Les trois matchs disputés jeudi changent quelque peu la donne cette semaine alors que seulement 10 parties seront disputées dimanche après-midi. Le changement se fait particulièrement ressentir à la position de porteur de ballon où les Ingram, Kamara, Elliott, Cohen ont déjà été en action, surtout que Gurley et Hunt sont en congé cette semaine.

La position de quart perd aussi plusieurs de ses clients réguliers quand on pense que Brees, Ryan, Trubisky, Rodgers, Cousins, Watson, Mahomes et Goff ne sont tous pas disponibles pour les tournois du « main slate ». Ajoutez à cela que beaucoup de duels semblent inégaux et que peu comportent des totaux prévus élevés et il pourrait être difficile de construire un alignement avec des valeurs sûres qui comportent tout de même un potentiel élevé. Personnellement, je trouve la position d’ailier rapproché très intéressante cette semaine en plus d’aimer plusieurs porteurs dans les 5000-6000$. Identifier le quart à utiliser pourrait être la clé cette semaine… et vous verrez que ce n’est pas si facile!

Quarts-arrières

Andrew Luck (IND) – 6 400$ : Peut-être le quart de l’heure dans la NFL, Luck est sur une séquence exceptionnelle et vous garantit pratiquement au moins 22 points par match. Très bon sur la route (moyenne de 21,4 points par match), il est carrément dominant à domicile (26,4) et même si la défensive aérienne des Dolphins est bonne, je vois peu d’équipes en mesure d’arrêter Luck en ce moment.
Lamar Jackson (BAL) – 5 700$ : Jackson a impressionné à son premier départ par ses prouesses au sol, mais le livre de jeu utilisé était largement épuré, ce qui a notamment résulté en un total insoutenable de 27 courses pour la recrue. Face à une défensive plus qu’ordinaire, Jackson devrait pouvoir bouger le ballon à sa guise, surtout dans un match à domicile.
Russell Wilson (SEA) – 5 600$ : Oui, les Seahawks misent sur une attaque terrestre avant tout, mais face à la 25e défensive contre les quarts adverses (la 8e contre les porteurs), Seattle pourrait à avoir à passer beaucoup pour l’emporter, surtout à Charlotte, où les Panthers marquent beaucoup plus de points.
Baker Mayfield (CLE) – 5 500$ : Les Bengals sont en voie d’être la pire défensive de l’histoire en termes de verges allouées, comme en témoignent leurs piètres statistiques face à toutes les positions adverses cette année. Seuls les Falcons allouent plus de points par match aux quarts adverses et Mayfield pourrait donc en profiter pour connaitre le meilleur match de sa jeune carrière, lui qui vient d’établir un sommet de 22,64 points face à Atlanta, justement.

Porteurs de ballon

Saquon Barkley (NYG) – 9 100$ : Oui, les Eagles sont solides contre le jeu au sol… mais ils faut aller plus loin quand on parle de Barkley. Il a connu le meilleur match de sa carrière lors du premier match entre les deux équipes (40,1 points) et les Giants continuent de l’utiliser autant qu’ils le peuvent. Philadelphie vient de donner d’énormes matchs aux porteurs des Cowboys et des Saints et rien n’indique qu’ils pourront stopper Barkley.
Nick Chubb (CLE) – 6 300$ 
: Seuls les Falcons et les Chiefs sont plus généreux contre les porteurs adverses, justement les deux derniers adversaires de Chubb, qui en a profité pour récolter une moyenne de 27,5 points par match, touchant au ballon 23 fois à chaque occasion. Pour moi, il est un must face aux Bengals pour les Browns qui font maintenant un point d’honneur de lui donner le ballon.
Matt Breida (SF) – 5 700$ : Raheem Mostert est blessé et Alfred Morris est presque exclus de l’attaque, ce qui fait en sorte que Breida est vraiment le coeur de l’attaque au sol des Niners. Face aux Buccaneers qui ont alloué un sommet de 13 touchés au sol cette année et le 6e plus haut total de points par match aux porteurs, Breida pourrait s’en donner à coeur joie et à un salaire plus que raisonnable.
Marlon Mack (IND) – 5 500$ : Miami a connu de forts matchs contre le jeu au sol cette saison, mais seulement trois équipes sont plus généreuses contre les porteurs adverses cette saison. Ils ont été particulièrement faibles contre des offensives terrestres ordinaires comme Green Bay, Nouvelle-Angleterre, Houston et Detroit cette saison, ce qui est de bon augure pour Mack, qui a jusqu’ici affronté certaines des meilleures défensives du circuit, mais a bien fait contre les Bills et les Raiders, plus comparables à Miami.
Josh Adams (PHI) – 3 800$ : On le voyait venir, mais après quatre matchs consécutifs à voir son utilisation augmenter, Adams a finalement fait sa marque en fantasy football dimanche dernier. Utilisé sur 55% des jeux offensifs des Eagles, le porteur recrue a produit 79% des verges récoltées par les porteurs de l’équipe contre les Saints, marquant aussi le seul touché de son équipe. À ce salaire, vous pourriez donc obtenir un porteur partant, un choix plus qu’évident.
Austin Ekeler (LAC) – 3 700$ : Face à une défensive totalement inepte contre le jeu au sol, peu importe le porteur utilisé par les Chargers, il devrait connaitre du succès. Surveillez donc l’état de santé de Melvin Gordon, qui est ennuyé par une blessure au genou, avant de compléter vos alignements. Une décision est attendue dans son cas dimanche matin.

Receveurs de passes

Odell Beckham Jr. (NYG) – 8 800$ : Peu de receveurs ont un potentiel aussi élevé que OBJ à chaque semaine et il l’a prouvé la semaine dernière en convertissant les quatre tentatives de passe à son endroit en 18 points. C’était la première fois de la saison qu’il n’était pas visé au moins neuf fois, donc face à une tertiaire décimée, on peut s’attendre à mieux que les 10 points réussis contre les Eagles en octobre.
T.Y. Hilton (IND) – 6 500$ : Au risque de « courir après les points », j’utiliserai une bonne dose de Hilton cette semaine après qu’il est explosé pour 39,5 points contre les Titans. Il récolte neuf points de plus par match à domicile que sur la route et même avec un duel difficile contre l’excellent Xavien Howard, je pense que Hilton pourrait connaitre du succès en misant sur sa vitesse, comme les quelques receveurs qui ont battu Howard cette année : Robby Anderson et Philip Dorsett.
Alshon Jeffery (PHI) – 5 800$ : Cette saison, Jeffery a été dominant à l’occasion, mais a aussi fait face à toute une brochette de demis de coins (Rhodes, Ramsey, Jones et Lattimore) qui l’ont totalement neutralisé. Les Giants n’ont aucun demi de coin de ce calibre et dans un match où Philadelphie souhaitera rester en vie en vue des séries éliminatoires, le vétéran devrait connaitre un fort match.
D.J. Moore (CAR) – 4 600$ : Comme pour Hilton, on pourrait croire qu’on est en retard sur Moore, mais à 4 600$, il est encore excessivement abordable et avec Devin Funchess qui devrait rater le match, la recrue pourrait être visée à profusion contre Seattle, qui ne compte sur aucun demi de coin pour l’arrêter. Attention toutefois, Cam Newton a souvent peiné contre les Seahawks en carrière.
Kenny Stills (MIA) – 3 900$ : Si vous voulez un joueur à faible pourcentage d’utilisation, mais au gros potentiel, pensez à Stills. Coutant moins de 4 000$, Stills pourrait être un vol vu le retour de Ryan Tannehill à la position de quart, les deux joueurs ayant une très bonne chimie. Avec Danny Amendola et DeVante Parker amochés, Stills pourrait même être visé davantage qu’à l’habitude, bien qu’il soit avant tout une menace pour les gros jeux.

Ailiers rapprochés

George Kittle (SF) – 6 200$ : Les Buccaneers sont la troisième pire équipe du circuit contre les ailiers rapprochés adverses. De son côté, Kittle mène les 49ers avec 71 tentatives de passe en sa direction; Pierre Garçon est deuxième avec 45. Les deux changements au poste de quart n’ont rien changé pour Kittle qui continue d’être employé à profusion et de mener l’équipe pour les réceptions et les verges match après match. 
Rob Gronkowski (NE) – 5 100$
: On ignore tout de l’état de santé exact de Gronkowski et de son utilisation. Sera-t-il employé uniquement pour faire diversion ou bien véritablement impliqué dans l’offensive des Pats? Oui, les Jets sont excellents contre les ailiers rapprochés, mais Rob Gronkowski à 5 100$ devrait toujours être considéré. C’est un pari qui pourrait rapporter gros. 
Chris Herndon (NYJ) – 2 900$ 
: Les Panthers sont la seule équipe de la NFL à avoir alloué plus de touchés aux ailiers rapprochés que les Patriots (7). Herndon est loin d’être une vedette, mais il est visé en moyenne quatre fois par match depuis quatre matchs et à un salaire sous 3 000$, ça lui donne déjà de bonnes chances de réaliser une bonne valeur, surtout qu’il mène les Jets depuis quatre matchs en tant que joueur le plus impliqué dans la zone payante. 

Défensives

Chargers (LAC) – 3 400$ : Les Bills sont la seule équipe à être plus généreuse envers les défensives adverses que les Cardinals, qui ont même réussi à concéder 19 points en deux semaines aux piètres brigades des Chiefs et des Raiders. Le retour de Joey Bosa pourrait rendre le match de dimanche très difficile pour Josh Rosen et son unité offensive.
Ravens (BAL) – 3 300$ : La défensive des Ravens n’a pas marqué plus de 3 points sur Draft Kings depuis la semaine 6 au Tennessee, mais un affrontement à domicile face aux pauvres Raiders qui doivent traverser le continent pour les affronter à 13h devrait ramener Baltimore dans la discussion en tant qu’excellente défensive dans cette ligue.
Patriots (NE) – 3 100$ : Depuis 2016, les Jets n’ont marqué que 43 points face aux Patriots en quatre affrontements, qu’ils ont tous perdus. Les Patriots sortent de leur semaine de congé après une rude défaite au Tennessee. Ils seront sans pitié face à Josh McCown et son unité offensive très ordinaire.
Bills (BUF) – 2 700$ : Pour la deuxième fois en quatre matchs, Blake Bortles n’a pas atteint la marque des cinq points sur Draft Kings, la semaine dernière. On voit clairement que les Jags n’ont tout simplement pas confiance en lui aux rennes de l’attaque et face à une défensive très solide, ça pourrait vouloir dire plusieurs revirements pour le quart de Jacksonville.
Broncos (DEN) – 2 300$ : Non, je ne recommande pas l’utilisation des Broncos contre les puissants Steelers, mais Denver tentera de se maintenir en vie et devrait donc offrir une opposition coriace à Ben Roethlisberger et à son unité offensive, qui pourraient peiner dans l’altitude du Colorado. À un coût aussi bas, quelques sacks et un revirement ou deux et l’unité défensive des Broncos aurait réussi son mandat dans votre alignement.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$: