La position d’ailier rapproché a énormément changé au fil des ans et est maintenant composée principalement de très gros receveurs de passes, plutôt que de bloqueurs capables d’attraper une passe de temps en temps.

En vue de la saison 2018 de la NFL, on retrouve à nouveau les principaux ténors au haut du tableau à cette position, mais de magnifiques aubaines sont disponibles plus loin pour ceux qui préfèrent attendre avant de combler ce qui est souvent une position sous-estimée dans le monde du fantasy football.

Voici donc trois ailiers rapprochés pour lesquels vous ne devriez pas attendre aussi longtemps que la moyenne des joueurs de fantasy avant de les sélectionner!

Kyle Rudolph – MIN – 77,4 (8e)

Savez-vous qu’au cours des deux dernières saisons, Rudolph se classe troisième pour les réceptions, sixième pour les verges et deuxième pour les touchés chez les ailiers rapprochés de la NFL? Considérant que Kirk Cousins aime particulièrement utiliser ses gros receveurs au centre du terrain, le potentiel est là pour Rudolph s’il peut rester en santé, ce qui a été un gros problème pour lui au cours de sa carrière. Il est aisément la troisième option dans l’offensive après Stefon Diggs et Adam Thielen et vraisemblablement la première à proximité de la zone de buts. Je m’attends donc à une très bonne saison de la part du vétéran des Vikings.

Trey Burton – CHI – 107,0 (11e)

Non, ce n’est pas une blague, Trey Burton est vraiment classé 11e chez les ailiers rapprochés de la ligue… et je pense vraiment qu’il pourrait être plus haut encore! Certes, il n’a que 63 réceptions pour 629 verges en quatre saisons complètes dans la NFL, mais n’oubliez pas qu’il était coincé derrière l’excellent Zach Ertz pendant tout ce temps. Il a d’ailleurs démontré un aperçu de son talent la saison dernière en l’absence de l’ailier rapproché étoile, captant neuf passes pour 113 verges et deux touchés en un match et demi. Les Bears ont sorti le chéquier et lui ont consenti un contrat de plus de 32 millions de dollars; n’allez pas penser que c’est pour faire de lui un bloqueur! Matt Nagy, anciennement coordonnateur à l’attaque des Chiefs, est maintenant à la tête de l’équipe et gageons qu’il sait comment faire produire un ailier rapproché, lui qui utilisait Travis Kelce à toutes les sauces avec un grand succès, par ailleurs.

George Kittle – SF – 136,1 (19e)

Quand on regarde les statistiques de Kittle l’an dernier, il y a bien peu de choses sur quoi s’enthousiasmer, si ce n’est de sa fin de saison avec Jimmy Garoppolo aux commandes de l’offensive des 49ers. Lors de ses 11 premières rencontres, l’ailier rapproché recrue a franchi la barre des 9 points PPR à une seule reprise; un fait qu’il a accompli à chacune des trois dernières semaines de la saison. Au sein d’une équipe où les trois meilleurs receveurs sont limités en taille, Kittle pourrait avoir un rôle important, surtout à l’approche de la ligne des buts. En effet, Jimmy Garoppolo comprend plus que quiconque l’intérêt d’avoir un ailier rapproché de premier plan dans ces situations. Surveillez l’état de santé du joueur de deuxième année qui s’est blessé à l’épaule pendant le camp, mais il pourrait représenter un bon coup à son rang de sélection actuel.