Après Alexander Romanov, Jayden Struble?

Après Alexander Romanov, Jayden Struble?

En juin 2018, alors armés de multiples choix de deuxième tour, les Canadiens causaient la surprise, et la consternation, chez leurs fans en appelant au 38e le nom d’Alexander Romanov, un défenseur gaucher évoluant en 2e division russe et étant classé 115e parmi les patineurs européens seulement! Défendant son choix bec et ongles, Trevor Timmins avait même déclaré « On n’aurait pas pu l’avoir en attendant notre prochain choix. »

Un an plus tard, l’homme en charge du repêchage du Tricolore refaisait le coup aux amateurs en choisissant Jayden Struble au 46e rang, à nouveau devant des espoirs plus connus ou espérés. Ce défenseur classé 48e en Amérique du Nord venait de passer la saison au niveau secondaire au Massachusetts et se destinait à peine à joindre la BCHL, une ligue de deuxième ordre en Colombie-Britannique. Cette fois, Timmins le comparait à Charlie McAvoy, Matt Dumba et PK Subban…

J’arrêterai les comparatifs ici, parce que ce n’est pas l’objectif de l’article… mais force est d’admettre qu’il y a certainement des parallèles à faire entre les deux défenseurs gauchers choisis pas Montréal au deuxième tour lors des deux dernières séances de sélection, que ce soit en termes de style de jeu ou encore de la réaction du public face à leur sélection. Autant on peut comprendre celle-ci face à des joueurs qu’il ne connait pas, autant il ne faut pas attaquer ces joueurs avant qu’ils n’aient au moins eu la chance de prouver ce qu’ils valent.

Dans le cas qui nous intéresse, ayant finalement choisi de joindre immédiatement les rangs de l’Université Northeastern, Jayden Struble commence à apprivoiser le calibre de jeu relevé de la NCAA. Il s’agit d’un défi intéressant pour l’Américain qui est actuellement le troisième plus jeune joueur dans ce circuit. En fait, étant né le 8 septembre 2019, il est passé à une semaine près d’être éligible seulement à l’encan 2020 et avec les aptitudes qu’il est en train de démontrer, gageons qu’il n’aurait alors pas attendu le milieu du deuxième tour pour être repêché.

En effet, après avoir raté le camp d’entrainement et les trois premiers matchs des siens en raison d’une blessure, puis des débuts modestes, il a finalement noirci la feuille de pointage pour la première fois à son neuvième match. Et il semble qu’il y ait pris goût, enfilant ensuite 8 points à ses 8 parties suivantes, si bien qu’il occupe maintenant le deuxième rang des défenseurs de son groupe d’âge, un point derrière Cam York, pourtant choisi au 14e rang au total.

En plus de miser sur un excellent lancer comme en fait foi le vidéo ci-dessus, Struble est un excellent patineur qui est très fort physiquement et qui aime se joindre à l’attaque. Il est aussi connu pour son jeu physique, qu’il continuera certainement d’améliorer au cours des prochaines années. Sa prise de décision et son positionnement défensif sont les deux aspects sur lesquels il doit le plus travailler, mais étant si jeune, espérons qu’on lui donnera tout le temps de le faire avant de lui faire signer un contrat et de l’amener chez les professionnels.

D’ici là, on peut souhaiter qu’il demeure en santé, auquel cas il serait presque assurément un élément important de la brigade défensive américaine au prochain Championnat du monde de hockey junior, ce tournoi même qui avait fait découvrir Alexander Romanov il y a de cela à peine un an.

Profil – Rafaël Harvey-Pinard

Profil – Rafaël Harvey-Pinard

INFORMATIONS

Date de naissance: 6 janvier 1999
Lieu de naissance: Jonquière, QC, Canada
Position : Ailier gauche
Grandeur: 5pi9
Poids: 172 lb
Lance: Gauche
Repêché: 2019 Ronde 7, 201e au total, Montréal
Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH 
C
Potentiel de production 
30-40 points

Un ailier tenace qui s’implique de toutes les manières pour aider son équipe à gagner

STATISTIQUES

VIDÉOS

NOTES SUR LE JOUEUR

5 mars 2020, Alexandre Gaucher
Armé d’une compréhension du jeu élevé et d’une éthique de travail exemplaire, Rafaël Harvey-Pinard est ce genre de joueur dont la contribution sur la glace va bien au-delà de la production de points. Il est responsable dans toutes les facettes du jeu, démontrant une belle ténacité dans les trois zones lorsqu’il est sur la patinoire. Il est proactif pour causer des revirements, appliquant de la pression adéquatement pour forcer la main de ses adversaires. Tout aussi bon pour passer que marquer, il n’hésite pas à visiter les endroits payants sur la glace pour en être récompensé. Nullement retenu par son gabarit, il fonce sans peur et s’implique de toutes les manières possibles pour faire gagner son équipe. Un vrai leader, il sera intéressant de suivre sa progression une fois qu’il passera chez les professionnels. Il pourrait éventuellement jouer sur n’importe quel style de trios dans l’organisation du Tricolore.

2 mars 2020, Mathieu Lavigne
Pour un deuxième mois consécutif, la boule d’énergie des Saguenéens figure sur notre classement, cette fois grâce à ses 16 points, dont 5 buts, obtenus en 11 parties. De loin le meilleur pointeur de son équipe, le Québécois continue d’assumer un important rôle de leader au sein de l’une des meilleures équipes de la LHJMQ. Il est en effet utilisé à toutes les sauces et occupent actuellement le quatrième rang du circuit pour les buts gagnants avec 6. Si la saison des Sags devait se terminer rapidement, il rejoindrait possiblement le Rocket pour les séries, mais étant donné le calibre respectif des deux équipes, ça serait bien surprenant de le voir à Laval cette année. Il sera presque assurément considéré pour un poste l’an prochain toutefois.

4 février 2020, Mathieu Lavigne
Finalement repêché à sa troisième année d’éligibilité, la boule d’énergie qu’est Rafaël Harvey-Pinard a poursuivi sur sa lancée en 2019-2020 avec une troisième bonne saison consécutive. Depuis janvier, le petit Québécois a même accéléré la cadence, lui qui a amassé 8 buts et 7 aides en 11 rencontres tout en maintenant un différentiel de +9. Agissant comme capitaine au sein de l’une des meilleures formations de la ligue, Harvey-Pinard tentera de remporter une deuxième Coupe Memorial consécutive avant de faire le saut chez les professionnels l’an prochain. Même en l’absence de Hendrix Lapierre et Samuel Houde, les Sags arrivent à aligner un excellent top 6 en jumelant notamment Harvey-Pinard à Dawson Mercer et Vladislav Kotkov. Ça augure donc bien pour les chances du choix de 6e tour du Tricolore de maintenir son avance en tête des pointeurs de l’équipe.

Profil – Mattias Norlinder

Profil – Mattias Norlinder

INFORMATIONS

Date de naissance: 12 avril 2000
Lieu de naissance: Kramfors, Suède
Position : Défenseur
Grandeur: 6pi
Poids: 179 lb
Lance: Gauche
Repêché: 2019 Ronde 3, 64e au total, Montréal
Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH 
B
Potentiel de production 
25-35 points

Un défenseur mobile qui excelle dans les jeux de transition

STATISTIQUES

VIDÉOS

NOTES SUR LE JOUEUR

5 mars 2020, Alexandre Gaucher
Mattias Norlinder a su se faire remarquer avec quelques pièces de jeu spectaculaires depuis sa sélection par les Canadiens en juin dernier. Ce défenseur qui possède une intelligence du jeu élevée est un maître dans les jeux de transitions, prenant de bonnes décisions selon ce qui se déroule devant lui. Il est facilement capable de patiner dans toutes les zones en possession du disque tout en combinant une bonne gestion du risque afin de ne pas nuire à son équipe. Démontrant une belle confiance et un calme impressionnant, il réussit de bonnes passes précises vers ses coéquipiers, étant capable de les réussir aussi sur une longue distance lors des contre-attaques. Éventuellement dans la LNH, il sera un défenseur mobile qui prend de bonnes décisions et qui a un impact dans les jeux de transition.

Profil – Rhett Pitlick

Profil – Rhett Pitlick

INFORMATIONS

Date de naissance : 7 février 2001

Lieu de naissance : Chaska, MN, USA

Position : Ailier gauche

Grandeur: 5pi9

Poids: 161 lb

Lance: Gauche

Repêché: 2019 Ronde 5, 131e au total, Montréal

Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH
C
Potentiel de production
35-45 points

Un ailier rapide et tenace dans ses batailles pour la rondelle

STATISTIQUES

VIDÉOS

NOTES SUR LE JOUEUR

5 mars 2020, Alexandre Gaucher
Depuis qu’il a été échangé à Muskegon, Rhett Pitlick démontre tout l’étendu de son talent offensif. De nature, il est très travaillant et tenace sur la patinoire malgré son gabarit. En possession du disque, il utilise son bon maniement de la rondelle pour gagner les espaces libres autour des défenseurs. Un rapide patineur, il est excellent pour appliquer de la pression sur les défensives adverses pour causer des revirements et aider ses coéquipiers à récupérer la rondelle rapidement. Il est beaucoup plus un passeur qu’un tireur, au point où parfois il décide de remettre le disque à un partenaire alors qu’il devrait tirer. L’ailier gauche demeure un projet pour l’organisation, mais l’attente pourrait très bien en valoir l’attente. On en saura plus sur son réel potentiel lors de son passage dans la NCAA dès la saison prochaine.

4 février 2020, Mathieu Lavigne
Le petit attaquant dynamique a beau être un projet à long terme, il demeurait quelque peu inquiétant de le voir peiner à produire à sa première saison dans la USHL (11 points en 17 matchs avec les Lancers d’Omaha). Un échange aux Lumberjacks a toutefois tout changé, alors qu’il a doublé cette production en autant de matchs (22 en 17). En janvier, l’explosif américain a marqué 4 buts et ajoutés 10 aides pour 14 points en seulement 10 rencontres, accumulant au passage une fiche de +7. Le fils de Lance Pitlick joindra les rangs de l’Université du Minnesota la saison prochaine et sa récente production est certaine de plaire au Tricolore, qui a jeté son dévolu sur lui en 5e ronde du dernier repêchage.



 

Profil – Jayden Struble

Profil – Jayden Struble

INFORMATIONS

Date de naissance: 8 septembre 2001
Lieu de naissance: Cumberland, RI, USA
Position : Défenseur
Grandeur: 6pi
Poids: 205 lb
Lance: Gauche
Repêché: 2019 Ronde 2, 46e au total, Montréal
Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH 
B
Potentiel de production 
25-35 points

Un défenseur physique efficace dans les deux sens du jeu

STATISTIQUES

VIDÉOS

NOTES SUR LE JOUEUR

5 mars 2020, Alexandre Gaucher
Définitivement l’espoir au potentiel le plus intriguant dans la banque du Tricolore. Jayden Struble a grimpé les différents classements durant son année de repêchage pour finalement se mériter une sélection en deuxième ronde par Montréal. Combinant un bon coup de patin à son jeu physique, il est très actif dans les transitions en transportant le disque d’une zone à l’autre sans difficulté. Il est plutôt habile avec la rondelle et sait manoeuvrer autour des joueurs adverses pour prendre possession des espaces libres. Défensivement, il est capable de distribuer de lourdes mises en échec pour freiner les attaquants en contrôle de la rondelle. Son implication physique est très bonne. Le jeune défenseur continue d’améliorer sa prise de décision, ce qui semblait être sa plus grande faille à pareil date l’an dernier.

16 janvier 2020, Mathieu Lavigne
En juin 2018, alors armés de multiples choix de deuxième tour, les Canadiens causaient la surprise, et la consternation, chez leurs fans en appelant au 38e le nom d’Alexander Romanov, un défenseur gaucher évoluant en 2e division russe et étant classé 115e parmi les patineurs européens seulement! Défendant son choix bec et ongles, Trevor Timmins avait même déclaré « On n’aurait pas pu l’avoir en attendant notre prochain choix. »
Un an plus tard, l’homme en charge du repêchage du Tricolore refaisait le coup aux amateurs en choisissant Jayden Struble au 46e rang, à nouveau devant des espoirs plus connus ou espérés. Ce défenseur classé 48e en Amérique du Nord venait de passer la saison au niveau secondaire au Massachusetts et se destinait à peine à joindre la BCHL, une ligue de deuxième ordre en Colombie-Britannique. Cette fois, Timmins le comparait à Charlie McAvoy, Matt Dumba et PK Subban…
J’arrêterai les comparatifs ici, parce que ce n’est pas l’objectif de l’article… mais force est d’admettre qu’il y a certainement des parallèles à faire entre les deux défenseurs gauchers choisis pas Montréal au deuxième tour lors des deux dernières séances de sélection, que ce soit en termes de style de jeu ou encore de la réaction du public face à leur sélection. Autant on peut comprendre celle-ci face à des joueurs qu’il ne connait pas, autant il ne faut pas attaquer ces joueurs avant qu’ils n’aient au moins eu la chance de prouver ce qu’ils valent.
Dans le cas qui nous intéresse, ayant finalement choisi de joindre immédiatement les rangs de l’Université Northeastern, Jayden Struble commence à apprivoiser le calibre de jeu relevé de la NCAA. Il s’agit d’un défi intéressant pour l’Américain qui est actuellement le troisième plus jeune joueur dans ce circuit. En fait, étant né le 8 septembre 2019, il est passé à une semaine près d’être éligible seulement à l’encan 2020 et avec les aptitudes qu’il est en train de démontrer, gageons qu’il n’aurait alors pas attendu le milieu du deuxième tour pour être repêché.
En effet, après avoir raté le camp d’entrainement et les trois premiers matchs des siens en raison d’une blessure, puis des débuts modestes, il a finalement noirci la feuille de pointage pour la première fois à son neuvième match. Et il semble qu’il y ait pris goût, enfilant ensuite 8 points à ses 8 parties suivantes, si bien qu’il occupe maintenant le deuxième rang des défenseurs de son groupe d’âge, un point derrière Cam York, pourtant choisi au 14e rang au total.
En plus de miser sur un excellent lancer comme en fait foi le vidéo ci-dessus, Struble est un excellent patineur qui est très fort physiquement et qui aime se joindre à l’attaque. Il est aussi connu pour son jeu physique, qu’il continuera certainement d’améliorer au cours des prochaines années. Sa prise de décision et son positionnement défensif sont les deux aspects sur lesquels il doit le plus travailler, mais étant si jeune, espérons qu’on lui donnera tout le temps de le faire avant de lui faire signer un contrat et de l’amener chez les professionnels.

17 septembre 2019, Mathieu Lavigne
L’un des joueurs les plus jeunes de l’encan 2019, Struble est un projet à long terme pour le Tricolore, mais son potentiel est particulièrement intéressant. Doté d’un bon gabarit et d’un penchant pour le jeu robuste, l’Américain est aussi l’un des meilleurs patineurs de la cuvée 2019. Il excelle en transport de la rondelle et travaille toujours très fort. Attendez-vous à le voir jouer trois ou même quatre ans à l’Université Northeastern avant de faire le saut chez les pros. Cette période de développement lui permettra de travailler sur son jeu défensif et sa discipline, mais déjà, sa première saison universitaire sera un bon indicateur de la distance qui le sépare d’un premier contrat professionnel.

Profil – Gianni Fairbrother

Profil – Gianni Fairbrother

INFORMATIONS

Date de naissance: 30 septembre 2000
Lieu de naissance: North Vancouver, BC, Canada
Position : Défenseur
Grandeur: 6pi
Poids: 194 lb
Lance: Gauche
Repêché: 2019 Ronde 3, 77e au total, Montréal
Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH 
C
Potentiel de production 
20-30 points

Un défenseur physique et mobile

STATISTIQUES

VIDÉOS

NOTES SUR LE JOUEUR

5 mars 2020, Alexandre Gaucher
Ceux qui apprécient le jeu physique se doivent de garder ce jeune espoir à l’oeil. Gianni Fairbrother est un défenseur tenace qui est très bon pour défendre son territoire. À commencer, il joue dur en présentant une très belle physicalité dans son jeu, utilisant son corps pour distribuer des mises en échec ou tout simplement pour embêter les attaquants qui foncent vers son filet. Il est bon pour relancer le jeu, préférant remettre efficacement le disque à ses avants plutôt que de transporter le disque par lui-même dans la transition. Mobile sur la glace, il est capable de décocher de bons tirs de la pointe lorsque le jeu s’installe en zone offensive. On peut s’attendre à le voir évoluer sur une troisième paire de défense de la LNH un jour en étant capable de dépanner dans un rôle plus important.