Les Islanders de New York pointent à l’heure actuelle au dixième rang de l’association de l’est et à l’avant-dernier rang de leur division avec une fiche de 22-18-4. Malgré le fait qu’ils présentent la deuxième meilleure offensive de la ligue avec 153 buts marqués en 44 parties, tous ces efforts à l’attaque sont effacés par leur piètre rendement défensif. 

Au banc des accusés, leurs deux gardiens de buts, Jaroslav Halak et Thomas Greiss. L’ex-gardien des Canadiens de Montréal montre une fiche de 13-12-2 avec une moyenne de buts accordés par partie de 3.19 et un pourcentage d’arrêt d’à peine 90.6%, ce qui est très moyen dans la LNH d’aujourd’hui. Ce n’est guère mieux pour son coéquipier Greiss, ce dernier affichant un rendement de 88.2% et une moyenne de 3.89 filets encaissés par joute. Résultat: les Islanders partagent le dernier rang avec les Coyotes de l’Arizona en ce qui au nombre de buts accordés cette année.

Garth Snow doit agir

Avec la féroce compétition qui prévaut dans la division Métropolitaine, le directeur général – et ex-gardien de buts lui-même – Garth Snow ne peut se permettre de garder ses bras croisés. Une élimination des séries éliminatoires se voudrait être très négative pour les Islanders, spécialement cette année en raison du statut contractuel de leur joueur vedette John Tavares. Effectivement, si les insulaires venaient à rater les séries en 2018, les chances sont très fortes que Tavares veuille empocher une somme astronomique ailleurs qu’à New York.

De plus, la brigade défensive des Islanders n’est pas en très bon état. Deux de leurs meilleurs défenseurs, Calvin de Haan et Johnny Boychuk, sont actuellement blessés. Dans le cas de de Haan, il a été confirmé qu’il ne sera pas de retour au jeu cette année. Malheureusement pour les Islanders, cette absence se fera sentir alors que de Haan montrait un différentiel de +11 au moment de sa blessure. Snow pourrait donc déjà être en mode magasinage pour obtenir un défenseur d’une autre formation de la LNH.

Du renfort devant les buts

Une autre option qui s’offre à Snow est celle qui consiste en l’acquisition d’un gardien de buts. À l’heure actuelle, très peu de gardiens de qualité sont disponibles dans la ligue nationale. Toutefois, en cherchant un peu, on peut trouver un certain candidat qui pourrait bien faire à New York.

Aaron Dell, 28 ans, semble atteindre son plein potentiel sur le tard. Le gardien auxiliaire des Sharks de San Jose est actuellement coincé derrière Martin Jones, premier gardien bien implanté là-bas. Sauf que Dell commence drôlement à souffler dans son cou, ce dernier ayant remporté sept de ses huit derniers matchs.


Aaron Dell connaît une saison intéressante, surpassant occasionnellement le gardien #1 des Sharks, Martin Jones

Le gardien albertain montre aussi des statistiques largement supérieures à celles des cerbères des Islanders: pourcentage d’efficacité de 92.4%, moyenne de buts alloués de 2.29 et surtout, deux blanchissages. Rappelons qu’après 44 parties, les Islanders n’ont toujours pas blanchi l’adversaire, ne serait-ce qu’une seule fois.

Un mauvais timing?

Si le monde était bien fait, les Sharks échangeraient Aaron Dell aux Islanders pour du renfort à l’attaque, là où les Sharks présentent quelques difficultés, pointant uniquement 26e rang de la ligue à ce chapitre. Toutefois, depuis le mois de novembre, Martin Jones est chancelant et la nécessité de garder Dell comme auxiliaire de qualité se veut de plus un plus importante.

Considérant que les Sharks est l’équipe qui a le moins joué de matchs dans la ligue à l’heure actuelle, cela signifie que leur calendrier à venir sera excessivement chargé et qu’il est pertinent pour eux de garde Aaron Dell au delà de la date limite des transactions, au risque de le perdre lors du marché des agents libres de juillet 2018.

À moins, bien sûr, que Garth Snow, sous pression de participer aux séries d’après-saison, ait l’intention de surpayer pour acquérir les services de Dell…