Plus que le talent brut, deux éléments déterminent souvent le succès en fantasy football : l’opportunité et l’affrontement. S’il est parfois facile de prévoir le premier en fonction des blessures et des tendances récentes, le deuxième est souvent variable. Qu’est-ce qui est mieux entre une bonne attaque au sol qui affronte une bonne défensive contre la course ou bien une mauvaise défensive terrestre contre un mauvais jeu au sol?

En analysant les chiffres des deux équipes de façon combinée (50% des chiffres de chaque unité pour une statistique donnée), on peut obtenir une assez bonne image de l’efficacité probable d’une unité offensive contre son adversaire en défensive, pour une semaine précise. L’objectif de cette nouvelle publication hebdomadaire est donc de vous aider à cibler les affrontements à cibler, tant en fantasy classique que pour vos paris sportifs et participations en Daily Fantasy Sports, sur Draft Kings notamment.

Par la voie des airs

Pour la cinquième semaine d’activité, un premier duel attire particulièrement notre attention alors que les deux meilleurs totaux de verges par la passe s’affrontent, soit les Steelers et les Falcons. Les deux équipes se trouvent aussi dans le top 5 pour les points marqués et les passes de touché, laissant présager tout une explosion offensive dans ce match. Vous voudrez donc habiller tous vos éléments en action dans le jeu aérien : Antonio Brown, Julio Jones, Calvin Ridley, JuJu Smith-Schuster, Mohammed Sanu, Vance McDonald et même Austin Hooper, qui pourrait connaitre un fort match à une position peu profonde cette saison. Matt Ryan et Ben Roethlisberger sont aussi possiblement les deux meilleures options au poste de quart dans toute la ligue.

Au-delà de cette évidence, une autre équipe à cibler pourrait être les Vikings du Minnesota, qui affichent le 3e plus haut total présumé pour les verges aériennes, le 2e pour les passes complétées et sont à égalité au 5e rang pour les passes de touché. Combiné au fait qu’un dur affrontement au sol face aux Eagles fait de leur jeu au sol le pire total présumé de la NFL pour la semaine 5, tout est en place pour que Kirk Cousins, Stefon Diggs et Adam Thielen poursuivent sur leur lancée et connaissent un très bon match. Parmi les autres bons duels, notons ceux des Jaguars (@KC), des Ravens (@CLE) et des Raiders (@LAC). N’hésitez pas à utiliser Blake Bortles, Joe Flacco et Derek Carr dans les ligues à deux quarts-arrière et la plupart de leurs receveurs également, selon votre profondeur à la position bien entendu.

À l’inverse, vous voudrez éviter toute l’offensive des Bills contre les Titans, même à Buffalo. Les Panthers (NYG), les Cardinals (@SF) et les Seahawks (LAR) sont aussi dans une très mauvaise position et pourraient peiner à bouger le ballon par la voie des airs. Prenez ceci comme un avertissement quant à l’utilisation des receveurs de ces formations, ce qui inclut Devin Funchess, Larry Fitzgerald, Doug Baldwin et Tyler Lockett.

Le jeu au sol

Les Panthers pourraient toutefois se reprendre avec le jeu au sol, ce qui fait en sorte que Christian McCaffrey est l’une de nos meilleures options cette semaine avec un total présumé de 146 verges pour la Caroline, en plus d’un touché (et dans le cas de McCaffrey, ça n’inclut même pas son implication aérienne!). Melvin Gordon est aussi dans une position exceptionnelle à l’approche d’un affrontement à domicile contre les Raiders tandis que le duo Matt Breida – Alfred Morris pourrait aussi connaitre du succès contre les Cardinals.  Une autre paire, celle formée des recrues Philip Lindsay et Royce Freeman, à Denver, pourrait mener la vie dure à la défensive des Jets, d’autant plus que Denver a le pire total présumé de la NFL cette semaine pour les passes de touché, à égalité avec les Bills.

Outre les Vikings et leur duo de Dalvin Cook et Latavius Murray, les Cardinals (David Johnson), les Jets (Isaiah Crowell et Bilal Powell) et les Seahawks (Chris Carson et Mike Davis) se retrouvent dans des positions difficiles, d’autant plus que trois de ces quatre équipes partagent déjà le travail dans leur champ arrière, rendant l’utilisation de l’un ou de l’autre presque impossible cette semaine, du moins, si vous avez la profondeur requise pour les éviter.

En se basant exclusivement sur les statistiques de ces affrontements entre unités offensives et défensives, on peut donc identifier certains joueurs à cibler et d’autres à éviter. Certes, ça ne reste qu’un morceau de puzzle lorsque vous identifiez votre alignement, mais ces données peuvent vous éviter de tomber dans un piège autrement évitable en sautant sur un joueur qui vient de connaitre un fort match, mais qui se retrouve tout de même dans une situation difficile (Mike James, par exemple!)