De retour à un calendrier complet pour le dernier droit de la saison, les tournois Draft Kings promettent d’être particulièrement intéressants alors que les taux d’utilisation des joueurs devraient être davantage dilués. Les joueurs vedettes comme Todd Gurley et Christian McCaffrey seront tout de même la fondation de plusieurs alignements… et avec raison!

Cette semaine, la position de quart-arrière offre de nombreuses bonnes options, tout comme celle de porteur, qui déborde carrément d’options à toutes les catégories de salaire. Chez les ailiers rapprochés, pas moins de six ou sept options sont de grand intérêt, ce qui représente possiblement la meilleure semaine de la saison à cette position normalement assez peu profonde. Avec les salaires plus bas à cette position, je recommande même l’utilisation d’un ailier rapproché comme « flex », c’est tout dire (attention, l’affaire Kareem Hunt change un peu la donne ici)! Le défi pour la semaine treize, à mon avis, sera en fait d’identifier les bons receveurs de passe alors que plusieurs des meilleures options du circuit sont aux prises avec un défi difficile (Adams c. Patrick Peterson, Beckham Jr. c. les Bears, Jones c. Baltimore).

Quarts-arrières

Cam Newton (CAR) – 6 600$ : La défensive des Buccaneers fait beaucoup mieux contre les quarts adverses depuis maintenant trois rencontres, mais n’oubliez pas qu’ils ont affronté Alex Smith, Eli Manning et Nick Mullens au cours de cette séquence. Newton est tout feu tout flamme et est en fait meilleur sur la route, où il récolte en moyenne 25 points par match. Les Panthers ont l’un des plus haut totaux de points présumés cette semaine, faisant donc de Newton une option de choix.
Jared Goff (LAR) – 6 400$ : Les Lions sont en chute libre et viennent d’accorder près de 20 points à Chase Daniel qui n’avait pas débuté un match dans la NFL depuis 2014. L’ajout de Damon Harrison a solidifié la défensive contre la course, mais par le voie des airs, l’équipe à accordé plus de 350 verges à Mitch Trubisky et Cam Newton, ce qui augure donc très bien pour Jared Goff, même à Detroit.
Jameis Winston (TB) – 6 000$ : Le duel Panthers-Buccaneers a un total présumé de près de 55 points selon les « bookmakers » et les Buccaneers ont produit beaucoup de points lorsqu’ils ont eu à jouer de l’arrière cette année. Les Panthers accordent le 6e plus haut total de points aux quarts adverses et peuvent être vaincus par la voie des airs, la force de Tampa Bay.
Kirk Cousins (MIN) – 5 500$ : Si les trois options ci-dessus pourraient être à très fort pourcentage d’utilisation, Cousins devrait passer un peu sous le radar en raison d’un rendez-vous à Foxboro, où il n’est jamais facile de jouer. Cousins est un cas particulier toutefois et récolte en moyenne six (!) points de plus sur la route qu’à domicile. Les Patriots peuvent marquer des points et s’ils le font, Cousins est capable de répliquer grâce à un excellent personnel autour de lui.

Porteurs de ballon

Christian McCaffrey (CAR) – 8 800$ : Si vous souhaitez éviter les options trop populaires, ne touchez pas à McCaffrey cette semaine, lui qui pourrait être utilisé à plus de 30% après sa performance dominante de plus de cinquante points dimanche dernier. Face aux Bucs qui se font traverser par les porteurs adverses depuis les blessures à Kwon Alexander et Lavonte David, je n’hésiterai pas à ramener le porteur de deuxième année dans mes alignements.
Saquon Barkley (NYG) – 7 900$ : Une option intéressante pour vous différencier des autres, Barkley est pratiquement immunisé en ce qui a trait aux adversaires cette année. Certains de ses meilleurs matchs sont venus contre Philadelphie, la Caroline et Dallas, trois des bonnes équipes contre le jeu au sol dans la ligue. Face aux Bears, seuls LeGarrette Blount et James White ont connu beaucoup de succès, ce dernier de par son implication dans le jeu aérien. C’est aussi là que je crois que Barkley pourrait dominer dimanche.
Aaron Jones (GB) –  6 700$ : Aucune équipe n’est plus généreuse contre les porteurs adverses que les Cardinals en termes de touchés concédés au sol (14). Ça augure donc très bien pour Jones qui compte quatre touchés au sol (et un par les airs) à ses trois derniers matchs. Fort d’une moyenne de six verges par course, il est finalement utilisé à son plein potentiel, au grand plaisir des amateurs de fantasy football qui lui font confiance. À domicile, dans des conditions froides et possiblement neigeuses, j’adore son potentiel.
Matt Breida (SF) – 5 800$ : Je vous ai dit plus tôt que McCaffrey a récolté plus de 50 points face aux Seahawks dimanche dernier; si vous croyez qu’il y a là un filon à exploiter, regardez du côté de Breida qui a, lui, amassé 50 points au total de ses deux derniers matchs. Il s’agit d’un total très impressionnant pour un porteur qui est toujours disponible sous la barre des 6 000$.
Philip Lindsay (DEN) – 5 400$ : Je ne comprends pas le salaire de Lindsay cette semaine. Le porteur recrue a atteint la barre de 20 points trois fois lors de ses quatre derniers matchs, touchant le ballon à au moins 14 reprises lors de chacune de ces parties. Il affrontera cette semaine les Bengals, la deuxième pire équipe du circuit contre les porteurs. Pour moi, Lindsay est un must à ce salaire.
T.J. Yeldon (JAX) – 4 400$ : À vous de choisir entre Carlos Hyde (3 300$) et Yeldon selon le script que vous pensez qui sera le plus avantageux. À mon avis, face aux Colts qui jouent rapidement et de façon très verticale, les Jaguars pourraient rapidement avoir à penser au jeu aérien pour suivre le rythme, ce qui avantage Yeldon qui a déjà prouvé être amplement capable de remplacer Leonard Fournette au besoin, atteignant la barre des 15 points cinq fois pendant une séquence de six plus tôt cette année.
Spencer Ware (KC) – 4 000$ : Un ajout de dernière minute à cette liste, vu les nouvelles autour de Kareem Hunt. Ware est une anomalie incroyable cette semaine, étant disponible à un salaire minimal pour l’impact qu’il peut apporter comme porteur numéro un d’une attaque puissante qui affrontera les pauvres Raiders. Attendez-vous à un très haut pourcentage d’utilisation pour lui, mais ne laissez pas ça vous refroidir; Ware a déjà prouvé être en mesure de jouer comme porteur numéro un.

Receveurs de passes

Adam Thielen (MIN) – 8 000$ : Thielen a raté quelques entrainements récemment, mais a joué tous les jeux des Vikings depuis deux semaines; je ne suis donc pas inquiet de le voir à l’oeuvre dans un match important comme dimanche. Le receveur de 6’3″ court près de la moitié de ses tracés comme demi inséré, ce qui pourrait lui donner un avantage peu importe le demi de coin auquel il fera face, d’autant plus que ça devrait le garder loin de l’excellent Stephon Gilmore, qui pourrait suivre Stefon Diggs partout sur le terrain.
Robert Woods (LAR) – 6 900$ : C’est un peu un pari que de miser sur le fait que Woods ne sera pas couvert trop souvent par le demi de coin étoile Darius Slay, mais les aptitudes physiques de ce dernier se mesurent mieux à celles de Brandin Cooks, à mon avis. Cela libérerait Woods et pourrait lui permettre de s’amuser face à une défensive qui semble incapable d’arrêter qui que ce soit par la voie des airs. Josh Reynolds (4 900$) est aussi une excellente option, à un salaire encore plus bas.
Kenny Golladay (DET) – 6 700$ : Avec les blessures à Kerryon Johnson et Marvin Jones ainsi que l’échange de Golden Tate, les armes offensives sont peu nombreuses à Detroit. Theo Riddick (4 700$) et Bruce Ellington (3 500$) sont adeptes des courtes passes et peuvent dépanner, mais la grosse arme demeure Golladay qui a été ciblé 36 fois lors depuis trois derniers matchs. La tertiaire des Rams n’est pas exceptionnelle et pourrait concéder quelques gros jeux au receveur format géant.
D.J. Moore (CAR) – 5 600$ : Même si Devin Funchess revient au jeu dimanche, Moore est encore à un prix trop alléchant pour l’ignorer. Il a capté 15 des 17 ballons dirigés vers lui depuis deux matchs pour un total de 248 verges et un touché et ne fait que progresser. Face à la piètre tertiaire des Bucs, il demeure une option de choix à combiner à Newton et même McCaffrey.
Adam Humphries (TB) – 4 200$ : Lors du dernier affrontement entre les deux équipes, Humphries avait ridiculisé Captain Munnerlyn pour huit attrapés en autant de tentatives et deux touchés. Humphries a maintenant récolté au moins 14,6 points lors de quatre de ses cinq derniers matchs pour une moyenne de plus 16 points au cours de la séquence. À son maigre salaire, il vaut bien le pari à nouveau, surtout en l’absence de DeSean Jackson. Chris Godwin (3 900$) pourrait aussi voir son utilisation accrue.
Marcell Ateman (OAK) – 3 600$ : Je ne me souviens pas d’avoir eu autant d’enthousiasme pour un joueur des Raiders depuis Jared Cook en tout début de saison. Ateman était à un moment considéré comme un espoir de premier tour pour le repêchage de 2018, mais a finalement été choisi en septième ronde et même placé sur l’escouade de pratique des Raiders. Face à la piètre tertiaire des Chiefs et le petit Orlando Scandrick, Ateman (6’4″) pourrait connaitre beaucoup de succès, lui qui a été visé à cinq, puis dix reprises depuis deux matchs.

Ailiers rapprochés

Rob Gronwkoski (NE) – 5 400$ : Attention, attention! Gronkowski est en santé, lui qui a été sur le terrain pour tous les jeux des Pats dimanche dernier. Les Vikings sont plutôt bon contre les ailiers rapprochés, mais Gronkowski est un autre type de bête que la plupart et Zach Ertz avait connu un énorme match contre le Minnesota. À ce salaire, je ne peux m’empêcher de vous recommander le grand ailier rapproché des Pats.
Eric Ebron (IND) – 4 200$ 
: Ebron est dans une position plus qu’avantageuse, lui qui a récolté trois touchés lors du dernier affrontement contre les Jaguars. Jack Doyle est fini pour l’année et Andrew Luck lance plus que quiconque à ses ailiers rapprochés. Jacksonville est plus que solide contre cette position, mais la semaine 10 a déjà prouvé qu’ils ne sont pas infaillibles. Le potentiel d’Ebron est gigantesque à ce salaire.
Cameron Brate (TB) – 3 700$ 
: Les Panthers sont toujours bons derniers dans la ligue en termes de défensive contre les ailiers rapprochés adverses et avec O.J. Howard absent, Brate est plus que capable de prendre la relève, surtout dans la zone payante. Attention toutefois, il dépend beaucoup des touchés, étant moins visé pour faire avancer le ballon que d’autres ailiers rapprochés du circuit. 
Kyle Rudolph (MIN) – 3 600$
: J’adore Rudolph et j’ai été bien heureux de le voir très impliqué dimanche dernier, tout juste avant un duel contre les Pats. Ils concèdent le 4e plus haut total de points de la ligue aux ailiers rapprochés adverses et vu la qualité de leurs demis de coin, le milieu du terrain est souvent l’endroit à attaquer. Toujours en quête de son premier touché depuis la semaine 3, Rudolph est néanmoins revenu sur la carte des options à sa position avec sept attrapés en autant de cibles pour 63 verges face aux Packers.
Matt LaCosse (DEN) – 2 500$ : Rarement un joueur au salaire minimum aura eu autant d’attrait que LaCosse cette semaine. Les Bengals sont 31e contre les ailiers rapprochés adverses et LaCosse agira comme ailier rapproché numéro un pour Case Keenum qui vise cette position près de huit fois par match!

Défensives

Bears (CHI) – 3 300$ : Résultat de son immobilité et de la médiocrité de sa ligne à l’attaque, aucun quart n’a été rejoint plus souvent qu’Eli Manning cette année. Les Bears doivent donc saliver à l’approche de leur duel face aux Giants et les amateurs de fantasy aussi, la défensive de Chicago ayant récolté au moins 12 points à ses quatre derniers matchs et huit fois au total cette saison.
Packers (GB) – 2 800$ : Une bonne défensive à utiliser si vous employez Aaron Jones. Les Packers pourraient rendre la vie très difficile à Josh Rosen dans une météo qu’il ne connait pas, face à une défensive qui excelle à mettre la pression sur le quart adverse.
Rams (LAR) – 2 600$ : Outre le rendez-vous face aux Panthers, les défensives adverses se sont amusées contre Detroit depuis un mois, amassant 10, 23, 12 et 13 points contre les Lions. Oui, cette liste inclut de très bonnes défensives, mais celle des Rams déborde de joueurs d’impact et le fait qu’elle est produit 21 points dans un match où les Chiefs ont mis 51 points au tableau en dit long sur son potentiel d’effectuer des gros jeux.
Chiefs (KC) – 2 500$ : Eric Berry est de retour, Chris Jones et Dee Ford jouent du gros football et les Chiefs affrontent les Raiders dimanche. Je ne crois pas avoir besoin de vous donner plus d’arguments, mais je m’attends à au moins six sacks de la part de Kansas City, ce qui pourrait aussi mener à un ou des touchés défensifs.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$: