Hier, je vous parlais de mes prédictions pour la section Américaine de la MLB. Aujourd’hui, c’est le temps de vous offrir mes pronostics concernant la ligue Nationale. Est-ce que les Nationals finiront par jouer la série mondiale? Est-ce que les Dodgers y retourneront pour une deuxième année consécutive ou est-ce que les Cubs répéteront leur saison 2016 et remporteront les honneurs pour une deuxième fois en trois ans?

Division Est

À chaque début de saison, les Nationals de Washington semblent destinés aux grands honneurs et chaque année, les Nats terminent au premier rang de la division Est de la Nationale. Cependant, c’est en séries que ça se gâte, les anciens Expos échappant les matchs importants. Je crois que finalement, ils auront appris de leurs défaites des dernières années et qu’ils accéderont à la série mondiale cette saison. Le nouvel entraîneur-chef des Nats, Dave Martinez, pourra compter sur la formation la plus équilibrée de la ligue. En santé, il ne serait pas surprenant de les voir dominer les ligues majeures au complet. Je pourrais vous nommer les joueurs qui font d’eux, une équipe à craindre, mais il faudrait que je vous énumère les 25 joueurs de l’alignement.

Les Phillies de Philadelphie ont sorti le portefeuille pendant l’entre-saison en accordant de lucratifs contrats à l’excellent Carlos Santana et à l’ancien récipiendaire du trophée Cy Young, Jake Arrieta. Ces deux acquisitions importantes montrent le désir de gagner de l’équipe, et ils devraient permettre aux Phillies de batailler pour une place comme meilleurs deuxièmes.

Les Mets de New York compétitionneront avec les Phillies pour le deuxième rang derrière les Nationals. Le monstre à trois têtes que forment Matt Harvey, Noah Syndergaard et Jacob deGrom au sommet de la rotation partante devrait les maintenir dans le peloton pour l’obtention d’une place en série. C’est l’attaque qui devrait finalement les empêcher d’y accéder. Il y a de bons joueurs en place, mais ceux-ci sont plutôt considérés comme d’importants points d’interrogation qui viennent de connaître des saisons moyennes. Je pense à Todd Frazier et Adrian Gonzalez que les Mets ont engagé cet été.

Les Braves d’Atlanta et les Marlins de Miami termineront quatrièmes et cinquièmes de la division Est. L’équipe, maintenant dirigée par le québécois Alex Anthopoulos, sera intéressante à suivre puisqu’elle enverra sur le terrain une jeune formation plein de potentiel qui poursuivra sa progression vers le sommet. C’est tout le contraire pour les Marlins de Miami qui ont fait une vente de feu complète pendant l’hiver, envoyant les voltigeurs Giancarlo Stanton, Marcell Ozuna et Christian Yelich sous d’autres cieux. La seule chose pour laquelle devraient se battre les Marlins sera le dernier rang de la ligue.

Division Ouest

La division Ouest sera la plus intéressante cette saison. Les Dodgers de Los Angeles tenteront d’effacer leur récente défaite en série mondiale face aux Astros de Houston. L’instructeur des Dodgers, Dave Roberts, aura sous la main une équipe identique à celle qu’il avait l’été dernier. On est donc en droit de s’attendre à une autre excellente saison de l’équipe californienne qui devrait se battre avec les Nationals pour le sommet de la ligue Nationale.

Les Giants de San Francisco, de leur côté, ont mal digéré leur exclusion des dernières séries éliminatoires et ont fait les changements nécessaires. Les acquisitions des vétérans Evan Longoria et Andrew McCutchen devraient immensément aider l’attaque de San Francisco qui a figuré parmi les pires à ce chapitre la saison dernière. Une place en série comme l’une des deux équipes repêchées semble plus qu’envisageable. Pour ce qui est des Diamondbacks de l’Arizona, la perte du frappeur de puissance, JD Martinez, devrait se faire sentir. Ils détiennent encore une bonne équipe avec les Paul Goldschmidt, Jake Lamb et Zach Greinke en place, mais la production de Martinez qui n’a pas été remplacée, jumelée à une division extrêmement compétitive les empêcheront d’accéder aux séries d’après-saison, pour une deuxième saison de suite.

Les Rockies du Colorado passent sous le radar toutes les saisons et pourraient très bien surprendre. Comptant dans leurs rangs le troisième but Nolan Arenado, qui est l’un des meilleurs joueurs de la MLB, il est dur d’exclure les Rockies de la conversation. Cependant, c’est lorsqu’on regarde leur rotation partante que ça se gâte et qu’on comprend pourquoi Colorado terminera derrière les Dodgers, les Giants et les Diamondbacks cette année.

Malgré les millions donnés à l’ancien des Royals de Kansas City, Eric Hosmer, les Padres de San Diego seront encore une fois en queue de division. Il n’y a pas grand-chose à dire sur eux. Des lanceurs et des releveurs méconnus avec deux ou trois bons frappeurs donnent rarement de bons résultats.

Division Centrale

Les Cubs de Chicago ont subi un certain lendemain de veille, suite à leur première victoire en Série Mondiale en 2016. Ils ont commencé la saison 2017 d’une vilaine façon, mais ont tout de même, réussi à se qualifier pour les séries. Cela ne devrait pas être différent en 2018. Comptant déjà sur une excellente rotation partante, Theo Epstein n’a pas eu peur de sortir le portefeuille en signant le Japonais Yu Darvish et celui qui sera le lanceur de la 9e manche pour les Cubs, Brandon Morrow. Ajoutez à cela une attaque renversante avec Anthony Rizzo et Kris Bryant, et vous avez une recette pour un beau succès.

Parmi les équipes qui se battront pour une place comme meilleurs deuxièmes, les Brewers de Milwaukee et les Cardinals de Saint-Louis ne devraient pas être trop loin du sommet. Ils n’ont peut-être pas les munitions pour rivaliser avec les Cubs, mais reste qu’ils seront à surveiller. Les Brewers compteront probablement sur le meilleur champ extérieur avec Domingo Santiago et Ryan Braun, jumelés aux deux nouvelles acquisitions, Lorenzo Cain et Christian Yelich. C’est pourquoi je les vois connaître une bonne saison et finalement, accéder aux séries éliminatoires comme meilleurs deuxième. Il ne faut cependant pas exclure les Cardinals qui, trop souvent ces dernières années, ont été négligés. Malgré l’échange amenant Marcell Ozuna, des Marlins à Saint-Louis, c’est la rotation qui devrait décider de l’allure de la saison. L’as lanceur Adam Wainwright débutera, encore une fois, sur la liste des blessés, ce qui est une très mauvaise nouvelle pour une rotation en manque d’expérience.

On finit avec deux clubs qui ne devraient pas voir la lumière au bout du tunnel cette saison, soit les Reds de Cincinnati et les Pirates de Pittsburgh. Les Reds ont l’avantage de compter sur l’un des meilleurs frappeurs des années 2000 en Joey Votto, ils n’ont cependant pas été capables de bien l’entourer depuis son arrivée et l’année 2018 ne devrait pas être différente des autres. Certes, ils pourront compter sur Adam Duvall aussi, mais cela ne devrait pas suffire pour se rendre loin. Ils termineront devant les Pirates, ce qui est déjà une victoire en soi pour les Reds. De leur côté, les Pirates se sont mis leurs partisans à dos en échangeant le lanceur Gerrit Cole aux Astros, envoyant le mauvais message aux fans de l’équipe. Il faut donc s’attendre à une saison de misère pour Pittsburgh, dans une division trop compétitive pour eux.