Penguins c. Islanders : L’affrontement surprise de la Métropolitaine

Penguins c. Islanders : L’affrontement surprise de la Métropolitaine

Dire qu’un retour en séries éliminatoires pour les Islanders est une surprise serait un euphémisme. Dire qu’ils auraient l’avantage de la glace face aux Penguins de Pittsburgh ? De la folie ! C’est pourtant bel et bien le cas. John Tavares, le leader de l’équipe lors des neuf dernières saisons, a quitté le navire pour Toronto, mais Barry Trotz est venu redresser la barque et les Islanders sont maintenant la meilleure équipe de la LNH en défensive. Pour la première fois en trois ans, les sous-estimés de Long Island compétitionneront pour la coupe Stanley et auront l’avantage de la glace, ce qu’ils n’avaient pas eu depuis… 1988 !

 

 

Pour vaincre les Penguins, les New-Yorkais devront compter sur Matthew Barzal, qui a connu une baisse de régime substantielle à sa deuxième année dans la LNH. Il avait récolté 85 points en 82 parties lors de sa saison recrue l’an dernier, bon pour le trophée Calder de la recrue par excellence de la ligue. Cette saison, il a obtenu 62 points en 82 parties. Sa baisse de régime s’explique en partie par la mise en place du système de jeu de Barry Trotz, un système plus défensif que celui de Doug Weight l’an dernier. Cette baisse de productivité n’est pas très inquiétante pour un joueur de deuxième année. En revanche, il n’a marqué qu’un seul but lors de ses 24 dernières parties.

Sidney Crosby sera l’arme la plus efficace des Penguins contre les Islanders lors de cette série. Il vient de réaliser une sixième saison de plus de 100 points (35 buts et 65 passes) et semble en bonne santé. Rien pour aider la cause des New-Yorkais, Crosby est phénoménal contre eux avec une récolte de 113 points en 66 parties depuis le début de sa carrière.

Les gardiens Thomas Greiss et Robin Lehner ont chacun connu leur meilleure saison en carrière. Les gagnants du trophée William Jennings se partageront probablement la tâche en série, mais gageons que Lehner sera d’office pour la première rencontre. Même si ce dernier éprouvait des difficultés en cours de match, les Islanders seraient entre de bonnes mains avec Thomas Greiss.

Les Penguins, pour leur part, pourront compter sur Matt Murray. Murray a gagné la coupe Stanley en 2016, a une moyenne de buts alloués de 2,08 et un pourcentage d’efficacité de .923 en 44 matchs éliminatoires en carrière. On peut donc dire que la cage des Penguins est bien gardée !

La clé de la réussite pour les Penguins sera d’arracher des victoires au Nassau Coliseum. L’ambiance sera au rendez-vous et les Pens devront produire offensivement contre la meilleure défensive de la ligue. Evgeni Malkin et Phil Kessel devront donc sortir de leur torpeur et mettre quelques points au tableau, sinon ils se retrouveront en vacances plus tôt que prévu.

Pour les Islanders, la victoire passera indéniablement par une meilleure production offensive. Ils ont été blanchis à trois reprises lors de leurs dix derniers matchs. C’est beaucoup trop ! Ils devront continuer d’appliquer le système de jeu de Trotz à la lettre et fermer la porte en défensive, mais devront trouver le moyen d’exploiter leurs chances en attaque.

Lors des 13 dernières années, la troupe menée par Sidney Crosby s’est rendue en éliminatoires. Chaque année, ils semblent de plus en plus fatigués vers la fin de saison. Avec le style de jeu hermétique pratiqué par les Islanders, il sera difficile pour la formation pennsylvanienne de trouver un bon rythme et de le maintenir. Il sera frustrant et épuisant pour les Penguins de jouer contre une équipe axée sur la défensive et c’est pourquoi je crois que les Islanders l’emporteront en 7 rencontres.

Leafs c. Bruins : le jour de la marmotte?

Leafs c. Bruins : le jour de la marmotte?

Les Bruins et les Leafs croiseront le fer pour la deuxième fois en deux ans et une troisième fois depuis 2013. Cette année encore, ce sont les Bruins qui auront l’avantage de la glace. L’an dernier, les Bruins ont connu un fort début à la série avec des victoires de 5-1 et 7-3 et ont pris l’avance 3-1 dans la série. Tout comme en 2013, toutefois, les Bruins ont laissé filer leur avance de 3-1 dans la série et tout comme en 2013, ils sont revenus de l’arrière dans le match ultime pour l’emporter.

Les Leafs en ont bien assez des miracles des Bruins. Cependant, ils ont bien d’autres raisons de s’inquiéter: leurs fiches de 10-10-5 depuis la mi-février et de 3-4-3 à leurs 10 derniers matchs sont tout simplement médiocres. Alors que les Bruins connaissaient des difficultés en début de saison, c’est en ce moment que les Leafs connaissent leur pire passage à vide. Avec l’arrivée des séries éliminatoires et une série qui s’annonce difficile, il leur faudra retrouver un bon niveau de jeu rapidement s’ils veulent avoir une chance.

Graphique de l'affrontement Leafs-Bruins

Les attaquants des Bruins sont plus menaçants que jamais. Le trio infernal composé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak a atteint des sommets inégalés cette saison : Marchand avec sa première saison de 100 points en carrière, Pastrnak avec une saison de 38 buts en seulement 66 matchs et Bergeron avec 79 points en seulement 65 matchs.

Les Bruins peuvent compter sur plus de profondeur que l’an passé. David Krejci a trouvé la fontaine de jouvence (73 points en 81 matchs) tandis que Jake DeBrusk a trouvé sa touche de marqueur avec une récolte de 27 buts en seulement 68 matchs. Ajoutez à ça Danton Heinen qui a renoué avec le succès après un début difficile et les ajouts de Charlie Coyle et Marcus Johansson à la date limite et vous obtenez un très bon groupe d’avants. Il ne faut toutefois pas se leurrer, le gros de l’offensive des Bruins viendra de la première ligne et du duo DeBrusk-Krejci.

Les Maple Leafs comptent sur un groupe d’avants peut-être un peu moins élite que celui des Bruins, mais qui offre une profondeur plus intéressante. Mitch Marner (26 buts, 68 passes) John Tavares (47 buts, 41 passes) et Auston Matthews (37 buts et 36 buts en 68 matchs) mènent clairement l’attaque des Maple Leafs. Viennent ensuite Nazem Kadri (44 points en 73 matchs), Kasperi Kapanen (20 buts, 24 passes), Andreas Johnsson (20 buts, 23 passes) et Zach Hyman (21 buts, 20 passes).

Au-delà de ces six marqueurs de 20 buts à l’attaque (Morgan Rielly a également marqué 20 buts), les Leafs peuvent également compter sur le vétéran Patrick Marleau (37 points), Connor Brown (29 points) et le décevant William Nylander, qui n’a obtenu que 7 buts et 20 passes en 54 rencontres cette saison après avoir fait la grève pendant 28 matchs. Attention toutefois, car certains joueurs, notamment Marleau et Kapanen, ont connu des fins de saisons désastreuses. Si l’attaque secondaire des Leafs ne se met pas en branle, ce sera une série difficile pour eux.

En défensive, les Bruins peuvent compter sur quatre solides défenseurs. Torey Krug (53 points en 64 matchs) et Charlie McAvoy (28 points en 54 matchs) sont de redoutables fabricants de jeu, alors que Zdeno Chara et Brandon Carlo offrent du jeu défensif élite. La défensive est complétée par le dynamique Matt Grzelcyk et le robuste Kevan Miller. Le vétéran John Moore, blessé, et la recrue Connor Clifton pourraient également voir du temps de jeu lors de la série.

Les Maple Leafs se sont améliorés pour leur part avec l’acquisition de Jake Muzzin à la date limite des transactions. L’ancien des Kings a obtenu 5 buts et 11 passes en 30 matchs depuis son acquisition. Les Leafs comptent également sur un des meilleurs défenseurs offensifs de la ligue en Morgan Rielly (20 buts et 52 passes). Le reste de la défensive des Leafs est potable, mais montre certaines failles. Les Jake Gardiner, Ron Hainsey et Nikita Zaitsev ont connu des hauts et des bas cette saison. La défensive est complétée par le jeune Travis Dermott, un favori de la foule à Toronto.

Dans les buts, le duel entre Fredrik Andersen et Tuukka Rask devrait être intéressant. Les deux gardiens ont connu une bonne saison avec des hauts et des bas. Une performance étincelante de l’un ou l’autre pourrait faire pencher la balance en faveur de son équipe. Il n’y a pas de controverse à Toronto, mais si Rask devait connaître un début de série difficile, Jaroslav Halak pourrait se retrouver dans le feu de l’action, lui qui a connu une excellente saison.

Cette série devrait être chaudement disputée, mais les Bruins semblent légèrement supérieurs à tous les niveaux et bénéficient d’un meilleur momentum à l’entrée des séries. Le joueur à surveiller sera assurément David Pastrnak, qui a obtenu 6 buts et 3 passes en 4 matchs cette saison contre les Leafs et 13 points en 7 matchs l’an dernier en série contre ceux-ci. S’il continue à performer de la sorte cette année, il sera très difficile pour les Leafs de stopper les Bruins. Je m’attends à un bon effort des Maple Leafs, mais les Bruins devraient l’emporter en 6 rencontres.

Espoirs du CH – Les meilleurs en mars

Espoirs du CH – Les meilleurs en mars

Le mois de mars signifie le début des séries dans les différentes ligues junior et professionnelles à travers le monde. Au cours des dernières semaines s’est donc amorcé le parcours en entonnoir qui amènera des milliers d’athlètes vers les plus grands honneurs de leur ligue respective.

La semaine dernière, je vous présentais un aperçu des chances de succès des espoirs du Tricolore dans leur quête pour la Coupe Memorial. Vous comprendrez à sa lecture que le mois de mars est possiblement le dernier pour lequel la liste d’espoirs en action est encore nombreuse. Avec des jeunes en action dans plusieurs puissances de la Ligue canadienne de hockey, les amateurs des Canadiens sont tout de même en droit de s’attendre à de longs parcours pour quelques-uns de leurs futurs favoris. Pour le moment, voici les cinq espoirs qui se sont le plus démarqué lors du dernier mois.

Nick Suzuki – Storm de Guelph (OHL)

J’ai bien envie de commencer avec Suzuki, qui a été DE LOIN le meilleur espoir de l’équipe en mars. En fait, on a pu le voir assumer le rôle de leader au sein de sa nouvelle équipe et les résultats ont été explosifs. Avec 8 buts et 16 aides, pour 24 points en 12 matchs, il a joué un rôle un important dans les succès du Storm en fin de saison et en séries, où ils ont éliminé les Rangers de Kitchener en quatre matchs. Avec quatre buts et trois aides (sept points), Suzuki a poursuivi sur sa lancée et a même marqué deux des quatre buts gagnants du Storm. Au prochain tour, Guelph se mesurera à la meilleure équipe de l’Ouest de l’Ontario, les Knights de London, dans une série qui promet d’être enlevante entre deux équipes bourrées de talent repêché dans la LNH.

Joel Teasdale – Huskies de Rouyn-Noranda (LHJMQ)

Le combattif ailier de 20 ans a été un régulier dans nos classements mensuels et encore en mars, il a continué son travail de démolition au sein de la meilleure équipe au Québec. Le quatrième meilleur buteur du circuit Courteau avec 43 buts a marqué huit fois et récolté autant d’aides en 13 rencontres disputées au mois de mars. Son début de séries a été aussi prometteur jusqu’ici avec sept points en cinq matchs pour les Huskies qui, à la surprise générale, peinent à venir à bout des Cataractes de Shawinigan, équipe qui a pourtant récolté 86 points de moins au classement en saison régulière, un record.

 

Samuel Houde – Saguenéens de Chicoutimi (LHJMQ)

Le parcours en séries de Houde a été bien court, se terminant après quatre parties perdues aux mains de l’Océanic, mais le dynamique attaquant a tout de même su offrir un aperçu de son potentiel lors du dernier mois d’action. Après un début de saison intéressant, le choix de cinquième tour de Montréal en 2018 a peiné pendant la majeure partie de la saison, ne pouvant faire mieux qu’une fiche de 9-13-22 en 44 rencontres entre le 26 octobre et le 28 février. L’arrivée de mars lui a tout de fois fait le plus grand bien, lui qui a conclu ce mois avec 12 points en 11 rencontres, de loin son meilleur rendement de la saison. Son différentiel de +7 contraste aussi largement avec le rendement de -17 accumulé au cours de cette période noire. Globalement, la saison 2018-2019 de Houde n’a pas démontré une grande amélioration de son côté, mais sa bonne fin de saison et le fait qu’il joue au sein d’une très jeune équipe en pleine ascension indique qu’il est encore trop tôt pour jeter l’éponge dans son cas.

Josh Brook – Warriors de Moose Jaw (WHL)

Un autre espoir qui avait sa carte de membre dans cette chronique mensuelle cette année, le défenseur de 19 ans aurait difficilement pu mieux terminer sa campagne individuelle. Malgré une élimination en quatre aux mains des Blades de Saskatoon, Brook gardera certainement un bon souvenir de la saison 2018-2019, lui qui vient d’être nommé meilleur défenseur de l’association de l’est de la WHL. Il compétitionnera donc contre Ty Smith pour le titre de meilleur arrière du circuit et personnellement, il serait mon choix pour cet honneur. Ses 13 points en 12 rencontres en mars sont la continuité de ce qu’il a accompli pendant toute la saison et il a même pu conclure sa carrière junior en signant un premier contrat professionnel et en faisant ses débuts avec le Rocket de Laval. Brook est l’un des meilleurs espoirs du Tricolore et sa progression depuis sa sélection au 2e tour en 2017 est très encourageante pour l’avenir.

Cayden Primeau – Huskies de Northeastern (NCAA)

Sur le plan statistique et personnel, le mois de mars de Cayden Primeau s’est certes mal terminé alors qu’il a alloué 5 buts sur seulement 19 lancers pour voir son équipe se faire éliminer par l’université Cornell. Le fait qu’il figure sur le palmarès mensuel malgré cette contreperformance en dit tout de même long sur le niveau de son jeu pendant le reste du mois. Globalement, sa fiche de 6-1-1, son pourcentage d’arrêt de 94,9% et sa moyenne de buts alloués de 1,70 sont exceptionnels. Si on exclut ce qui s’avère être son pire match de la saison (et seulement la deuxième fois où il a accordé plus de trois buts depuis le 10 novembre : une constance remarquable), ses statistiques en mars sont absolument incroyables : un pourcentage d’arrêts de 96,5% et une moyenne de 1,24. Primeau a déjà démontré être capable de performer sous pression dans les matchs importants et cet échec doit être vu comme une anomalie dans son parcours. Notons en terminant que les rumeurs veulent que le choix de septième tour de Montréal en 2017 signe sous peu un premier contrat professionnel, ce qui ferait vraisemblablement de lui le gardien numéro un du Rocket l’an prochain.

 

LNH – Agents libres à surveiller

LNH – Agents libres à surveiller

La campagne 2018-19 de la Ligue nationale de hockey tirant à sa fin, certains directeurs généraux sont déjà au travail depuis des mois afin de préparer l’entre-saison de leur formation.

Que ce soit pour le repêchage ou encore la période des agents libres, chaque équipe de la LNH se prépare en avance pour la saison morte à venir. Avec trois passes à ses trois premiers matchs, Taro Hirose, nouvellement signé par les Red Wings au terme de sa saison à Michigan State dans la NCAA, se veut un joyeux rappel qu’il y a une tonne d’options en tout temps pour améliorer une équipe de la LNH.

Rien n’assure le succès d’un joueur acquis de la sorte, puisqu’ils ont bien souvent été ignorés durant les derniers repêchages, mais les chances de trouver un morceau pouvant aider le noyau d’un club est bel et bien présent. C’est pourquoi aujourd’hui nous vous présentons un classement de 10 cibles intéressantes, dans le monde entier, pour les organisations de la Ligue nationale de hockey ainsi que 14 mentions honorables en ordre alphabétique. Sans plus tarder, voici notre liste de joueurs sans contrat de la LNH à surveiller au cours des prochaines semaines.

1.OLIWER KASKI
Défenseur droit, Finlande
6pi3 | 187 lb | 4 septembre 1995
Pelicans, Liiga

Un défenseur à caractère offensif qui gagne à être connu. Kaski a terminé au sixième rang des meilleurs pointeurs de la Liiga, toutes positions confondues. Sa récolte de points le place à égalité au troisième rang parmi les meilleures productions sur une saison par un défenseur dans l’histoire de la Liiga, derrière notamment un certain Brian Rafalski. L’une des facettes les plus importantes de son jeu est sans contredit son lancer. Il adore l’utiliser, tellement qu’il s’est hissé au tout premier rang de la ligue pour le nombre de tirs avec 398, soit 81 de plus que le deuxième. Grâce à une bonne mobilité, Kaski n’hésite jamais à joindre l’attaque lors de la relance. Il aime prendre des risques et il devra se montrer plus prudent à ce niveau. Son jeu défensif en général n’est pas à point, notamment au niveau de la prise de décision dans son territoire, et c’est ce qui risque de le priver à court terme d’une opportunité sur un top 4 défensif s’il signe avec un club de la LNH. Fait à noter pour les fans du Tricolore, il évolue pour la même équipe que l’espoir Jesse Ylonen.

2.NICO STURM
Centre, Allemagne
6pi3 | 211 lb | 3 mai 1995
Clarkson, ECAC (NCAA)

Nico Sturm possède un style de jeu plutôt complet, bien qu’il soit surtout dominant sur l’aspect défensif d’un match. Le capitaine de l’Université Clarkson a un bon gabarit, patine bien et s’implique dans toutes les sphères de la partie lorsqu’il se retrouve sur la patinoire. Il a sans aucun doute été l’un des joueurs les plus dominants de la conférence ECAC dans la NCAA. Il se débrouille si bien qu’il est potentiellement le joueur le plus près de la LNH dans cette liste présentée aujourd’hui. Il est excellent pour écouler les punitions, démontrant une bonne compréhension du jeu dans son territoire de sorte que les entraîneurs n’hésiteront pas à l’utiliser dans un rôle similaire chez les professionnels. Le côté offensif de son jeu reste encore à développer, mais il se débrouille tout de même comme en témoigne sa production de 14 buts et 29 passes en 36 rencontres cette saison. Il est d’ailleurs parmi les dix finalistes pour le trophées Hobey Baker remis annuellement au meilleur joueur de la NCAA.

3.ALEXANDER YELESIN
Défenseur droit, Russie
5pi11 | 192 lb | 7 février 1996
Yaroslavl, KHL

Le défenseur de 22 ans s’est fait connaître, par ceux qui ignoraient son existence, lorsqu’il a remporté la compétition du tir le plus puissant dans la KHL. Avec sa taille, atteindre 102 mp/h en vitesse pour son lancer est très impressionnant. Par contre, l’aspect du jeu de Yelesin qui saute aux yeux est cette aisance et cette affection à distribuer de bonnes mises en échec pour contrer l’adversaire. Malgré son tir puissant, c’est surtout pour l’aspect défensif du jeu qu’il se démarque. Il excelle à protéger son territoire et peut être employé dans toutes les situations défensives d’un match, que ce soit le désavantage numérique ou encore simplement de protéger une avance en fin de rencontre. Le défenseur droitier risque d’attirer l’attention de plusieurs formations durant la saison morte en raison de son style qui s’apparente assez bien à celui qui est joué en Amérique du Nord.

4.JIMMY SCHULDT
Défenseur gauche, États-Unis
6pi1 | 205 lb | 11 may 1995
St. Cloud State, NCHC (NCAA)

Un nom connu des partisans des Canadiens alors qu’il s’est présenté au camp de développement de l’équipe en 2017 suite à une invitation de l’organisation. Le capitaine de Ryan Poehling à l’Université St. Cloud s’est bien démarqué lors des dernières saisons, à un point tel qu’il s’est mérité pour une deuxième année consécutive une place parmi les 10 finalistes pour le trophée Hobey Baker. Il est le défenseur de confiance de sa formation, la meilleure de toute la NCAA cette saison. Son style n’est pas très spectaculaire, mais il est efficace dans toutes les facettes d’un match de hockey. Il possède une bonne compréhension du jeu et il est mobile sur ses patins. Bien qu’il flirte avec une production d’un point par parties lors des deux dernières campagnes, c’est peut-être la qualité de son jeu défensif ainsi que son coup de patin qui l’aideront le plus à s’implanter rapidement au niveau professionnel.

5.ANDREW SHORTRIDGE
Gardien, États-Unis
6pi4 | 186 lb | 26 avril 1995
Quinnipiac, ECAC (NCAA)

Quelle saison pour le jeune cerbère de l’Université de Quinnipiac! Shortridge a présenté une efficacité impressionnante de ,941% devant sa cage, étant le seul gardien à être meilleur que Cayden Primeau à ce chapitre au travers la NCAA. Il est plutôt athlétique devant le filet et à 6’4’’ il est assez imposant, ce qui est généralement une bonne chose pour pratiquer cette position. Il ne possède peut-être pas la vision du jeu la plus impressionnante, mais à différents moments cette année il a su voler ses adversaires de buts certains et permettre à son club de gagner. Il devra améliorer son positionnement et maximiser le nombre de fois où il demeure cadrer pour couvrir ses angles, une facette de son jeu qui peut faire défaut lors de certaines séquences.

6.ILYA MIKHEYEV
Ailier droit, Russie
6pi2 | 194 lb | 10 octobre 1994
Omsk, KHL

Cette saison, certains amateurs au Québec ont suivi à distance les performances de l’Avangard de Omsk dans la KHL. Cette équipe, qui compte notamment sur Bob Hartley derrière le banc et des visages connus dans l’alignement tels que David Desharnais, Maxime Talbot, Alexei Emelin et Cody Franson, a su surprendre. Il ne faudrait toutefois pas passer sous le silence l’excellente saison de leur meilleur attaquant Ilya Mikheyev. Bon, ses 45 points en 62 parties ne sont peut-être pas impressionnants à première vue, mais il évoluait pour une formation qui n’a pas beaucoup de ressources en attaque. Au-delà de sa production, cet ailier droit peut tout faire en zone offensive, que ce soit de préparer des occasions de marquer pour ses coéquipiers ou tout simplement de prendre les choses en mains et d’inscrire le but par lui-même. Il protège bien la rondelle dans les batailles à un contre un et s’implique dans les deux sens de la patinoire. Son potentiel offensif est incertain dans la LNH, mais sa versatilité permet d’espérer qu’il réussisse à y faire sa place.

7.JUSTIN BRAZEAU
Ailier droit, Canada
6pi6 | 226 lb | 2 février 1998
North Bay, OHL

Un joueur très intelligent sur la surface glacée, Justin Brazeau attire tout d’abord l’attention grâce à un gabarit très imposant. Du haut de ses 6pi6, il peut surprendre à différents moments d’un match avec la qualité de ses attributs offensifs. Son contrôle de la rondelle est bon, et sa compréhension du jeu lui permet de bien se positionner en zone offensive. Lorsqu’il fonce au filet, il peut évidemment être très difficile à contrer en raison de son physique. Sans aucun doute, c’est au niveau de son coup de patin qu’il devra s’améliorer pour entretenir ses ambitions d’atteindre la LNH. Avec un peu de patience, Brazeau pourrait s’avérer une excellente prise et son potentiel offensif chez les professionnels demeure très intriguant à l’heure actuelle. En amassant 61 buts et 52 passes en 68 parties, il a été le meilleur buteur de la OHL cette saison et a terminé aussi au deuxième rang pour les points.

8.PETER ABBANDONATO
Centre, Canada
5pi11 | 192 lb | 25 mai 1998
Rouyn-Noranda, LHJMQ

Abbandonato est bien connu des amateurs de la LHJMQ. L’attaquant de 20 ans vient de connaître une saison impressionnante avec les Huskies de Rouyn-Noranda, terminant au tout premier rang des pointeurs du circuit. Sa moyenne de points par partie (1,63) n’a été battue que par Alexis Lafrenière, Joe Veleno et Maxime Comtois. Sa compréhension du jeu est formidable, ce qui est la principale qualité dans son jeu. Il possède un bon contrôle de la rondelle et sait préparer les jeux pour ses compagnons de trios, bien qu’il ne soit pas nécessairement le joueur le plus dynamique en zone offensive. S’il peut améliorer sa vitesse quelque peu, bien que son coup de patin soit correct en ce moment, les chances seront meilleures de le voir évoluer un jour dans la LNH. Il demeure un pari intéressant, ne serait-ce que pour le potentiel offensif qu’il a de produire dans la Ligue américaine. Son trio, qu’il forme avec Alex Beaucage (repêchage 2019) et Joël Teasdale (Montréal), est à surveiller lors des séries éliminatoires de la LHJMQ.

9.CONNOR MACKEY
Défenseur gauche, États-Unis
6pi2 | 191 lb | 12 septembre 1996
Minnesota State, WCHA (NCAA)

Évoluant à Minnesota State dans la conférence WCHA de la NCAA, Connor Mackey est un défenseur profitant d’une bonne mobilité et qui se démarque avec un bon jeu de transition. Nommé défenseur de l’année dans la USHL en 2016-17, il possède un certain flair pour joindre l’attaque. Il bouge très bien la rondelle en relance et une fois installé en zone offensive. Cependant, il n’a peut-être pas les habiletés nécessaires pour espérer évoluer sur un avantage numérique de la LNH un jour. Son potentiel de production est vraiment incertain, mais le fait qu’il bouge aisément sur la patinoire malgré son gabarit et sa capacité à performer dans le jeu de transition lui procure de bonnes chances d’être capable d’évoluer au moins sur une troisième paire chez les professionnels. À son meilleur, il est un joueur qui peut être difficile à affronter lorsqu’il défend son territoire.  

10.KEVIN HANCOCK
Centre/ailier gauche, Canada
5pi11 | 181 lb | 2 mars 1998
London, OHL

Un joueur extrêmement intelligent sur la patinoire, Kevin Hancock est capable de produire à un rythme très intéressant au niveau junior. Ses 52 buts cette saison lui permettent de se retrouver au troisième rang des meilleurs buteurs de la Ligue de hockey junior de l’Ontario, ainsi qu’au cinquième rang au niveau des points avec 107. Il aime compétitionner à chaque présence sur la patinoire, mais il devra améliorer sa vitesse sur patin afin d’être efficace au niveau professionnel. Ses premières enjambées lorsqu’il décolle sur la patinoire doivent être meilleures alors qu’un jeu de pied plus adéquat lui permettrait de compenser le fait qu’il n’est pas très imposant. Toutefois, il a un bon lancer et une habileté avec la rondelle de grande qualité lorsqu’il est à son meilleur. À différents moments dans le passé, il a été le joueur de centre de Nick Suzuki à Owen Sound lorsque celui-ci était muté à l’aile.

MENTIONS HONORABLES
Classé en ordre alphabétique


SERGEI ANDRONOV
Centre, Russie
6pi2 | 212 lb | 19 juillet 1989
CSKA Moscou, KHL

Un centre à caractère défensif. Il a déjà évolué dans la Ligue américaine lors des saisons 2012-13 et 2013-14, lui qui était un choix de troisième ronde des Blues de St. Louis. Il pratique un style de jeu assez simple et en attaque il aime s’impliquer physiquement devant les filets adverses. Il a un potentiel offensif très limité.

SAMUEL ASSELIN
Centre, Canada
5pi10 | 185 lb | 1er juillet 1998
Halifax, LHJMQ

Asselin a connu une bonne saison à Halifax, étant l’un des joueurs importants dans les succès du club. Il est un bon patineur et travaille fort sur la patinoire, ce qui se transpose dans ses statistiques. Il n’est pas nécessairement le plus talentueux, contrairement à ce que l’on s’attend de retrouver chez un joueur de sa taille.

ANTON BURDASOV
Ailier droit, Russie
6pi2 | 234 lb | 9 mai 1991
Salavat, KHL

Un marqueur au gabarit imposant, Burdasov possède tout un lancer. Il est dangereux en attaque principalement en raison de ce tir qu’il utilise à bon escient, peu importe la position dans laquelle il puisse se retrouver. Son coup de patin est correct, mais il manque de vitesse. C’est probablement ce qui fera hésiter les formations de la LNH de lui faire signer un contrat.

STÉPHANE DA COSTA
Centre/ailier droit, France
5pi11 | 181 lb | 11 juillet 1989
Yekaterinburg, KHL

Souvent affecté par les blessures lors des dernières campagnes, Da Costa a réussi à compléter 58 des 62 parties de sa formation cette saison. Le talent offensif n’a jamais été remis en question, et le fait qu’il ait pu demeurer en santé va assurément l’aider à attirer l’attention des clubs de la LNH, lui qui aimerait bien revenir jouer en Amérique du Nord.

VASILI DEMCHENKO
Gardien, Russie
6pi2 | 165 lb | 16 mars 1994
Chelyabinsk, KHL

Présent au camp de développement des Coyotes en 2016, il se pourrait bien que la prochaine saison morte soit la bonne pour lui afin de signer un contrat avec une formation de la LNH. Régulier dans ses performances, le cerbère de 25 ans n’a jamais eu un pourcentage d’arrêts sous les 0,930 lors des trois dernières saisons.

TRISTAN LANGAN
Centre, Canada
6pi | 205 lb | 15 décembre 1998
Moose Jaw, WHL

Toute une campagne pour Tristan Langan, qui soudainement cette saison est devenu un joueur qui produit au moins un point par partie. Au final, il a terminé sa saison dans la WHL avec 53 buts et 113 points en 67 parties. Capable de travailler dans les deux sens du jeu, il a des habiletés correctes avec la rondelle. Il devra améliorer son coup de patin et sa vitesse s’il espère faire sa place dans une organisation de la LNH. Le coéquipier de l’espoir Josh Brook représente un joli pari pour un club qui aurait de la place pour lui dans la Ligue américaine.

CAM LEE
Défenseur gauche, Canada
6pi | 190 lb | 18 février 1997
Western Michigan, NCHC (NCAA)

Invité au camp de perfectionnement des Canadiens en juillet dernier, le neveu de l’ancien gardien Jean-Sébastien Giguère se démarque grâce à un coup de patin impressionnant. Sa mobilité l’aide à se débrouiller dans toutes les sphères du jeu et il est un bon passeur lorsque vient le temps d’effectuer la relance de l’attaque.

JAKOB LILJA
Ailier gauche, Suède
6pi | 194 lb | 23 juillet 1993
Djurgardens, SHL

Présentant une excellente éthique de travail, Lilja est un joueur relativement complet avec de bonnes habiletés sur patin. Il a une bonne vision du jeu, s’implique dans toutes les facettes du jeu et fournit un bel effort présences après présences. Il est prêt à tout pour aider son équipe à gagner. Il ne possède toutefois pas de grandes habiletés offensives.

ALEX LIMOGES
Centre, États-Unis
6pi1 | 191 lb | 16 septembre 1997
Penn State, Big-10 (NCAA)

Limoges est ce genre de joueur qui aime s’impliquer dans les deux sens du jeu. Il bataille le long des rampes pour la rondelle et utilise son gabarit pour protéger le disque. Son coup de patin est correct et il possède un excellent tir pour convertir les chances de marquer en buts.  Limoges a terminé à égalité au premier rang des meilleurs pointeurs de la NCAA.

ANDREI LOKTIONOV
Centre, Russie
5pi11 | 190 lb | 30 mai 1990
Yaroslavl, KHL

Auteur de 48 points en 155 matchs dans la LNH, Loktionov s’améliore sur le plan offensif depuis son retour en Russie à l’été 2014. Après une tentative de revenir en Amérique du Nord en se présentant au camp des Kings de Los Angeles en 2017, peut-être qu’il y aura plus d’intérêt à son endroit maintenant qu’il vient de connaître sa meilleure saison offensive chez les professionnels avec 41 points en 49 parties. Advenant un retour dans la Ligue nationale, il devrait, dans le meilleur des cas, pouvoir bien assumer un rôle sur un troisième trio.

CALE MORRIS
Gardien, États-Unis
6pi1 | 193 lb | 22 may 1996
Notre-Dame, Big-10 (NCAA)

Un gardien rapide devant sa cage, Morris possède une bonne vision du jeu. L’ancien gardien de Jake Evans est efficace dans ses déplacements latéraux et utilise très bien sa mitaine et son bouclier pour repousser les lancers. Avec un meilleur contrôle de ses rebonds, il pourrait devenir un bon gardien chez les pros.

JOAKIM NYGARD
Ailier gauche, Suède
6 pi | 179 lb |  8 janvier 1993
Farjestad, SHL

Un ailier rapide, Nygard compétitionne autant qu’il le peut à chaque rencontre. Ses mains sont habiles et il possède un certain potentiel de buteur. À son âge, il demeure en constante progression au niveau de la qualité de son jeu et de ses statistiques dans la Ligue professionnelle de Suède.

OULA PALVE
Centre, Finlande
6pi | 176 lb | 19 février 1992
TPS, Liiga

Un joueur qui s’est fait remarquer davantage cette saison car il évolue pour la même formation que l’espoir Kaapo Kakko (2019). Il a été le meilleur pointeur de son club avec 51 points en 53 parties. Il est d’abord et avant tout un bon fabricant de jeu qui aime servir de brillantes passes à ses partenaires. Son coup de patin est correct, sans plus, mais il sait compenser ce manque par une bonne vision du jeu.

JOSH WILKINS
Centre/ailier gauche, États-Unis
5pi11 | 181 lb | 11 janvier 1997
Providence, H-East (NCAA)

Le jeune attaquant de 21 ans est un exemple de constance depuis ses débuts dans la NCAA et il vient de connaître sa meilleure campagne sur le plan offensif. Il est un excellent patineur, rapide sur ses patins en plus de posséder un bon maniement du bâton. Son tir des poignets est particulièrement efficace lorsqu’il décide de l’utiliser.

Espoirs du CH – La route vers la Coupe Memorial s’amorce!

Espoirs du CH – La route vers la Coupe Memorial s’amorce!

Après plus de six mois d’action au niveau junior, les espoirs des Canadiens qui évoluent dans la Ligue canadienne de hockey peuvent maintenant en découdre face aux meilleures formations de leurs ligues respectives avec comme objectif ultime, la Coupe Memorial, le plus grand honneur au pays dans le monde du hockey junior. 

Pour le Tricolore, ce sont neuf espoirs qui ont leur billet pour les éliminatoires, tous les joueurs évoluant à ce niveau s’étant qualifiés pour les séries dans leur circuit. Si certains font face à un parcours ardu, voire impossible, pour atteindre les dernières étapes du parcours, d’autres évoluent au sein d’équipes favorites et seront très intéressants à suivre tout au long des compétitions printanières. Celles-ci culmineront à la fin du mois de mai, à Halifax, où sera disputé le tournoi de la Coupe Memorial.  

Voici donc les neufs espoirs des Canadiens qui se retrouvent en séries au Canada, de même que les chances de les voir à l’oeuvre jusqu’en mai. 

LHJMQ 

Joël Teasdale – Huskies de Rouyn Noranda

Après une saison exceptionnelle au cours de laquelle il a marqué 43 buts et récolté 80 points en 66 parties, tous des sommets en quatre ans dans le circuit Courteau. Les Huskies font figure de favoris dans la LHJMQ et le fait que les Mooseheads accueilleront le tournoi de la Coupe Memorial signifie qu’ils pourraient n’avoir qu’à remporter trois tours éliminatoires pour se qualifier pour la grande compétition.  Forts d’une fiche de 59-8-1 (119 points), les Huskies ont survolé la saison, alignant même au passage 25 victoires de suite cet hiver. Leur premier duel, face aux Cataractes de Shawinigan, ne devrait être qu’une formalité, 86 points séparant les deux équipes au classement, du jamais vu. Le deuxième tour devrait être à peine plus difficile, les Tigres (65 points) ayant terminé la saison avec un différentiel de buts négatifs tandis que Rouyn en était à +182 en 68 rencontres. En fait, dans la conférence de l’Ouest, seuls les Voltigeurs de Drummondville (107 points, +165) ont véritablement une chance de vaincre les Huskies et on s’attend déjà à une série exceptionnelle entre Rouyn et l’équipe qui a mis fin à leur séquence victorieuse historique. 

Samuel Houde – Saguenéens de Chicoutimi

Choisi au 5e tour par Montréal en juin dernier, la saison de Houde ne s’est pas déroulée comme prévue, lui qui n’a pu faire mieux que 43 points en 64 matchs. Heureusement, son équipe a eu la main plus heureuse, même si les nouvelles règles éliminatoires viennent tout de même compliquer leur tâche en séries. En effet, sept équipes de l’association Est de la LHJMQ, dont les Saguenéens, se seraient classés devant le Phoenix de Sherbrooke qui a pourtant pris le troisième rang de l’Ouest. Ce nouveau format éliminatoire fait aussi en sorte que les Sags se retrouvent face à leurs rivaux de Rimouski dès le premier tour même si seulement sept points les ont séparé cette saison. Face au prodige de 17 ans, Alexis Lafrenière, les Saguenéens devront poursuivre sur leur belle séquence de fin de saison alors qu’ils ont remporté leurs sept dernières rencontres au calendrier. S’ils parviennent à vaincre Rimouski, des duels face au Drakkar et aux Mooseheads, les deux meilleures équipes de l’Est, les attendent vraisemblablement, avant un duel contre le champion de l’Ouest, sûrement Drummondville ou Rouyn. On ne devrait pas voir Houde se rendre très loin en séries, du mois, pas cette année. 

OHL

Allan McShane – Generals d’Oshawa

McShane a conclu sa saison avec 34 buts et 35 aides en 62 rencontres, démontrant tout son potentiel lorsque placé au centre du premier trio en deuxième moitié de saison. Les Generals ont pris le troisième rang de l’association de l’Est et ont amorcé leurs séries hier face aux Petes de Peterborough dans un match qui a démontré ce à quoi on s’attendait: les Generals sont trop forts pour les Petes. Misant sur 10 joueurs repêchés dans la LNH, Oshawa fait partie des plus menaçantes formations dans l’Est avec Ottawa et Niagara, deux équipes qui débordent tout autant de talent appartenant à des clubs professionnels. Pour atteindre le tournoi de la Coupe Memorial, McShane et les Generals devront probablement vaincre ces deux formations avant de faire face au champion de la conférence de l’Ouest, qui promet d’être tout aussi relevée. Le chemin ne sera pas facile, mais avec l’excellent Kyle Keyser devant le filet, les Generals sont équipés pour veiller tard!

Nick Suzuki & Cam Hillis – Storm de Guelph

Suzuki a mis un peu de temps à s’acclimater à sa nouvelle formation, mais il est redevenu dominant et a fini la saison avec 34 buts et 60 aides en 59 rencontres. De son côté, ça a été une saison à oublier pour Hillis qui a raté de nombreux matchs pour cause de blessure et qui ratera probablement tout le premier tour, encore blessé à la clavicule. Fort de ses nouvelles acquisitions (qui incluent Suzuki), le Storm est équipé pour se rendre loin en séries et considérant la parité entre les quatre meilleures équipes de l’Ouest (London, Saginaw, Sault Ste. Marie et Guelph), chacune d’entre elles a de bonnes chances de représenter l’Ouest en finale du circuit. Avant de s’y rendre, Suzuki et Hillis devront donc battre deux de ces formations après avoir initialement écarté les Rangers de Kitchener, cinquièmes au classement, mais de loin inférieurs à leurs voisins de l’ouest de Toronto.

WHL

Josh Brook – Warriors de Moose Jaw

Brook a connu une saison absolument incroyable qui pourrait même le faire nommer défenseur par excellence du circuit lors des honneurs de fin de saison. Sur le plan collectif, les Warriors ont tout de même pris le 7e rang du classement général, mais le format des séries dans la Ligue de l’ouest fait en sorte que leur affrontement de premier tour les oppose aux Blades de Saskatoon, la quatrième meilleure formation du circuit. Pire encore, en saison, les Blades ont remporté cinq des six duels entre les deux équipes. Si Brook et les Warriors arrivent à défaire Saskatoon, la suite des choses ne serait pas nécessairement plus facile alors qu’ils devraient ensuite vaincre les puissants Raiders de Prince Albert, meilleure équipe au classement, plus puissante offensive et deuxième meilleure défensive de toute la ligue. On peut donc dire que Brook a connu une saison exceptionnelle et avoir hâte de le voir l’an prochain avec le Rocket de Laval, mais il serait très surprenant de le voir évoluer longtemps en séries cette saison.

Cole Fonstad – Raiders de Prince Albert

Parlant des Raiders, ils sont de loin les favoris pour représenter la ligue de l’Ouest à la Coupe Memorial et Fonstad est un rouage important de cette équipe. Ce dernier a pris le troisième rang de l’équipe pour les points avec 73 points, dont 29 buts. L’équipe du nord de la Saskatchewan devrait passer aisément à travers les Rebels de Red Deer au premier tour, ceux-ci s’étant classés de justesse en séries éliminatoires avec 40 points de moins que les 112 amassés par Prince Albert. Les adversaires les plus coriaces auxquels les Raiders pourraient se mesurer en route vers Halifax sont les Blades, puis potentiellement les Giants de Vancouver ou les Silvertips d’Everett, une fois en finale de la WHL. N’écartez pas non plus les Winterhawks de Portland trop rapidement. Peu importe le chemin que Prince Albert parcourra en séries, on pourra parler d’un fait d’armes impressionnant, considérant que l’équipe ne compte que quatre joueurs repêchés dans la LNH, dont le gardien Ian Scott, complètement dominant cette année, et Fonstad. 

Scott Walford – Royals de Victoria

Le Tricolore compte aussi deux espoirs évoluant dans la conférence de l’ouest de la WHL. Le premier d’entre eux est le défenseur Scott Walford qui a été une belle surprise cette saison, si bien qu’il a même été nommé sur la deuxième équipe d’étoiles de la ligue cette année, grâce à une récolte de 9 buts et 38 aides pour 47 points, tous des sommets personnels.  Techniquement, les Royals sont favoris dans la série de premier tour qui les oppose aux Blazers de Kamloops, mais seulement huit points ont séparé les deux formations au classement et les deux équipes ont terminé la saison avec un différentiel de buts négatif, augmentant l’imprévisibilité de cette série. Kamloops a l’avantage d’avoir fini la saison sur une excellente séquence, menés par leur seul espoir de la LNH, le gardien Dylan Ferguson. Walford, le seul joueur des Royals repêché devra donc agir en leader s’il veut mener son équipe à une victoire au premier tour. La suite de leur parcours passerait alors par des duels contre Portland, Spokane, Everett et/ou Vancouver, toutes des équipes bien plus puissantes.

Jarret Tyszka – Thunderbirds de Seattle

Le choix de 5e tour du Tricolore en 2017 souhaitera évidemment conclure sa carrière junior du bon pied, lui qui a tout de même récolté 30 points en 41 matchs cette année. Ce rythme lui aurait aisément permis de battre son précédent sommet personnel n’eut été d’une grave commotion cérébrale subie plus tôt cette année. Quand on regarde le duel de premier tour des Thunderbirds, c’est une bonne chose que Tyszka ait participé au tournoi de la Coupe Memorial en 2017, parce qu’il ne risque pas d’y être cette année. Seattle s’est qualifié de justesse pour les séries et amorce les séries face aux Giants de Vancouver, qui ont récolté 41 points de plus qu’eux cette année. Les Thunderbirds ont réussi à marquer trois buts de plus que les Giants, mais ceux-ci en ont accordé 83 de moins, soit un écart de 80 entre les deux différentiels. Vancouver ne déborde pas nécessairement de talent repêché dans la LNH, mais il s’agit d’une équipe bien plus complète que Seattle pour qui Tyszka est par ailleurs le seul espoir repêché. Seul élément positif pour Seattle: ils ont partagé les honneurs de la série de quatre matchs cette année, mais disons que même advenant une surprise au premier tour, il est presque impossible de les imaginer vaincre trois autres puissances de la WHL cette année. 

 

Repêchage LNH 2019 – Top 75 des espoirs, édition mars

Repêchage LNH 2019 – Top 75 des espoirs, édition mars

Alors que la saison de la Ligue nationale de hockey amorce son dernier droit vers les séries éliminatoires, le temps est déjà venu pour certaines formations de se concentrer plutôt sur le repêchage de juin prochain.

Afin de se familiariser sur les principaux joueurs à surveiller, notre équipe vous présente aujourd’hui une liste de 75 patineurs et gardiens en vue du repêchage 2019 de la LNH. De plus, nous ferons un survol de ceux qui se retrouvent parmi les 31 premières positions, représentant le total des sélections de la première ronde.

Pour le moment, Jack Hughes garde sa place au tout premier rang des espoirs 2019, mais l’écart entre lui et son principal rival n’est plus aussi grand qu’il ne l’était au départ. Une constante progression et des statistiques à son année de repêchage meilleures qu’un certain Patrik Laine propulse dorénavant Kaapo Kakko dans les discussions pour le premier rang. Chose certaine, il sera difficile de se tromper avec la qualité des deux premières sélections qui attendent les amateurs en juin prochain.

Sans plus tarder, voici l’édition du mois de mars du top 75 des espoirs 2019. À noter que la prochaine version de ce classement sera offerte en juin dans les jours qui vont précéder le repêchage, tout comme pour notre classement de l’an passé.


1.JACK HUGHES
Centre, États-Unis
5pi10 | 170 lb | 14 mai 2001
US-NTDP, USHL
Il n’a plus besoin de présentation, étant le favori pour être sélectionné au premier rang du repêchage 2019 depuis bien longtemps. Dynamique en possession de la rondelle, Jack Hughes aime utiliser sa grande vitesse et ses mains habiles pour créer de l’offensive. Que ce soit pour marquer un but ou mettre la table pour un coéquipier, il est dans une catégorie de joueurs spéciaux qui possède un potentiel offensif très élevé. Il a la réputation de bien performer lors des moments importants. En devenant plus fort physiquement, il sera sans aucun doute un premier centre un jour dans la LNH.


2.KAAPO KAKKO
Ailier droit, Finlande
6pi2 | 192 lb | 13 février 2001

TPS, Liiga
Un joueur versatile qui est très confortable d’évoluer aux trois positions en attaque. Il a déjà le physique de l’emploi et il possède plusieurs outils qui lui permettent d’être dangereux en zone offensive. Il sait marquer grâce à son excellent tir, déjouer ses adversaires avec ses mains habiles et lire parfaitement ce qui se déroule sur la glace avec sa grande vision du jeu. Il utilise bien son corps dans la protection du disque pour échapper à la pression de ses adversaires et démontre une bonne patience en possession de la rondelle. Kakko a tout ce qu’il faut pour devenir un joueur de premier plan dans la Ligue nationale de hockey.


3.VASILI PODKOLZIN
Ailier droit, Russie
6pi | 190 lb | 24 juin 2001
St. Petersburg, VHL
Un ailier aux mains rapides, il sait ridiculiser les défensives rivales et détient tout le talent nécessaire pour déjouer plusieurs adversaires lorsqu’il transporte la rondelle. Il utilise bien sa vitesse pour foncer au filet et créer des occasions de marquer par lui-même. Podkolzin possède un flair certain de marqueur de buts et bien qu’il ne représente pas encore une valeur sûre aux yeux de certains, son potentiel offensif au niveau professionnel est immense et figure sans aucun doute parmi les meilleurs de ce repêchage. Sa progression est un peu difficile à évaluer puisqu’il a joué dans plusieurs ligues et tournois durant sa saison. Podkolzin a mentionné publiquement cet hivers de ne pas être pressé de venir jouer en Amérique du Nord, lui qui risque fort probablement de demeurer en Russie pour deux autres saisons pour améliorer son jeu.


4.BOWEN BYRAM
Défenseur gauche, Canada
6p1 | 192 lb | 13 juin 2001
Vancouver, WHL
Un jeune leader qui joue avec beaucoup de confiance sur la glace, Bowen Byram démontre une mobilité impressionnante qui lui permet d’être rapidement au bon endroit au bon moment. Il n’hésite pas à joindre l’attaque lors d’une montée, que ce soit en demeurant une option pour la passe d’un coéquipier grâce à son bon positionnement ou bien en transportant la rondelle par lui-même en zone adverse. Ses pieds rapides, qu’il garde constamment en mouvement, l’aident grandement dans ses déplacements et la transition vers l’avant. Il s’implique physiquement dans le jeu et est un passeur formidable.


5.ALEX TURCOTTE
Centre, États-Unis
5pi11 | 194 lb | 26 février 2001
US-NTDP, USHL

Un attaquant avec une compréhension du jeu bien au-delà de la moyenne des jeunes de son âge. Il joue à un niveau d’intensité élevé et ce à chaque présence sur la glace, n’hésitant pas à s’impliquer dans les deux sens du jeu. Rapide et explosif sur patins, Turcotte dicte le tempo du match avec son acharnement chaque fois qu’il est en possession de la rondelle. Sa vision du jeu et sa patience en possession du disque le rendent aussi très dangereux en attaque. Alex Turcotte est tout simplement bon dans tous les aspects du jeu et pratique déjà un style similaire à la LNH.


6.PEYTON KREBS
Ailier gauche, Canada
5pi11 | 181 lb | 26 janvier 2001
Kootenay, WHL

Le niveau de détermination de Peyton Krebs est tout simplement hallucinant. Un attaquant qui joue un style cérébral et aborde chaque présence avec beaucoup d’énergie. Il sait performer particulièrement lorsque la pression est à son comble. Il est un excellent fabricant de jeu qui profite pleinement de sa bonne vision du jeu et de ses bonnes mains pour distribuer la rondelle à ses coéquipiers. Son engagement envers son équipe est notable lorsqu’il se retrouve sur la glace et sa passion fait en sorte qu’il se comporte déjà comme un pro sur et en dehors de la surface de jeu.


7.KIRBY DACH
Centre, Canada
6pi4 | 198 lb | 21 janvier 2001
Saskatoon, WHL

Un fabricant de jeu exceptionnel qui possède de très bonnes mains pour sa taille. Dach a un bon sens de l’anticipation en zone offensive et se démarque facilement de ses couvreurs pour être une menace constante. Il utilise cette compréhension du jeu pour bien effectuer la pression contre les défensives adverses. En faisant davantage confiance à son tir, il deviendra un joueur au potentiel offensif encore plus élevé. Il patine bien, mais devra peut-être devenir plus rapide dans son explosion pour se conformer aux besoins d’un premier centre de la LNH. Certains soirs, il est tout simplement dominant et dans une classe à part sur la patinoire.


8.DYLAN COZENS
Centre, Canada
6pi3 | 185 lb | 9 février 2001
Lethbridge, WHL

Un puissant patineur qui présente un style de jeu plutôt complet. Dylan Cozens démontre une bonne volonté sur la patinoire et avec ses habiletés, il peut avoir un impact direct sur l’issue d’un match. Il bataille bien pour récupérer les rondelles libres et utilise son corps dans toutes les situations du match. Son tir est excellent et rapide, ce qui force ses adversaires à demeurer aux aguets dès qu’il est présent en zone offensive. Il est d’ailleurs très bon dans l’utilisation de son tir du revers en zone restreinte.


9.TREVOR ZEGRAS
Centre, États-Unis
6pi | 168 lb | 20 mars 2001
US-NTDP, USHL

Souvent spectaculaire avec la rondelle, Zegras se démarque par un excellent coup de patin alors qu’il se déplace rapidement sur la patinoire. Il crée des jeux avec une facilité déconcertante et utilise bien sa créativité dans les moments opportuns. Il peut être tout aussi dominant au niveau de la qualité de ses passes que dans l’utilisation de son tir précis. Il est un centre naturel, mais il a démontré être à l’aise à l’aile gauche aux côtés de Jack Hughes à plusieurs occasions cette année. Sa compréhension du jeu est tout simplement exceptionnelle et il n’hésite pas à s’engager dans les batailles physiques le long des rampes.


10.MATTHEW BOLDY
Ailier gauche, États-Unis
6pi2 | 187 lb | 5 avril 2001
US-NTDP, USHL

Un attaquant très intelligent sur la patinoire. Boldy présente des habiletés impressionnantes avec la rondelle, particulièrement sur son revers où il se distingue comparativement aux autres espoirs du repêchage. Il peut autant passer la rondelle qu’utiliser son excellent lancer. Ses feintes à un contre un se distinguent notamment grâce à la fluidité et la vitesse de ses mains. En devenant plus rapide sur patin, un outil de son jeu auquel il démontre déjà une progression, il pourrait devenir très dangereux sur le plan offensif chez les professionnels.


11.VICTOR SODERSTROM
Défenseur droit, Suède
5pi11 | 178 lb | 26 février 2001
Brynas, SHL
Un défenseur mobile qui impressionne de plus en plus cette saison. Soderstrom aime s’impliquer dans les deux sens de la patinoire, faisant bon usage de son excellent coup de patin et d’une lecture du jeu élite pour être bien positionné dans l’action. Très confiant en possession du disque, il se démarque dans les longues relances du jeu ainsi que dans les sorties de zones contrôlées. Il n’hésitera pas à déjouer un adversaire à un contre un s’il juge que la situation le permet. En zone offensive, il utilise son puissant tir pour mettre la rondelle au filet et provoquer des retours. Lorsqu’il défend son territoire, Soderstrom n’hésite pas à s’impliquer physiquement d’une manière efficace.


12.PHILIP BROBERG
Défenseur gauche, Suède
6pi3 | 203 lb | 25 juin 2001
AIK, Allsvenskan
Un défenseur qui possède déjà le physique de l’emploi. Broberg présente un coup de patin puissant qui lui permet d’être rapidement en bonne position en zone défensive, mais aussi d’appuyer l’attaque comme il aime le faire. Son maniement du bâton n’est peut-être pas impressionnant, mais il se débrouille sur l’aspect offensif du jeu en distribuant bien le disque à ses coéquipiers. Pour le moment, il devra se concentrer à limiter ses revirements en possession de la rondelle, probablement l’aspect qu’on lui reproche le plus dans son jeu. Avec un bon développement, il deviendra un défenseur qui peut jouer dans les deux sens de la patinoire, efficace à défendre son territoire et dans le jeu de transition.


13.CAM YORK
Défenseur gauche, États-Unis
5pi11 | 172 lb | 5 janvier 2001
US-NTDP, USHL
Un défenseur mobile qui a tous les outils pour se retrouver un jour sur un avantage numérique de la LNH. York patine aisément et démontre une belle patience en possession de la rondelle. Son tir des poignets est dangereux, forçant ses adversaires à respecter le fait qu’il puisse tout aussi bien faire la passe que de prendre un lancer au filet. Il répare souvent ses propres erreurs qu’il crée en possession du disque grâce à son coup de patin rapide. Il devra devenir plus fort physiquement pour améliorer sa fiabilité dans la zone défensive, mais son coup de patin et une utilisation correcte de son bâton pour contrer les lignes de passes lui permettent de s’en tirer pour le moment.


14.RYAN SUZUKI
Centre, Canada
6pi | 172 lb | 28 mai 2001
Barrie, OHL
Le jeune frère de Nick, l’espoir des Canadiens, présente tout comme lui des qualités de fabricant de jeu impressionnantes. Il est rapide sur ses patins et sa vision du jeu lui permet toujours de trouver ses coéquipiers en territoire offensif. N’hésitant pas à être créatif en possession du disque, sa patience lui permet de laisser les lignes de passe se présenter à lui avant de bien les utiliser à sa guise. Sa lecture du jeu est rapide, ce qui fait en sorte qu’il puisse être bien positionné sur la surface de jeu à tout moment. Certains observateurs aimeraient le voir s’impliquer davantage physiquement malgré sa taille, bien qu’il joue un style tout de même engagé dans les deux sens du jeu.


15.ALEX NEWHOOK
Centre, Canada
5pi10 | 190 lb | 28 janvier 2001
Victoria, BCHL

Un attaquant bourré de talent qui peut tout faire en zone offensive. Il est habile en contrôle de la rondelle, patine très bien et est tout aussi dominant à utiliser son tir qu’à passer le disque vers un coéquipier. Il démontre de belles qualités défensives de base, fournissant en plus un effort dans les deux sens de la patinoire en tout temps. Il se retrouvera à Boston College l’an prochain et c’est probablement à ce moment que nous en saurons plus sur le potentiel de Newhook à offrir un jeu défensif de qualité chez les professionnels. Il possède assurément tous les ingrédients de base requis pour espérer devenir un centre top 6 dans la LNH.


16.COLE CAUFIELD
Ailier droit, États-Unis
5pi7 | 157 lb | 2 janvier 2001
US-NTDP, USHL
Caufield est un avant très talentueux qui profite d’un excellent lancer qu’il utilise à bon escient. Il adore tout simplement marquer des buts. Il est un rapide patineur qui présente une bonne accélération et une agilité qui se distingue de ce que l’on voit chez les jeunes de son âge habituellement. Bien qu’il ne soit pas reconnu pour sa force physique ou le jeu défensif, ses habiletés générales qu’il détient en attaque lui permettent de compenser amplement pour ces failles. S’il parvient à bien faire la transition vers la LNH dans quelques années, il pourrait devenir un bon joueur à caractère offensif avec un flair de marqueur de buts.


17.MORITZ SEIDER
Défenseur droit, Allemagne
6pi4 | 198 lb |6 avril 2001
Mannheim, DEL

Un défenseur mobile ayant de très bons instincts dans les deux sens du jeu. Il ne possède aucune particularité dans son jeu qui va éblouir les amateurs, mais fait tout de même bien dans tout les aspects d’un match. Il patine aisément et fait circuler le disque sans difficulté vers ses coéquipiers. Un joueur très complet qui présente un gabarit imposant et une belle maturité dans son jeu, une chose qu’il a constamment démontré cette saison dans la ligue professionnelle en Allemagne. Son potentiel offensif demeure incertain, mais il y a peu d’inquiétude quant à la possibilité de le voir devenir un défenseur apte à jouer plusieurs minutes dans la LNH.


18.JAKOB PELLETIER
Ailier gauche, Canada
5pi9 | 160 lb | 7 mars 2001
Moncton, LHJMQ
L’attaquant Jakob Pelletier est un espoir qui est généralement apprécié pour la qualité de son éthique de travail sur la patinoire. Possédant une excellente vision du jeu et un rapide contrôle de la rondelle, il préfère mettre l’accent sur l’efficacité plutôt que les jeux risqués et spectaculaires, bien qu’il a tout le talent nécessaire pour les tenter. Il est rapide et sait utiliser cette qualité de son jeu à bon escient. Il démontre une belle progression cette saison et deviendra potentiellement un joueur complet qui peut être utilisé dans toutes les situations chez les professionnels. Il se développe déjà une réputation de joueur qui se démarque dans les moments importants d’un match. Il devra évidemment devenir plus fort pour avoir un impact chez les professionnels.


19.VILLE HEINOLA
Défenseur gauche, Finlande
5pi11 | 176 lb | 2 mars 2001
Lukko, Liiga

Un défenseur avec une bonne compréhension du jeu, particulièrement bon en possession du disque. Il distribue bien la rondelle et malgré une forte opposition cette année en jouant contre des hommes dans la Liiga, il tire très bien son épingle du jeu. Il devra prendre du muscle pour réussir à mieux défendre son territoire au niveau de la LNH, mais sa prise de décision avec la rondelle est déjà excellente pour son âge. Un bon patineur bien qu’il ne soit pas le plus rapide, il est en constante progression depuis le depuis de la saison.


20.RAPHAEL LAVOIE
Ailier droit, Canada
6pi4 | 198 lb | 25 septembre 2000
Halifax, LHJMQ

Lavoie est un espoir intriguant car il possède plusieurs qualités de haut niveau, que ce soit son lancer, ses passes ou encore son maniement de la rondelle. Ajoutez à ça son imposant gabarit pour son âge et vous comprendrez pourquoi il présente tout le potentiel d’exceller au niveau supérieur. Son coup de patin en général est bon pour sa taille, tout comme sa vitesse. C’est peut-être au niveau de la prise de décision et de la régularité dans ses performance qu’il devra s’améliorer pour espérer devenir un joueur d’impact dans la LNH. Personne ne pourra toutefois lui enlever à quel point il est talentueux et qu’il représente l’un des beaux potentiels offensifs chez les attaquants en juin prochain.


21.BOBBY BRINK
Ailier droit, États-Unis
5pi8 | 160 lb | 8 juillet 2001
Sioux City, USHL

Il ne faut pas observer Bobby Brink bien longtemps pour le remarquer lors d’un match de hockey. Il travaille avec acharnement, gardant ses pieds rapides en mouvement lorsqu’il patine afin de maximiser son accélération. Il n’hésitera pas à utiliser ses mains fluides pour déjouer un joueur adverse, ayant un flair particulier pour se diriger au filet en possession du disque. Il génère de bonnes chances de marquer par sa présence d’esprit sur la patinoire et se démarque dans son habileté à compléter les jeux créés par ses coéquipiers. Il est définitivement dangereux près du filet adverse.


22.THOMAS HARLEY
Défenseur gauche, Canada
6pi3 | 183 lb | 19 août 2001
Mississauga, OHL

Harley a une bonne compréhension du jeu et n’hésite pas à joindre ses coéquipiers lors des contre-attaques. Malgré qu’il soit de grande taille, il est un défenseur assez mobile sur ses patins. Son contrôle de la rondelle est bon et efficace lorsque vient de faire circuler le disque vers ses l’avant. Il est l’un des joueurs les plus jeunes du repêchage, et a su devenir l’un des défenseurs de confiance au cœur de sa formation cette saison. En devenant plus fort dans les années à venir, il sera bien plus efficace à défendre son territoire. Il aspire à être un défenseur apte à jouer sur les deux premières paires chez les professionnels.


23.MATTHEW ROBERTSON
Défenseur gauche, Canada
6pi3 | 195 lb | 9 mars 2001
Edmonton, WHL

Un défenseur mobile malgré son bon gabarit, Robertson est particulièrement bon pour utiliser son coup de patin afin de transporter la rondelle bien que son style ne soit pas flamboyant. Le côté défensif de son jeu est déjà excellent, faisant preuve d’une belle présence d’esprit dans son propre territoire. Sa compréhension du jeu est assez bonne et il a tout le potentiel de devenir un défenseur complet qui pourra assumer plusieurs rôles chez les professionnels.


24.PHILLIP TOMASINO
Centre, Canada
5pi11 | 181 lb | 28 juillet 2001
Niagara, OHL

Tomasino a connu une belle progression dans son jeu jusqu’ici cette saison. Très rapide, il aime attaquer le territoire offensif grâce à un rythme de jeu élevé. Il bouge bien ses pieds pour demeurer dangereux lorsqu’il est en possession du disque. Sa vision et ses bonnes mains l’aident à trouver les espaces libres autour de lui et à compléter des pièces de jeux difficiles à effectuer. Il devra devenir plus fort physiquement pour espérer être efficace un jour contre des joueurs de la LNH, lui qui présente certaines difficultés dans cet aspect du jeu pour le moment.


25.NILS HOGLANDER
Ailier gauche, Suède
5pi9 | 185 lb | 20 décembre 2000
Rogle, SHL

Un ailier très talentueux et énergique sur la patinoire. Hoglander a cette capacité à ridiculiser les défenseurs adverses lorsqu’il est en possession du disque. Il possède des mains rapides et il aime s’en servir pour créer des séquences de jeu qui vont impressionner les amateurs qui le regardent. Il est un excellent fabricant de jeu, étant capable de bien repérer ses coéquipiers sur la surface glacée. Sans être particulièrement impressionnant défensivement, il pratique tout de même un style engagé dans les deux sens du jeu.


26.CONNOR MCMICHAEL
Centre, Canada
5pi11 | 170 lb | 15 janvier 2001
London, OHL

Un joueur qui n’hésite pas à aller dans les zones payantes sur la patinoire. McMichael possède déjà une compréhension du jeu élevée et combine cette qualité à un travail acharné dans les deux sens de la glace. Il utilise un excellent lancer des poignets et un bon coup de patin qu’il ne cesse d’améliorer. Son implication dans le territoire défensif est particulièrement excellent, utilisant sa lecture du jeu à bon escient pour déranger les attaques adverses. Sa progression avec les Knights de London cette saison est remarquable.


27.ARTHUR KALIYEV
Ailier gauche, Russie
6pi1 | 185 lb | 26 juin 2001
Hamilton, OHL

Un attaquant très offensif qui adore marquer des buts. Kaliyev possède probablement l’un des meilleurs tirs du repêchage et il adore l’utiliser alors qu’il en obtient en moyenne un peu moins que cinq par parties, parmi les 10 meilleurs de la OHL. Il aime déborder les défenseurs en zone offensive, bien que sa vitesse ne soit pas exactement un point fort chez lui et qu’il devra s’améliorer à ce niveau. Son implication en général dans les situations de match n’est pas à point, mais il possède tout de même cette habileté à marquer des buts et c’est la raison pourquoi il demeure un espoir très intriguant au niveau de la LNH.


28.SPENCER KNIGHT
Gardien, États-Unis
6pi3 | 195 lb | 19 avril 2001
US-NTDP, USHL

Un gardien qui présente un physique intéressant pour sa position. Knight combine déjà d’excellentes qualités athlétiques et mentales pour son âge. Son positionnement est très bon, profitant de déplacements rapides devant son filet pour demeurer face au jeu en tout temps. Il fait preuve d’une bonne lecture des attaques adverses, réussissant à garder les yeux sur la rondelle au travers le trafic et contrôler les rebonds du mieux qu’il le peut. Il a une présence rassurante devant sa cage en démontrant un calme impressionnant peu importe la situation du match.


29.BRETT LEASON
Ailier droit, Canada
6pi4 | 198 lb | 30 avril 1999
Prince Albert, WHL
Quelle histoire intéressante que celle de Brett Leason. Ignoré deux fois lors des derniers repêchages, le voilà maintenant considéré comme un bon espoir en vue de juin prochain. Au delà de sa production impressionnante cette saison, il n’hésite pas à s’impliquer dans toutes les situations du jeu tout en utilisant bien son gabarit dans les batailles pour le disque. Il a un tir des poignets vif et de bonnes habiletés de passeur, le rendant très dangereux en zone offensive. Sans aucun doute, l’amélioration très notable de son coup de patin l’aide à se faire valoir cette saison. Cette faiblesse dans le passé n’en est plus une aujourd’hui alors qu’il est maintenant un patineur qui, au minimum, se situe dans la moyenne.


30.PAVEL DOROFEYEV
Ailier droit, Russie
6pi | 163 lb | 26 octobre 2000
Magnitogorsk, MHL

Un espoir qui a su impressionner dans la Ligue de hockey junior de la Russie cette saison. Il est un fabricant de jeu hors-pair qui possède un contrôle de la rondelle tout aussi excellent. Il gère bien la possession du disque et démontre une belle vision du jeu en attaque, bien qu’il pourrait parfois jouer avec plus de rythme. Il a évolué pour la moitié de sa saison dans la KHL, démontrant suffisamment dans son jeu pour donner l’impression qu’il pourrait potentiellement devenir une menace offensive un jour dans la LNH.


31.MIKKO KOKKONEN
Défenseur gauche, Finlande
5pi11 | 190 lb | 18 janvier 2001
Jukurit, Liiga

Profitant d’une mobilité sans faille, Mikko Kokkonen est un défenseur qui présente un jeu défensif déjà très impressionnant pour son âge. Il effectue de bonnes passes en relance du jeu et réussit à faire d’excellentes lectures dans la zone défensive. Rarement hors position sur la glace, il est ce type de défenseur sur qui l’équipe peut compter pour défendre une avance en fin de match. Son potentiel offensif pourrait bien refaire surface dans un avenir rapproché alors qu’il continue de gagner en confiance en ses moyens.




RangJoueurPosNatÉquipeLigueTaillePoids
1Jack HughesCUSAUSNTDPUSHL5'10''170
2Kaapo KakkoADFINTPSLiiga6'2''192
3Vasili PodkolzinADRUSSKA St. PetersburgMHL6'1''190
4Bowen ByramDGCANVancouverWHL6'1''192
5Alex TurcotteCUSAUSNTDPUSHL5'11''194
6Peyton KrebsAGCANKootenayWHL5'11''181
7Kirby DachCCANSaskatoonWHL6'4''198
8Dylan CozensCCANLethbridgeWHL6'3''185
9Trevor ZegrasCUSAUSNTDPUSHL6'0''168
10Matthew BoldyAGUSAUSNTDPUSHL6'2''187
11Victor SöderströmDDSUEBrynasSHL5'11''178
12Philip BrobergDGSUEAIKAllsvenskan6'3''203
13Cam YorkDGUSAUSNTDPUSHL5'11''172
14Ryan SuzukiCCANBarrieOHL6'0''172
15Alexander NewhookCCANVictoriaBCHL5'10''190
16Cole CaufieldADUSAUSNTDPUSHL5'7''157
17Moritz SeiderDDALLMannheimDEL6'4''198
18Jakob PelletierAGCANMonctonLHJMQ5'9''160
19Ville HeinolaDGFINLukkoLiiga5'11''176
20Raphael LavoieADCANHalifaxLHJMQ6'4''198
21Bobby BrinkAGUSASioux CityUSHL5'8''160
22Thomas HarleyDGCANMississaugaOHL6'3''183
23Matthew RobertsonDGCANEdmontonWHL6'3''195
24Phillip TomasinoCCANNiagaraOHL5'11''181
25Nils HoglanderAGSUERogleSHL5'9''185
26Connor McMichaelCCANLondonOHL5'10''170
27Arthur KaliyevAGRUSHamiltonOHL6'1''185
28Spencer KnightGUSAUSNTDPUSHL6'3''195
29Brett LeasonADCANPrince AlbertWHL6'4''198
30Pavel DorofeyevADRUSMagnitogorskMHL6'3''163
31Mikko KokkonenDGFINJukuritLiiga5'11''195
32Nicholas RobertsonCUSAPeterboroughOHL5'9''160
33Lassi ThomsonDDFINKelownaWHL6'0''187
34Samuel PoulinAGCANSherbrookeLHJMQ6'2''206
35Albin GreweADSUEDjurgardenSuperElit5'11''190
36Alex VlasicDGUSAUSNTDPUSHL6'6''195
37Daniil GutikAGRUSYaroslavlMHL6'3''179
38Nolan FooteAGCANKelownaWHL6'3''188
39Ryan JohnsonDGUSASioux FallsUSHL6'0''160
40Anttoni HonkaDDFINJYPLiiga5'10''178
41Yegor AfanasyevCRUSMuskegonUSHL6'3''203
42Ilya NikolayevCRUSYaroslavlMHL6'0''190
43John BeecherCUSAUSNTDPUSHL6'3''203
44Tobias BjörnfotDGSUEDjurgardenSuperElit6'0''187
45Nathan LégaréADCANBaie-ComeauLHJMQ6'0''201
46Simon HolmströmADSUEHV71SuperElit6'0''182
47Kaedan KorczakDDCANKelownaWHL6'3''188
48Jamieson ReesCCANSarniaOHL5'10''171
49Maxim CajkovicADSLOSaint JohnLHJMQ5'11''186
50Robert MastrosimoneAGUSAChicagoUSHL5'10''168
51Vladislav KolyachonokDGBLRFlintOHL6'2''188
52Hunter JonesGCANPeterboroughOHL6'4''194
53John FarinacciCUSADexterUSHS6'0''185
54Marshall WarrenDGUSAUSNTDPUSHL5'11''170
55Antti TuomistoDGFINAssatJr. A SM-Liiga6'3''176
56Samuel FagemoAGSUEFrolundaSHL5'11''194
57Matvei GuskovCRUSLondonOHL6'1''175
58Vladislav FirstovAGRUSWaterlooUSHL6'0''181
59Blake MurrayCCANSudburyOHL6'3''185
60Michal TeplyAGCZELiberecCzech6'3''187
61Henry ThrunDGUSAUSNTDPUSHL6'2''190
62Pyotr KochetkovGRUSRyazanVHL6'3''205
63Sasha MutalaADCANTri-CityWHL6'1''196
64Patrik PuistolaAGFINTapparaLiiga6'0''170
65Billy ConstantinouDDCANKingstonOHL6'0''185
66Dillon HamaliukAGCANSeattleWHL6'3''201
67Artemi KnyazevDGRUSChicoutimiLHJMQ5'11''176
68Mads SogaardGDENMedecine HatWHL6'7''194
69Yaroslav LikhachevADRUSGatineauLHJMQ5'11''170
70Alex BeaucageADCANRouyn-NorandaLHJMQ6'2''192
71Josh WilliamsADCANEdmontonWHL6'1''185
72Drew HellesonDDUSAUSNTDPUSHL6'2''182
73Valentin NussbaumerAGSUIShawiniganLHJMQ6'0''168
74Ryder DonovanCUSADuluthUSHS6'4''190
75Harrison BlaisdellCCANChilliwackBCHL5'11''181