Tous les amateurs de hockey sont actuellement sur le bout de leur siège. Le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Pierre Dorion, échangera-t-il son joueur vedette Erik Karlsson avant la date limite des transactions? Cette option semble de plus en plus valide. Alors que le Lightning est favori pour acquérir Karlsson, l’analyste vedette Bob McKenzie, de TSN, affirmait aujourd’hui que les Golden Knights de Las Vegas pourraient tenter de mettre la main sur le double gagnant du trophée Norris. Qui l’aurait cru?

Moins d’un an après la signature de leur premier joueur, les Golden Knights trônent au sommet de l’Association de l’Ouest. Il n’y a maintenant plus de doute que l’équipe repêchée par George McPhee est une aspirante réelle à la coupe Stanley. Alors que certains appellent à la patience pour construire l’avenir des Golden Knights, force est d’admettre que cette équipe peut faire du chemin en séries éliminatoires. Pourquoi ne pas en profiter pour y aller all in et acquérir le joueur le plus convoité, Erik Karlsson? Ils en ont les moyens.

Une des demandes principales des Sénateurs serait de prendre Bobby Ryan dans une transaction incluant Erik Karlsson. Les Golden Knights sont l’équipe la plus en mesure de répondre à cette exigence, alors qu’ils n’ont actuellement que 41 millions de dollars et des poussières sous contrat l’an prochain. Bobby Ryan apporterait davantage de renfort sur l’aile des Golden Knights malgré son lourd contrat (7,25M$ par saison pour les quatre prochaines saisons). Acquiescer à cette exigence pourrait permettre à Vegas d’obtenir Erik Karlsson pour un prix un peu moins exagéré que celui que Tampa Bay pourrait avoir à payer, eux qui n’ont pas les moyens de prendre le contrat de Ryan.

La banque d’espoirs et de choix des Golden Knights est très bien garnie malgré leur courte existence. Lors du dernier repêchage, ils ont mis la main sur pas moins de cinq joueurs dans les deux premières rondes, dont quatre semblent voués à un grand avenir (désolé, Jake Leschyshyn). Les attaquants Cody Glass et Nick Suzuki ainsi que les défenseurs Erik Brannstrom et Nicolas Hague connaissent de très bonnes saisons dans les rangs juniors. Un de ces quatre espoirs serait sans doute demandé par les Sénateurs dans une potentielle transaction.

Les Golden Knights possèdent également trois choix de deuxième ronde en 2019 et en 2020, ainsi que trois choix de troisième ronde en 2019. Une banque bien garnie qui pourrait leur permettre d’échanger leur choix de première ronde en 2019, alors que les Sénateurs devront échanger leur propre choix de première ronde en 2019 à l’Avalanche dans la transaction Duchene. Avec autant de choix au repêchage et des sélections déjà prometteuses, les Golden Knights peuvent bien se départir de quelques choix pour acquérir une vedette comme Karlsson.

Si les Sénateurs veulent un jeune joueur établi dans la transaction, les Golden Knights pourraient offrir Colin Miller ou, plus probablement, Shea Theodore. Récapitulons : pour Karlsson et Bobby Ryan, les Golden Knights pourraient offrir Shea Theodore, Nick Suzuki, leurs choix de première ronde en 2018 et 2019 ainsi qu’un ou deux choix de deuxième ronde sans amputer complètement leur banque d’espoirs et de choix pour autant. Ce serait un pari risqué, mais qui pourrait cimenter le statut de Las Vegas comme équipe de séries pour les deux prochaines années et bien davantage si Karlsson resigne à Vegas.