Après 17 semaines âprement disputées (et dans le cas de certaines équipes, jusqu’à la dernière minute), c’est maintenant l’heure de départager les douze meilleures formations de la NFL. Au cours des quatre prochaines semaines d’activité, les aspirants se disputeront la suprématie de leur sport, culminant le 3 février avec le Superbowl LIII, qui sera disputé à Atlanta. 

En cette première journée des séries, nous vous présentons un bref aperçu des quatre matchs à l’affiche, de même que quelques conseils sur des paris qui pourraient ajouter un peu de piquant à vos après-midis ou qui sait, peut-être même vous rapporter un peu.

Colts (10-6) @ Texans (11-5)
Samedi, 16h30

Si on écoute les bookmakers, ce match sera le plus serré du weekend, les deux équipes étant données comme égales pour remporter la victoire (1,85). Il s’agit aussi du match avec le plus haut total présumé de points (48,5), à cinq points de plus que l’autre affrontement du samedi. On pourrait donc avoir droit à un excellent match entre deux rivaux de division qui se sont en plus partagé les honneurs de leurs deux duels cette saison. 

Ce qui fera la différence, selon moi, c’est le travail d’Andrew Luck contre la tertiaire des Texans. Ces derniers peuvent mettre beaucoup de pression sur le quart grâce aux J.J. Watt, Jadeveon Clowney et compagnie, mais ils ont été traversés à volonté par Luck, Baker Mayfield, Sam Darnold et Nick Foles au cours de leurs quatre derniers matchs, leur accordant en moyenne 380 verges par match (j’exclus volontairement Blake Bortles à la semaine 17).

Paris à considérer: Victoire des Colts (1,85); Plus de 53,5 points (2,35); Plus de 305,5 verges par la passe pour Andrew Luck (1,75); Plus de 48,5 verges au sol pour Marlon Mack (1,75); Plus de 37,5 verges sur réception pour Dontrelle Inman (1,75); Plus de 94,5 verges sur réception pour DeAndre Hopkins (1,75)

Seahawks (10-6) @ Cowboys (10-6)
Samedi, 20h15

Cet affrontement devrait aussi être très serré, comme en fait foi l’écart d’à peine 1,5 point prévu par les bookmakers, mais surtout, les forces respectives des deux formations. Les Cowboys sont favoris (1,65), dans un match prévu comme assez défensif (43,5 points total). Ils vengeraient ainsi leur défaite subie à Seattle à la semaine 3 dans un match où aucun des deux quarts n’avait franchi le cap des 200 verges aériennes. Les Seahawks l’avaient emporté 24-13.

Personnellement, je m’attends à un match où les deux offensives tentent de contrôler le cadran avec le jeu au sol, mais les deux formations nous ont prouvé être capable de prestations offensives explosives à mesure que la saison avançait, notamment avec Tyler Lockett chez les Seahawks et Amari Cooper qui a complètement changé l’offensive des Cowboys. Dans un duel qui devrait jouer sur la dernière possession de ballon, je privilégierai l’expérience de Russell Wilson et Pete Carroll.

Paris à considérer: Victoire des Seahawks (2,00); Plus de points en deuxième demie (1,65); Plus de 69,5 verges au sol pour Chris Carson (1,75); Plus de 37,5 verges sur réception pour Ezekiel Elliott (1,75); Plus de 1,5 placement réussi par Dallas (1,65)

Chargers (12-4) @ Ravens (10-6)
Dimanche, 13h

Parfois le classement de la NFL fait de drôle des choses. Par exemple, les Chargers ont présenté la deuxième meilleure fiche de toute l’Association américaine cette année, mais ont dû se contenter du cinquième rang en raison de la priorité accordée aux champions de division et au bris d’égalité détenu par les Chiefs dans la division Ouest. Évoluant à domicile et ayant terminé la saison avec six victoires en sept matchs, les Ravens (1,60) sont tenus favoris par 2,5 points dans un match avec un total présumé plutôt bas à 41,5. Malgré le talent offensif des deux équipes, quand on considère que les deux équipes se sont livré un duel défensif remporté 22-10 par les Ravens pas plus tard que le 22 décembre, ce n’est pas peut-être pas exagéré.

Ce match est celui qui m’intéresse le plus ce weekend et je ne dis pas seulement ça en tant que fan des Steelers! Je crois que les Chargers doivent tout faire pour stopper l’offensive terrestre des Ravens et forcer Lamar Jackson à les battre avec son bras plutôt que ses jambes. La défensive contre le jeu au sol a été leur faiblesse toute la saison, mais outre l’affrontement contre Baltimore, ils se sont beaucoup amélioré en fin de saison, laissant présager de bonnes choses pour ce duel. Dans un duel qui se terminera sur le dernier jeu du match, je crois que les Chargers en feront juste assez pour passer en finale de division. 

Paris à considérer: Au moins une interception pour Philip Rivers (1,55); Plus de 67,5 verges au sol pour Lamar Jackson (1,75); Plus de 59,5 verges au sol pour Gus Edwards (1,75); Plus de 1,5 placement réussi par Baltimore (1,55)

Eagles (9-7) @ Bears (12-4)
Dimanche, 16h30

Le seul duel entre des équipes qui ne sont pas affrontées en saison devrait bien terminer le weekend des amateurs de football. Les Bears (1,30) sont favorisés par 6,5 points, le plus gros écart du premier tour éliminatoire, mais après les prouesses inespérées de Nick Foles l’an dernier et en fin de saison cette année, personne n’osera écarter les chances des Eagles de remporter ce match, à Chicago. Les experts s’attendent à un match défensif avec un total présumé à seulement 41,5 points, ce qui n’est pas surprenant considérant que les quatre derniers matchs des Bears se sont terminés sous cette marque. 

Le duel entre Nick Foles et Mitchell Trubisky m’intéresse particulièrement ce dimanche. Foles a prouvé depuis l’an dernier qu’il est à son meilleur le dos au mur tandis que Trubisky en sera à une première expérience éliminatoire et affrontera une défensive qui a repris du galon en fin de saison. Fletcher Cox et Michael Bennett devraient parvenir à mettre la pression, ce qui pourrait pousser les Bears à utiliser leur jeu au sol à profusion. Dans un match à saveur défensive, je vois Chicago tenir bon et mettre fin au parcours Cendrillon des Eagles en fin de saison.

Paris à considérer: Moins de 41,5 points dans le match (1,85); Nick Foles plus de verges par la passe que Mitch Trubisky (1,60); Au moins une interception pour Nick Foles (1,40); Plus de 60,5 verges au sol pour Jordan Howard (1,75); Plus de 22,5 verges au sol pour Mitch Trubisky (1,75); Plus de 32,5 verges sur réception pour Tarik Cohen (1,75);