d’avoir un impact dans les deux sens du jeu éventuellement chez les professionnels. En raison de sa courbe de progression, il n’est pas complètement farfelu de croire que le jeune centre pourrait aspirer à un rôle sur un top 6 de la LNH un jour.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Un tir précis et vif, autant frappé que des poignets
+ Superbe intelligence du jeu
+ Habile en contrôle du disque
+ Passeur précis
+ Joueur de caractère, jeune leader

LES FAIBLESSES 
 L’explosion sur les premières enjambées
– Le gabarit et la force physique

LE POTENTIEL LNH  
Attaquant top 6 capable d’avoir un impact dans les deux sens du jeu

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Mavrik Bourque
Repêchage LNH 2020 – Cole Perfetti

Repêchage LNH 2020 – Cole Perfetti

Le repêchage 2020 déborde de talent offensif au sein de son top 10 avec plus d’une demi-douzaine d’attaquants au potentiel d’évoluer sur un premier trio. À mi-chemin entre quelques tireurs d’élite et autres fabricants de jeu, on retrouve Cole Perfetti, un attaquant créatif qui démontre son intelligence sur la patinoire de toutes sortes de façon.
Date de naissance : 2002-01-01
Lieu de naissance : Whity, Ontario, Canada
Taille : 5pi10
Poids : 185 lb
Lancer : Gauche
Position : C/AG
Équipe : Saginaw, Ligue de l’Ontario
Classement : 5e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH

Choisi au 5e rang du repêchage de la Ligue de l’Ontario en 2018, Cole Perfetti n’a pas mis de temps à se faire un nom, terminant au premier rang du circuit pour les buts (37) et les points marqués (74) et au deuxième pour les aides (37) parmi tous les joueurs de première année dans le circuit. Déjà bien en vue, l’Ontarien s’est carrément propulsé dans la conversation comme choix potentiel du top 10 en égalant le record pour le nombre de buts au tournoi Hlinka-Gretzky en août avec huit en cinq parties. Cette performance a semblé le lancer pour toute la saison, qu’il a terminée avec 37 buts et 74 aides pour 111 points en 61 matchs, bon pour le deuxième rang du circuit, derrière Marco Rossi. 

Perfetti aime contrôler le jeu et est à son meilleur en possession du disque. Il est bon en transition, mais il excelle particulièrement en zone offensive où il peut garder la rondelle pendant d’innombrables secondes jusqu’à ce qu’il trouve un coéquipier libre ou une ouverture pour décocher son excellent lancer. Parlons-en d’ailleurs de ce lancer. À part Alexander Holtz, il pourrait s’agir du meilleur tir des poignets de la cuvée 2020, notamment en raison de la vitesse à laquelle Perfetti peut dégainer. En outre, ses mains sont parmi les meilleures de son groupe d’âge et il joue avec la confiance nécessaire pour réussir toutes sortes de jeu dont bien d’autres ne peuvent que rêver. La vision du jeu de Perfetti le sert aussi en défensive où il est très efficace pour couper les lignes de passe et en repli. 

Le jeu de l’attaquant de 18 ans n’est toutefois pas sans lacune. À 5pi10, il n’est pas très grand et devra toujours lutter pour trouver l’espace nécessaire pour décocher son excellent lancer. Au-delà de sa taille, le coup de patin de Perfetti est source d’inquiétude pour certains quant au niveau de jeu qu’il pourrait atteindre chez les pros. Loin d’être une véritable faiblesse, son accélération est le principal point qu’il devra améliorer s’il souhaite évoluer au centre dans la LNH. Combiné à son inefficacité au cercle des mises au jeu, cela pourrait le rendre plus efficace à l’aile qu’au centre au prochain niveau. Dans un cas comme dans l’autre, la vision du jeu et l’anticipation de Perfetti démontrent une intelligence très développée chez un joueur de cet âge et feront en sorte qu’il pourrait avoir une longue et heureuse carrière sur un premier trio dans la LNH, surtout s’il continue d’améliorer son jeu défensif jusqu’à en faire une force. 

LES STATISTIQUES 

LES FORCES 

+ Tir des poignets de première qualité
+ Vision du jeu et anticipation exceptionnelles
+ Mains dangereuses dans toutes les situations
+ Talent de passeur supérieur
+ Habileté à contrôler la rondelle

LES FAIBLESSES 

 Gabarit sous la moyenne
Accélération qui manque d’explosion
Questionnement sur sa capacité à évoluer au centre

LE POTENTIEL LNH  

Attaquant de premier trio qui peut fabriquer des jeux autant que les finir

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Perfetti