INFORMATIONS

Date de naissance : 24 juin 2000

Lieu de naissance : Oshawa, ON, Canada

Position : Centre

Grandeur: 5pi11

Poids: 168 lb

Lance: Droite

Repêché: 2018 Ronde 3, 66e au total, Montréal

Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH
C
Potentiel de production
35-45 points

Un attaquant travaillant dans les deux sens de la glace avec des qualités de fabriquant de jeu

STATISTIQUES

VIDÉOS

À LIRE: LA FICHE DE REPÊCHAGE 2018 DE CAM HILLIS

NOTES SUR LE JOUEUR

5 mars 2020, Alexandre Gaucher
Dans la banque d’espoirs des Canadiens, il s’agit sans aucun doute du retour de l’année. Cam Hillis a brillamment rebondi suite à une saison 2018-19 affectée par les blessures. Sur la glace, le jeune joueur de centre joue avec beaucoup de rythme. Il aime transporter la rondelle dans les jeux de transition, ce qu’il accomplit à merveille. Sa vision du jeu est très bonne, lui servant autant sur le plan offensif que défensif du jeu. Il est aussi un très bon passeur qui saura toujours tirer son épingle du jeu si on lui fournit un marqueur à ses côtés. Son tir n’est pas mauvais en soi, mais Hillis ne l’utilise que très peu. Bien que rien n’assure une ascension vers la LNH dans son cas, ses habiletés défensives et de passeur sont suffisantes pour continuer d’espérer le voir réussir.

2 mars 2020, Mathieu Lavigne
Un autre joueur qui conserve sa place dans le classement mensuel, Hillis a ajouté 5 buts et 9 aides à sa fiche en 12 parties en plus de présenter un excellent différentiel de +9. Figurant au 6e rang des passeurs de la Ligue de l’Ontario, l’attaquant de 5pi10 a aussi marqué 6 buts gagnants cette année, bon pour le 8e rang dans la ligue. Si la conférence de l’Est devrait être l’affaire des 67’s d’Ottawa, la lutte dans la conférence l’Ouest, elle, sera beaucoup plus relevée en Ontario alors que six équipes, dont le Storm, pourraient faire des vagues. Le duo que forme Hillis avec Pavel Gogolev figure au 4e rang de la ligue pour le nombre de points derrière ceux formés par les trois meilleurs pointeurs de la ligue, Cole Perfetti (SAG), Marco Rossi (OTT) et Philip Tomasino (OSH). Ils peuvent donc changer un match, ou une série, à eux seuls et auront certainement pour objectif de refaire le coup aux 67’s après les avoir surpris en finale de la Ligue la saison dernière.

4 février 2020, Mathieu Lavigne
Pour le choix de troisième tour (66e) du Tricolore en 2018, la saison 2019-2020 représentait la chance de se reprendre après une saison gâchée par les blessures où il n’avait pu faire mieux que 22 points en 33 rencontres, un rythme de production inacceptable pour un joueur aussi talentueux qui venait de produire au rythme d’un point par match à l’âge de 17 ans. Hillis est en train de se reprendre de brillante façon, lui qui compte maintenant 65 points en 46 matchs, incluant 47 aides. Son mois de janvier a été particulièrement fructueux alors qu’il y a amassé 6 buts et 11 aides pour 17 points en 13 rencontres. Rapide, fougueux et excellent pour préparer le terrain pour ses coéquipiers, Hillis forme l’un des meilleurs duos en Ontario avec le Russe Pavel Gogolev, un joueur de 19 ans non repêché. À eux deux, ils comptent autant de points cette saison que les cinq attaquants du Storm suivants au classement des marqueurs.

23 mars 2019, Mathieu Lavigne
De son côté, ça a été une saison à oublier pour Hillis qui a raté de nombreux matchs pour cause de blessure et qui ratera probablement tout le premier tour, encore blessé à la clavicule.

13 février 2019, Mathieu Lavigne
Un attaquant très dynamique, Hillis compense sa petite stature (5’11″, 168 lbs) par une fougue sans faille. Après avoir agi comme premier centre de l’équipe à sa saison recrue, démontrant à tous ses habiletés offensives, une blessure et l’acquisition de vétérans par le Storm (Nick Suzuki, notamment) l’ont relégué à un rôle de soutien cette année. Si ce rôle est en quelque sorte nouveau pour le talentueux attaquant de 18 ans, il lui permet néanmoins de mettre en évidence d’autres facettes de son jeu. Ses habiletés à protéger le centre de la glace et à causer des revirements sont particulièrement intéressantes pour un joueur qu’on projette davantage comme centre de troisième trio dans la LNH. Pas nécessairement le patineur le plus rapide en ligne droite, ses changements de direction vifs font tout de même de lui un joueur difficile à contourner et très dangereux en contre-attaque.