Dans toutes les ligues, la saison est maintenant bien entamée et au tournant de décembre, signe que le Championnat du monde de hockey junior approche, on commence à entendre parler beaucoup de hockey junior et universitaire un peu partout.

De notre côté, nous vous proposons un top cinq des espoirs du Tricolore qui ont le mieux performé au cours du mois de novembre. Certaines surprises y figurent tandis qu’un habitué du palmarès l’an dernier, le gardien Cayden Primeau, a connu quelques ennuis qui l’écartent de cette édition. Sans plus tarder, et dans le désordre, voici donc les cinq espoirs des Canadiens qui se sont signalés en novembre

Josh Brook – Warriors de Moose Jaw (WHL)
Malgré un début de mois horrible où il avait montré une fiche de -4 lors de sa première rencontre, le choix de deuxième tour du Canadien en 2017 a terminé le mois avec un impressionnant total de +15 en seulement 12 parties. Ses 3 buts et 13 aides pour 16 points lui ont permis de mousser son total cette saison à 8 buts et 21 aides pour 29 points en 22 matchs. En termes de points par rencontre, seul Ty Smith, choix de premier tour des Devils en juin dernier, le devance. Parlant du Championnat mondial de hockey junior, il serait très étonnant que le défenseur de 19 ans ne soit pas invité à y participer, lui qui figure sur la liste de joueurs invités au camp de sélection plus tôt aujourd’hui. Evan Bouchard et Noah Dobson ont possiblement déjà leur poste assuré à droite, mais le nouveau capitaine des Warriors devrait aisément devancer les autres candidats sur le côté droit de la brigade défensive canadienne.

Nick Suzuki – Attack d’Owen Sound (OHL)
Montréal compte un autre joueur sur cette fameuse liste et dans son cas aussi, il serait plus que surprenant qu’il soit écarté de la formation finale. Véritable dynamo offensif, Suzuki occupe le neuvième rang de la Ligue de l’Ontario avec ses 41 points en 27 rencontres, en plus d’être au troisième rang pour les tirs au but avec 143, soit plus de cinq par match en moyenne. Son mois de novembre s’est terminé de façon plus tranquille qu’il avait commencé, mais tout de même avec 9 buts et 11 aides en 13 matchs. Sa récolte de 14 points à ses 6 premiers matchs du mois démontre tout de même son potentiel offensif et l’impact qu’il peut avoir sur un match. Vu les performances respectives de Tomas Tatar et Max Pacioretty, les succès de Suzuki pourraient vraiment déterminer le gagnant de cette transaction dans quelques années.

Ryan Poehling – Huskies de St.Cloud State (NCAA)
Un autre espoir qui est pratiquement sûr d’être en action lors du Championnat du monde junior cette année, c’est Poehling, qui dispute actuellement sa troisième campagne universitaire. Auteur de neuf points (deux buts et sept aides) en huit matchs en novembre, ainsi que d’une fiche de +5, Poehling continue de s’affirmer comme un leader au sein de son équipe, même à l’âge de seulement 19 ans. Sa constance continue d’être remarquable, lui qui n’a été blanchi que trois fois en quatorze rencontres cette année, dont une seule au cours du dernier mois. Contrairement à Suzuki, Poehling se destine davantage à un rôle de centre efficace dans toutes les facettes du jeu que de dynamo offensif, mais le prochain tournoi du temps des fêtes pourrait lui permettre de s’exprimer offensivement, question d’en faire plus que les maigres trois points en sept matchs qu’il avait produits l’an dernier.

Joël Teasdale – Armada de Blainville-Boisbriand (LHJMQ)
La signature de Teasdale l’été dernier était l’une des premières conséquences visibles de l’arrivée de Joël Bouchard avec le Canadien, mais jusqu’ici, l’attaquant de 19 ans a prouvé qu’il avait mérité son contrat au camp des recrues et qu’on ne le lui avait pas simplement donné par familiarité avec le nouvel entraîneur-chef du Rocket. Auteur de 65 points en autant de matchs l’an dernier, puis de 21 en 22 matchs de séries, Teasdale continue de faire preuve d’une constance exceptionnelle et montre une fiche de 12 buts et 17 aides, pour 29 points en 28 parties. Son mois de novembre a été particulièrement solide alors qu’il a amassé 14 points en 11 matchs et un superbe différentiel de +9, étant même invité à représenter la LHJMQ lors des deux duels face aux jeunes Russes.

Brett Stapley – Pioneers de l’Université de Denver (NCAA)
Parlant de belles histoires, celle de Stapley est assez exceptionnelle. Non repêché à sa première année d’éligibilité, il a été le choix de 7e ronde du Tricolore au dernier repêchage et vient de faire le saut de la BCHL à la NCAA. Évoluant dans un excellent programme à Denver, le petit attaquant montre une fiche de 12 points en autant de rencontres. Après un début tranquille où il ne s’était inscrit à la feuille de pointage qu’une fois en quatre rencontres, Stapley n’a été blanchi qu’une fois depuis, présentant une fiche de deux buts et sept aides et de +5 en seulement huit rencontres. Ses performances contribuent grandement au classement des Pioneers qui figurent au sixième rang au pays en ce moment.

En terminant, deux joueurs du Rocket ont connu un bon mois de novembre, sans toutefois se signaler suffisamment pour faire cette liste, c’est le cas de Jake Evans (4-5-9 en 12 PJ, +1) et Daniel Audette (2-6-8 en 10, +6) qui ont su rebondir d’un mois d’octobre difficile avec de belles performances.