La campagne 2018-19 de la Ligue nationale de hockey tirant à sa fin, certains directeurs généraux sont déjà au travail depuis des mois afin de préparer l’entre-saison de leur formation.

Que ce soit pour le repêchage ou encore la période des agents libres, chaque équipe de la LNH se prépare en avance pour la saison morte à venir. Avec trois passes à ses trois premiers matchs, Taro Hirose, nouvellement signé par les Red Wings au terme de sa saison à Michigan State dans la NCAA, se veut un joyeux rappel qu’il y a une tonne d’options en tout temps pour améliorer une équipe de la LNH.

Rien n’assure le succès d’un joueur acquis de la sorte, puisqu’ils ont bien souvent été ignorés durant les derniers repêchages, mais les chances de trouver un morceau pouvant aider le noyau d’un club est bel et bien présent. C’est pourquoi aujourd’hui nous vous présentons un classement de 10 cibles intéressantes, dans le monde entier, pour les organisations de la Ligue nationale de hockey ainsi que 14 mentions honorables en ordre alphabétique. Sans plus tarder, voici notre liste de joueurs sans contrat de la LNH à surveiller au cours des prochaines semaines.

1.OLIWER KASKI
Défenseur droit, Finlande
6pi3 | 187 lb | 4 septembre 1995
Pelicans, Liiga

Un défenseur à caractère offensif qui gagne à être connu. Kaski a terminé au sixième rang des meilleurs pointeurs de la Liiga, toutes positions confondues. Sa récolte de points le place à égalité au troisième rang parmi les meilleures productions sur une saison par un défenseur dans l’histoire de la Liiga, derrière notamment un certain Brian Rafalski. L’une des facettes les plus importantes de son jeu est sans contredit son lancer. Il adore l’utiliser, tellement qu’il s’est hissé au tout premier rang de la ligue pour le nombre de tirs avec 398, soit 81 de plus que le deuxième. Grâce à une bonne mobilité, Kaski n’hésite jamais à joindre l’attaque lors de la relance. Il aime prendre des risques et il devra se montrer plus prudent à ce niveau. Son jeu défensif en général n’est pas à point, notamment au niveau de la prise de décision dans son territoire, et c’est ce qui risque de le priver à court terme d’une opportunité sur un top 4 défensif s’il signe avec un club de la LNH. Fait à noter pour les fans du Tricolore, il évolue pour la même équipe que l’espoir Jesse Ylonen.

2.NICO STURM
Centre, Allemagne
6pi3 | 211 lb | 3 mai 1995
Clarkson, ECAC (NCAA)

Nico Sturm possède un style de jeu plutôt complet, bien qu’il soit surtout dominant sur l’aspect défensif d’un match. Le capitaine de l’Université Clarkson a un bon gabarit, patine bien et s’implique dans toutes les sphères de la partie lorsqu’il se retrouve sur la patinoire. Il a sans aucun doute été l’un des joueurs les plus dominants de la conférence ECAC dans la NCAA. Il se débrouille si bien qu’il est potentiellement le joueur le plus près de la LNH dans cette liste présentée aujourd’hui. Il est excellent pour écouler les punitions, démontrant une bonne compréhension du jeu dans son territoire de sorte que les entraîneurs n’hésiteront pas à l’utiliser dans un rôle similaire chez les professionnels. Le côté offensif de son jeu reste encore à développer, mais il se débrouille tout de même comme en témoigne sa production de 14 buts et 29 passes en 36 rencontres cette saison. Il est d’ailleurs parmi les dix finalistes pour le trophées Hobey Baker remis annuellement au meilleur joueur de la NCAA.

3.ALEXANDER YELESIN
Défenseur droit, Russie
5pi11 | 192 lb | 7 février 1996
Yaroslavl, KHL

Le défenseur de 22 ans s’est fait connaître, par ceux qui ignoraient son existence, lorsqu’il a remporté la compétition du tir le plus puissant dans la KHL. Avec sa taille, atteindre 102 mp/h en vitesse pour son lancer est très impressionnant. Par contre, l’aspect du jeu de Yelesin qui saute aux yeux est cette aisance et cette affection à distribuer de bonnes mises en échec pour contrer l’adversaire. Malgré son tir puissant, c’est surtout pour l’aspect défensif du jeu qu’il se démarque. Il excelle à protéger son territoire et peut être employé dans toutes les situations défensives d’un match, que ce soit le désavantage numérique ou encore simplement de protéger une avance en fin de rencontre. Le défenseur droitier risque d’attirer l’attention de plusieurs formations durant la saison morte en raison de son style qui s’apparente assez bien à celui qui est joué en Amérique du Nord.

4.JIMMY SCHULDT
Défenseur gauche, États-Unis
6pi1 | 205 lb | 11 may 1995
St. Cloud State, NCHC (NCAA)

Un nom connu des partisans des Canadiens alors qu’il s’est présenté au camp de développement de l’équipe en 2017 suite à une invitation de l’organisation. Le capitaine de Ryan Poehling à l’Université St. Cloud s’est bien démarqué lors des dernières saisons, à un point tel qu’il s’est mérité pour une deuxième année consécutive une place parmi les 10 finalistes pour le trophée Hobey Baker. Il est le défenseur de confiance de sa formation, la meilleure de toute la NCAA cette saison. Son style n’est pas très spectaculaire, mais il est efficace dans toutes les facettes d’un match de hockey. Il possède une bonne compréhension du jeu et il est mobile sur ses patins. Bien qu’il flirte avec une production d’un point par parties lors des deux dernières campagnes, c’est peut-être la qualité de son jeu défensif ainsi que son coup de patin qui l’aideront le plus à s’implanter rapidement au niveau professionnel.

5.ANDREW SHORTRIDGE
Gardien, États-Unis
6pi4 | 186 lb | 26 avril 1995
Quinnipiac, ECAC (NCAA)

Quelle saison pour le jeune cerbère de l’Université de Quinnipiac! Shortridge a présenté une efficacité impressionnante de ,941% devant sa cage, étant le seul gardien à être meilleur que Cayden Primeau à ce chapitre au travers la NCAA. Il est plutôt athlétique devant le filet et à 6’4’’ il est assez imposant, ce qui est généralement une bonne chose pour pratiquer cette position. Il ne possède peut-être pas la vision du jeu la plus impressionnante, mais à différents moments cette année il a su voler ses adversaires de buts certains et permettre à son club de gagner. Il devra améliorer son positionnement et maximiser le nombre de fois où il demeure cadrer pour couvrir ses angles, une facette de son jeu qui peut faire défaut lors de certaines séquences.

6.ILYA MIKHEYEV
Ailier droit, Russie
6pi2 | 194 lb | 10 octobre 1994
Omsk, KHL

Cette saison, certains amateurs au Québec ont suivi à distance les performances de l’Avangard de Omsk dans la KHL. Cette équipe, qui compte notamment sur Bob Hartley derrière le banc et des visages connus dans l’alignement tels que David Desharnais, Maxime Talbot, Alexei Emelin et Cody Franson, a su surprendre. Il ne faudrait toutefois pas passer sous le silence l’excellente saison de leur meilleur attaquant Ilya Mikheyev. Bon, ses 45 points en 62 parties ne sont peut-être pas impressionnants à première vue, mais il évoluait pour une formation qui n’a pas beaucoup de ressources en attaque. Au-delà de sa production, cet ailier droit peut tout faire en zone offensive, que ce soit de préparer des occasions de marquer pour ses coéquipiers ou tout simplement de prendre les choses en mains et d’inscrire le but par lui-même. Il protège bien la rondelle dans les batailles à un contre un et s’implique dans les deux sens de la patinoire. Son potentiel offensif est incertain dans la LNH, mais sa versatilité permet d’espérer qu’il réussisse à y faire sa place.

7.JUSTIN BRAZEAU
Ailier droit, Canada
6pi6 | 226 lb | 2 février 1998
North Bay, OHL

Un joueur très intelligent sur la surface glacée, Justin Brazeau attire tout d’abord l’attention grâce à un gabarit très imposant. Du haut de ses 6pi6, il peut surprendre à différents moments d’un match avec la qualité de ses attributs offensifs. Son contrôle de la rondelle est bon, et sa compréhension du jeu lui permet de bien se positionner en zone offensive. Lorsqu’il fonce au filet, il peut évidemment être très difficile à contrer en raison de son physique. Sans aucun doute, c’est au niveau de son coup de patin qu’il devra s’améliorer pour entretenir ses ambitions d’atteindre la LNH. Avec un peu de patience, Brazeau pourrait s’avérer une excellente prise et son potentiel offensif chez les professionnels demeure très intriguant à l’heure actuelle. En amassant 61 buts et 52 passes en 68 parties, il a été le meilleur buteur de la OHL cette saison et a terminé aussi au deuxième rang pour les points.

8.PETER ABBANDONATO
Centre, Canada
5pi11 | 192 lb | 25 mai 1998
Rouyn-Noranda, LHJMQ

Abbandonato est bien connu des amateurs de la LHJMQ. L’attaquant de 20 ans vient de connaître une saison impressionnante avec les Huskies de Rouyn-Noranda, terminant au tout premier rang des pointeurs du circuit. Sa moyenne de points par partie (1,63) n’a été battue que par Alexis Lafrenière, Joe Veleno et Maxime Comtois. Sa compréhension du jeu est formidable, ce qui est la principale qualité dans son jeu. Il possède un bon contrôle de la rondelle et sait préparer les jeux pour ses compagnons de trios, bien qu’il ne soit pas nécessairement le joueur le plus dynamique en zone offensive. S’il peut améliorer sa vitesse quelque peu, bien que son coup de patin soit correct en ce moment, les chances seront meilleures de le voir évoluer un jour dans la LNH. Il demeure un pari intéressant, ne serait-ce que pour le potentiel offensif qu’il a de produire dans la Ligue américaine. Son trio, qu’il forme avec Alex Beaucage (repêchage 2019) et Joël Teasdale (Montréal), est à surveiller lors des séries éliminatoires de la LHJMQ.

9.CONNOR MACKEY
Défenseur gauche, États-Unis
6pi2 | 191 lb | 12 septembre 1996
Minnesota State, WCHA (NCAA)

Évoluant à Minnesota State dans la conférence WCHA de la NCAA, Connor Mackey est un défenseur profitant d’une bonne mobilité et qui se démarque avec un bon jeu de transition. Nommé défenseur de l’année dans la USHL en 2016-17, il possède un certain flair pour joindre l’attaque. Il bouge très bien la rondelle en relance et une fois installé en zone offensive. Cependant, il n’a peut-être pas les habiletés nécessaires pour espérer évoluer sur un avantage numérique de la LNH un jour. Son potentiel de production est vraiment incertain, mais le fait qu’il bouge aisément sur la patinoire malgré son gabarit et sa capacité à performer dans le jeu de transition lui procure de bonnes chances d’être capable d’évoluer au moins sur une troisième paire chez les professionnels. À son meilleur, il est un joueur qui peut être difficile à affronter lorsqu’il défend son territoire.  

10.KEVIN HANCOCK
Centre/ailier gauche, Canada
5pi11 | 181 lb | 2 mars 1998
London, OHL

Un joueur extrêmement intelligent sur la patinoire, Kevin Hancock est capable de produire à un rythme très intéressant au niveau junior. Ses 52 buts cette saison lui permettent de se retrouver au troisième rang des meilleurs buteurs de la Ligue de hockey junior de l’Ontario, ainsi qu’au cinquième rang au niveau des points avec 107. Il aime compétitionner à chaque présence sur la patinoire, mais il devra améliorer sa vitesse sur patin afin d’être efficace au niveau professionnel. Ses premières enjambées lorsqu’il décolle sur la patinoire doivent être meilleures alors qu’un jeu de pied plus adéquat lui permettrait de compenser le fait qu’il n’est pas très imposant. Toutefois, il a un bon lancer et une habileté avec la rondelle de grande qualité lorsqu’il est à son meilleur. À différents moments dans le passé, il a été le joueur de centre de Nick Suzuki à Owen Sound lorsque celui-ci était muté à l’aile.

MENTIONS HONORABLES
Classé en ordre alphabétique


SERGEI ANDRONOV
Centre, Russie
6pi2 | 212 lb | 19 juillet 1989
CSKA Moscou, KHL

Un centre à caractère défensif. Il a déjà évolué dans la Ligue américaine lors des saisons 2012-13 et 2013-14, lui qui était un choix de troisième ronde des Blues de St. Louis. Il pratique un style de jeu assez simple et en attaque il aime s’impliquer physiquement devant les filets adverses. Il a un potentiel offensif très limité.

SAMUEL ASSELIN
Centre, Canada
5pi10 | 185 lb | 1er juillet 1998
Halifax, LHJMQ

Asselin a connu une bonne saison à Halifax, étant l’un des joueurs importants dans les succès du club. Il est un bon patineur et travaille fort sur la patinoire, ce qui se transpose dans ses statistiques. Il n’est pas nécessairement le plus talentueux, contrairement à ce que l’on s’attend de retrouver chez un joueur de sa taille.

ANTON BURDASOV
Ailier droit, Russie
6pi2 | 234 lb | 9 mai 1991
Salavat, KHL

Un marqueur au gabarit imposant, Burdasov possède tout un lancer. Il est dangereux en attaque principalement en raison de ce tir qu’il utilise à bon escient, peu importe la position dans laquelle il puisse se retrouver. Son coup de patin est correct, mais il manque de vitesse. C’est probablement ce qui fera hésiter les formations de la LNH de lui faire signer un contrat.

STÉPHANE DA COSTA
Centre/ailier droit, France
5pi11 | 181 lb | 11 juillet 1989
Yekaterinburg, KHL

Souvent affecté par les blessures lors des dernières campagnes, Da Costa a réussi à compléter 58 des 62 parties de sa formation cette saison. Le talent offensif n’a jamais été remis en question, et le fait qu’il ait pu demeurer en santé va assurément l’aider à attirer l’attention des clubs de la LNH, lui qui aimerait bien revenir jouer en Amérique du Nord.

VASILI DEMCHENKO
Gardien, Russie
6pi2 | 165 lb | 16 mars 1994
Chelyabinsk, KHL

Présent au camp de développement des Coyotes en 2016, il se pourrait bien que la prochaine saison morte soit la bonne pour lui afin de signer un contrat avec une formation de la LNH. Régulier dans ses performances, le cerbère de 25 ans n’a jamais eu un pourcentage d’arrêts sous les 0,930 lors des trois dernières saisons.

TRISTAN LANGAN
Centre, Canada
6pi | 205 lb | 15 décembre 1998
Moose Jaw, WHL

Toute une campagne pour Tristan Langan, qui soudainement cette saison est devenu un joueur qui produit au moins un point par partie. Au final, il a terminé sa saison dans la WHL avec 53 buts et 113 points en 67 parties. Capable de travailler dans les deux sens du jeu, il a des habiletés correctes avec la rondelle. Il devra améliorer son coup de patin et sa vitesse s’il espère faire sa place dans une organisation de la LNH. Le coéquipier de l’espoir Josh Brook représente un joli pari pour un club qui aurait de la place pour lui dans la Ligue américaine.

CAM LEE
Défenseur gauche, Canada
6pi | 190 lb | 18 février 1997
Western Michigan, NCHC (NCAA)

Invité au camp de perfectionnement des Canadiens en juillet dernier, le neveu de l’ancien gardien Jean-Sébastien Giguère se démarque grâce à un coup de patin impressionnant. Sa mobilité l’aide à se débrouiller dans toutes les sphères du jeu et il est un bon passeur lorsque vient le temps d’effectuer la relance de l’attaque.

JAKOB LILJA
Ailier gauche, Suède
6pi | 194 lb | 23 juillet 1993
Djurgardens, SHL

Présentant une excellente éthique de travail, Lilja est un joueur relativement complet avec de bonnes habiletés sur patin. Il a une bonne vision du jeu, s’implique dans toutes les facettes du jeu et fournit un bel effort présences après présences. Il est prêt à tout pour aider son équipe à gagner. Il ne possède toutefois pas de grandes habiletés offensives.

ALEX LIMOGES
Centre, États-Unis
6pi1 | 191 lb | 16 septembre 1997
Penn State, Big-10 (NCAA)

Limoges est ce genre de joueur qui aime s’impliquer dans les deux sens du jeu. Il bataille le long des rampes pour la rondelle et utilise son gabarit pour protéger le disque. Son coup de patin est correct et il possède un excellent tir pour convertir les chances de marquer en buts.  Limoges a terminé à égalité au premier rang des meilleurs pointeurs de la NCAA.

ANDREI LOKTIONOV
Centre, Russie
5pi11 | 190 lb | 30 mai 1990
Yaroslavl, KHL

Auteur de 48 points en 155 matchs dans la LNH, Loktionov s’améliore sur le plan offensif depuis son retour en Russie à l’été 2014. Après une tentative de revenir en Amérique du Nord en se présentant au camp des Kings de Los Angeles en 2017, peut-être qu’il y aura plus d’intérêt à son endroit maintenant qu’il vient de connaître sa meilleure saison offensive chez les professionnels avec 41 points en 49 parties. Advenant un retour dans la Ligue nationale, il devrait, dans le meilleur des cas, pouvoir bien assumer un rôle sur un troisième trio.

CALE MORRIS
Gardien, États-Unis
6pi1 | 193 lb | 22 may 1996
Notre-Dame, Big-10 (NCAA)

Un gardien rapide devant sa cage, Morris possède une bonne vision du jeu. L’ancien gardien de Jake Evans est efficace dans ses déplacements latéraux et utilise très bien sa mitaine et son bouclier pour repousser les lancers. Avec un meilleur contrôle de ses rebonds, il pourrait devenir un bon gardien chez les pros.

JOAKIM NYGARD
Ailier gauche, Suède
6 pi | 179 lb |  8 janvier 1993
Farjestad, SHL

Un ailier rapide, Nygard compétitionne autant qu’il le peut à chaque rencontre. Ses mains sont habiles et il possède un certain potentiel de buteur. À son âge, il demeure en constante progression au niveau de la qualité de son jeu et de ses statistiques dans la Ligue professionnelle de Suède.

OULA PALVE
Centre, Finlande
6pi | 176 lb | 19 février 1992
TPS, Liiga

Un joueur qui s’est fait remarquer davantage cette saison car il évolue pour la même formation que l’espoir Kaapo Kakko (2019). Il a été le meilleur pointeur de son club avec 51 points en 53 parties. Il est d’abord et avant tout un bon fabricant de jeu qui aime servir de brillantes passes à ses partenaires. Son coup de patin est correct, sans plus, mais il sait compenser ce manque par une bonne vision du jeu.

JOSH WILKINS
Centre/ailier gauche, États-Unis
5pi11 | 181 lb | 11 janvier 1997
Providence, H-East (NCAA)

Le jeune attaquant de 21 ans est un exemple de constance depuis ses débuts dans la NCAA et il vient de connaître sa meilleure campagne sur le plan offensif. Il est un excellent patineur, rapide sur ses patins en plus de posséder un bon maniement du bâton. Son tir des poignets est particulièrement efficace lorsqu’il décide de l’utiliser.