NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 13

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 13

De retour à un calendrier complet pour le dernier droit de la saison, les tournois Draft Kings promettent d’être particulièrement intéressants alors que les taux d’utilisation des joueurs devraient être davantage dilués. Les joueurs vedettes comme Todd Gurley et Christian McCaffrey seront tout de même la fondation de plusieurs alignements… et avec raison!

Cette semaine, la position de quart-arrière offre de nombreuses bonnes options, tout comme celle de porteur, qui déborde carrément d’options à toutes les catégories de salaire. Chez les ailiers rapprochés, pas moins de six ou sept options sont de grand intérêt, ce qui représente possiblement la meilleure semaine de la saison à cette position normalement assez peu profonde. Avec les salaires plus bas à cette position, je recommande même l’utilisation d’un ailier rapproché comme « flex », c’est tout dire (attention, l’affaire Kareem Hunt change un peu la donne ici)! Le défi pour la semaine treize, à mon avis, sera en fait d’identifier les bons receveurs de passe alors que plusieurs des meilleures options du circuit sont aux prises avec un défi difficile (Adams c. Patrick Peterson, Beckham Jr. c. les Bears, Jones c. Baltimore).

Quarts-arrières

Cam Newton (CAR) – 6 600$ : La défensive des Buccaneers fait beaucoup mieux contre les quarts adverses depuis maintenant trois rencontres, mais n’oubliez pas qu’ils ont affronté Alex Smith, Eli Manning et Nick Mullens au cours de cette séquence. Newton est tout feu tout flamme et est en fait meilleur sur la route, où il récolte en moyenne 25 points par match. Les Panthers ont l’un des plus haut totaux de points présumés cette semaine, faisant donc de Newton une option de choix.
Jared Goff (LAR) – 6 400$ : Les Lions sont en chute libre et viennent d’accorder près de 20 points à Chase Daniel qui n’avait pas débuté un match dans la NFL depuis 2014. L’ajout de Damon Harrison a solidifié la défensive contre la course, mais par le voie des airs, l’équipe à accordé plus de 350 verges à Mitch Trubisky et Cam Newton, ce qui augure donc très bien pour Jared Goff, même à Detroit.
Jameis Winston (TB) – 6 000$ : Le duel Panthers-Buccaneers a un total présumé de près de 55 points selon les « bookmakers » et les Buccaneers ont produit beaucoup de points lorsqu’ils ont eu à jouer de l’arrière cette année. Les Panthers accordent le 6e plus haut total de points aux quarts adverses et peuvent être vaincus par la voie des airs, la force de Tampa Bay.
Kirk Cousins (MIN) – 5 500$ : Si les trois options ci-dessus pourraient être à très fort pourcentage d’utilisation, Cousins devrait passer un peu sous le radar en raison d’un rendez-vous à Foxboro, où il n’est jamais facile de jouer. Cousins est un cas particulier toutefois et récolte en moyenne six (!) points de plus sur la route qu’à domicile. Les Patriots peuvent marquer des points et s’ils le font, Cousins est capable de répliquer grâce à un excellent personnel autour de lui.

Porteurs de ballon

Christian McCaffrey (CAR) – 8 800$ : Si vous souhaitez éviter les options trop populaires, ne touchez pas à McCaffrey cette semaine, lui qui pourrait être utilisé à plus de 30% après sa performance dominante de plus de cinquante points dimanche dernier. Face aux Bucs qui se font traverser par les porteurs adverses depuis les blessures à Kwon Alexander et Lavonte David, je n’hésiterai pas à ramener le porteur de deuxième année dans mes alignements.
Saquon Barkley (NYG) – 7 900$ : Une option intéressante pour vous différencier des autres, Barkley est pratiquement immunisé en ce qui a trait aux adversaires cette année. Certains de ses meilleurs matchs sont venus contre Philadelphie, la Caroline et Dallas, trois des bonnes équipes contre le jeu au sol dans la ligue. Face aux Bears, seuls LeGarrette Blount et James White ont connu beaucoup de succès, ce dernier de par son implication dans le jeu aérien. C’est aussi là que je crois que Barkley pourrait dominer dimanche.
Aaron Jones (GB) –  6 700$ : Aucune équipe n’est plus généreuse contre les porteurs adverses que les Cardinals en termes de touchés concédés au sol (14). Ça augure donc très bien pour Jones qui compte quatre touchés au sol (et un par les airs) à ses trois derniers matchs. Fort d’une moyenne de six verges par course, il est finalement utilisé à son plein potentiel, au grand plaisir des amateurs de fantasy football qui lui font confiance. À domicile, dans des conditions froides et possiblement neigeuses, j’adore son potentiel.
Matt Breida (SF) – 5 800$ : Je vous ai dit plus tôt que McCaffrey a récolté plus de 50 points face aux Seahawks dimanche dernier; si vous croyez qu’il y a là un filon à exploiter, regardez du côté de Breida qui a, lui, amassé 50 points au total de ses deux derniers matchs. Il s’agit d’un total très impressionnant pour un porteur qui est toujours disponible sous la barre des 6 000$.
Philip Lindsay (DEN) – 5 400$ : Je ne comprends pas le salaire de Lindsay cette semaine. Le porteur recrue a atteint la barre de 20 points trois fois lors de ses quatre derniers matchs, touchant le ballon à au moins 14 reprises lors de chacune de ces parties. Il affrontera cette semaine les Bengals, la deuxième pire équipe du circuit contre les porteurs. Pour moi, Lindsay est un must à ce salaire.
T.J. Yeldon (JAX) – 4 400$ : À vous de choisir entre Carlos Hyde (3 300$) et Yeldon selon le script que vous pensez qui sera le plus avantageux. À mon avis, face aux Colts qui jouent rapidement et de façon très verticale, les Jaguars pourraient rapidement avoir à penser au jeu aérien pour suivre le rythme, ce qui avantage Yeldon qui a déjà prouvé être amplement capable de remplacer Leonard Fournette au besoin, atteignant la barre des 15 points cinq fois pendant une séquence de six plus tôt cette année.
Spencer Ware (KC) – 4 000$ : Un ajout de dernière minute à cette liste, vu les nouvelles autour de Kareem Hunt. Ware est une anomalie incroyable cette semaine, étant disponible à un salaire minimal pour l’impact qu’il peut apporter comme porteur numéro un d’une attaque puissante qui affrontera les pauvres Raiders. Attendez-vous à un très haut pourcentage d’utilisation pour lui, mais ne laissez pas ça vous refroidir; Ware a déjà prouvé être en mesure de jouer comme porteur numéro un.

Receveurs de passes

Adam Thielen (MIN) – 8 000$ : Thielen a raté quelques entrainements récemment, mais a joué tous les jeux des Vikings depuis deux semaines; je ne suis donc pas inquiet de le voir à l’oeuvre dans un match important comme dimanche. Le receveur de 6’3″ court près de la moitié de ses tracés comme demi inséré, ce qui pourrait lui donner un avantage peu importe le demi de coin auquel il fera face, d’autant plus que ça devrait le garder loin de l’excellent Stephon Gilmore, qui pourrait suivre Stefon Diggs partout sur le terrain.
Robert Woods (LAR) – 6 900$ : C’est un peu un pari que de miser sur le fait que Woods ne sera pas couvert trop souvent par le demi de coin étoile Darius Slay, mais les aptitudes physiques de ce dernier se mesurent mieux à celles de Brandin Cooks, à mon avis. Cela libérerait Woods et pourrait lui permettre de s’amuser face à une défensive qui semble incapable d’arrêter qui que ce soit par la voie des airs. Josh Reynolds (4 900$) est aussi une excellente option, à un salaire encore plus bas.
Kenny Golladay (DET) – 6 700$ : Avec les blessures à Kerryon Johnson et Marvin Jones ainsi que l’échange de Golden Tate, les armes offensives sont peu nombreuses à Detroit. Theo Riddick (4 700$) et Bruce Ellington (3 500$) sont adeptes des courtes passes et peuvent dépanner, mais la grosse arme demeure Golladay qui a été ciblé 36 fois lors depuis trois derniers matchs. La tertiaire des Rams n’est pas exceptionnelle et pourrait concéder quelques gros jeux au receveur format géant.
D.J. Moore (CAR) – 5 600$ : Même si Devin Funchess revient au jeu dimanche, Moore est encore à un prix trop alléchant pour l’ignorer. Il a capté 15 des 17 ballons dirigés vers lui depuis deux matchs pour un total de 248 verges et un touché et ne fait que progresser. Face à la piètre tertiaire des Bucs, il demeure une option de choix à combiner à Newton et même McCaffrey.
Adam Humphries (TB) – 4 200$ : Lors du dernier affrontement entre les deux équipes, Humphries avait ridiculisé Captain Munnerlyn pour huit attrapés en autant de tentatives et deux touchés. Humphries a maintenant récolté au moins 14,6 points lors de quatre de ses cinq derniers matchs pour une moyenne de plus 16 points au cours de la séquence. À son maigre salaire, il vaut bien le pari à nouveau, surtout en l’absence de DeSean Jackson. Chris Godwin (3 900$) pourrait aussi voir son utilisation accrue.
Marcell Ateman (OAK) – 3 600$ : Je ne me souviens pas d’avoir eu autant d’enthousiasme pour un joueur des Raiders depuis Jared Cook en tout début de saison. Ateman était à un moment considéré comme un espoir de premier tour pour le repêchage de 2018, mais a finalement été choisi en septième ronde et même placé sur l’escouade de pratique des Raiders. Face à la piètre tertiaire des Chiefs et le petit Orlando Scandrick, Ateman (6’4″) pourrait connaitre beaucoup de succès, lui qui a été visé à cinq, puis dix reprises depuis deux matchs.

Ailiers rapprochés

Rob Gronwkoski (NE) – 5 400$ : Attention, attention! Gronkowski est en santé, lui qui a été sur le terrain pour tous les jeux des Pats dimanche dernier. Les Vikings sont plutôt bon contre les ailiers rapprochés, mais Gronkowski est un autre type de bête que la plupart et Zach Ertz avait connu un énorme match contre le Minnesota. À ce salaire, je ne peux m’empêcher de vous recommander le grand ailier rapproché des Pats.
Eric Ebron (IND) – 4 200$ 
: Ebron est dans une position plus qu’avantageuse, lui qui a récolté trois touchés lors du dernier affrontement contre les Jaguars. Jack Doyle est fini pour l’année et Andrew Luck lance plus que quiconque à ses ailiers rapprochés. Jacksonville est plus que solide contre cette position, mais la semaine 10 a déjà prouvé qu’ils ne sont pas infaillibles. Le potentiel d’Ebron est gigantesque à ce salaire.
Cameron Brate (TB) – 3 700$ 
: Les Panthers sont toujours bons derniers dans la ligue en termes de défensive contre les ailiers rapprochés adverses et avec O.J. Howard absent, Brate est plus que capable de prendre la relève, surtout dans la zone payante. Attention toutefois, il dépend beaucoup des touchés, étant moins visé pour faire avancer le ballon que d’autres ailiers rapprochés du circuit. 
Kyle Rudolph (MIN) – 3 600$
: J’adore Rudolph et j’ai été bien heureux de le voir très impliqué dimanche dernier, tout juste avant un duel contre les Pats. Ils concèdent le 4e plus haut total de points de la ligue aux ailiers rapprochés adverses et vu la qualité de leurs demis de coin, le milieu du terrain est souvent l’endroit à attaquer. Toujours en quête de son premier touché depuis la semaine 3, Rudolph est néanmoins revenu sur la carte des options à sa position avec sept attrapés en autant de cibles pour 63 verges face aux Packers.
Matt LaCosse (DEN) – 2 500$ : Rarement un joueur au salaire minimum aura eu autant d’attrait que LaCosse cette semaine. Les Bengals sont 31e contre les ailiers rapprochés adverses et LaCosse agira comme ailier rapproché numéro un pour Case Keenum qui vise cette position près de huit fois par match!

Défensives

Bears (CHI) – 3 300$ : Résultat de son immobilité et de la médiocrité de sa ligne à l’attaque, aucun quart n’a été rejoint plus souvent qu’Eli Manning cette année. Les Bears doivent donc saliver à l’approche de leur duel face aux Giants et les amateurs de fantasy aussi, la défensive de Chicago ayant récolté au moins 12 points à ses quatre derniers matchs et huit fois au total cette saison.
Packers (GB) – 2 800$ : Une bonne défensive à utiliser si vous employez Aaron Jones. Les Packers pourraient rendre la vie très difficile à Josh Rosen dans une météo qu’il ne connait pas, face à une défensive qui excelle à mettre la pression sur le quart adverse.
Rams (LAR) – 2 600$ : Outre le rendez-vous face aux Panthers, les défensives adverses se sont amusées contre Detroit depuis un mois, amassant 10, 23, 12 et 13 points contre les Lions. Oui, cette liste inclut de très bonnes défensives, mais celle des Rams déborde de joueurs d’impact et le fait qu’elle est produit 21 points dans un match où les Chiefs ont mis 51 points au tableau en dit long sur son potentiel d’effectuer des gros jeux.
Chiefs (KC) – 2 500$ : Eric Berry est de retour, Chris Jones et Dee Ford jouent du gros football et les Chiefs affrontent les Raiders dimanche. Je ne crois pas avoir besoin de vous donner plus d’arguments, mais je m’attends à au moins six sacks de la part de Kansas City, ce qui pourrait aussi mener à un ou des touchés défensifs.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 12

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 12

Les trois matchs disputés jeudi changent quelque peu la donne cette semaine alors que seulement 10 parties seront disputées dimanche après-midi. Le changement se fait particulièrement ressentir à la position de porteur de ballon où les Ingram, Kamara, Elliott, Cohen ont déjà été en action, surtout que Gurley et Hunt sont en congé cette semaine.

La position de quart perd aussi plusieurs de ses clients réguliers quand on pense que Brees, Ryan, Trubisky, Rodgers, Cousins, Watson, Mahomes et Goff ne sont tous pas disponibles pour les tournois du « main slate ». Ajoutez à cela que beaucoup de duels semblent inégaux et que peu comportent des totaux prévus élevés et il pourrait être difficile de construire un alignement avec des valeurs sûres qui comportent tout de même un potentiel élevé. Personnellement, je trouve la position d’ailier rapproché très intéressante cette semaine en plus d’aimer plusieurs porteurs dans les 5000-6000$. Identifier le quart à utiliser pourrait être la clé cette semaine… et vous verrez que ce n’est pas si facile!

Quarts-arrières

Andrew Luck (IND) – 6 400$ : Peut-être le quart de l’heure dans la NFL, Luck est sur une séquence exceptionnelle et vous garantit pratiquement au moins 22 points par match. Très bon sur la route (moyenne de 21,4 points par match), il est carrément dominant à domicile (26,4) et même si la défensive aérienne des Dolphins est bonne, je vois peu d’équipes en mesure d’arrêter Luck en ce moment.
Lamar Jackson (BAL) – 5 700$ : Jackson a impressionné à son premier départ par ses prouesses au sol, mais le livre de jeu utilisé était largement épuré, ce qui a notamment résulté en un total insoutenable de 27 courses pour la recrue. Face à une défensive plus qu’ordinaire, Jackson devrait pouvoir bouger le ballon à sa guise, surtout dans un match à domicile.
Russell Wilson (SEA) – 5 600$ : Oui, les Seahawks misent sur une attaque terrestre avant tout, mais face à la 25e défensive contre les quarts adverses (la 8e contre les porteurs), Seattle pourrait à avoir à passer beaucoup pour l’emporter, surtout à Charlotte, où les Panthers marquent beaucoup plus de points.
Baker Mayfield (CLE) – 5 500$ : Les Bengals sont en voie d’être la pire défensive de l’histoire en termes de verges allouées, comme en témoignent leurs piètres statistiques face à toutes les positions adverses cette année. Seuls les Falcons allouent plus de points par match aux quarts adverses et Mayfield pourrait donc en profiter pour connaitre le meilleur match de sa jeune carrière, lui qui vient d’établir un sommet de 22,64 points face à Atlanta, justement.

Porteurs de ballon

Saquon Barkley (NYG) – 9 100$ : Oui, les Eagles sont solides contre le jeu au sol… mais ils faut aller plus loin quand on parle de Barkley. Il a connu le meilleur match de sa carrière lors du premier match entre les deux équipes (40,1 points) et les Giants continuent de l’utiliser autant qu’ils le peuvent. Philadelphie vient de donner d’énormes matchs aux porteurs des Cowboys et des Saints et rien n’indique qu’ils pourront stopper Barkley.
Nick Chubb (CLE) – 6 300$ 
: Seuls les Falcons et les Chiefs sont plus généreux contre les porteurs adverses, justement les deux derniers adversaires de Chubb, qui en a profité pour récolter une moyenne de 27,5 points par match, touchant au ballon 23 fois à chaque occasion. Pour moi, il est un must face aux Bengals pour les Browns qui font maintenant un point d’honneur de lui donner le ballon.
Matt Breida (SF) – 5 700$ : Raheem Mostert est blessé et Alfred Morris est presque exclus de l’attaque, ce qui fait en sorte que Breida est vraiment le coeur de l’attaque au sol des Niners. Face aux Buccaneers qui ont alloué un sommet de 13 touchés au sol cette année et le 6e plus haut total de points par match aux porteurs, Breida pourrait s’en donner à coeur joie et à un salaire plus que raisonnable.
Marlon Mack (IND) – 5 500$ : Miami a connu de forts matchs contre le jeu au sol cette saison, mais seulement trois équipes sont plus généreuses contre les porteurs adverses cette saison. Ils ont été particulièrement faibles contre des offensives terrestres ordinaires comme Green Bay, Nouvelle-Angleterre, Houston et Detroit cette saison, ce qui est de bon augure pour Mack, qui a jusqu’ici affronté certaines des meilleures défensives du circuit, mais a bien fait contre les Bills et les Raiders, plus comparables à Miami.
Josh Adams (PHI) – 3 800$ : On le voyait venir, mais après quatre matchs consécutifs à voir son utilisation augmenter, Adams a finalement fait sa marque en fantasy football dimanche dernier. Utilisé sur 55% des jeux offensifs des Eagles, le porteur recrue a produit 79% des verges récoltées par les porteurs de l’équipe contre les Saints, marquant aussi le seul touché de son équipe. À ce salaire, vous pourriez donc obtenir un porteur partant, un choix plus qu’évident.
Austin Ekeler (LAC) – 3 700$ : Face à une défensive totalement inepte contre le jeu au sol, peu importe le porteur utilisé par les Chargers, il devrait connaitre du succès. Surveillez donc l’état de santé de Melvin Gordon, qui est ennuyé par une blessure au genou, avant de compléter vos alignements. Une décision est attendue dans son cas dimanche matin.

Receveurs de passes

Odell Beckham Jr. (NYG) – 8 800$ : Peu de receveurs ont un potentiel aussi élevé que OBJ à chaque semaine et il l’a prouvé la semaine dernière en convertissant les quatre tentatives de passe à son endroit en 18 points. C’était la première fois de la saison qu’il n’était pas visé au moins neuf fois, donc face à une tertiaire décimée, on peut s’attendre à mieux que les 10 points réussis contre les Eagles en octobre.
T.Y. Hilton (IND) – 6 500$ : Au risque de « courir après les points », j’utiliserai une bonne dose de Hilton cette semaine après qu’il est explosé pour 39,5 points contre les Titans. Il récolte neuf points de plus par match à domicile que sur la route et même avec un duel difficile contre l’excellent Xavien Howard, je pense que Hilton pourrait connaitre du succès en misant sur sa vitesse, comme les quelques receveurs qui ont battu Howard cette année : Robby Anderson et Philip Dorsett.
Alshon Jeffery (PHI) – 5 800$ : Cette saison, Jeffery a été dominant à l’occasion, mais a aussi fait face à toute une brochette de demis de coins (Rhodes, Ramsey, Jones et Lattimore) qui l’ont totalement neutralisé. Les Giants n’ont aucun demi de coin de ce calibre et dans un match où Philadelphie souhaitera rester en vie en vue des séries éliminatoires, le vétéran devrait connaitre un fort match.
D.J. Moore (CAR) – 4 600$ : Comme pour Hilton, on pourrait croire qu’on est en retard sur Moore, mais à 4 600$, il est encore excessivement abordable et avec Devin Funchess qui devrait rater le match, la recrue pourrait être visée à profusion contre Seattle, qui ne compte sur aucun demi de coin pour l’arrêter. Attention toutefois, Cam Newton a souvent peiné contre les Seahawks en carrière.
Kenny Stills (MIA) – 3 900$ : Si vous voulez un joueur à faible pourcentage d’utilisation, mais au gros potentiel, pensez à Stills. Coutant moins de 4 000$, Stills pourrait être un vol vu le retour de Ryan Tannehill à la position de quart, les deux joueurs ayant une très bonne chimie. Avec Danny Amendola et DeVante Parker amochés, Stills pourrait même être visé davantage qu’à l’habitude, bien qu’il soit avant tout une menace pour les gros jeux.

Ailiers rapprochés

George Kittle (SF) – 6 200$ : Les Buccaneers sont la troisième pire équipe du circuit contre les ailiers rapprochés adverses. De son côté, Kittle mène les 49ers avec 71 tentatives de passe en sa direction; Pierre Garçon est deuxième avec 45. Les deux changements au poste de quart n’ont rien changé pour Kittle qui continue d’être employé à profusion et de mener l’équipe pour les réceptions et les verges match après match. 
Rob Gronkowski (NE) – 5 100$
: On ignore tout de l’état de santé exact de Gronkowski et de son utilisation. Sera-t-il employé uniquement pour faire diversion ou bien véritablement impliqué dans l’offensive des Pats? Oui, les Jets sont excellents contre les ailiers rapprochés, mais Rob Gronkowski à 5 100$ devrait toujours être considéré. C’est un pari qui pourrait rapporter gros. 
Chris Herndon (NYJ) – 2 900$ 
: Les Panthers sont la seule équipe de la NFL à avoir alloué plus de touchés aux ailiers rapprochés que les Patriots (7). Herndon est loin d’être une vedette, mais il est visé en moyenne quatre fois par match depuis quatre matchs et à un salaire sous 3 000$, ça lui donne déjà de bonnes chances de réaliser une bonne valeur, surtout qu’il mène les Jets depuis quatre matchs en tant que joueur le plus impliqué dans la zone payante. 

Défensives

Chargers (LAC) – 3 400$ : Les Bills sont la seule équipe à être plus généreuse envers les défensives adverses que les Cardinals, qui ont même réussi à concéder 19 points en deux semaines aux piètres brigades des Chiefs et des Raiders. Le retour de Joey Bosa pourrait rendre le match de dimanche très difficile pour Josh Rosen et son unité offensive.
Ravens (BAL) – 3 300$ : La défensive des Ravens n’a pas marqué plus de 3 points sur Draft Kings depuis la semaine 6 au Tennessee, mais un affrontement à domicile face aux pauvres Raiders qui doivent traverser le continent pour les affronter à 13h devrait ramener Baltimore dans la discussion en tant qu’excellente défensive dans cette ligue.
Patriots (NE) – 3 100$ : Depuis 2016, les Jets n’ont marqué que 43 points face aux Patriots en quatre affrontements, qu’ils ont tous perdus. Les Patriots sortent de leur semaine de congé après une rude défaite au Tennessee. Ils seront sans pitié face à Josh McCown et son unité offensive très ordinaire.
Bills (BUF) – 2 700$ : Pour la deuxième fois en quatre matchs, Blake Bortles n’a pas atteint la marque des cinq points sur Draft Kings, la semaine dernière. On voit clairement que les Jags n’ont tout simplement pas confiance en lui aux rennes de l’attaque et face à une défensive très solide, ça pourrait vouloir dire plusieurs revirements pour le quart de Jacksonville.
Broncos (DEN) – 2 300$ : Non, je ne recommande pas l’utilisation des Broncos contre les puissants Steelers, mais Denver tentera de se maintenir en vie et devrait donc offrir une opposition coriace à Ben Roethlisberger et à son unité offensive, qui pourraient peiner dans l’altitude du Colorado. À un coût aussi bas, quelques sacks et un revirement ou deux et l’unité défensive des Broncos aurait réussi son mandat dans votre alignement.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 11

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 11

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas dans la NFL, surtout quand on parle de Daily Fantasy Sports… et c’est d’ailleurs tout l’intérêt de ce type de fantasy football! On peut rapidement rebondir d’une semaine difficile et la corrélation entre les succès d’une semaine et ceux de la suivante est pratiquement nulle. 

La semaine 11 est particulièrement intéressante à ce niveau avec pas moins de six équipes en congé, soit les Patriots et cinq équipes qui rateront vraisemblablement les séries. Toutes ces formations ordinaires absentes des tournois principaux rend par ailleurs la sélection d’une défensive difficile alors qu’on ne peut pas simplement utiliser la défensive qui fait face aux Bills, Jets, Dolphins, 49ers ou Browns! Ajoutez à cela que certains des meilleurs matchs du weekend sont disputés aux heures de grande écoute et donc exclus de l’horaire principal (Packers-Seahawks, Vikings-Bears et Chiefs-Rams) et vous obtenez une semaine assez imprévisible!

Il sera impératif d’identifier les haut salariés à viser, mais pour la première fois depuis plusieurs semaines, je trouve que beaucoup de receveurs de salaire moyen sont disponibles, ce qui rend la création d’un alignement spécialement intéressante. Voici donc les joueurs qui m’intéressent à chaque position pour ce dimanche après-midi!

Quarts-arrières

Drew Brees (NO) – 6 500$ : Aaron Rodgers joue jeudi; Mitch Trubisky joue dimanche soir; Jared Goff et Patrick Mahomes s’affrontent lundi soir… les options au poste de quart sont donc assez minces et c’est à ma grande surprise que Drew Brees ne coute que 6 500$ ce dimanche. Le match Eagles-Saints a le plus haut total anticipé du jour et la tertiaire des Eagles est en miettes. Dans un match disputé au Superdome, Brees pourrait bien lancer pour 500 verges, le seul risque étant que les Eagles n’arrivent pas à rester dans le coup et que les Saints optent pour une attaque au sol trop tôt.
Carson Wentz (PHI) – 6 300$ : Si Brees marque beaucoup, Wentz ne devrait pas être en reste, surtout qu’il mise désormais sur un incroyable quatuor de cibles en Ertz, Jeffery, Tate et Agholor. En l’absence d’un jeu au sol constant, c’est sur ses épaules que reposent les chances des Eagles et il pourrait même réussir un touché au sol, les Saints en ayant déjà accordé quatre aux quarts adverses cette année.
Cam Newton (CAR) – 6 200$ : Le plancher de Newton est excessivement élevé et son match de la semaine dernière en est la preuve. Ce qui est intéressant dans son cas, c’est que ses aptitudes au sol lui donnent l’un des plus hauts plafonds aussi. Le quart des Panthers connait la meilleure saison de sa carrière par la voie des airs et un affrontement face aux Lions qui ont alloué en moyenne 28 points DK lorsque mesurés à des quarts mobiles (Prescott, Rodgers, Wilson, Trubisky) ne peut être qu’alléchant, surtout à ce prix.
Ryan Fitzpatrick (TB) – 5 600$ : J’aime aussi Eli Manning à 5 200$, mais Fitzpatrick est un cas spécial. Connaissez-vous beaucoup de quarts capables de produire 20 points sans même réussir de touché dans un match? C’est ce que le vétéran a fait la semaine dernière dans un match où il a absolument traversé une défensive des Redskins pourtant assez coriace, sans toutefois arriver à terminer ses séquences. La défensive des Giants n’est pas du tout à ce niveau et pourrait trouver la journée longue face à Fitzmagic!

Porteurs de ballon

Saquon Barkley (NYG) – 8 700$ : Barkley vient de connaitre un match difficile selon ses standards, mais je le vois rebondir en force dans un match qui devrait être très offensif (total présumé de 52,5). Les Bucs sont mauvais contre toutes les positions, mais légèrement moins contre les porteurs, mais pour Barkley, ça ne devrait pas faire de différence quand on voit ce que des joueurs comme Tarik Cohen, Alvin Kamara et Christian McCaffrey ont pu faire contre eux. 
Christian McCaffrey (CAR) – 8 000$ 
: C’est une paire non-conventionnelle, mais j’adore combiner Newton et McCaffrey et à voir combien ce dernier est en feu (sept touchés en trois matchs), j’aurai de la difficulté à ne pas l’employer ce dimanche. Les Lions sont en chute libre et même si l’ajout de Damon Harrison a aidé leur défensive au sol, McCaffrey est tellement utilisé par la voie des airs que je le vois réussir deux autres touchés, minimum!
James Conner (PIT) – 7 200$ : Conner est un cas intéressant cette semaine parce que même s’il pointe au troisième rang pour la moyenne de points par match parmi les porteurs et receveurs disponibles, son salaire n’est que le 14e. Certes, l’affrontement face aux Jaguars n’a rien de facile, mais les Steelers jouent de l’excellent football et Jacksonville a permis de bons matchs aux bons porteurs cette saison, surtout à ceux qui sont impliqués dans le jeu aérien… comme Conner.
Dion Lewis (TEN) – 4 800$ : Lewis m’a déçu la semaine dernière, mais il a néanmoins été sur le terrain 75% du temps face aux Patriots, même dans un match mené par les Titans pour la plus grande partie de la rencontre. Ajoutez lui un seul des deux touchés réussis par Derrick Henry et il rapportait une valeur de 3X son salaire. Face aux Colts qui sont très vulnérables contre les passes aux porteurs et qui plus est, sur un terrain très rapide, Lewis devrait revenir dans vos bonnes grâces!
Alex Collins (BAL) – 4 400$ : Au moment d’écrire ces lignes, on ignore toujours qui de Joe Flacco, Lamar Jackson ou Robert Griffin III sera le quart des Ravens contre les Bengals. On sait par contre que Collins sera dans le champ arrière et il a maintenant réussi un touché dans deux matchs de suite. Les Bengals ont en fait alloué moins de 24,5 points aux porteurs adverses qu’à une reprise depuis la semaine 2 et c’était face au piètre duo des Buccaneers… qui en a tout de même réussi 22,5! Utilisez donc Collins sans gêne pour vous permettre de plus hauts salariés ailleurs!

Receveurs de passes

Michael Thomas (NO) – 8 800$ : Il n’y a possiblement pas de meilleure combinaison cette semaine que Drew Brees et Thomas. Les Eagles seront privés de leur meilleur demi de coin et leurs numéros 2 et 3 sont amochés. Thomas est le meilleur receveur de la ligue cette saison et encore davantage à domicile. Si vous en avez les moyens, placez-le dans votre alignement et il rapportera.
Mike Evans (TB) – 7 300$ : Comme Lewis, Evans a déçu la semaine dernière, mais je crois qu’il se reprendra face à une tertiaire plus qu’ordinaire des Giants. Janoris Jenkins est l’un des pires demis de coin de la ligue cette saison et trône en tête du circuit avec six touchés concédés par la voie des airs.
Corey Davis (TEN) – 5 600$ : Nombre d’entre vous ont possiblement été déçus par Davis à un point ou à un autre, mais sa place dans l’offensive des Titans est tout simplement trop importante pour l’ignorer à ce salaire. Que Nate Hairston soit de retour ou pas, Davis sera de loin supérieur à son couvreur et il est ciblé plus de 31% du temps par Mariota, le deuxième plus haut taux pour un receveur dans toute la ligue.
Amari Cooper (DAL) – 5 400$ : Les Falcons sont la quatrième équipe la plus généreuse face aux receveurs adverses et même si leurs deux derniers matchs ont été plus probants, leurs adversaires lors de ces rencontres (Redskins et Browns) n’avaient pas de receveur de la trempe de Cooper. Desmond Trufant pourrait bien contenir Cooper, mais les Cowboys le font bouger beaucoup dans la formation, ce qui fait en sorte que Robert Alford et Brian Poole pourraient connaitre beaucoup d’ennuis face aux nouveau receveur de Dallas.
Demaryius Thomas (HOU) – 4 900$ : Une tendance qu’on peut observer cette année face aux Redskins, c’est qu’ils ont plus ou moins limité les performances des receveurs numéro un contre eux, mais qu’ils peinent face au reste des armes adverses. J’aime bien DeAndre Hopkins (7 900$) cette semaine, mais Thomas est à un salaire trop intéressant pour l’ignore, lui qui est de loin la deuxième option à Houston. Si le 2e demi de coin des Redskins, Quentin Dunbar, doit rater la rencontre pour cause de blessure, Thomas devient pratiquement un must à ce salaire.
Nelson Agholor (PHI) – 4 100$ : Malgré l’arrivée de Golden Tate, Agholor a conservé son haut taux d’utilisation (89%) dans l’attaque des Eagles et même si le nouveau-venu devrait jouer davantage que 18 jeux dimanche, Doug Pederson continuera assurément de mettre Agholor sur le terrain, étant peut-être même plus créatif dans son utilisation de l’agile receveur. Dans un match très offensif, les formations à multiples receveurs risquent d’abonder et Jeffery-Tate-Agholor formeraient alors un trio formidable d’armes à la disposition de Carson Wentz.

Ailiers rapprochés

Evan Engram (NYG) – 4 100$ : Les Buccaneers concèdent le deuxième plus haut total de points de la NFL aux ailiers rapprochés et Engram continue d’être parmi les options préférées d’Eli Manning (3e derrière Odell Beckham et Saquon Barkley pour les cibles depuis deux semaines). Il est inconstant, mais s’il y a une semaine pour l’utiliser, c’est bien celle-ci. 
Jordan Reed (WAS) – 3 800$
:Même en ayant disputé tous les matchs des Redskins cette saison, Reed n’a pas encore su s’imposer cette année et est à la recherche de son premier touché depuis la semaine un. Malgré tout cela, il mène, et de loin, Washington pour le nombre de fois où il est visé par Alex Smith. En l’absence probable de Jamison Crowder et Chris Thompson à nouveau, j’adore les perspectives de Reed face à une défensive qui a affronté bien peu de bons ailiers rapprochés et qui a tout de même été généreuse à leur égard. 
Ricky Seals-Jones (ARI) – 2 900$
: L’arrivée de Byron Leftwich n’a pas changé le monde, mais elle a au moins ramené à la pertinence les principales armes offensives des Cardinals. Larry Fitzgerald, Christian Kirk et David Johnson sont tous maintenant utilisables et c’est aussi le cas de Ricky Seals-Jones, visé treize fois en deux matchs, incluant neuf contre les Chiefs. Les Raiders ont accordé de bons matchs aux ailiers rapprochés et à ce prix, Seals-Jones pourrait facilement rapporter beaucoup. 
Mark Andrews (BAL) – 2 600
: Je préfère Seals-Jones, mais si vous devez absolument couper à quelque part, considérez Andrews, peu importe le quart des Ravens. Il a été visé à onze reprises au total lors des deux derniers matchs de Baltimore et de loin l’ailier rapproché le plus impliqué dans le jeu aérien parmi les quatre de l’équipe.

Défensives

Cardinals (ARI) – 3 100$ : Ma défensive préférée cette semaine, les Cardinals ont réussi 29 sacks jusqu’ici, le 5e plus haut total dans la ligue tandis que les Raiders en ont accordé le même nombre et ne vont absolument nulle part offensivement en ce moment.
Steelers (PIT) – 2 900$ : Blake Bortles est plus que susceptible aux revirements et l’affrontement contre les Steelers pourrait être difficile pour lui, ceux-ci occupant le premier rang du circuit avec 3,4 sacks par match. Même à domicile, Jacksonville pourrait peiner contre cette défensive.
Texans (HOU) – 2 600$ : Les Redskins pourraient être privés de trois de leurs cinq joueurs réguliers sur la ligne à l’attaque pile au moment où ils vont affronter les Texans et leurs chasseurs de quarts d’élite JJ Watt et Jadeveon Clowney. Alex Smith ne commet pas beaucoup de revirements, mais si la pression est forte, il pourrait y être néanmoins forcé.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 10

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 10

Après une semaine remplie de matchs palpitants, la semaine 10 risque de laisser les amateurs de football sur leur appétit alors que peu de matchs de haut profil sont à l’affiche. Déjà, le match très attendu du jeudi soir s’est soldé par une victoire sans équivoque des Steelers et il ne faudrait pas se surprendre que les matchs de dimanche suivent aussi cette tendance. Le match Seahawks-Rams est probablement le plus intéressant à l’affiche, mais pas nécessairement le plus excitant en termes de Daily Fantasy.

Les matchs où le plus de points sont attendus incluent Saints-Bengals, Redskins-Buccaneers et Falcons-Browns, tandis que le match Bills-Jets s’annonce à l’inverse un buffet pour les deux défensives. Parmi les joueurs que je préfère ce dimanche, on compte Kareem Hunt, Josh Gordon et Dion Lewis tandis que la position d’ailier rapproché est particulièrement mince, surtout avec O.J. Howard qui est maintenant établi parmi les meilleurs à sa position, mais qui devient un peu cher pour le faible volume de passes qui va en sa direction.

Quarts-arrières

Drew Brees (NO) – 6 300$ : À leurs cinq derniers matchs, les Bengals ont alloué une moyenne de 360 verges aux quarts adverses. Cette moyenne grimpe à 404 par match si on exclut les 185 accordées à Brock Osweiler. Une semaine après avoir traversé la défensive des Rams, Brees sera à nouveau une option de choix au poste de quart. 
Ryan Fitzpatrick (WSH) – 5 900$
: La défensive des Redskins n’est plus ce qu’elle était, mais c’est en fait l’ineptie de la défense des Bucs qui rend Fitzpatrick aussi intéressant. Il tire souvent de l’arrière et à l’exclusion de son match atroce à Chicago à la semaine 4, il récolte en moyenne 34,6 points par rencontre, un pointage absolument exceptionnel et loin d’être inatteignable vu l’incapacité des Bucs à courir avec le ballon. 
Baker Mayfield (CLE) – 5 400$
: La défensive des Falcons est la troisième pire du circuit contre les quarts adverses, mais attention, elle s’est replacée depuis deux matchs… face à Eli Manning et Alex Smith. Je suis confiant que Mayfield pourra atteindre les 20 points, à la maison, surtout dans un match où Cleveland devrait tirer de l’arrière rapidement. 
Marcus Mariota (TEN) – 4 700$
: Il vient un point où un quart est intéressant seulement en raison de son salaire et pour Mariota, à 4 700$, c’est le cas. Les Patriots accordent le 8e plus haut total de points aux quarts adverses et ont particulièrement peiné contre les quarts mobiles comme Blake Bortles, Patrick Mahomes et Mitch Trubisky. Je n’aime pas vraiment de receveur du Tennessee, mais Mariota est un choix très intéressant à domicile pour les Titans qui voudront se maintenir dans la course aux séries. À un aussi bas salaire, Mariota permet de faire de très belles choses avec un alignement.

Porteurs de ballon

Kareem Hunt (KC) – 8 500$ : Ça y est, Todd Gurley n’est plus ma recommandation la plus chère, ce titre revenant à Kareem Hunt. Avec sept touchés en trois matchs et une moyenne de 28 points DK à ses SIX derniers matchs, Hunt connait une séquence irrésistible et s’apprête maintenant à affronter la deuxième pire équipe contre les porteurs adverses cette année. Considérant le succès des Cards contre le jeu aérien, Hunt est un must pour moi cette semaine. 
David Johnson (ARI) – 6 800$ :
Une seule équipe fait pire que les Cardinals cette année contre les porteurs : les Chiefs, qui sont également de loin la pire équipe contre les porteurs adverses dans le jeu aérien. Historiquement excellent dans cette facette du jeu, Johnson sera probablement plus impliqué par Byron Leftwich, qui vient de bénéficier d’une semaine de congé pour peaufiner son livre jeu offensif.
Leonard Fournette (JAX) – 6 300$
: Fournette a été mon choix de premier tour cette année en fantasy… pas besoin de vous dire que je ne le porte pas dans mon coeur en ce moment. Néanmoins, il est finalement en santé et les Colts ne sont pas connus pour leur excellente défensive. À 6 300$, ça pourrait être le plus bas qu’il descend cette saison, donc si vous avez confiance, placez le dans votre alignement, il aura de belles opportunités, surtout près de la zone des buts, dans un match qui pourrait être étonnamment offensif. 
Tevin Coleman (ATL) – 5 400$
: Je me fie souvent davantage à des statistiques qu’à des impressions, mais il me suffit de regarder la vidéo des verges gagnées par Kareem Hunt la semaine derrière pour saliver devant les perspectives de Coleman contre les Browns. Joe Schobert sera de retour, mais l’excellent Christian Kirksey est fini pour l’année et Coleman pourrait dominer cette défensive qui vient d’accorder plus de 40 points aux porteurs adverses dans trois de leurs quatre derniers matchs, le duo médiocre des Bucs étant la seule exception.
Dion Lewis (TEN) – 4 600$ : Parfois, de belles aubaines sont disponibles chez les joueurs qui jouent le lundi soir et Lewis entre dans cette catégorie. Il a récolté au moins 21,5 points depuis deux matchs et s’est clairement établi comme porteur numéro un devant Derrick Henry. En effet, sa présence sur le terrain 85% du temps face aux Cowboys ne peut être que de bon augure avant un match contre son ancienne équipe, d’autant plus que les Titans devraient jouer du football de rattrapage toute la journée, augmentant l’implication de Lewis par la voie des airs. 
Mike Davis (SEA) – 4 300$ 
: Si Chris Carson joue, oubliez cette option, mais dans le cas contraire, souvenez-vous de ce qu’a fait Davis en l’absence du porteur de deuxième année. 31,4 points à la semaine 4 et 17,7 la semaine dernière. Il est impliqué dans le jeu aérien et excellent à la porte des buts et vu la nouvelle identité des Seahawks comme équipe qui court à profusion, Davis pourrait être dans une position idéale, même face aux puissants Rams.

Receveurs de passes

Michael Thomas (NO) – 8 100$ : Après quatre semaines plus tranquilles, Thomas est revenu en force avec 42 points la semaine dernière. Le plus incroyable, c’est que le receveur de troisième année mène toujours les receveurs du circuit pour les points par match malgré ce passage à vide de quatre matchs où sa moyenne n’a été que de 13,3 points par rencontre. Les Bengals n’ont aucun demi de coin capable de couvrir Thomas, qui pourrait s’amuser à Cincinnati. 
Mike Evans (TB) – 7 000$
: À première vue, j’aurais éviter un receveur qui devrait faire face à Josh Norman, mais les gros receveurs auxquels il a fait face (Thomas, Adams, Beckham et Jones) ont connu beaucoup de succès contre lui. Considérant le nombre de passes que tentent les Buccaneers, j’aime ses perspectives cette semaine.
Jarvis Landry (CLE) – 6 200$
: Peu de joueurs ont été aussi frustrants que Landry cette année. Deuxième dans la NFL pour le nombre de fois où il a été visé (101), il ne figure qu’au 17e rang pour les points. Un affrontement contre Brian Poole – qui a été lessivé par Maurice Harris, Adam Humphries et Jarius Wright cette année – est très avantageux pour Landry, qui demeure l’un des meilleurs demis insérés dans tout le circuit.
Josh Gordon (NE) – 6 000$
: Après quelques belles tentatives, Gordon a finalement explosé contre les Packers la semaine dernière et à seulement 6 000$, j’adore ses chances de récidiver contre Malcolm Butler, un ancien des Pats. Les Patriots le connaissent bien et voudront exploiter ses faiblesses, lui qui connait une saison atroce jusqu’ici. Julian Edelman (6 800$) est aussi d’intérêt face à un autre ancien Patriot, Logan Ryan. 
Marquez Valdes-Scantling (GB) – 5 000$
: La saison de Geronimo Allison est terminée et ça augure très bien pour la recrue de 6’4″, qui est en voie de s’établir comme l’option numéro deux dans l’attaque d’Aaron Rodgers, une position assez enviable. Randall Cobb a des ennuis récurrents à l’ischiojambier, ce qui pourrait ouvrir toute grande la porte à Valdes-Scantling, qui a récolté en moyenne 16,1 points à ses quatre derniers matchs. Un duel contre le très ordinaire Torry McTyer, ridiculisé par Martavis Bryant, Taylor Gabriel et Cordarrelle Patterson jusqu’ici.
Maurice Harris (WAS) – 3 900$
: Jamison Crowder absent, Harris est possiblement la plus belle aubaine de la semaine à seulement 3 900$. Sorti un peu de nulle part, il a capté dix des douze ballons envoyés en sa direction la semaine dernière et l’affrontement face à MJ Stewart, qui accorde une cote d’efficacité de 148,6 aux quarts adverses qui le visent. Vu les nombreuses blessures en attaque à Washington et la ligne à l’attaque amochée, Harris pourrait visé à profusion sur des courtes passes.

Ailiers rapprochés

Jared Cook (OAK) – 4 700$ : En début de saison, les Chargers n’allouaient absolument rien aux ailiers rapprochés adverses, mais depuis quelques semaines, la situation a changé et ils ont alloué au moins un touché à quatre de leurs cinq derniers matchs. Cook est possiblement l’option numéro un de la piètre offensive des Raiders et je m’attends à ce qu’il soit visé à profusion ce dimanche. 
Jimmy Graham (GB) – 4 600$
: Depuis trois semaines, les Dolphins ont donné deux touchés aux ailiers rapprochés des Lions et deux à ceux des Texans, avant d’accorder 74 verges à ceux des Jets, trois des équipes les moins bien nanties à cette position dans toute la ligue. Graham a récolté au moins 13,6 points lors de trois de ses quatre derniers matchs. Sans être la mer à boire, une telle performance représenterait une valeur de 3X son salaire cette semaine, un très bon résultat dans une mauvaise semaine pour la position. Si Randall Cobb est absent, sa valeur augmente encore plus.
Ben Watson (NO) – 3 400$
: Seuls les Panthers sont pire que les Bengals pour arrêter les ailiers rapprochés adverses. Le risque avec Watson, c’est que depuis la semaine 4, il n’a jamais couru plus de 15 tracés de passe, ce qui limite grandement son potentiel dans le jeu aérien. Certes, il est visé en moyenne 4,5 fois par match et n’a besoin que d’un touché pour réaliser une bonne journée de travail, mais il faut tout de même garder ça en tête.
Nick Vannett (SEA) – 2 700$
: J’ai déjà inclus Vannett ici à quelques reprises, mais il continue d’être disponible à un très bon salaire après avoir finalement éclos pour 78 verges sur 6 réceptions (8 cibles) et un touché contre les Chargers la semaine dernière. Malgré le retour d’Ed Dickson, il semble être l’ailier rapproché à utiliser à Seattle et cette dernière performance risque d’augmenter la confiance de Russell Wilson à son endroit, surtout face à une défensive qui est attaquable à cette position.

Défensives

Bears (CHI) – 3 600$ : Les Vikings ont réussi 10 sacks la semaine dernière face à la ligne offensive des Lions, qui connait toutes sortes de difficultés en ce moment. Khalil Mack devrait revenir au jeu dimanche pour les Bears qui ont de loin la défensive au plus haut potentiel en format fantasy. C’est aussi la défensive la plus dispendieuse cette semaine, mais n’hésitez pas à l’utiliser.
Jets (NYJ) – 3 400$
: Difficile de ne pas utiliser une défensive qui fera face au quatrième quart utilisé par les Bills, Matt Barkley, à domicile. Les Bills sont DE LOIN l’équipe qui alloue le plus de points aux défensives adverses en format fantasy, ayant permis 16 points ou plus à six reprises, incluant quatre en cinq matchs sur la route! Avec un quart qui en sera à sa première activité en saison depuis 2016, les Jets seront assurément la défensive que j’utiliserai. 
Jaguars (JAX) – 2 900$
: Andrew Luck est propice à causer des revirements et malgré un début difficile pour les Jaguars, ils ont encore tout de même une défensive redoutable et ils seront de retour de semaine de congé avec Leonard Fournette dans l’alignement. Ils pourraient donc revenir à la formule de contrôle du cadran et de défensive opportuniste qui leur a donné tant de succès l’an dernier. 
Patriots (NE) – 2 700$
: Si vous ne croyez pas du tout en ma suggestion de Marcus Mariota, la défensive des Patriots est disponible à un prix très avantageux et même dans un bon match du jeune quart, les Cowboys ont réussi 7 points contre les Titans la semaine dernière et ceux-ci sont la cinquième la plus généreuse à l’égard des défensives adverses en fantasy.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 9

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 9

Quelques matchs attirent l’attention cette semaine tant en termes de fantasy que d’impact au classement. Aucun ne devrait avoir un plus gros impact dans les deux cas que le duel titanesque entre Rams et Saints. Je porte aussi une attention particulière au match Buccaneers-Panthers cette semaine!

Déjà à la semaine 9, certains joueurs commencent à être des réguliers dans cette chronique hebdomadaire. Sans plus tarder, voici les joueurs que je viserai ce dimanche dans mes alignements Draft Kings ainsi que leur salaire sur le site.

Quarts-arrières

Cam Newton (CAR) – 6 600$ : Ce match pourrait vite devenir un festival offensif et Newton connaît une saison à la hauteur de son talent. Son habileté à courir fait de lui un joueur assez sûr, mais qui peut exploser à tout moment pour un énorme match dans un matchup favorable comme cette semaine.
Jared Goff (LAR) – 6 000$ : Le match Rams-Saints promet une explosion offensive et à ce prix, j’aime beaucoup les perspectives de Goff, qui a été excellent jusqu’ici lors des quelques matchs face à des équipes de haut de classement dans la NFL. (Packers, Vikings, Chargers).
Russell Wilson (SEA) – 5 900$ : Quelque peu oublié jusqu’ici en raison du lent début des Seahawks, Wilson s’est ressaisi de belle façon même si on attend toujours sa première grande explosion offensive. Celle-ci pourrait bien être cette semaine dans un match sous-estimé contre les Chargers qui ont été très généreux lorsqu’ils ont affronté de bons quarts.
Ryan Fitzpatrick (TB) – 5 500$ : L’attaque au sol des Bucs est inexistante, mais l’offensive aérienne est explosive, surtout avec Fitzmagic à sa tête. Face à une défense généreuse envers les quarts adverses, le vétéran pourrait être victime de quelques revirements, mais tout de même engendrer beaucoup de points à l’aide de ses nombreuses armes offensives.

Porteurs de ballon

Todd Gurley (LAR) – 9 500$ : À ce point-ci, c’est plutôt simple, je compte utiliser Gurley jusqu’à ce qu’une équipe arrive à l’arrêter. Les Saints ont un bon front défensif, mais ils peinent déjà trop contre la passe pour se permettre de consacrer plus de ressources au jeu au sol. Peu importe le script de ce match, le joueur offensif du mois dans la NFC connaîtra un autre fort match.
Kareem Hunt (KC) – 7 700$ : Les Browns se sont fait complètement dominer par James Conner (2X), Isaiah Crowell et Melvin Gordon cette saison, mais des affrontements face aux Buccaneers, Ravens et Raiders baissent leur moyenne de points accordés. Hunt est sur une séquence exceptionnelle et je le vois complètement dominer le front défensif des Browns toujours privé de Joe Schobert. 
Alvin Kamara (NO) – 7 300$ 
: Même avec Mark Ingram de retour, Kamara continue de toucher au ballon près de 20 fois par rencontre et pour un joueur de son talent, ça signifie 20 chances de marquer un touché. Si Drew Brees doit éviter la pression de l’excellent front des Rams, Kamara pourrait bien capter une tonne de ballons dimanche.
Adrian Peterson (WAS) – 6 000$ : Après quelques bonnes performances, Peterson a finalement explosé la semaine dernière et rien n’indique que sa belle séquence s’arrêtera de sitôt. En effet, les Falcons sont horribles contre le jeu au sol et pourraient connaître beaucoup d’ennuis contre Peterson, qui sera utilisé à profusion en l’absence de l’excellent Chris Thompson.
Lamar Miller (HOU) – 5 200$ : Les Broncos sont très vulnérables contre le jeu au sol et Miller semble avoir retrouvé ses jambes avec deux bons matchs de suite. L’offensive des Texans marche à plein régime, ce qui signifie que Miller pourrait obtenir plusieurs chances près de la zone de buts.
Nick Chubb (CLE) – 4 500$ : Le porteur recrue des Browns est maintenant en selle comme numéro un, ce qui se voit à son utilisation massive, mais pas encore à son salaire sur Draft Kings. Les Chiefs sont très vulnérables contre les porteurs adverses et avec la promotion de Freddie Kitchens comme coordonnateur offensif (auparavant entraîneur des porteurs de ballon), je m’attends à ce que Chubb soit au coeur du plan de match des Browns.

Receveurs de passes

Mike Evans (TB) – 8 100$ : James Bradberry a peiné contre Alshon Jeffery il y a quelques semaines et Evans est encore plus imposant que le receveur des Eagles. Ajoutez à cela que les quatre touchés du grand receveur cette saison sont venus sur des passes de Ryan Fitzpatrick et Evans est certainement dans une position pour connaître du succès ce dimanche!
Cooper Kupp (LAR) – 6 000$ : Ce fut une énorme surprise dans la NFL lorsque PJ Williams a été nommé joueur défensif de la semaine après avoir été dominé par Adam Thielen. Kupp effectuera un retour au jeu dimanche et dans un match à première vue très offensif, je m’attends à ce qu’il excède même sa moyenne de huit cibles par match, amplement assez pour exploiter Williams.
John Brown (BAL) – 5 800$ : Le rapide receveur s’était amusé contre les Steelers lors du premier affrontement entre les deux équipes et pourrait récidiver à la maison ce dimanche. Pittsburgh joue mieux en défensive depuis quelque temps, mais cette unité demeure vulnérable contre les longs jeux, la spécialité de Brown.
Danny Amendola (MIA) – 4 700$ : Kenny Stills et Albert Wilson blessés, l’offensive aérienne des Dolphins repose sur DeVante Parker, Jakeem Grant et Amendola. Ce dernier évolue presque exclusivement comme demi inséré, une grande faiblesse de la défensive des Jets depuis le début de la saison. Brock Osweiler semble faire confiance au vétéran (visé 24 fois en trois matchs), ce qui pourrait rapporter beaucoup pour un faible salaire.
Demaryius Thomas (HOU) – 4 500$ : Tout juste acquis des Broncos, Thomas pourrait ne jamais plus être aussi abordable. Certes, il arrive dans une nouvelle offensive, mais une qu’il connait pour avoir déjà évolué dans un système similaire. La tertiaire des Broncos sera décimée et devra déjà composer avec l’excellent DeAndre Hopkins, donc je vois Thomas se libérer à quelques reprises et connaitre un excellent match pour son salaire.
Courtland Sutton (DEN) – 3 900$ : Le receveur recrue était déjà un régulier dans l’offensive des Broncos avec en moyenne plus de 70% de participation aux jeux offensifs de l’équipe, mais le départ de Thomas fait maintenant de lui le receveur éloigné numéro un de l’équipe et la deuxième cible aérienne après Emmanuel Sanders. À son salaire actuel, le potentiel est trop élevé pour l’ignorer.

Ailiers rapprochés

Greg Olsen (CAR) – 4 700$ : À nouveau, on suit la logique et ici, elle nous dicte d’utiliser les ailiers rapprochés qui affrontent les Buccaneers. Olsen a montré qu’il est toujours un rouage important de l’offensive des Panthers à son retour de blessure et il fera assurément partie du plan de match, surtout dans une rencontre qui promet d’être très offensive.
O.J. Howard (TB) – 4 300$
: Mine de rien, le joueur de deuxième année est parmi les meneurs du circuit pour les points par match à la position d’ailier rapproché. Je fais encore confiance à cette rencontre et au bras de Fitzpatrick pour obtenir une grosse contribution à un salaire modique face à la pire défensive du circuit contre la position. 
Kyle Rudolph (MIN) – 3 600$ 
: Si Stefon Diggs rate la rencontre de dimanche, Rudolph devient immédiatement la deuxième option dans une offensive capable d’être très explosive. Kirk Cousins a toujours aimé lancer à ses ailiers rapprochés et malgré une saison ordinaire de Rudolph jusqu’ici, il marque en moyenne 10 points par rencontre, soit déjà presque 3X son salaire en termes de ratio. Cette semaine, il pourrait exploser face à une défensive dans la moyenne contre la position.
Chris Herndon (NYJ) – 3 000$ : Loin d’être une cible qui mise sur le volume, Herndon compte maintenant un touché à chacun de ses trois dernières rencontres et a clairement la confiance de Sam Darnold en ce moment. La défensive de Miami a accordé cinq touchés aux ailiers rapprochés, un sommet dans la NFL, faisant de Herndon une bonne option à bas prix.

Défensives

Bears (CHI) – 4 100$ : De loin la défensive la plus chère cette semaine, les Bears pourraient être carrément dominants face à Nathan Peterman et je tenterai assurément de leur faire une place, possiblement en utilisant Rudolph ou Herndon comme ailier rapproché.
Panthers (CAR) – 3 200$ : Un choix risqué parce qu’on s’attend à beaucoup de points dans ce duel, mais le potentiel pour un gros jeu ou deux est énorme pour une défensive qui met beaucoup de pression sur le quart et qui Ryan Fitzpatrick. Attention toutefois, le total de points alloués pourrait leur faire mal.
Lions (DET) – 2 100$ : Peu d’options sont disponibles en défensive en termes d’aubaines cette semaine, mais la défensive des Lions mise sur quelques « playmakers » et je n’ai aucune confiance envers la ligne offensive des Vikings.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 8

NFL – Conseils Draft Kings – Semaine 8

Parfois, il faut se résoudre à payer cher pour des joueurs vedettes et la semaine dernière Todd Gurley et Adam Thielen l’ont bien démontré. Si vous avez payé pour Gurley la semaine dernière, il ne vous a pas déçu et encore une fois à 9 800$, je l’aurai à nouveau dans mes alignements cette semaine, face aux Packers, dans un match qui pourrait voir une tonne de points au tableau.

Les duels Broncos-Chiefs et Buccaneers-Bengals pourraient aussi être très offensifs, mais cette semaine, je regarderai plutôt du côté d’aubaines dans d’autres rencontres, en plus d’aimer beaucoup de joueurs dans l’affrontement Packers-Rams. Pour une rare fois cette saison, aucune aubaine n’est disponible au poste de quart et plusieurs options sont très intéressantes à 6 000$ et plus. En général, la position de receveur est très profonde cette semaine tandis que les porteurs d’intérêt se comptent sur les doigts d’une main. Voici donc les joueurs que j’aurai à l’oeil ce weekend.

Quarts-arrières

Patrick Mahomes (KC) – 7 000$ : Le meilleur quart de la NFL cette saison est seulement 7 000$ malgré une MOYENNE de plus de 30 points par match jusqu’ici. Bien sûr, les Broncos ont une bonne défensive, mais il a tout de même marqué plus de 25 points contre eux il y a quelques semaines et c’était à Denver. À domicile, attendez-vous à voir Mahomes reprendre là où il a laissé et franchir les 30 points à nouveau. 
Aaron Rodgers (GB) – 6 400$
: Le quart vedette a récolté plus de 400 verges et de 31 points à chacun de ses deux derniers matchs et face à la puissante offensive des Rams, je m’attends à ce qu’il continue sur cette lancée, surtout que ce match devrait voir une tonne de points sur le tableau et qu’il misera vraisemblablement sur toutes ses armes offensives avec le retour de Randall Cobb et Geronimo Allison.
Andrew Luck (IND) – 6 300$
: Le quart des Colts a lancé le ballon au moins 40 fois lors de cinq de ses sept rencontres cette saison, ratant cette marque la semaine dernière dans une dégelée contre les Bills et à la semaine 2 face à l’excellente défensive aérienne des Redskins. Face à la piètre défensive des Raiders, Luck est dans une excellente position pour connaitre du succès.
Mitch Trubisky (CHI) – 6 100$ : Depuis trois semaines, Trubisky est tout simplement en feu. Lors de ses deux derniers matchs à domicile, il a récolté pas moins de 82 points, soit une moyenne de 41 par match. Il a au moins 47 verges au sol lors de ses trois derniers matchs et au moins trois touchés combinés aussi. Certes, il lance quelques interceptions et manque parfois de précision, mais en ce moment, il est en feu et Matt Nagy l’aide à exploiter toutes les failles des défensives adverses. Contre les Jets, je n’hésiterais pas à l’utiliser à nouveau. 
Jared Goff (LAR) – 6 000$
: Si Rodgers est une bonne option, Goff l’est tout autant, pour 400$ de moins. Cooper Kupp pourrait être de retour et Goff est dû pour rebondir après quelques semaines plus difficiles. Face aux Packers, on ne peut pas lever le pied, ce qui pourrait mener Goff à une excellente rencontre.

Porteurs de ballon

Todd Gurley (LAR) – 9 800$ : Je me répète, mais la formule est simple : tant que Gurley est sur sa séquence actuelle, il est presque inconcevable de le laisser de côté en DFS, surtout dans les tounois à peu de joueurs. Il récolte en moyenne plus de 30 points, ce qui est énorme, peu importe son coût.
Kareem Hunt (KC) – 7 100$ 
: Attention, Kareem Hunt est de retour. Les statistiques du porteur de 2e année sont exceptionnelles depuis quatre matchs alors qu’il a amassé au moins 29,5 points dans trois de ses quatre dernières rencontres, marquant au passage un total de cinq touchés, tout en étant visé bien plus dans le jeu aérien (six fois à chacune des deux dernières semaines). Contre une défensive bien ordinaire contre le jeu au sol, Hunt devrait connaitre un fort match.
Philip Lindsay (DEN) – 5 200$ : Si Royce Freeman prend part à la rencontre, évitez ce champ arrière partagé entre trois jeunes porteurs, mais si le gros porteur recrue est absent, Lindsay devrait passer plus de 50% des jeux offensifs sur le terrain (pour la deuxième fois de la saison, la première étant survenue dimanche dernier). Il connait un début de carrière phénoménal et contribue par la voie des airs, où les Chiefs sont atroces (73 verges allouées par match jusqu’ici, le pire total de la ligue).
Raheem Mostert (SF) – 3 800$ : Si Matt Breida joue, Mostert devient alors un cas très complexe à utiliser, mais si le champ arrière des Niners est composé uniquement d’Alfred Morris et de lui, attention, il pourrait connaitre un excellent match. Explosif, ses 19 courses lors des deux dernières semaines lui ont permis d’amasser 146 verges, une moyenne de plus de 7,5 par tentative. Ses 4 réceptions dimanche dernier démontrent aussi un potentiel d’utilisation par la voie des airs, ce qui n’est d’ailleurs pas la force de Morris.

Receveurs de passes

A.J. Green (CIN) – 8 000$ : Le meilleur demi de coin des Buccaneers, Brent Grimes, connait une saison horrible et concède pas moins de sept pouces à Green. Le match Buccaneers-Bengals promet d’être très offensif et Green pourrait s’amuser toute la journée face à une tertiaire démunie et pas équipée pour contrer un receveur de la trempe de Green. Le vétéran demi de coin n’a rien pu faire contre Julio Jones et Antonio Brown jusqu’ici et Green est utilisé à profusion depuis quelques semaines par Andy Dalton.
Brandin Cooks (LAR) – 6 900$ : Cooks et son coéquipier Robert Woods (6 800$) pourraient être impliqués à profusion dimanche, surtout si Cooper Kupp est à nouveau absent. Marquise Goodwin, un receveur similaire en termes de style, a dominé la tertiaire des Packers la semaine dernière et dans un match offensif, Cooks pourrait être utilisé davantage qu’à l’ordinaire le rendant particulièrement intéressant, son faible volume étant généralement sa faiblesse en fantasy.
T.Y. Hilton (IND) – 6 300$ : Aucun quart ne tente plus de passes qu’Andrew Luck jusqu’ici et Hilton est visé lors de plus de 50% des tentatives de Luck vers ses receveurs éloignés. Certes, les ailiers rapprochés Jack Doyle et Eric Ebron sont beaucoup impliqués, tout comme le porteur Nyheim Hines, mais il se trouve que les Raiders sont en fait excellents en couverture de passe contre ces deux positions, mais vraiment pas contre les receveurs éloignés.
John Brown (BAL) – 5 900$ : Brown est l’un des receveurs les plus rapides de la NFL et je vois mal la tertiaire des Panthers le ralentir. Le plan de match qui a fonctionné jusqu’ici contre la Caroline a été de les attaquer par la voie des airs et Baltimore n’hésitera pas à lancer le ballon 50 fois si c’est nécessaire. Le meneur dans la ligue pour les verges aériennes (air yards) pourrait dominer contre un James Bradberry trop lent ou un Donte Jackson trop inexpérimenté. Michael Crabtree (4 800$) est aussi à considérer, lui qui est visé au moins 8 fois par match depuis la semaine 2.
Doug Baldwin (SEA) – 5 500$ : Le match Seahawks-Lions pourrait être assez offensif sur le terrain synthétique du Ford Field et la plupart des joueurs des Seahawks sont disponibles à de très bons prix. La longue semaine de repos devrait faire du bien à Baldwin qui pourrait connaitre beaucoup de succès comme demi inséré contre une défensive qui vient d’accorder beaucoup d’espace à Danny Amendola.
Demaryius Thomas – 4 900$ : Le match face aux Chiefs devrait être offensif et Denver devrait tirer de l’arrière. Oui, les rumeurs de transaction continuent de circuler autour de Thomas, mais il demeure un excellent receveur et les Broncos vont vouloir l’impliquer davantage que ce qui a été fait depuis quelques semaines. À 4 900$, le potentiel est immense pour lui cette semaine.
Larry Fitzgerald (ARI) – 4 400$ : Non, je ne pense pas que Byron Leftwich soit le sauveur de l’offensive des Cardinals, mais à 4 400$, Fitzgerald est tout simplement trop peu dispendieux pour tenter sa chance face à une défensive qui n’arrête pas grand chose par les temps qui courent. K’Waun Williams concède six pouces au vétéran qui travaille beaucoup comme demi inséré et une semaine après avoir réussi son premier touché de la saison, j’aime les chances de Fitzgerald de récidiver.
Anthony Miller (CHI) – 3 400$ : Les options dispendieuses sont nombreuses cette semaine, donc si vous souhaitez frapper un grand coup avec une aubaine, je ne regarderais pas plus loin qu’Anthony Miller des Bears. Il semble clair que Matt Nagy et Mitch Trubisky veulent impliquer le choix de deuxième tour des Bears dans l’offensive et il bénéficiera d’une position très avantageuse face à Buster Skrine qui en arrache sévèrement cette saison. Visé sept fois dimanche dernier, un sommet cette saison, Miller n’a capté que deux ballons, mais il a été raté quatre fois par Trubisky, dont trois sur des jeux qui auraient facilement pu se transformer en touchés.

Ailiers rapprochés

Jared Cook (OAK) – 5 000$ : Les Raiders ont échangé Amari Cooper aux Cowboys et Marshawn Lynch sera absent pour une longue période; les joueurs de talent se font donc de plus en plus rare en attaque à Oakland, faisant de Cook une option de choix. Ses deux derniers matchs ont été tranquilles, mais ils étaient contre deux des meilleures équipes de la ligue contre les ailiers rapprochés. Les Colts sont parmi les pires; n’hésitez pas à utiliser Cook cette semaine.
O.J. Howard (TB) – 3 900$
: Les Bengals ont toutes les misères du monde à arrêter les ailiers rapprochés adverses cette année, ce qui fait d’Howard une cible très intéressante à 3 900$ dans le match avec le plus haut total présumé cette semaine (54). Attention toutefois, les quatre touchés alloués par Cincinnati aux ailiers rapprochés l’ont été au numéro 2 de l’adversaire à cette position. Cameron Brate (2 700$) n’est tout de même pas assez utilisé pour risquer le coup. 
C.J. Uzomah (CIN) – 3 500$ 
: Depuis qu’il est partant, Uzomah a récolté en moyenne neuf points par rencontre contre trois des pires équipes de la ligue face aux ailiers rapprochés. Il tentera maintenant de faire encore mieux en affrontant LA pire formation: Tampa Bay. Les Buccaneers seront en plus privé de leur secondeur étoile Kwon Alexander, ce qui pourrait permettre à Uzomah de se démarquer encore davantage.
Chris Herndon (NYJ) – 2 800$ : Les Bears donnent très peu de verges aux ailiers rapprochés adverses, mais ils ont tout de même alloué quatre touchés à la position, y compris aux illustres Will Dissly, RIcky Seals-Jones et Nick O’Leary; pas exactement les vedettes de la NFL à cette position. Pour sa part, Herndon a maintenant des majeurs dans deux matchs de suite et a même été ciblé à profusion contre les Vikings. New York a bien peu d’options offensives en ce moment et Herndon pourrait continuer de faire sa place.

Défensives

Bears (CHI) – 4 100$ : C’est simple, Sam Darnold ne récolte en moyenne que 10 points par match sur la route jusqu’ici et on sait que Chicago est un endroit particulièrement difficile à visiter, surtout que la pluie pourrait être de la partie dimanche. Le front défensif des Bears pourrait s’en donner à coeur joie contre les Jets et quelques interceptions sont prévisibles. Si vous avez les moyens, c’est très intéressant.
Redskins (WAS) – 2 700$ : Outre la dégelée subie en Nouvelle-Orléans, les Redskins n’ont jamais donné plus de 21 points cette année et dans un match serré de division, la défensive de Washington pourrait museler Eli Manning, qui connait un début de saison très ordinaire jusqu’ici.
Steelers (PIT) – 2 300$ : Un autre duel de division et les Steelers reviennent de leur semaine de congé. Jusqu’ici, ils ont alterné bonne semaine et mauvaise semaine et il se trouve qu’on soit rendus à une bonne semaine. À la maison face à un quart recrue, j’aime bien les chances des Pittsburgh de récolter plusieurs sacks (ils en ont amassé sept à la semaine un contre le très mobile Tyrod Taylor) et qui sait, peut-être un revirement ou deux.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$: