Parfois, il faut se résoudre à payer cher pour des joueurs vedettes et la semaine dernière Todd Gurley et Adam Thielen l’ont bien démontré. Si vous avez payé pour Gurley la semaine dernière, il ne vous a pas déçu et encore une fois à 9 800$, je l’aurai à nouveau dans mes alignements cette semaine, face aux Packers, dans un match qui pourrait voir une tonne de points au tableau.

Les duels Broncos-Chiefs et Buccaneers-Bengals pourraient aussi être très offensifs, mais cette semaine, je regarderai plutôt du côté d’aubaines dans d’autres rencontres, en plus d’aimer beaucoup de joueurs dans l’affrontement Packers-Rams. Pour une rare fois cette saison, aucune aubaine n’est disponible au poste de quart et plusieurs options sont très intéressantes à 6 000$ et plus. En général, la position de receveur est très profonde cette semaine tandis que les porteurs d’intérêt se comptent sur les doigts d’une main. Voici donc les joueurs que j’aurai à l’oeil ce weekend.

Quarts-arrières

Patrick Mahomes (KC) – 7 000$ : Le meilleur quart de la NFL cette saison est seulement 7 000$ malgré une MOYENNE de plus de 30 points par match jusqu’ici. Bien sûr, les Broncos ont une bonne défensive, mais il a tout de même marqué plus de 25 points contre eux il y a quelques semaines et c’était à Denver. À domicile, attendez-vous à voir Mahomes reprendre là où il a laissé et franchir les 30 points à nouveau. 
Aaron Rodgers (GB) – 6 400$
: Le quart vedette a récolté plus de 400 verges et de 31 points à chacun de ses deux derniers matchs et face à la puissante offensive des Rams, je m’attends à ce qu’il continue sur cette lancée, surtout que ce match devrait voir une tonne de points sur le tableau et qu’il misera vraisemblablement sur toutes ses armes offensives avec le retour de Randall Cobb et Geronimo Allison.
Andrew Luck (IND) – 6 300$
: Le quart des Colts a lancé le ballon au moins 40 fois lors de cinq de ses sept rencontres cette saison, ratant cette marque la semaine dernière dans une dégelée contre les Bills et à la semaine 2 face à l’excellente défensive aérienne des Redskins. Face à la piètre défensive des Raiders, Luck est dans une excellente position pour connaitre du succès.
Mitch Trubisky (CHI) – 6 100$ : Depuis trois semaines, Trubisky est tout simplement en feu. Lors de ses deux derniers matchs à domicile, il a récolté pas moins de 82 points, soit une moyenne de 41 par match. Il a au moins 47 verges au sol lors de ses trois derniers matchs et au moins trois touchés combinés aussi. Certes, il lance quelques interceptions et manque parfois de précision, mais en ce moment, il est en feu et Matt Nagy l’aide à exploiter toutes les failles des défensives adverses. Contre les Jets, je n’hésiterais pas à l’utiliser à nouveau. 
Jared Goff (LAR) – 6 000$
: Si Rodgers est une bonne option, Goff l’est tout autant, pour 400$ de moins. Cooper Kupp pourrait être de retour et Goff est dû pour rebondir après quelques semaines plus difficiles. Face aux Packers, on ne peut pas lever le pied, ce qui pourrait mener Goff à une excellente rencontre.

Porteurs de ballon

Todd Gurley (LAR) – 9 800$ : Je me répète, mais la formule est simple : tant que Gurley est sur sa séquence actuelle, il est presque inconcevable de le laisser de côté en DFS, surtout dans les tounois à peu de joueurs. Il récolte en moyenne plus de 30 points, ce qui est énorme, peu importe son coût.
Kareem Hunt (KC) – 7 100$ 
: Attention, Kareem Hunt est de retour. Les statistiques du porteur de 2e année sont exceptionnelles depuis quatre matchs alors qu’il a amassé au moins 29,5 points dans trois de ses quatre dernières rencontres, marquant au passage un total de cinq touchés, tout en étant visé bien plus dans le jeu aérien (six fois à chacune des deux dernières semaines). Contre une défensive bien ordinaire contre le jeu au sol, Hunt devrait connaitre un fort match.
Philip Lindsay (DEN) – 5 200$ : Si Royce Freeman prend part à la rencontre, évitez ce champ arrière partagé entre trois jeunes porteurs, mais si le gros porteur recrue est absent, Lindsay devrait passer plus de 50% des jeux offensifs sur le terrain (pour la deuxième fois de la saison, la première étant survenue dimanche dernier). Il connait un début de carrière phénoménal et contribue par la voie des airs, où les Chiefs sont atroces (73 verges allouées par match jusqu’ici, le pire total de la ligue).
Raheem Mostert (SF) – 3 800$ : Si Matt Breida joue, Mostert devient alors un cas très complexe à utiliser, mais si le champ arrière des Niners est composé uniquement d’Alfred Morris et de lui, attention, il pourrait connaitre un excellent match. Explosif, ses 19 courses lors des deux dernières semaines lui ont permis d’amasser 146 verges, une moyenne de plus de 7,5 par tentative. Ses 4 réceptions dimanche dernier démontrent aussi un potentiel d’utilisation par la voie des airs, ce qui n’est d’ailleurs pas la force de Morris.

Receveurs de passes

A.J. Green (CIN) – 8 000$ : Le meilleur demi de coin des Buccaneers, Brent Grimes, connait une saison horrible et concède pas moins de sept pouces à Green. Le match Buccaneers-Bengals promet d’être très offensif et Green pourrait s’amuser toute la journée face à une tertiaire démunie et pas équipée pour contrer un receveur de la trempe de Green. Le vétéran demi de coin n’a rien pu faire contre Julio Jones et Antonio Brown jusqu’ici et Green est utilisé à profusion depuis quelques semaines par Andy Dalton.
Brandin Cooks (LAR) – 6 900$ : Cooks et son coéquipier Robert Woods (6 800$) pourraient être impliqués à profusion dimanche, surtout si Cooper Kupp est à nouveau absent. Marquise Goodwin, un receveur similaire en termes de style, a dominé la tertiaire des Packers la semaine dernière et dans un match offensif, Cooks pourrait être utilisé davantage qu’à l’ordinaire le rendant particulièrement intéressant, son faible volume étant généralement sa faiblesse en fantasy.
T.Y. Hilton (IND) – 6 300$ : Aucun quart ne tente plus de passes qu’Andrew Luck jusqu’ici et Hilton est visé lors de plus de 50% des tentatives de Luck vers ses receveurs éloignés. Certes, les ailiers rapprochés Jack Doyle et Eric Ebron sont beaucoup impliqués, tout comme le porteur Nyheim Hines, mais il se trouve que les Raiders sont en fait excellents en couverture de passe contre ces deux positions, mais vraiment pas contre les receveurs éloignés.
John Brown (BAL) – 5 900$ : Brown est l’un des receveurs les plus rapides de la NFL et je vois mal la tertiaire des Panthers le ralentir. Le plan de match qui a fonctionné jusqu’ici contre la Caroline a été de les attaquer par la voie des airs et Baltimore n’hésitera pas à lancer le ballon 50 fois si c’est nécessaire. Le meneur dans la ligue pour les verges aériennes (air yards) pourrait dominer contre un James Bradberry trop lent ou un Donte Jackson trop inexpérimenté. Michael Crabtree (4 800$) est aussi à considérer, lui qui est visé au moins 8 fois par match depuis la semaine 2.
Doug Baldwin (SEA) – 5 500$ : Le match Seahawks-Lions pourrait être assez offensif sur le terrain synthétique du Ford Field et la plupart des joueurs des Seahawks sont disponibles à de très bons prix. La longue semaine de repos devrait faire du bien à Baldwin qui pourrait connaitre beaucoup de succès comme demi inséré contre une défensive qui vient d’accorder beaucoup d’espace à Danny Amendola.
Demaryius Thomas – 4 900$ : Le match face aux Chiefs devrait être offensif et Denver devrait tirer de l’arrière. Oui, les rumeurs de transaction continuent de circuler autour de Thomas, mais il demeure un excellent receveur et les Broncos vont vouloir l’impliquer davantage que ce qui a été fait depuis quelques semaines. À 4 900$, le potentiel est immense pour lui cette semaine.
Larry Fitzgerald (ARI) – 4 400$ : Non, je ne pense pas que Byron Leftwich soit le sauveur de l’offensive des Cardinals, mais à 4 400$, Fitzgerald est tout simplement trop peu dispendieux pour tenter sa chance face à une défensive qui n’arrête pas grand chose par les temps qui courent. K’Waun Williams concède six pouces au vétéran qui travaille beaucoup comme demi inséré et une semaine après avoir réussi son premier touché de la saison, j’aime les chances de Fitzgerald de récidiver.
Anthony Miller (CHI) – 3 400$ : Les options dispendieuses sont nombreuses cette semaine, donc si vous souhaitez frapper un grand coup avec une aubaine, je ne regarderais pas plus loin qu’Anthony Miller des Bears. Il semble clair que Matt Nagy et Mitch Trubisky veulent impliquer le choix de deuxième tour des Bears dans l’offensive et il bénéficiera d’une position très avantageuse face à Buster Skrine qui en arrache sévèrement cette saison. Visé sept fois dimanche dernier, un sommet cette saison, Miller n’a capté que deux ballons, mais il a été raté quatre fois par Trubisky, dont trois sur des jeux qui auraient facilement pu se transformer en touchés.

Ailiers rapprochés

Jared Cook (OAK) – 5 000$ : Les Raiders ont échangé Amari Cooper aux Cowboys et Marshawn Lynch sera absent pour une longue période; les joueurs de talent se font donc de plus en plus rare en attaque à Oakland, faisant de Cook une option de choix. Ses deux derniers matchs ont été tranquilles, mais ils étaient contre deux des meilleures équipes de la ligue contre les ailiers rapprochés. Les Colts sont parmi les pires; n’hésitez pas à utiliser Cook cette semaine.
O.J. Howard (TB) – 3 900$
: Les Bengals ont toutes les misères du monde à arrêter les ailiers rapprochés adverses cette année, ce qui fait d’Howard une cible très intéressante à 3 900$ dans le match avec le plus haut total présumé cette semaine (54). Attention toutefois, les quatre touchés alloués par Cincinnati aux ailiers rapprochés l’ont été au numéro 2 de l’adversaire à cette position. Cameron Brate (2 700$) n’est tout de même pas assez utilisé pour risquer le coup. 
C.J. Uzomah (CIN) – 3 500$ 
: Depuis qu’il est partant, Uzomah a récolté en moyenne neuf points par rencontre contre trois des pires équipes de la ligue face aux ailiers rapprochés. Il tentera maintenant de faire encore mieux en affrontant LA pire formation: Tampa Bay. Les Buccaneers seront en plus privé de leur secondeur étoile Kwon Alexander, ce qui pourrait permettre à Uzomah de se démarquer encore davantage.
Chris Herndon (NYJ) – 2 800$ : Les Bears donnent très peu de verges aux ailiers rapprochés adverses, mais ils ont tout de même alloué quatre touchés à la position, y compris aux illustres Will Dissly, RIcky Seals-Jones et Nick O’Leary; pas exactement les vedettes de la NFL à cette position. Pour sa part, Herndon a maintenant des majeurs dans deux matchs de suite et a même été ciblé à profusion contre les Vikings. New York a bien peu d’options offensives en ce moment et Herndon pourrait continuer de faire sa place.

Défensives

Bears (CHI) – 4 100$ : C’est simple, Sam Darnold ne récolte en moyenne que 10 points par match sur la route jusqu’ici et on sait que Chicago est un endroit particulièrement difficile à visiter, surtout que la pluie pourrait être de la partie dimanche. Le front défensif des Bears pourrait s’en donner à coeur joie contre les Jets et quelques interceptions sont prévisibles. Si vous avez les moyens, c’est très intéressant.
Redskins (WAS) – 2 700$ : Outre la dégelée subie en Nouvelle-Orléans, les Redskins n’ont jamais donné plus de 21 points cette année et dans un match serré de division, la défensive de Washington pourrait museler Eli Manning, qui connait un début de saison très ordinaire jusqu’ici.
Steelers (PIT) – 2 300$ : Un autre duel de division et les Steelers reviennent de leur semaine de congé. Jusqu’ici, ils ont alterné bonne semaine et mauvaise semaine et il se trouve qu’on soit rendus à une bonne semaine. À la maison face à un quart recrue, j’aime bien les chances des Pittsburgh de récolter plusieurs sacks (ils en ont amassé sept à la semaine un contre le très mobile Tyrod Taylor) et qui sait, peut-être un revirement ou deux.

En se basant sur ces prédictions, voici un exemple d’alignement que vous pourriez utiliser cette semaine avec votre budget de 50 000$: