INFORMATIONS

Date de naissance : 8 février 2000

Lieu de naissance : Pitea, Suède

Position : Centre

Grandeur: 6pi2

Poids: 196 lb

Lance: Gauche

Repêché: 2018 Ronde 2, 56e au total, Montréal

Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH
B
Potentiel de production
30-40 points

Un attaquant complet qui excelle surtout dans l’aspect défensif du jeu

STATISTIQUES

VIDÉOS

À LIRE: LA FICHE DE REPÊCHAGE 2018 DE JACOB OLOFSSON

NOTES SUR LE JOUEUR

5 mars 2020, Alexandre Gaucher
Évoluant au niveau professionnel en Suède, Jacob Olofsson est déjà à son âge un joueur de centre très responsable sur la patinoire. Impliqué dans les deux sens de la patinoire, il tire particulièrement son épingle du jeu sur l’aspect défensif d’un match. Un habile patineur, il est très alerte dans ses prises de décisions défensives et sa vision du jeu l’aide à bien lire ce qui se passe autour de lui. Lorsqu’il est confronté directement à un adversaire, il remporte son lot de bataille pour la possession du disque, utilisant bien son physique. En zone offensive, il n’hésite pas à rejoindre ses coéquipiers avec l’aide de bonnes passes précises. Il n’est pas le plus créatif, préférant les jeux moins à risque. Son potentiel offensif n’est pas le haut, mais il contribue amplement sur d’autres aspects du jeu. Il pourrait devenir un joueur de profondeur très fiable défensivement et capable d’écouler les punitions de son équipe.

13 février 2019, Mathieu Lavigne
Jacob Olofsson est un atout intéressant dans la banque d’espoirs montréalaise parce qu’il est l’un des rares attaquants pour qui le gabarit est une force. À 6’2″ et 200 livres, il est déjà équipé pour jouer chez les professionnels, ce qu’il fait depuis l’âge de 17 ans. Son gabarit et son coup de patin sont complémentés par un sens du jeu très développé pour son âge, faisant de lui un joueur très fiable dans son territoire. Malgré un bon lancer et des mains efficaces, il serait surprenant de voir le jeune Suédois évoluer en un joueur du top six au plus haut niveau, mais il pourrait certainement être un joueur fiable qu’un entraîneur peut envoyer sur la glace dans toutes les situations défensives, à l’aile comme au centre, et qui peut dépanner sur un trio offensif au besoin. Vu ses atouts, ses chances d’atteindre la LNH sont excellentes, mais il faut tempérer les attentes quant à sa production offensive une fois qu’il y sera.

23 décembre 2018, Mathieu Lavigne
Après un bon début de saison en ligue élite de Suède (6 points en 10 matchs), Olofsson n’a récolté aucun point à ses 12 derniers matchs. La bonne nouvelle, tout de même, c’est qu’il continue de jouer en moyenne tout près de 16 minutes par match, malgré l’absence de résultats offensifs. Les trios suédois ne sont pas coulés dans le béton, mais je serais surpris qu’on ne voit pas Olofsson avec son coéquipier en Suède, Filip Hallander, choix de deuxième tour des Penguins au dernier repêchage. Dans tous les cas, il devrait être un élément important de l’offensive suédoise et être utilisé aussi en infériorité numérique.