Après plus de six mois d’action au niveau junior, les espoirs des Canadiens qui évoluent dans la Ligue canadienne de hockey peuvent maintenant en découdre face aux meilleures formations de leurs ligues respectives avec comme objectif ultime, la Coupe Memorial, le plus grand honneur au pays dans le monde du hockey junior. 

Pour le Tricolore, ce sont neuf espoirs qui ont leur billet pour les éliminatoires, tous les joueurs évoluant à ce niveau s’étant qualifiés pour les séries dans leur circuit. Si certains font face à un parcours ardu, voire impossible, pour atteindre les dernières étapes du parcours, d’autres évoluent au sein d’équipes favorites et seront très intéressants à suivre tout au long des compétitions printanières. Celles-ci culmineront à la fin du mois de mai, à Halifax, où sera disputé le tournoi de la Coupe Memorial.  

Voici donc les neufs espoirs des Canadiens qui se retrouvent en séries au Canada, de même que les chances de les voir à l’oeuvre jusqu’en mai. 

LHJMQ 

Joël Teasdale – Huskies de Rouyn Noranda

Après une saison exceptionnelle au cours de laquelle il a marqué 43 buts et récolté 80 points en 66 parties, tous des sommets en quatre ans dans le circuit Courteau. Les Huskies font figure de favoris dans la LHJMQ et le fait que les Mooseheads accueilleront le tournoi de la Coupe Memorial signifie qu’ils pourraient n’avoir qu’à remporter trois tours éliminatoires pour se qualifier pour la grande compétition.  Forts d’une fiche de 59-8-1 (119 points), les Huskies ont survolé la saison, alignant même au passage 25 victoires de suite cet hiver. Leur premier duel, face aux Cataractes de Shawinigan, ne devrait être qu’une formalité, 86 points séparant les deux équipes au classement, du jamais vu. Le deuxième tour devrait être à peine plus difficile, les Tigres (65 points) ayant terminé la saison avec un différentiel de buts négatifs tandis que Rouyn en était à +182 en 68 rencontres. En fait, dans la conférence de l’Ouest, seuls les Voltigeurs de Drummondville (107 points, +165) ont véritablement une chance de vaincre les Huskies et on s’attend déjà à une série exceptionnelle entre Rouyn et l’équipe qui a mis fin à leur séquence victorieuse historique. 

Samuel Houde – Saguenéens de Chicoutimi

Choisi au 5e tour par Montréal en juin dernier, la saison de Houde ne s’est pas déroulée comme prévue, lui qui n’a pu faire mieux que 43 points en 64 matchs. Heureusement, son équipe a eu la main plus heureuse, même si les nouvelles règles éliminatoires viennent tout de même compliquer leur tâche en séries. En effet, sept équipes de l’association Est de la LHJMQ, dont les Saguenéens, se seraient classés devant le Phoenix de Sherbrooke qui a pourtant pris le troisième rang de l’Ouest. Ce nouveau format éliminatoire fait aussi en sorte que les Sags se retrouvent face à leurs rivaux de Rimouski dès le premier tour même si seulement sept points les ont séparé cette saison. Face au prodige de 17 ans, Alexis Lafrenière, les Saguenéens devront poursuivre sur leur belle séquence de fin de saison alors qu’ils ont remporté leurs sept dernières rencontres au calendrier. S’ils parviennent à vaincre Rimouski, des duels face au Drakkar et aux Mooseheads, les deux meilleures équipes de l’Est, les attendent vraisemblablement, avant un duel contre le champion de l’Ouest, sûrement Drummondville ou Rouyn. On ne devrait pas voir Houde se rendre très loin en séries, du mois, pas cette année. 

OHL

Allan McShane – Generals d’Oshawa

McShane a conclu sa saison avec 34 buts et 35 aides en 62 rencontres, démontrant tout son potentiel lorsque placé au centre du premier trio en deuxième moitié de saison. Les Generals ont pris le troisième rang de l’association de l’Est et ont amorcé leurs séries hier face aux Petes de Peterborough dans un match qui a démontré ce à quoi on s’attendait: les Generals sont trop forts pour les Petes. Misant sur 10 joueurs repêchés dans la LNH, Oshawa fait partie des plus menaçantes formations dans l’Est avec Ottawa et Niagara, deux équipes qui débordent tout autant de talent appartenant à des clubs professionnels. Pour atteindre le tournoi de la Coupe Memorial, McShane et les Generals devront probablement vaincre ces deux formations avant de faire face au champion de la conférence de l’Ouest, qui promet d’être tout aussi relevée. Le chemin ne sera pas facile, mais avec l’excellent Kyle Keyser devant le filet, les Generals sont équipés pour veiller tard!

Nick Suzuki & Cam Hillis – Storm de Guelph

Suzuki a mis un peu de temps à s’acclimater à sa nouvelle formation, mais il est redevenu dominant et a fini la saison avec 34 buts et 60 aides en 59 rencontres. De son côté, ça a été une saison à oublier pour Hillis qui a raté de nombreux matchs pour cause de blessure et qui ratera probablement tout le premier tour, encore blessé à la clavicule. Fort de ses nouvelles acquisitions (qui incluent Suzuki), le Storm est équipé pour se rendre loin en séries et considérant la parité entre les quatre meilleures équipes de l’Ouest (London, Saginaw, Sault Ste. Marie et Guelph), chacune d’entre elles a de bonnes chances de représenter l’Ouest en finale du circuit. Avant de s’y rendre, Suzuki et Hillis devront donc battre deux de ces formations après avoir initialement écarté les Rangers de Kitchener, cinquièmes au classement, mais de loin inférieurs à leurs voisins de l’ouest de Toronto.

WHL

Josh Brook – Warriors de Moose Jaw

Brook a connu une saison absolument incroyable qui pourrait même le faire nommer défenseur par excellence du circuit lors des honneurs de fin de saison. Sur le plan collectif, les Warriors ont tout de même pris le 7e rang du classement général, mais le format des séries dans la Ligue de l’ouest fait en sorte que leur affrontement de premier tour les oppose aux Blades de Saskatoon, la quatrième meilleure formation du circuit. Pire encore, en saison, les Blades ont remporté cinq des six duels entre les deux équipes. Si Brook et les Warriors arrivent à défaire Saskatoon, la suite des choses ne serait pas nécessairement plus facile alors qu’ils devraient ensuite vaincre les puissants Raiders de Prince Albert, meilleure équipe au classement, plus puissante offensive et deuxième meilleure défensive de toute la ligue. On peut donc dire que Brook a connu une saison exceptionnelle et avoir hâte de le voir l’an prochain avec le Rocket de Laval, mais il serait très surprenant de le voir évoluer longtemps en séries cette saison.

Cole Fonstad – Raiders de Prince Albert

Parlant des Raiders, ils sont de loin les favoris pour représenter la ligue de l’Ouest à la Coupe Memorial et Fonstad est un rouage important de cette équipe. Ce dernier a pris le troisième rang de l’équipe pour les points avec 73 points, dont 29 buts. L’équipe du nord de la Saskatchewan devrait passer aisément à travers les Rebels de Red Deer au premier tour, ceux-ci s’étant classés de justesse en séries éliminatoires avec 40 points de moins que les 112 amassés par Prince Albert. Les adversaires les plus coriaces auxquels les Raiders pourraient se mesurer en route vers Halifax sont les Blades, puis potentiellement les Giants de Vancouver ou les Silvertips d’Everett, une fois en finale de la WHL. N’écartez pas non plus les Winterhawks de Portland trop rapidement. Peu importe le chemin que Prince Albert parcourra en séries, on pourra parler d’un fait d’armes impressionnant, considérant que l’équipe ne compte que quatre joueurs repêchés dans la LNH, dont le gardien Ian Scott, complètement dominant cette année, et Fonstad. 

Scott Walford – Royals de Victoria

Le Tricolore compte aussi deux espoirs évoluant dans la conférence de l’ouest de la WHL. Le premier d’entre eux est le défenseur Scott Walford qui a été une belle surprise cette saison, si bien qu’il a même été nommé sur la deuxième équipe d’étoiles de la ligue cette année, grâce à une récolte de 9 buts et 38 aides pour 47 points, tous des sommets personnels.  Techniquement, les Royals sont favoris dans la série de premier tour qui les oppose aux Blazers de Kamloops, mais seulement huit points ont séparé les deux formations au classement et les deux équipes ont terminé la saison avec un différentiel de buts négatif, augmentant l’imprévisibilité de cette série. Kamloops a l’avantage d’avoir fini la saison sur une excellente séquence, menés par leur seul espoir de la LNH, le gardien Dylan Ferguson. Walford, le seul joueur des Royals repêché devra donc agir en leader s’il veut mener son équipe à une victoire au premier tour. La suite de leur parcours passerait alors par des duels contre Portland, Spokane, Everett et/ou Vancouver, toutes des équipes bien plus puissantes.

Jarret Tyszka – Thunderbirds de Seattle

Le choix de 5e tour du Tricolore en 2017 souhaitera évidemment conclure sa carrière junior du bon pied, lui qui a tout de même récolté 30 points en 41 matchs cette année. Ce rythme lui aurait aisément permis de battre son précédent sommet personnel n’eut été d’une grave commotion cérébrale subie plus tôt cette année. Quand on regarde le duel de premier tour des Thunderbirds, c’est une bonne chose que Tyszka ait participé au tournoi de la Coupe Memorial en 2017, parce qu’il ne risque pas d’y être cette année. Seattle s’est qualifié de justesse pour les séries et amorce les séries face aux Giants de Vancouver, qui ont récolté 41 points de plus qu’eux cette année. Les Thunderbirds ont réussi à marquer trois buts de plus que les Giants, mais ceux-ci en ont accordé 83 de moins, soit un écart de 80 entre les deux différentiels. Vancouver ne déborde pas nécessairement de talent repêché dans la LNH, mais il s’agit d’une équipe bien plus complète que Seattle pour qui Tyszka est par ailleurs le seul espoir repêché. Seul élément positif pour Seattle: ils ont partagé les honneurs de la série de quatre matchs cette année, mais disons que même advenant une surprise au premier tour, il est presque impossible de les imaginer vaincre trois autres puissances de la WHL cette année.