Sélectionner une page

La semaine dernière, les amateurs de football ont eu droit à trois excellents matchs de football en plus de la victoire facile des Patriots face aux Titans. Cette semaine, les finales d’association promettent à nouveau du football serré, possiblement assez défensif alors que quatre des cinq meilleures défensives du circuit en termes de points accordés seront au rendez-vous!

Dimanche, 15h05 : Jacksonville @ Nouvelle-Angleterre

Levez la main si au début de la saison, vous aviez prévu une telle performance des Jaguars cette année. Je vous parie que très peu de personnes peuvent se vanter de ce fait d’armes. Sur la base d’une défensive dominante et d’un excellent jeu au sol, la troupe de Doug Marrone montre maintenant une fiche de 12-6 cette année, incluant deux victoires face aux Steelers, dont celle de la semaine dernière par la marque de 45-42 au Heinz Field. Malgré le score élevé, les Jags ont utilisé la même formule que pendant toute la saison, gardant le ballon au sol et limitant le nombre de jeux aériens que devait effectuer Blake Bortles. Ça a fonctionné, certes, mais ce n’est pas de bon augure à l’aube d’un match face aux puissants Patriots et à Bill Belichick, qui excelle à éliminer la force de l’adversaire.

Contrairement à certains analystes, je crois que les Jaguars ont tout de même une chance de gagner ce match parce que leur force est leur défensive, et de loin; c’est difficile d’éliminer une défensive de l’équation. Malgré les 42 points accordés aux Steelers, il faut avouer que la plupart de ces points ont été marqués sur des jeux exceptionnels réalisés par l’offensive de Ben Roethlisberger et que la plupart de ces jeux ne pourrait pas vraiment être répétés. Là où je vois les Patriots tenter d’exploiter la défensive des Jaguars, c’est à travers leur propre agressivité. Les Pats excellent déjà avec les passes pièges, que ce soit à leurs petits receveurs comme Danny Amendola, Chris Hogan ou Brandin Cooks, ou encore à leurs porteurs James White et Dion Lewis. Je m’attends à en voir encore plus ce dimanche, question de neutraliser les chasseurs de quart des Jaguars, qui devront toujours garder cette éventualité en tête lorsqu’ils tenteront d’attaquer Tom Brady.

L’autre élément à surveiller sera le travail de Jalen Ramsey contre Rob Gronkowski; il est attendu que l’excellent demi de coin de 2e année suivra « Gronk » partout sur le terrain. Dans ce scénario, je m’imagine bien Belichick garder son gros ailier rapproché en protection de passe plus souvent qu’autrement, neutralisant presque totalement l’impact que Ramsey pourra avoir sur le match. En terminant, je ne peux pas parler de ce match sans aborder la blessure au pouce subie par Tom Brady. Le quart des Patriots et son entraineur sont dans le domaine depuis assez longtemps pour que je n’aie aucun doute sur la présence de Brady dimanche. Si ça se trouve, on voulait éviter des entrevues au quart vedette et par le fait même, susciter une certaine arrogance chez les jeunes et fougueux Jaguars, qui devront rester disciplinés face au quintuple champion du Super Bowl. Et même si Brady était effectivement diminué par une blessure au pouce, dans un duel contre Blake Bortles, je n’hésiterais pas à parier sur le vétéran… peu importe qu’il lance de la gauche ou qu’il soit incapable de courir.

Ligne sur Mise-o-jeu : Patriots favoris par 7,5 points
Ma prédiction : Jaguars 16, Patriots 29

Dimanche, 18h40 : Minnesota @ Philadelphie

Ce dont on se souviendra longtemps du match Saints-Vikings de la semaine dernière, c’est le touché spectaculaire de Stefon Diggs qui a couru 61 verges sur le dernier jeu du match pour éliminer la troupe de Sean Payton et propulser son équipe en finale d’association. Certains ont parlé d’une victoire in extremis, mais personnellement, ce n’était que la juste part des choses. Les Vikings ont complètement dominé pendant presque l’entièreté du match avant qu’une interception lancée par Case Keenum et un botté de dégagement bloqué redonnent espoir (et une véritable chance de gagner) aux Saints. Les amateurs auront donc droit au meilleur duel possible en finale de la NFC entre deux équipes qui ont remporté 13 matchs cette année. Privés de leur quart vedette Carson Wentz, les Eagles s’en sont remis à leur défensive, qui a fait un travail sublime face à Matt Ryan et aux Falcons, dans une victoire de 15-10. On n’avait certainement pas demandé à Nick Foles de gagner ce match, mais on lui avait certainement dit de ne pas le perdre; et c’est ce qu’il a fait. Il a complété 77% de ses passes et n’a commis aucun revirement. Il devra tout de même faire plus attention au ballon face au Minnesota puisqu’il a tout de même échappé le ballon à deux reprises, le recouvrant une fois tandis que son porteur LeGarrette Blount récupérait l’autre.

La défensive des Falcons avait été excellente depuis plusieurs semaines, mais un affrontement face aux Vikings, c’est autre chose. Les Eagles ont peiné au sol face à Atlanta et ça ne sera certainement pas plus facile contre la troupe de Mike Zimmer, qui a accordé en moyenne 3,7 verges par course en saison et a limité le dangereux duo des Saints (Ingram-Kamara) à 68 verges en 21 courses, une moyenne d’à peine 3,2. Pour que les Eagles aient une chance de gagner ce match, la défensive devra être alerte et être en mesure de contenir l’excellent trio de receveurs de Case Keenum que sont Adam Thielen, Stefon Diggs et Kyle Rudolph. L’attaque au sol devra être meilleure qu’elle l’a été depuis quelques semaines et évidemment, Jay Ajayi ne peut pas échapper le ballon sur sa première course du match.

Nick Foles n’est pas un mauvais quart et je crois qu’il peut mener les Eagles à la victoire si le match demeure serré et encore plus, si Philadelphie peut prendre les devants tôt dans le match. Mené par Flecther Cox, le front défensif des Eagles peut être dominant et pourrait rendre la tâche très difficile à Keenum si ce dernier doit se concentrer sur le jeu aérien. Malgré tout cela, même à domicile, une victoire de Philadelphie serait une surprise face à une formation qui m’apparait supérieure à toutes les positions, sauf la ligne à l’attaque, en ce moment. Les Eagles ont un seul véritable scénario dans lequel je les vois être en mesure de l’emporter tandis que tous les autres scénarios favorisent les Vikings. J’y vais donc avec la logique dans ma prédiction pour ce match, ce qui mettrait la table à un Super Bowl incroyable entre Patriots et Vikings, au domicile de ces derniers, qui plus est!

Ligne sur Mise-o-jeu : Vikings favoris par 3,5 points
Ma prédiction : Vikings 24, Eagles 13