Sélectionner une page

(Suite des rangs 1 à 10 et 11 à 21)

22.     Bills (via Chiefs) – Isaiah Wynn – G – Georgia
Les rumeurs veulent que ce choix ne soit plus la propriété des Bills au moment du repêchage, eux qui pourraient l’utiliser pour avancer leur 12e choix, mais encore une fois, s’ils restent ici, je les vois mal laisser aller Wynn, possiblement le deuxième meilleur joueur de ligne à l’attaque de l’encan 2018. Ayant évolué principalement à la position de garde pour les Bulldogs, champions nationaux en 2017, Wynn est projeté comme un excellent garde au niveau professionnel. Joueur au très haut QI de football (« football IQ »), il excelle en protection de passe grâce à sa très bonne mobilité latérale. Il devra travailler sur son jeu lors des courses, mais ce n’est pas non plus une lacune à ce point-ci pour lui.

23.     Patriots (via Rams) – Harold Landry – DE/OLB – Boston College
Les Patriots ont besoin d’aide dans leur front défensif et l’ajout d’un secondeur extérieur comme Landry ferait un grand bien à l’unité défensive de la Nouvelle-Angleterre. Celle-ci a parfois manqué la présence d’un joueur d’impact l’an dernier, malgré un certain succès collectif au niveau de la capacité à mettre de la pression sur le quart adverse. De gabarit plutôt petit à 6’2″, Landry mise avant tout sur sa vitesse pour défier la ligne à l’attaque de l’adversaire et apporterait une nouvelle arme à la défensive des Patriots. Évoluant à Boston College, il se trouve qu’il jouait justement dans la cour des Pats. Vu le départ de Nate Solde, si un plaqueur que Bill Belichik affectionne se rend ici, il pourrait être le choix des Pats, mais historiquement, le côté défensif a hérité des joueurs choisis en première ronde à Foxborough.

24.     Panthers – Mike Hughes – CB – UCF
Les Panthers ont plusieurs trous à combler lors du repêchage, que ce soit sur la ligne à l’attaque, chez leurs receveurs ou dans la tertiaire. Julius Peppers ne rajeunissant pas, ils auraient aussi besoin de renfort au niveau de la pression sur le quart adverse. Selon mon scénario actuel, aucun chasseur de quart ne vaut vraiment le coup ici et les receveurs seront disponibles en nombre au 2e tour, à moins que l’un d’eux ne soit fortement valorisé par la Caroline. Ça nous laisse donc la tertiaire ou la ligne à l’attaque. Will Hernandez est un excellent garde, mais les Panthers seraient en amour avec le demi de coin Mike Hughes. Pas le plus imposant à 5’10″, Hughes compense avec beaucoup d’énergie et de compétitivité. Il est aussi très rapide et excelle sur les retours de bottés comme en font foi les 3 qu’il a retournés pour des touchés en 2017. Sa présence à Charlotte pourrait permettre aux Panthers d’utiliser Christian McCaffrey davantage à l’offensive, surtout maintenant que Jonathan Stewart n’est plus dans le portrait.

25.     Titans – Rashaan Evans – LB – Alabama
Le troisième membre de la défensive du Crimson Tide à être projeté au premier tour aurait beaucoup de sens pour les Titans. Mike Vrabel, coordonnateur défensif, connait l’importance d’avoir un secondeur intérieur sur lequel il peut se fier à tout moment et Evans représente un joueur très complet qui peut être utilisé de toutes sortes de façons, tant en couverture contre la passe que contre le jeu au sol et même pour mettre la pression sur le quart. Ayant dû négocier avec plusieurs blessures jusqu’ici, Evans est étiqueté comme joueur fragile, ce qui pourrait le faire chuter quelque peu jeudi soir, mais avec plusieurs équipes en quête d’un secondeur intérieur de sa trempe, notamment les Cowboys, les Titans, les Saints et les Steelers, je ne suis pas inquiet quant à son statut de choix de premier tour cette année.

26.     Falcons – Taven Bryan – DT – Florida
J’aime beaucoup l’option d’un receveur comme Christian Kirk ou D.J. Moore pour les Falcons, mais Bryan représente le prototype parfait des joueurs défensifs d’Atlanta. Avant sa saison 2017, il n’avait disputé que trois rencontres dans la NCAA, mais il a montré des aptitudes exceptionnelles cette année, si bien qu’il est maintenant perçu comme un choix de premier tour. Sa polyvalence fait de lui un joueur intéressant, considérant qu’il peut être utilisé de toutes sortes de façon sur la ligne défensive, toujours avec le même impact, surtout contre le jeu au sol, contre lequel il est une véritable machine. Ça tombe bien, considérant la faiblesse des Falcons à ce niveau en 2017.  Il doit encore s’améliorer pour avoir un plus grand impact contre le jeu aérien, mais les aptitudes physiques sont là et le personnel d’Atlanta a jusqu’ici fait de l’excellent travail avec des jeunes moins polis, mais dotés d’habiletés du calibre de la NFL.

27.     Saints – Leighton Vander Esch – LB – Boise State
Les Saints sont l’une des équipes qu’on entend le plus dans les rumeurs de transaction cette année avec un intérêt pour un quart, potentiellement Lamar Jackson. S’ils veulent mettre la main sur lui, ils devront probablement monter entre le 13e et le 18e choix, ce qui devrait leur couter leur choix de deuxième tour. Dans l’optique où ils demeurent au 27e rang, un ailier rapproché serait un choix logique, mais aucun n’est véritablement dominant cette année et les trois principaux (Gesicki, Hurst et Goedert) pourraient bien être disponibles en milieu/fin de 2e tour. Malgré de récentes inquiétudes sur l’état de son cou, Vander Esch, lui, n’y sera plus. Le secondeur peut être utilisé à toutes les sauces et n’a pas de véritable faille à son jeu si ce n’est qu’il n’est pas le plus explosif. Les récentes nouvelles concernant une certaine fragilité au niveau des vertèbres du cou pourraient le faire passer du top 20 à la fin du premier tour, mais il est trop talentueux pour glisser hors du top 40, d’autant plus qu’il comble un besoin évident pour la défensive de Sean Payton.

28.     Steelers – Ronnie Harrison – S – Alabama
En tant que fan des Steelers, un scénario comme celui-ci fait mal, considérant l’énorme besoin au niveau des secondeurs intérieurs. Vander Esch et Evans combleraient tous deux ce besoin, mais ils ne seraient plus disponibles, tout comme Jackson, Hughes et Alexander, trois demis de coin qui auraient été un ajout important à la tertiaire. La position de demi de sûreté est donc le besoin suivant et même si je crois qu’ils devraient plutôt regarder de ce côté en fin de deuxième tour, la possibilité de choisir Harrison est très tentante. Un trio composé de Morgan Burnett, Sean Davis et Harrison donnerait beaucoup d’options à Keith Butler, mais Harrison serait sans aucun doute le nouveau leader d’une tertiaire qui a encore besoin d’aide. Un gros maraudeur, à 6’3″ et 215 livres, Harrison est particulièrement efficace contre le jeu au sol, une grande lacune des demis des Steelers depuis quelques années. Pour ces raisons, je crois que si les secondeurs de premier niveau ne sont plus disponibles, Harrison représente un choix sensé pour Pittsburgh, même si ce n’est pas celui que je ferais. Ils pourront toujours repêcher un porteur plus tard ou même l’an prochain, si Le’Veon Bell finit par quitter l’équipe pour des raisons contractuelles.

29.     Jaguars – Calvin Ridley – WR – Alabama
C’est plutôt étrange de voir les Jags repêcher aussi tard, mais je ne crois pas qu’ils s’en plaindront, après avoir enfin connu une saison couronnée de succès. Jacksonville mise sur une bonne équipe avec peu de lacunes et malgré l’intérêt pour un quart-arrière, le nouveau contrat de trois ans consenti à Blake Bortles devrait calmer le jeu de ce côté. La position de receveur est un besoin évident après avoir perdu Allen Robinson et Allen Hurns, malgré l’émergence des Marqise Lee, Keelan Cole et Dede Westbrook. J’aime beaucoup l’idée d’ajouter un receveur explosif comme Christian Kirk ici, mais si Calvin Ridley est disponible aussi loin, je vois mal les Jags le laisser passer. Souvent vu comme le meilleur receveur de la cuvée 2018, l’athlète de 23 ans est absolument parfait sur ses tracés de passe. Pas le plus explosif, il développe tout de même assez de vitesse et d’agilité pour battre ses couvreurs, notamment en raison de la précision de ses tracés de passe. Je le vois peut-être être converti en demi inséré, comme Nelson Agholor l’a été avec les Eagles, mais dans tous les cas, il serait une grosse prise pour les Jaguars.

30.     Vikings – Will Hernandez – G – UTEP
La défensive des Vikings est excellente, l’attaque est profonde et a maintenant son quart pour au moins les trois prochaines années, mais il manque encore quelque chose… une ligne à l’attaque digne de ce nom! Hernandez est un garde typique et ne possède pas la polyvalence des Ragnow ou Wynn de cette cuvée, mais ce qu’il peut faire, il le fait excessivement bien. Il est l’un des joueurs les plus forts physiquement dans l’encan 2018 et ne prend jamais un instant de repos. Il est connu pour tout donner à chaque jeu, ce qui est d’autant plus impressionnant quand on sait qu’El Paso a terminé l’année avec une fiche de 0-12 cette saison. Hernandez a tout de même su attirer l’œil des recruteurs et se bâtir une candidature solide pour être choisi au premier tour. Si les Vikings ont bien fait leurs devoirs, ils le considéreront certainement au 30e rang.

31.     Patriots – Mason Rudolph – QB – Oklahoma State
Arrêtez les presses! Ça y est, c’est officiel, Tom Brady n’est pas immortel et devra être remplacé un jour! Je vois très bien les Patriots profiter du fait qu’ils ont trois choix dans le top 43 pour remplacer Jimmy Garoppolo comme nouveau quart d’avenir. En quatre saisons universitaires, dont trois comme partant, Rudolph a présenté des statistiques extraordinaires, complétant 63% de ses passes pour plus de 13 000 verges ainsi que 90 passes de touchés contre seulement 26 interceptions. Typique quart qui reste dans la pochette, Rudolph a un bras puissant et un gabarit de rêve pour la position à 6’5″. Âgé de 22 ans, il a beaucoup d’expérience et pourrait tout de même apprendre une saison ou deux derrière Tom Brady avant d’être lancé dans la mêlée comme partant. Sa situation convient parfaitement aux Patriots et le fait que l’équipe ait acquis un second choix de premier tour leur permet de prendre un risque sur un quart-arrière qui pourrait remplacer Brady d’ici quelques années.

32.     Eagles – Kolton Miller – OT – UCLA
Les champions du Superbowl n’ont pas chômé pendant la saison morte et n’ont pratiquement pas de faiblesse immédiate à combler, ce qui laisse croire à plusieurs analystes qu’ils tenteront de reculer au prochain repêchage pour amasser des choix futurs. Les deux positions qu’ils pourraient tout de même être tentés d’améliorer se trouvent en attaque, soit les porteurs de ballon et la ligne offensive, particulièrement au niveau des plaqueurs, où Jason Peters est clairement en fin de carrière. Derrius Guice et Sony Michel sont des options dans le champ arrière, mais je pense que les Eagles sont très confortables avec le tandem Jay Ajayi-Corey Clement, si bien qu’ils pourraient plutôt regarder vers un joueur comme Kolton Miller. Athlétique à souhait et mesurant 6’8″, il a de longs bras et rappelle l’excellent Nate Solder de par sa façon de jouer et son potentiel. Fort possiblement indisponible au 32e rang, Miller serait un ajout formidable comme joueur à développer derrière Peters et Lane Johnson à Philadelphie s’il l’était.