Les Bruins et les Leafs croiseront le fer pour la deuxième fois en deux ans et une troisième fois depuis 2013. Cette année encore, ce sont les Bruins qui auront l’avantage de la glace. L’an dernier, les Bruins ont connu un fort début à la série avec des victoires de 5-1 et 7-3 et ont pris l’avance 3-1 dans la série. Tout comme en 2013, toutefois, les Bruins ont laissé filer leur avance de 3-1 dans la série et tout comme en 2013, ils sont revenus de l’arrière dans le match ultime pour l’emporter.

Les Leafs en ont bien assez des miracles des Bruins. Cependant, ils ont bien d’autres raisons de s’inquiéter: leurs fiches de 10-10-5 depuis la mi-février et de 3-4-3 à leurs 10 derniers matchs sont tout simplement médiocres. Alors que les Bruins connaissaient des difficultés en début de saison, c’est en ce moment que les Leafs connaissent leur pire passage à vide. Avec l’arrivée des séries éliminatoires et une série qui s’annonce difficile, il leur faudra retrouver un bon niveau de jeu rapidement s’ils veulent avoir une chance.

Graphique de l'affrontement Leafs-Bruins

Les attaquants des Bruins sont plus menaçants que jamais. Le trio infernal composé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak a atteint des sommets inégalés cette saison : Marchand avec sa première saison de 100 points en carrière, Pastrnak avec une saison de 38 buts en seulement 66 matchs et Bergeron avec 79 points en seulement 65 matchs.

Les Bruins peuvent compter sur plus de profondeur que l’an passé. David Krejci a trouvé la fontaine de jouvence (73 points en 81 matchs) tandis que Jake DeBrusk a trouvé sa touche de marqueur avec une récolte de 27 buts en seulement 68 matchs. Ajoutez à ça Danton Heinen qui a renoué avec le succès après un début difficile et les ajouts de Charlie Coyle et Marcus Johansson à la date limite et vous obtenez un très bon groupe d’avants. Il ne faut toutefois pas se leurrer, le gros de l’offensive des Bruins viendra de la première ligne et du duo DeBrusk-Krejci.

Les Maple Leafs comptent sur un groupe d’avants peut-être un peu moins élite que celui des Bruins, mais qui offre une profondeur plus intéressante. Mitch Marner (26 buts, 68 passes) John Tavares (47 buts, 41 passes) et Auston Matthews (37 buts et 36 buts en 68 matchs) mènent clairement l’attaque des Maple Leafs. Viennent ensuite Nazem Kadri (44 points en 73 matchs), Kasperi Kapanen (20 buts, 24 passes), Andreas Johnsson (20 buts, 23 passes) et Zach Hyman (21 buts, 20 passes).

Au-delà de ces six marqueurs de 20 buts à l’attaque (Morgan Rielly a également marqué 20 buts), les Leafs peuvent également compter sur le vétéran Patrick Marleau (37 points), Connor Brown (29 points) et le décevant William Nylander, qui n’a obtenu que 7 buts et 20 passes en 54 rencontres cette saison après avoir fait la grève pendant 28 matchs. Attention toutefois, car certains joueurs, notamment Marleau et Kapanen, ont connu des fins de saisons désastreuses. Si l’attaque secondaire des Leafs ne se met pas en branle, ce sera une série difficile pour eux.

En défensive, les Bruins peuvent compter sur quatre solides défenseurs. Torey Krug (53 points en 64 matchs) et Charlie McAvoy (28 points en 54 matchs) sont de redoutables fabricants de jeu, alors que Zdeno Chara et Brandon Carlo offrent du jeu défensif élite. La défensive est complétée par le dynamique Matt Grzelcyk et le robuste Kevan Miller. Le vétéran John Moore, blessé, et la recrue Connor Clifton pourraient également voir du temps de jeu lors de la série.

Les Maple Leafs se sont améliorés pour leur part avec l’acquisition de Jake Muzzin à la date limite des transactions. L’ancien des Kings a obtenu 5 buts et 11 passes en 30 matchs depuis son acquisition. Les Leafs comptent également sur un des meilleurs défenseurs offensifs de la ligue en Morgan Rielly (20 buts et 52 passes). Le reste de la défensive des Leafs est potable, mais montre certaines failles. Les Jake Gardiner, Ron Hainsey et Nikita Zaitsev ont connu des hauts et des bas cette saison. La défensive est complétée par le jeune Travis Dermott, un favori de la foule à Toronto.

Dans les buts, le duel entre Fredrik Andersen et Tuukka Rask devrait être intéressant. Les deux gardiens ont connu une bonne saison avec des hauts et des bas. Une performance étincelante de l’un ou l’autre pourrait faire pencher la balance en faveur de son équipe. Il n’y a pas de controverse à Toronto, mais si Rask devait connaître un début de série difficile, Jaroslav Halak pourrait se retrouver dans le feu de l’action, lui qui a connu une excellente saison.

Cette série devrait être chaudement disputée, mais les Bruins semblent légèrement supérieurs à tous les niveaux et bénéficient d’un meilleur momentum à l’entrée des séries. Le joueur à surveiller sera assurément David Pastrnak, qui a obtenu 6 buts et 3 passes en 4 matchs cette saison contre les Leafs et 13 points en 7 matchs l’an dernier en série contre ceux-ci. S’il continue à performer de la sorte cette année, il sera très difficile pour les Leafs de stopper les Bruins. Je m’attends à un bon effort des Maple Leafs, mais les Bruins devraient l’emporter en 6 rencontres.