Le cas Nylander : où pourrait-il aboutir?

Le cas Nylander : où pourrait-il aboutir?

Toujours sans contrat, le jeune attaquant des Leafs William Nylander n’a toujours pas mis le patin sur la glace cette saison. L’agent libre avec restriction serait trop gourmand pour Kyle Dubas alors qu’il souhaiterait obtenir un salaire dépassant les 8 millions de dollars par saison. Les négociations n’ayant toujours pas mené vers une entente après déjà 12 parties de jouées au calendrier régulier, l’option d’une transaction est de plus en plus envisageable dans les 2 camps. Avec une offensive talentueuse qui performe très bien, et le jeune Kasperi Kapanen qui impressionne durant l’absence de Nylander, c’est du côté de la défensive que les Maple Leafs ont besoin de renfort. Nylander pourrait bien être la pièce maitresse leur permettant d’acquérir le défenseur droitier tant convoité. Mais ce renfort, il pourrait venir d’où?

Selon plusieurs experts, une douzaine d’équipes ce seraient montrées intéressées par les services de l’attaquant de 22 ans, alors qu’on aurait également aperçu Kyle Dubas dans une multitude d’arénas où les Leafs n’y jouaient pas. À noter que Nylander a jusqu’au 1er décembre pour s’entendre sur un nouveau contrat s’il souhaite jouer en 2018-2019. Ça commence donc à chauffer dans les 2 clans.

Parmi les rumeurs de transaction à son sujet, les Hurricanes de la Caroline seraient intéressés à ajouter du talent offensif pour appuyer le premier trio de Ferland, Aho et Teravainen qui performe au dessus des attentes en ce début de saison. Le nom du défenseur de 23 ans Brett Pesce ainsi que celui de Justin Faulk reviennent souvent dans les discussions, alors qu’évidemment, il en faudra plus pour que les Leafs transigent Nylander. Ayant plus de 15 millions de disponibles sur leur masse salariale, les Hurricanes n’auraient probablement pas de problème à donner au dessus de 7 millions par saison à Nylander.

Les Flames de Calgary possèdent également des atouts qui pourraient intéresser les Leafs en défensive. Avec les jeunes Juuso Valimaki, Noah Hanifin et Rasmus Andersson, Toronto pourrait bien y trouver un nom intéressant à ajouter à sa formation. Parions que les Flames salivent à l’idée de voir un Nylander aux côtés de Matthew Tkachuk. Par contre, l’espace sur leur masse salariale est bien maigre. Ils devront être créatifs et se débarrasser d’un lourd salaire s’ils souhaitent ajouter Nylander à leur formation.

Une autre équipe qui revient dans les rumeurs est Vegas. Les Golden Knights seraient très intéressés à ajouter de la jeunesse et du talent à leur offensive. On a toutefois du mal à comprendre qui pourrait intéresser les Leafs en retour alors que la défensive des Knights (surtout à droite) est bien peu reluisante. Ils disposent également de très peu d’espace sur leur masse salariale, ce qui rend cette destination encore moins possible.

Des formations comme San Jose et Los Angeles pourraient être intéressés par Nylander et ont un surplus de bons défenseurs droitiers, mais étant tous vieillissants, il serait surprenant que l’intérêt soit réciproque chez les Leafs. Quant aux Predators de Nashville qui ont un des meilleurs top 4 défensif de la ligue et qui bénéficieraient largement de l’arrivée d’un jeune attaquant de talent sur leur top 6 offensif, il semblerait que de « briser » leur quatuor n’est pas une option.

Avec l’arrivée de Tavares, l’émergence de Kapanen, et les jeunes vedettes Marner et Matthews qui voudront leur part du gâteau, l’option de transiger Nylander semble la meilleure dans le cas des Leafs sur le long terme. Toutefois, très peu d’équipes ont de bons jeunes défenseurs et encore moins d’équipes sont prêts à s’en départir. Il faudrait donc que les Leafs acceptent de « perdre » la transaction en terme de valeur, afin d’améliorer la défensive de l’équipe. Kyle Dubas se retrouve dans une position très peu enviable, soit celle de payer trop cher un attaquant qui n’est pas indispensable à son équipe, ou le transiger pour moins que sa réelle valeur marchande. Peu importe la conclusion de cette saga, on en saura plus dans les prochaines semaines!

LNH – Conseils DraftKings – 17 octobre

LNH – Conseils DraftKings – 17 octobre

Une autre semaine, un autre article de prédictions DraftKings! Si vous avez suivi à la lettre notre suggestion d’alignement la semaine dernière, vous avez fait quelques dollars ou vous êtes passé très proche, et ce, malgré l’absence de point pour Sam Steel et Mikhail Vorobyev. Cette semaine, on s’aventure avec quelques choix plus risqué également, mais on ne les met pas dans l’alignement suggéré.

Il y a quatre matchs à l’affiche ce mercredi dans la LNH. Tout d’abord, les Blues visitent les Canadiens au Centre Bell. D’ailleurs, si vous êtes libre ce soir, les billets sont très abordables en ce moment! Je ne m’attends pas à un festival offensif dans cette partie, surtout avec Carey Price entre les poteaux du Canadien. Ce n’est pas une partie à laquelle j’accorderais beaucoup d’attention dans le choix de vos joueurs DraftKings, mais peut-être que ça vaudrait la peine d’investir dans un joueur du Canadien. Les Blues ont accordé 20 buts en cinq matchs jusqu’à présent.

Ensuite, les Capitals reçoivent les Rangers, qui ont gagné en tirs de barrage contre l’Avalanche mardi avec Henrik Lundqvist dans les buts. Ce devrait donc logiquement être Alexandar Georgiev dans les buts des Rangers, lui qui a accordé sept buts à sa seule sortie cette saison. Ajoutez à ça une attaque des Capitals extrêmement dynamique et il y a ici un grand potentiel DraftKings.

Plus tard en soirée, les Bruins visiteront les Flames. Il s’agit de deux équipes avec des premiers trios absolument explosifs. Il faut s’attendre à une profusion de buts, surtout considérant le piètre début de saison des partants Mike Smith et Tuukka Rask.

Enfin, à 22h00 heure de l’Est, les Ducks recevront les Islanders. Je n’investirais pas beaucoup dans cette partie car les Ducks ont un système de jeu assez responsable défensivement et les Islanders ont démontré jusqu’à présent qu’ils avaient tourné la page sur les festivals offensifs de l’an dernier.

Nos suggestions DraftKings de la semaine

Gardiens

Braden Holtby (NYR @ WSH) – 8 400$

C’est la troisième semaine consécutive où je vous conseille de prendre Holtby, mais il a fait un blanchissage la première semaine et a accordé seulement deux buts la seconde, alors je me sens très à l’aise de vous le conseiller contre une équipe en reconstruction comme les Rangers. Attention toutefois, ce soir, c’est le choix safe par excellence.

Carey Price (STL @ MTL) – 7 800$

Price ne coûte vraiment pas cher ce soir contre une équipe qui en arrache beaucoup depuis le début de la saison. Il faut dire que les Blues ont eu de redoutables adversaires, mais ils ont tout de même perdu contre ceux-ci. Pour sa part, le Canadien a battu Pittsburgh deux fois et traîné les puissants Maple Leafs en prolongation. C’est un bon début de saison. De plus, les Blues ont la septième meilleure moyenne de tirs par matchs de la ligue en ce moment, ce qui veut dire beaucoup d’arrêts (et donc de points!) pour Price.

Tuukka Rask (BOS @ CGY) – 8 000$

Les Bruins sont tout feu tout flamme dernièrement avec quatre victoires consécutives. Toutefois, les Flames sont de bien meilleurs adversaires que Buffalo, Ottawa, Edmonton ou Détroit, et Rask connaît un début de saison décevant.

Alexandar Georgiev ou Henrik Lundqvist (NYR @ WSH) – 6 800$ ou 7 000$

Il s’agit d’un choix risqué, mais ces deux gardiens ne coûtent vraiment pas cher et celui qui sera l’élu devrait voir pas mal de caoutchouc ce mercredi! Ce n’est pas du tout un choix logique, mais lorsqu’un choix risqué s’avère le bon, ça peut être très payant. Pensez-y à deux fois cependant.

Centres

Evgeny Kuznetsov (NYR @ WSH) – 7 300$

Je ne peux que suggérer Kuznetsov à nouveau cette semaine, surtout avec un adversaire aussi battable. Combinez-le avec Ovechkin ou même son nouveau compagnon de trio, Chandler Stephenson, pour de meilleurs résultats.

Patrice Bergeron (BOS @ CGY) – 7 700$

Le premier trio des Bruins n’a pas arrêté de fonctionner à un régime extrêmement élevé depuis le début des séries éliminatoires de l’an dernier. Bergeron devrait s’amuser encore une fois contre les Flames ce soir.

Mathew Barzal (NYI @ ANA) – 5 900$

Je ne vous conseille pas nécessairement d’y aller avec beaucoup de joueurs des Islanders ce mercredi, mais n’hésitez pas avec Barzal, qui cumule plus d’un point par match depuis son arrivée dans la LNH. Il a participé à cinq des 11 buts des Islanders cette saison, alors même s’il n’y a pas beaucoup de buts dans cet affrontement, on devrait voir son nom sur la feuille de pointage.

Sean Monahan (BOS @ CGY) – 6 000$

Blessé au jour le jour, Monahan devrait être de l’alignement ce soir, et ce match contre les Bruins sera assurément rempli de buts.

Mikael Backlund (BOS @ CGY) – 3 900$

Ce n’est pas du tout cher payé pour Backlund, qui tire beaucoup au but et a des points à ses deux derniers matchs. Lui aussi est blessé au jour le jour, mais devrait affronter les Bruins.

Ailiers

Alex Ovechkin (NYR @ WSH) – 7 800$

L’affrontement avec les Rangers est une excellente situation où utiliser Ovechkin. Je sais qu’il coûte cher, mais parfois il faut se mouiller. Si vous devez choisir entre lui et Kuznetsov ce mercredi, obtez pour Ovechkin qui offre un meilleur rapport qualité-prix.

Brad Marchand (BOS @ CGY) – 7 000$

Marchand ne coûte pas trop cher aujourd’hui surtout en comparaison à son compagnon de trio David Pastrnak. Marchand a le meilleur flair pour marquer de son trio, et pourtant, Bergeron et Pastrnak ont 12 buts présentement et Marchand, un seul. Il a cependant neuf mentions d’aide en cinq matchs et tire normalement beaucoup malgré seulement six tirs en cinq matchs cette saison. La loi de la moyenne va rattraper Marchand s’il se décide à tirer. Obtez pour lui aujourd’hui en espérant ses deux premiers buts!

Johnny Gaudreau (BOS @ CGY) – 6 300$

C’est incroyable le peu d’amour que Gaudreau reçoit de DraftKings. Il a connu une seule partie vraiment décevante en cinq matchs cette saison et est retombé à 6 300$, alors qu’il était à 7 100$ après sept points en trois matchs. Il est vrai qu’entre lui et Monahan, c’est ce dernier qui est le marqueur. Mais si vous combinez les deux, vous risquez d’être très satisfait ce mercredi!

Jonathan Drouin (STL @ MTL) – 4 600$

Seulement 4 600$ pour Drouin, qui a marqué deux buts à son dernier match? Où est-ce que je signe?

Chandler Stephenson (NYR @ WSH) – 3 900$

Stephenson compte trois tirs au but, quatre tirs bloqués, un but et une passe cette saison. C’est l’étendue de sa production DraftKings jusqu’à présent. Il jouera aussi avec Ovechkin et Kuznetsov ce soir, ce qui devrait lui valoir quelques sélections. Sachez ce dans quoi vous vous embarquez par contre: si Reirden jongle avec ses trios en deuxième période, il s’agit d’une sélection gaspillée.

Andrew Ladd (NYI @ ANA) – 3 700$

Ladd évolue sur la première ligne des Islanders avec Matt Barzal et Josh Bailey. Il a marqué à son premier match cette saison. Il peut s’agir d’une sélection intéressante à combiner avec Bailey si vous avez confiance en les Islanders aujourd’hui!

Anders Bjork (BOS @ CGY) – 3 600$

Bjork a marqué son premier de la saison contre les Red Wings et surprend les fans des Bruins par les temps qui courent. Il joue sur la troisième ligne avec Backes et Donato, mais il voit également du temps de glace sur le deuxième avantage numérique des Bruins. Le premier trio des Bruins n’est plus le seul à produire, je crois que c’est le temps de viser certains gars sur les deuxième et troisième ligne. DeBrusk et Donato sont d’autres options intéressantes si vous ne faites pas confiance à Bjork.

Défenseurs

Charlie McAvoy (BOS @ CGY) – 5 400$

McAvoy commence finalement à prendre sa place offensivement en l’absence de Torey Krug. Il compte cinq points en autant de rencontres cette saison et dans un affrontement qui risque d’être plutôt offensif, n’hésitez pas à le sélectionner.

Mark Giordano (BOS @ CGY) – 5 100$

En cinq matchs cette saison, Giordano compte quatre points. Il tire beaucoup, bloque des tirs et joue sur la première unité des Flames avec Tkachuk et le premier trio composé de Gaudreau, Monahan et Lindholm.

Dmitry Orlov (NYR @ WSH) – 4 100$

Orlov n’a qu’une mention d’aide cette saison, mais il demeure un bon choix en raison de son ratio élevé de tirs et de tirs bloqués. Dans un affrontement qui est très favorable aux Capitals offensivement, il serait un bon choix.

Rasmus Andersson (BOS @ CGY) – 2 500$

Andersson joue sur la deuxième paire des Flames et a démontré un certain flair offensif dans la Ligue américaine. Il obtient en général quelques tirs et quelques tirs bloqués par match, et s’il obtient un point vous aurez fait une excellente sélection.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

Prédictions DraftKings 2018-10-17

LNH – Conseils Draft Kings – 10 octobre

LNH – Conseils Draft Kings – 10 octobre

Après une semaine dans la LNH, on commence déjà à voir poindre de nouvelles vedettes fantasy. Les performances des Henri Jokiharju, Elias Petterson ou encore Maxime Comtois ont de quoi réjouir les amateurs de DraftKings, qui auront de nouvelles cibles alléchantes à sélectionner.

Avec trois matchs à l’affiche une fois de plus ce mercredi, on est face à une soirée tranquille sur DraftKings où il faudra d’autant plus frapper dans le mille du côté des combinaisons gagnantes. Ça vaudra particulièrement la peine d’utiliser un trio au complet ou un duo très prolifique si vous participez à des formules en grand groupe; si un trio performe beaucoup plus que les autres et que vous ne l’avez pas, ce sera game over pour vous.

Gardiens

Braden Holtby (VGK @ WSH) – 7 800$

Les Capitals reçoivent les Golden Knights pour la toute première fois depuis la finale qui a opposé les deux équipes. Il ne fait aucun doute que les Capitals sont l’équipe supérieure, et Holtby a démontré qu’il était capable de fermer la porte aux Golden Knights avec seulement 8 buts accordés lors des 4 dernières rencontres de la finale. Face à une attaque des Golden Knights qui n’a marqué que 6 buts en 3 matchs cette saison, il s’agit d’un choix relativement sûr. Seul bémol: après un blanchissage contre les Bruins, Holtby a accordé 7 buts contre les Penguins. Il voudra assurément rebondir de cette piètre performance.

John Gibson (ARI @ ANA) – 8 500$

Vous ne faites pas confiance à Holtby? Allez-y pour le choix safe que tout le monde va faire! Les Coyotes n’ont toujours pas marqué de but en deux rencontres jusqu’à maintenant. Ce n’est pas un choix très original, mais parfois le choix logique est le bon et on regrette de ne pas l’avoir fait.

Centres

Evgeny Kuznetsov (VGK @ WSH) – 6 200$

Kuznetsov est tout simplement dominant depuis le début des dernières séries et il demeure un choix d’exception mercredi. Les Golden Knights voudront sans doute se venger de leur défaite en finale de la coupe Stanley, mais avec Nate Schmidt en moins, la défensive a tout de même pris un coup.

Sam Steel (ARI @ ANA) – 4 400$

À ce prix contre une équipe aussi minable que les Coyotes, Sam Steel est plutôt attrayant. Il n’a toujours pas récolté de point cette saison toutefois. Un choix risqué, mais qui pourrait rapporter gros.

Mikhail Vorobyev (PHI @ OTT) – 3 500$

Il est risqué de sélectionner un joueur recrue de troisième trio comme Steel ou Vorobyev, mais dans le cas de ce dernier, il évolue sur une ligne très offensive en compagnie de Wayne Simmonds et Jordan Weal. Et ce, en affrontant les Sénateurs et leur défensive en ruines. S’il ne vous reste plus trop d’argent, vous pouvez vous laisser tenter par Vorobyev qui a obtenu un point à ses deux premières rencontres dans la LNH.

Ailiers

Alex Ovechkin (VGK @ WSH) – 7 800$

Il voudra bien prouver une fois de plus la supériorité des Capitals sur les Golden Knights. Ovechkin coûte très cher, mais dites vous qu’au moins, il vous en donnera pour votre argent au niveau des tirs au buts. Et probablement au niveau des buts aussi.

Wayne Simmonds ou Jakub Voracek (PHI @ OTT) – 6 000$/5 900$

Vraiment? Plus cher pour Simmonds que pour Voracek? Je vous conseillerais de prendre Voracek, mais si vous avez sélectionné Vorobyev, allez-y all in avec sa ligne et priorisez Simmonds (qui marque aussi plus de buts et tire plus).

Mark Stone (PHI @ OTT) – 5 200$

Une vraie aubaine à ce prix alors que Ryan Dzingel est seulement 100$ moins cher.

Brett Connolly (VGK @ WSH) – 4 700$

Pourquoi pas compléter le trio avec Connolly? Attention, Ovechkin et Kuznetsov obtiennent beaucoup de points sur l’avantage numérique par contre.

Oscar Lindblom (PHI @ OTT) – 3 300$

Probablement le meilleur rapport qualité/prix pour un ailier top 9 sous les 5 000$ ce mercredi. Joue sur la deuxième ligne des Flyers avec Patrick et Konecny.

Défenseurs

Shane Gostisbehere (PHI @ OTT) – 5 700$

Seulement 5 700$ pour Gostisbehere contre Ottawa? Ça pourrait être vraiment payant.

Ivan Provorov (PHI @ OTT) – 4 900$

Pas d’argent pour Gostisbehere? Pas de panique! Provorov pourrait bien faire plus de points que son partenaire en défensive, et il bloque plus de deux tirs par matchs en moyenne. Mine de rien, c’est un point gratuit pour vous.

Cody Ceci (PHI @ OTT) – 3 900$

Il joue plus de 22 minutes par match et bloque plus de deux tirs en moyene par match. S’il obtient une aide et bloque 3 tirs, vous allez être très heureux.

Oliver Ekman-Larsson (ARI @ ANA) – 4 800$

Oui je sais, les Coyotes n’ont pas encore marqué de but cette saison. Mais OEL mène l’attaque à cinq des Coyotes et même en deux blanchissages, il a été un peu productif en fantasy grâce à ses tirs et ses tirs bloqués. C’est un beau risque.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$:

Kuznetsov, Steel, Ovechkin, Simmonds, Connolly, Gostisbehere, Ceci, Holtby, Vorobyev

Les recrues à surveiller en 2018-2019

Les recrues à surveiller en 2018-2019

Enfin! C’est ce soir que débute officiellement la saison régulière 2018-2019 de la LNH! Les 31 équipes ont tous dévoilé leur formation officielle de 23 joueurs qui débuteront l’année. Parmi ceux-ci, plusieurs recrues ont suffisamment impressionné leurs dirigeants pour se mériter un poste au sein du grand club. Certains seront limités aux fameux 9 matchs avant d’être retournés dans leur équipe junior ou dans la ligue américaine, alors que d’autres obligeront leurs patrons à les garder toute la saison. Voici donc toutes les joueurs recrues qui débuteront la campagne dans la LNH, et ceux qui seront particulièrement à surveiller.

RASMUS DAHLIN
Buffalo | Défenseur
C’est sans surprise que le 1er choix du dernier encan de la LNH débutera l’année à Buffalo. Pressenti comme le leader de la course au trophée Calder, il est le type de joueur vedette qui peut changer le visage d’une organisation comme celle des Sabres dès sa première année. Comparé à des noms comme Erik Karlsson et Nicklas Lidstrom, il ne faut toutefois pas s’attendre à le voir dans le haut de la liste des pointeurs chez les défenseurs de la ligue dès cette année. Complétant une paire avec Jake McCabe et jouant pour l’instant sur la deuxième unité d’avantage numérique, Rasmus aura besoin d’un peu de temps avant de sortir des chiffres offensifs qui s’approchent à ceux d’un Karlsson. Son impact se fera toutefois sentir dès maintenant!

ELIAS PETTERSSON
Vancouver | Centre
5ème choix au total du repêchage de 2017, Elias Pettersson pourrait réussir à devancer Dahlin dans la course au Calder selon plusieurs experts. Possédant un excellent flair offensif, il devra toutefois rapidement s’acclimater à son rôle de centre, lui qui n’a joué que 8 parties au centre la saison dernière en Suède. Il débutera la saison au centre d’un 2ème trio complété par Nikolay Goldobin et Loui Eriksson.

ANDREI SVECHNIKOV
Caroline | Ailier droit
Les Hurricanes fondent énormément d’espoir sur leur 1er choix du dernier encan (2ème au total). Les pooleurs l’ayant sélectionnés n’ont pas à avoir peur, Svechnikov ne retournera pas dans le junior cette année. Aux dires de son directeur-général Don Waddell, il n’a plus rien à apprendre du hockey junior et bénéficiera beaucoup plus d’une première saison complète dans le « show ». Il est actuellement à la droite du premier trio complété par Valentin Zykov et Sebastian Aho.

MIRO HEISKANEN
Dallas | Défenseur
Le 3ème choix au total du repêchage de 2017 est avec les Stars de Dallas pour y rester. Fortement apprécié par la direction, le défenseur gaucher de 19 ans a tout pour devenir un défenseur dominant dans le circuit Bettman. Ayant fortement impressionné lors du camp d’entraînement, Heiskanen sera un membre du top 4 défensif des Stars pour la saison en entier. Il débutera la saison aux côtés du vétéran Marc Methot.

JESPERI KOTKANIEMI
Montréal | Centre
Quelques mois à peine après avoir été repêché au 3ème rang par le Canadien, le jeune finlandais a réussi à forcer la main de Marc Bergevin avec ses performances lors du camp d’entraînement. Montrant déjà une assurance et une vision du jeu impressionnantes pour son jeune âge, on ne sait toutefois pas si le séjour de Jesperi sera limité à 9 parties. L’organisation pourrait être tentée de lui faire passer une saison dans la ligue américaine pour s’acclimater au style nord-américain, ou encore de le renvoyer une dernière saison en Finlande. Tout porte à croire que son jeu dans les premiers matchs dictera la décision du CH dans son cas. Il pivote actuellement un trio avec à ses côtés Jonathan Drouin et Joel Armia. Parions que ce dernier ne sera pas sur ce trio pour longtemps.

BRADY TKACHUK
Ottawa | Ailier gauche
Bien qu’il ne sera pas en uniforme jeudi lors du premier match de la saison en raison d’une blessure à l’aine, le 4ème choix au total du dernier encan s’est mérité une place dans la formation de 23 joueurs des Sénateurs d’Ottawa et devrait y demeurer pour la saison complète à moins d’une surprise ou d’un changement d’orientation complet de Pierre Dorion. Dans une équipe en reconstruction comme celle des Sénateurs, Tkachuk devrait être un excellent atout pour les années à venir. Déjà très apprécié de son entraîneur Guy Boucher, il a évolué aux côtés de l’excellent Mark Stone tout au long du camp d’entraînement et c’est avec lui, sur un des deux premiers trios, qu’on devrait le voir lors des premières parties.

CASEY MITTELSTADT
Buffalo | Centre
Il n’y a pas que Rasmus Dahlin qui attirera les foules à Buffalo dans les prochaines années. Casey Mittelstadt est une future vedette offensive et pourrait surprendre dès cette saison. Ayant amassé 6 points en 5 parties avec les Sabres à la fin de la saison dernière, Mittelstadt impressionne par ses talents offensifs. Toutefois, son jeu défensif laisse à désirer pour l’instant. C’est pour ça qu’il débutera la saison au centre du 3ème trio avec Okposo et Sobotka alors que c’est Berglund qui pivotera le 2ème trio. Ce n’est pas sans rappeler les débuts d’un certain Mitch Marner à Toronto, qui voyait son temps de jeu réduit en raison de son manque d’implication en défensive, mais qui s’est rapidement racheté avec sa production offensive impressionnante. Il y a fort à parier que Mittelstadt verra beaucoup d’action sur les 2 premiers trios cette saison.

MARTIN NECAS
Caroline | Centre
Les Sabres ne sont pas les seuls à aligner plus d’une recrue impressionnante cette saison, les Hurricanes aussi. En plus de Svechnikov, Martin Necas,19 ans est un autre attaquant à fort potentiel offensif qui débutera la saison dans la formation officielle de 23 joueurs. Présentement au centre du 2ème trio avec Teravainen et Ferland, Necas devrait voir assez d’action cette saison pour être considéré dans vos « Daily Fantasy ».

RYAN DONATO
Boston | Ailier gauche
Après 3 belles années universitaires à Harvard, le choix de 2ème ronde des Bruins en 2014 a fait le saut chez les pros à la fin de la dernière campagne, amassant un impressionnant total de 9 points en 12 parties. L’ailier de 22 ans amorcera la saison sur un 3ème trio avec Kuraly et Backes, mais il y a fort à parier que lui et Danton Heinen s’échangeront du temps sur le top 6 tout au long de la saison. Un autre jeune attaquant qui offre de belles possibilités pour vos « Daily Fantasy ».

VALENTIN ZYKOV
Caroline | Ailier 
Les Hurricanes de la Caroline n’aligneront pas 1, pas 2, mais bien 3 joueurs recrues à talent exceptionnel en ce début de saison 2018-2019. En plus de Svechnikov et Necas, l’attaquant de 23 ans Valentin Zykov est fin prêt à laisser sa marque dans la grande ligue. Et c’est sur le premier trio qu’il obtiendra la chance de se faire valoir en début de campagne, avec Sebastian Aho et Svechnikov. Un attaquant bien peu sélectionné dans les différents pools de début de saison par les amateurs, mais qui pourrait être rapidement repêché au ballottage ou échangé contre un joueur moins performant, après seulement quelques parties.

Ils débuteront la saison dans la LNH :

Ducks d’Anaheim :
Sam Steel
Isac Lundestrom
Troy Terry
Maxime Comtois

Coyotes de l’Arizona :
Barrett Hayton
Ilya Lyubushkin

Bruins de Boston :
Ryan Donato
Urho Vaakanainen

Sabres de Buffalo :
Rasmus Dahlin
Casey Mittelstadt

Flames de Calgary :
Dillon Dube
Juuso Valimaki

Hurricanes de la Caroline :
Andrei Svechnikov
Martin Necas
Valentin Zykov
Warren Foegele

Blackhawks de Chicago
Henri Jokiharju
Dominik Kahun

Stars de Dallas :
Miro Heiskanen

Red Wings de Détroit :
Michael Rasmussen
Dennis Cholowski
Libor Sulak

Oilers d’Edmonton :
Evan Bouchard
Kailer Yamamoto
Ethan Bear

Wild du Minnesota :
Jordan Greenway

Canadiens de Montréal :
Jesperi Kotkaniemi

Rangers de New York :
Filip Chytil
Brett Howden
Alexandar Georgiev

Sénateurs d’Ottawa :
Brady Tkachuk
Maxime Lajoie
Alex Formenton
Colin White

Flyers de Philadelphie :
Mikhail Vorobyov
Anthony Stolarz

Blues de St-Louis :
Jordan Kyrou
Robert Thomas
Samuel Blais

Lightning de Tampa Bay :
Anthony Cirelli
Mathieu Joseph

Maple Leafs de Toronto :
Andreas Johnsson
Igor Ozhiganov

Canucks de Vancouver :
Elias Pettersson

Jets de Winnipeg :
Kristian Vesalainen

 

Bonne chance à ces « young guns ». Plusieurs seront à surveiller étroitement!

 

 

 

 

LNH – Conseils Draft Kings 3 octobre

LNH – Conseils Draft Kings 3 octobre

Nouvelle saison, nouvelles habitudes! Il y aura maintenant des conseils DraftKings LNH pour les matchs du mercredi soir sur LesDépisteurs.com.

Plusieurs d’entre vous parient sans doute déjà sur ce site de type « Daily Fantasy Sports » (DFS) pour la NFL, de loin la ligue la plus populaire pour ce type de paris. La stratégie est un peu différente pour le hockey, alors que contrairement à la NFL, il n’y a pas une journée où l’on retrouve l’écrasante majorité des matchs. Ce n’est donc pas un rendez-vous hebdomadaire auquel on a droit, mais plutôt un rendez-vous quotidien.

Gardiens

Carey Price (MTL) – 7 000$

Pour ma part, je trouve que le choix le plus important d’un DraftKings de la LNH est le gardien. Il s’agit de trouver celui qui accordera le moins de buts sans pour autant passer une soirée tranquille devant les filets. Par exemple, un gardien qui n’accorderait qu’un seul but sur 25 lancers dans une victoire obtiendrait seulement 6,8 points, alors que celui qui accorderait 3 buts sur 40 lancers dans une victoire 4-3 en obtiendrait 7,4. Dans le cas de Price, on le sait capable de blanchir les plus brillantes attaques, alors même si l’attaque des Maple Leafs est sans pitié, il peut s’avérer un excellent choix, surtout considérant que le Canadien a accordé beaucoup de tirs l’an dernier.

Braden Holtby (WSH) – 7 900$

Les Bruins sont très mauvais depuis très longtemps contre les Capitals. Ils affichent une séquence de 12 défaites consécutives contre les Capitals, la dernière victoire remontant à mars 2014. Les Bruins ont terminé au 8e rang des tirs au but l’an dernier, ce qui fait en sorte que Holtby devrait voir beaucoup de caoutchouc dans son premier départ depuis la conquête de la coupe par les Caps.

Mike Smith (CGY) – 7 500$

Je vous entends déjà dire: « Mike Smith, vraiment? » Mais il va sans dire que l’adversaire est important dans les DFS, et aucun adversaire mercredi soir n’est aussi pitoyable que les Canucks de Vancouver. La jeune attaque des Canucks ne devrait pas trop donner de fil à retordre à une équipe des Flames beaucoup plus talentueuse.

Martin Jones (SJ) – 8 200$

Parfois, la meilleure option est de payer un peu plus cher pour une valeur sûre. Seul Fredrik Andersen (8 400$) coûte plus cher ce soir. Néanmoins, Jones risque fort bien d’être celui qui obtiendra le plus de points alors qu’il joue contre une attaque décimée à Anaheim, avec l’absence de Corey Perry, Ryan Kesler, Ondrej Kase, Patrick Eaves, Kevin Roy et Kalle Kossila. De plus, les Sharks comptent sur une défensive nettement améliorée avec la venue d’Erik Karlsson.

Fredrik Andersen (TOR) – 8 400$

Vous êtes pessimiste et croyez que le Canadien va se faire blanchir ce soir? Optez pour Andersen.

Centres

Jesperi Kotkaniemi (MTL) – 2 500$

Le jeune prodige finlandais a beaucoup impressionné lors de la pré-saison contre les Maple Leafs. Il a déjà passé le test avec succès et devrait être beaucoup plus coûteux que ça alors qu’il évoluera sur le deuxième trio en compagnie de Drouin et Armia. Jetez-vous sur lui pendant qu’il en est encore le temps, c’est une véritable aubaine que de mettre la main sur un centre top 6 à ce prix. Et même s’il ne performe pas sur la feuille de pointage, il récoltera à tout le moins quelques tirs, ce qui est déjà très payant à ce prix. Vous pourrez en plus mettre un gros montant sur vos ailiers ou vos défenseurs en le sélectionnant. N’hésitez pas!

Patrice Bergeron (BOS) – 6 800$

De tous les joueurs disponibles mercredi, Bergeron est le centre ayant obtenu la meilleure moyenne de points DraftKings l’an dernier. Il pilotera le premier trio des Bruins avec Marchand et Pastrnak à ses côtés, et fera également partie du premier avantage numérique. Sachez toutefois qu’il traîne une blessure dont il n’est pas tout à fait remis à 100%.

Philip Danault (MTL) – 4 400$

Une autre aubaine chez le Canadien, Danault évoluera sur le premier trio en compagnie de Tatar et Gallagher. Il est une option plutôt intéressante à ce prix, même si vous devriez lui préferer Kotkaniemi et opter pour une option plus sûre ailleurs.

Ryan Getzlaf (ANA) – 5 300$

C’est très peu payer pour un centre numéro un qui est connu pour ramasser les passes à la pelletée. Avec le prolifique Rickard Rakell et la recrue Troy Terry à son aile, on peut s’attendre à une production intéressante à ce prix pour Getzlaf. Seul bémol, il n’obtient pas beaucoup de tirs, c’est donc un choix hit-or-miss.

Nicklas Backstrom (WSH) – 5 500$

Vous hésitiez à prendre Getzlaf en raison de son faible volume de tirs? Backstrom vous en offre presque le double tout en marquant plus de buts, plus payants dans un DFS. Toutefois, Backstrom évolue maintenant au sein du second trio avec Jakub Vrana et TJ Oshie.

Sean Monahan (CGY) – 5 900$

Monahan devrait se payer un festin offensif face aux Canucks avec l’aide de Johnny Gaudreau et du nouveau-venu chez les Flames, Elias Lindholm.

Ailiers

David Pastrnak (BOS) – 6 200$

Pastrnak arrive au 3e rang des meilleurs pointeurs DraftKings chez les ailiers disponibles ce soir, mais au 6e rang des plus coûteux. Avec ses statistiques incroyables l’an dernier en séries (20 points en 12 matchs) et sa propension à marquer des buts, il est un incontournable, surtout considérant la ligne sur laquelle il évolue.

Mitch Marner (TOR) – 6 000$

S’il ne répète pas ses mauvaises performances du début de saison l’an dernier, Marner devrait pulvériser ses records personnels. Il a obtenu 32 points à ses 26 derniers matchs l’an dernier, bon pour le 11e rang lors des deux derniers mois de la saison régulière. Avec John Tavares à son centre, Marner devrait connaître toute une saison et ça risque de commencer contre les Canadiens mercredi.

Johnny Gaudreau (CGY) – 6 400$

L’affrontement compte pour beaucoup dans les DraftKings et Gaudreau devrait avoir beaucoup de plaisir ce soir contre une équipe des Canucks de niveau assez… discutable. Conjuguez son choix avec celui de Sean Monahan pour plus de plaisir!

Brendan Gallagher (MTL) – 5 400$

Avec Gallagher, vous obtenez un gars qui a marqué 30 buts l’an dernier et évolue sur le premier trio pour seulement 5 400$. C’est une aubaine, pas de doute. Reste à voir ce qu’il fera contre les Maple Leafs.

Zach Hyman (TOR) – 4 800$

Si vos autres choix vous ont ruiné et que vous n’avez pas les moyens d’un Marner, je vous conseille fortement d’opter pour son coéquipier de trio Zach Hyman. Il n’a récolté que 40 points l’an dernier, mais c’est un marchand de vitesse et il évolue avec Marner et Tavares. J’en ai assez dit je crois!

Troy Terry (ANA) – 4 400$

Parlant de joueurs qui profiteront d’une situation favorable, parlons de Troy Terry. Il évoluera sur le premier trio aux côtés de Rickard Rakell et Ryan Getzlaf.

Brett Connolly (WSH) – 3 500$

Jamais deux sans trois, et Brett Connolly pourrait vous rendre de fiers services à l’aile de Kuznetsov et Ovechkin. Dur de trouver de meilleurs compagnons de trio pour une option aussi peu onéreuse!

Défenseurs

Erik Karlsson (SJ) – 6 900$

Dur de passer à côté de Karlsson aujourd’hui avec un affrontement qui devrait être favorable pour San José contre Anaheim. Karlsson voudra faire plaisir à ses partisans lors du match d’ouverture à domicile des Sharks. Si vous avez suivi mes conseils plus économes, vous êtes plus qu’en mesure de vous le payer! En revanche, il va s’agir d’une option très populaire, donc il sera plus difficile de se démarquer en le sélectionnant.

Matt Grzelcyk (BOS) – 3 300$

En l’absence de Torey Krug, Grzelcyk est une option plus qu’intéressante, alors qu’il pilotera le premier avantage numérique avec le trio Bergeron et le marqueur-né Ryan Donato. Un avantage numérique revu un peu mais qui a fait ses preuves par le passé pour les Bruins. Comme Grzelcyk évolue sur la troisième paire, par contre, sa production dépendra grandement de l’indiscipline des Capitals, dont le joueur le plus indiscipliné sert présentement une suspension de 15 matchs.

Jeff Petry (MTL) – 4 900$

Petry est incontestablement le premier défenseur du Canadien en l’absence de Shea Weber, et sa production devrait continuer sur le premier avantage numérique du Canadien. Optez plutôt pour Jake Gardiner si vous croyez que le Canadien ne sera pas de taille face aux Leafs.

Josh Manson (ANA) – 3 300$

Un bon défenseur sous-évalué qui obtient son lot de tirs au but et de tirs bloqués, tout en produisant bien offensivement. Dur de demander mieux à ce prix.

Juuso Valimaki (CGY) – 2 500$

Vous avez trop dépensé sur les autres joueurs et ne voulez couper personne? C’est souvent les défenseurs qui écopent. Vous voulez la meilleure option à très petit prix? Il n’y a que Valimaki qui vaille vraiment la peine à ce prix. Est-ce que je vous le conseille? Pas vraiment. Il joue sur la troisième paire, et ne jouera PAS sur l’avantage numérique. Vous êtes prévenus.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser ce mercredi semaine avec votre budget de 50 000$:

Kotkaniemi dans la LNH à 18 ans: à temps plein ou pas?

Kotkaniemi dans la LNH à 18 ans: à temps plein ou pas?

Le camp d’entraînement des Canadiens de Montréal tire à sa fin, alors que la dernière rencontre préparatoire a été disputée hier. D’ici mercredi, Claude Julien décidera de l’identité des 23 joueurs qui débuteront l’année avec le grand club. Une chose est déjà certaine: Jesperi Kotkaniemi sera du nombre.

Le nom de la recrue de 18 ans qui a été le choix de première ronde (troisième au total) est définitivement sur toutes les lèvres. Personne n’est resté indifférent face à la progression intéressante du jeune joueur de centre entre le premier match du tournoi des recrues et la partie disputée contre une équipe presque complète des Maple Leafs de Toronto, mercredi dernier.

D’entrée de jeu, la plupart des gens n’accordaient aucune chance au joueur Finlandais d’entamer la saison au sein du grand club et estimaient que de le renvoyer jouer dans son pays natal, loin de la pression montréalaise, est la décision la plus logique. Match après match, Jesperi Kotkaniemi a montré ce dont il était capable, ce qui a fait en sorte que de plus en plus de gens estiment que le longiligne centre pourrait tirer son épingle du jeu dans la LNH et ce, dès maintenant.

Kotkaniemi louangé

Claude Julien est du même avis. «On en a discuté, et on a pris la décision qu’il va commencer la saison à Montréal, a annoncé Julien, après l’entraînement à Brossard. Ce sont de bonnes nouvelles pour lui et pour nous, on a été vraiment impressionnés. Il a joué beaucoup de matchs depuis le début du camp, donc c’était important de lui donner un congé ce soir pour qu’il soit prêt pour mercredi.»

Pour un joueur qui n’était pas habitué au jeu nord-américain, il a impressionné par ses qualités. D’abord, Kotkaniemi a montré son potentiel comme joueur de centre responsable. À de nombreuses reprises, il a réussi à effectuer des replis défensifs efficaces, alors qu’il se servait intelligemment de son bâton pour briser des passes ou pour subtiliser la rondelle du joueur adverse. De la même façon, ses passes lumineuses ont souvent fait mouche, spécialement en jouant avec Jonathan Drouin au sein d’un trio résolument offensif.

Maintenant qu’il a été confirmé que Jesperi Kotkaniemi entamera la saison au sein de l’unité offensive des Canadiens, nous pouvons maintenant nous interroger sur sa progression réaliste. Restera-t-il dans la métropole toute l’année ou disputera-t-il seulement neuf matchs? Pour ce faire, nous avons relevé, à fins de comparaison, les prestations passées de trois des plus récents jeunes joueurs qui ont suivi le même parcours que Kotkaniemi.

Filip Chytil, centre, Rangers de New York
Choix de première ronde (21e au total) en 2017

Filip Chytil a quelques points en commun avec Jesperi Kotkaniemi. Les deux joueurs évoluent à la position de centre et ils ont tous les deux figuré parmi les joueurs les plus jeunes à avoir été repêchés dans leur cuvée respective. Après un camp d’entraînement intrigant, Chytil a aussi bénéficié de l’essai de neuf parties avec les Rangers durant lequel il a amassé trois points.

Il a, par la suite, été rétrogradé dans la ligue américaine où il a évolué pendant le restant de l’année, montrant un rendement de 31 points en 46 matchs, ce qui est très honorable pour un joueur de 18 ans à sa première année en sol nord-américain. Chytil est un joueur électrisant, combinant vitesse et talent brut.

Lors de son premier passage dans la LNH, Chytil a montré des carences en défensive, montrant seulement un différentiel de -5. Les Rangers viennent de confirmer qu’il entamera l’année avec le grand club. Y restera-t-il? Une chose est sûre, il semble mieux outillé maintenant pour faire face au jeu de la LNH.

Jesse Puljujarvi, ailier, Oilers d’Edmonton
Choix de première ronde (4e au total) en 2016

Jesse Puljujarvi nous permet de faire une comparaison intéressante au niveau de la production de chacun des joueurs en Finlande et comment celle-ci pourrait potentiellement se transposer en sol nord-américain. L’ailier de 6’4 » a cumulé 28 points en 50 parties lors de sa dernière année complète dans la ligue professionnelle en Finlande. Quant à Kotkaniemi, sa production en termes de point/match se veut légèrement inférieure, avec 29 points en 57 parties.

Bien que Puljujarvi a pataugé entre la LNH et la AHL lors des deux dernières années, cela n’est pas nécessairement une projection des choses à venir pour Kotkaniemi. Effectivement, le joueur du centre repêché par le Tricolore était quatre mois plus jeune (né en septembre) que Puljujarvi (né en mai) lors de son année de repêchage. Cela paraît marginal, mais ces quelques mois peuvent faire une différence dans le développement d’un joueur. Justement, Kotkaniemi a connu ses meilleurs moments en fin de saison en Finlande, alors qu’il a enregistré sept points en 10 matchs. À 18 ans, contre des hommes.

Même si Puljujarvi a fait la navette entre Edmonton et Bakersfield plus souvent qu’autrement, il semble que sa place sera vraisemblablement cristallisée dans l’alignement des Oilers dès octobre, alors qu’il a fait un tabac en pré-saison.

Mikko Rantanen, ailier, Avalanche du Colorado
Choix de première ronde (10e au total) en 2015

Mikko Rantanen n’a plus besoin d’introduction. Il a connu une saison exceptionnelle l’an dernier, sa troisième dans les rangs professionnels, récoltant au passage 84 points en 81 matchs disputés. Avant la campagne 2017-2018 de l’Avalanche, Rantanen n’avait jamais connu autant de succès, alors qu’il a aussi passé pas mal de temps, lui aussi, dans le club-école à San Antonio.

À sa dernière année en Finlande, au moment de son repêchage, Rantanen a montré des statistiques presque identiques à celles de Kotkaniemi avec 28 points en 56 matchs. L’ailier a aussi profité de l’essai de neuf rencontres avec l’Avalanche. Après avoir été blanchi durant cette période, il a été envoyé dans la LAH. Ce stage lui a été bénéfique, car l’année suivante, il a obtenu 38 points dans le cadre d’une saison historiquement mauvaise avec l’Avalanche, avant d’exploser l’année dernière de manière magistrale.

Au final, qu’en est-il de Kotkaniemi?

Cet amusant exercice nous a permis de constater certaines choses:

  • D’abord, il est très rare qu’un espoir qui a joué le clair de sa carrière en Europe passe la totalité de sa première saison en sol américain, dans la grande ligue. Bien sûr, les Malkin et Ovechkin de ce monde l’ont fait, Rasmus Dahlin pourrait bien réussir l’exploit, mais on parle ici de joueurs d’exception.
  • Ensuite, on remarque qu’un passage dans la ligue américaine peut s’avérer très bénéfique pour la progression d’un jeune joueur européen. Le cas Rantanen le démontre et les joueurs comme Filip Chytil et Jesse Puljujarvi semblent montrer la même progression.
  • Ainsi, il ne faudra donc pas s’alarmer si Kotkaniemi aurait à être rétrogradé à Laval ou renvoyé en Finlande après son essai de neuf matchs en octobre. Comme pour les trois joueurs énoncés ci-haut, ce recul permet au joueur de corriger ses lacunes et de revenir plus fort et surtout, mieux outillé, pour les saisons subséquentes.

Toutefois, Jesperi Kotkaniemi est Jesperi Kotkaniemi. Même s’il montre certaines qualités comme sa rapidité et une intelligence adéquate, comme les trois autres attaquants, il sera évalué relativement à l’impact qu’il aura à la formation des Canadiens de Montréal, ce qui rend notre exercice moins représentatif.

Par exemple, il est visiblement apprécié par Jonathan Drouin et forme un potentiel duo avec l’attaquant québécois qui pourrait grandement aider la dynamique à l’attaque. Les séquences suivantes le prouvent:

D’ici là, profitons bien de sa venue. Même s’il n’arrive pas à tirer son épingle du jeu en saison régulière, sa progression à Laval ou en Finlande sera intéressante à suivre, car les chances qu’il devienne d’ici quelques années un attaquant important semblent de notre côté.