Chaque saison, certains joueurs de la LNH vont produire à un meilleur rythme que les amateurs l’auront prévu. Bien souvent, ce sont ces joueurs qui vont aider ces fans de hockey à remporter leur propre pool.

Ces choix, souvent appelés sleepers, font la pluie et le beau temps dans les succès d’un pooler. Il peut être bien difficile de prévoir qui seront les joueurs qui surprendront lors de la prochaine année. Il ne faut pas nécessairement se compliquer la tâche, mais tout simplement analyser les possibilités d’utilisation de ces joueurs en question afin de juger si les conditions seront meilleures pour eux. Que ce soit par un changement de coéquipiers ou encore un échange vers une autre équipe, la situation individuelle de tous les joueurs de hockey change selon leurs performances mais aussi selon les décisions de leur organisation qui auront un impact sur leur utilisation. Bref, afin de vous sauver un peu de temps dans vos recherches, voici cinq joueurs qui seront repêchés plus loin dans les pools que le rendement qu’ils offriront.

RYAN NUGENT-HOPKINS
Edmonton | 
Centre
Projection 2018-19 : 68 parties – 25 buts – 34 passes – 59 points
L’ancien premier choix au total du repêchage de 2011 a démontré des signes très intéressants en attaque lors de la saison 2017-2018. Ryan Nugent-Hopkins a notamment terminé la saison à la gauche de Connor McDavid, récoltant 17 points en 16 parties. Les Oilers étant prêts à tout pour trouver un ailier de qualité à McDavid, il semble que l’option de garder Nugent-Hopkins sur son trio soit la meilleure. Un aspect sous-estimé du jeu de jeune vétéran est sans aucun doute son lancer. Il a un lancer des poignets vif et précis et s’il peut bénéficier d’un fabriquant de jeu sur sa ligne sur une année complète, il pourra certainement atteindre le plateau des 25 buts pour la première fois de sa carrière. Il faudra suivre le développement du camp d’entraînement à Edmonton car advenant qu’il se retrouve avec McDavid de nouveau, il sera un candidat à produire beaucoup plus que les gens s’en attendent. Par le fait même, si vous surveillez la situation de Nugent-Hopkins, il faudrait aussi suivre la bataille prévue pour le poste d’ailier droit. Ty Rattie, Jesse Puljujarvi et Kailer Yamamoto sont les principaux candidats à mériter ce poste.

CONOR SHEARY
Buffalo | 
Ailier gauche
Projection 2018-19 : 77 Parties – 16 buts – 26 passes – 42 points
Conor Sheary est un bon joueur de hockey et il en a fait la démonstration à certains moments dans le passé. Il complète très bien les joueurs étoiles et il sait utiliser sa vitesse, ses mains et son intelligence du jeu pour faire le travail demandé. Le bémol dans son cas est certainement sa force physique alors que dans plusieurs situations l’adverse réussira à le séparer de la rondelle aisément. Le changement d’organisation et de style de jeu pourrait peut-être sourire à Sheary alors qu’il aura de nouveau la chance d’épauler des centres de qualité, que ce soit avec Jack Eichel ou encore Casey Mittelstadt. Son ardeur au travail compense pour le manque de force physique et s’il réussit mieux gérer ce désavantage sur la patinoire, il inscrira un total de points très surprenant. Dans des conditions idéales et avec les qualités qu’il a en tant que joueur, il pourrait faire jusqu’à 50 points cette année. Les 30 points amassés en 2017-18, sur 79 parties, ne représentent pas la réelle valeur offensive de ce joueur.

ELIAS LINDHOLM
Calgary | Ailier droit

Projection 2018-19 : 78 Parties – 19 buts – 39 passes – 58 points
La transaction qui a fait passer Elias Lindholm aux Flames a fait beaucoup de bruit cet été. Chose certaine, il s’agit là d’une bien belle opportunité pour le jeune ailier droit qui aura la chance de joindre un groupe d’attaquants talentueux à Calgary avec les Johnny Gaudreau, Sean Monahan et Mikael Backlund notamment. Un nouveau départ dans un top 6 plus complet offensivement aidera grandement Lindholm à atteindre un autre niveau dans sa production de points. Que ce soit à égalité numérique ou encore en avantage numérique, il sera tout simplement mieux entouré que par le passé. Fait intéressant, il est aussi le seul attaquant droitier dans le top 9 des Flames, ce qui fait de lui une option logique dans certaines séquences de jeu où l’entraîneur recherchera à utiliser un joueur tirant de ce côté. Sur les deux dernières saisons, Elias Lindholm a produit au rythme de 48 points par saison, bien qu’il n’a jamais atteint ce sommet en carrière en raison de blessures. Ne soyez pas surpris d’assister à son éclosion cette année, lui qui a tout le talent nécessaire pour offrir des saisons autour des 60 points au cours de sa carrière.

VINNIE HINOSTROZA
Arizona | 
Ailier droit
Projection 2018-19 : 78 parties – 17 buts – 27 passes – 44 points
Bien des amateurs de pool n’accordent pas d’importance à Vinnie Hinostroza, mais il pourrait s’avérer une carte cachée intéressante lors des dernières rondes du repêchage. Impliqué dans l’échange du contrat de Marian Hossa vers les Coyotes, le jeune attaquant a surpris bien des fans à Chicago en 2017-18. Il a notamment connu une impressionnante séquence de 22 points en 29 parties lors de cette campagne en jouant quelques parties aux côtés de Jonathan Toews. Les Coyotes de l’Arizona pourront bien utiliser ce joueur en le plaçant dans de bonnes circonstances et avec les bons joueurs. Il ne serait pas surprenant de le voir gagner un poste sur le top 6 de l’équipe et de se faufiler sur la deuxième vague de l’avantage numérique. C’est un petit patineur dynamique avec de bonnes habiletés et son directeur général John Chayka a lui-même affirmer s’attendre à le voir batailler pour un poste sur l’un des deux premiers trios au moment de son acquisition en juillet dernier. Hinostroza a toujours su produire à tous les niveaux depuis qu’il joue au hockey et il faut s’attendre à le voir faire la même chose en Arizona s’il saisit l’opportunité.

VALENTIN ZYKOV
Caroline | 
Ailier gauche
Projection 2018-19 : 74 parties – 20 buts – 20 passes – 40 points
Le joueur le plus sous-estimé de la course au trophée Calder! Bien entendu, il serait surprenant que Valentin Zykov remporte le trophée remis au meilleur joueur recrue de la LNH, mais il ne faudrait tout de même pas l’écarter de la liste des jeunes joueurs à surveiller cette année. Terminant au premier rang des buteurs de la Ligue américaine de hockey en 2017-18, Zykov a eu la chance de jouer 10 parties en Caroline en fin de saison. Il en a profité pour amasser trois buts et un total de sept points en jouant en moyenne un peu plus de 13 minutes. Les habiletés individuelles de l’attaquant sont excellentes et la progression du joueur depuis son arrivée dans la LAH l’aide à aspirer à un poste sur le top 6 des Hurricanes. Il faudra qu’il connaisse un excellent camp, mais le manque de punch en attaque risque de jouer en sa faveur, eux qui ont désespérément besoin de marqueurs de buts.

MENTIONS HONORABLES : Andreas Johnsson (TOR), Ty Rattie (EDM), Sam Reinhart (BUF)