Sélectionner une page

Alors que Daniel Ricciardo n’a toujours pas de contrat pour l’année 2019 et les suivantes, les rumeurs de déménagement vont bon train au sujet de l’actuel pilote Red Bull. Va-t-il poursuivre avec l’écurie autrichienne ou sautera-t-il chez la performante écurie Mercedes ou la légendaire Scuderia Ferrari? 

Le meilleur pilote agent libre depuis des lunes pourrait empocher le pactole l’an prochain. Red Bull voudra certainement le conserver afin de préserver le compétitif duo Ricciardo-Verstappen au moment où ils feront leur transition vers le moteur Honda, suite à une lourd processus décisionnel de leur part. Du côté de Mercedes, tout dépend de ce qui adviendra de Lewis Hamilton qui, lui aussi, n’a pas encore de contrat valide pour 2019. Toutefois, dans son cas, il semble qu’un accord soit grandement imminent entre le quadruple champion du monde et l’écurie allemande. La situation est identique pour son coéquipier, Valterri Bottas, mais Mercedes semble très satisfaite de ses services et de la relation harmonieuse entre les deux pilotes. La venue de Ricciardo, un pilote propre mais très compétitif, pourrait ramener des tensions au sein de l’écurie Mercedes, chose qu’ils désirent éviter depuis 2016, alors que Nico Rosberg et Lewis Hamilton ont eu maille à partir plus souvent qu’autrement.

Chez Ferrari, l’embauche de Daniel Ricciardo prendrait tout son sens. D’abord, parce que Ricciardo a des origines italiennes, ce qui est toujours un «plus» intéressant pour l’écurie du Cheval Cabré. Les derniers pilotes italiens à avoir pris le volant d’une Ferrari ont été Giancarlo Fisichella et Luca Badoer en 2009, pour remplacer Felipe Massa suite à son accident en Hongrie. Sinon, il faut remonter en 1992 avant de retrouver le dernier pilote italien régulier avec Ivan Capelli. Avec un duo Vettel-Ricciardo, Ferrari alignerait, de loin, le meilleur duo de pilotes du plateau. Il y a toutefois un hic: Sebastian Vettel apprécie grandement son coéquipier actuel Kimi Raikkonen et certaines rumeurs font état du fait que Vettel aurait un droit de veto sur son coéquipier. Pourquoi voudrait-il de celui qui l’a complètement dominé en 2014, au sein d’une écurie Red Bull qui n’en avait pourtant que pour le pilote Allemand? Enfin, il faut souligner que tout pointe vers une promotion du pilote recrue Charles Leclerc, actuellement titulaire chez Sauber, vers la grande écurie, dans quelques années. Ses performances sont telles qu’il pourrait éventuellement s’aligner pour la Scuderia en 2020. Si Ferrari n’offre qu’un contrat à court terme à Ricciardo, accepterait-il?


Charles Leclerc et Sebastian Vettel, futurs coéquipiers? 

Un invité surprise dans les négociations

Alors que tout pointe vers un renouvellement de son contrat avec l’écurie Red Bull qui vient d’annoncer qu’elle poursuivra son aventure en Formule 1 avec le moteur Honda dès 2019, d’intéressants échos font part d’une offre surprenante de la part de l’écurie McLaren. Effectivement, selon Fox Sports Australia et Sports Bild, une publication allemande, l’écurie anglaise aurait offert un contrat qui s’échelonnera sur «plusieurs années» et qui rapporterait au pilote australien, la lucrative somme de 20 millions de dollars par année. Rappelons qu’actuellement, Ricciardo a un salaire d’environ six millions, comparativement à celui de son coéquipier Max Verstappen qui en gruge dix annuellement depuis cette saison. Parmi les exigences de Ricciardo dans le cadre de ses négociations avec Red Bull, il désire au minimum le statut égal avec Verstappen, tant au niveau monétaire que sportif. Chose qui ne devrait pas être difficile à obtenir de la part de Christian Horner et de Dr. Helmut Marko.

Le problème avec l’offre de McLaren, c’est surtout l’état actuel de l’écurie. Leur dernière victoire remonte à 2012, leur dernier podium date du premier Grand Prix de 2014 et depuis, les déceptions s’accumulent. Malgré le remplacement du moteur Honda avec une unité de Renault, McLaren est à des années-lumières en termes de performances relatives à Red Bull et Renault. Pour 2019, les perspectives d’améliorations pourraient être intéressantes, considérant qu’ils auront davantage de temps pour mieux adapter leur monoplace au moteur Renault, contrairement à ce qui a été fait cette année.

Toutefois, Red Bull bénéficie clairement d’un bien meilleur châssis que celui de McLaren et sachant qu’ils opteront volontairement pour le moteur Honda dès 2019, après mûre analyse de données techniques, pourquoi Daniel Ricciardo quitterait-il? Alors que le pilote australien a clairement statué qu’il prioriserait «les chances de remporter un championnat» par rapport à l’argent, l’offre de McLaren constitue un probable coup d’épée dans l’eau. Et du côté de l’écurie anglaise, le possible départ d’Alonso pour l’Indy Car en 2019 laisserait un trou béant dans son duo de pilotes, ce qui explique pourquoi ils sont si agressifs dans le dossier Ricciardo.


Fernando Alonso sera-t-il remplacé par Daniel Ricciardo? 

Notre prévision personnelle:

  • Chez Mercedes, à moins d’une importante surprise, l’alignement reste tel quel: Lewis Hamilton prolongera son contrat actuel et Valtteri Bottas demeurera son coéquipier.
  • Chez Ferrari, les rumeurs font état qu’ils désireraient monter bientôt Charles Leclerc dans la grande écurie. Un contrat à long terme coûteux pour Ricciardo n’est pas envisageable.
  • Chez McLaren, Fernando Alonso prendra probablement sa retraite de la Formule 1 afin de compléter la Triple couronne en Indy Car dès 2019.
  • Chez Red Bull, Daniel Ricciardo demeurera au sein de l’écurie autrichienne, fort d’un lucratif accord de plusieurs années. L’administration désire le garder et l’énonce clairement.