INFORMATIONS

Date de naissance : 2 avril 1997

Lieu de naissance : Surrey, BC, Canada

Position : Défenseur

Grandeur: 6pi2

Poids: 193 lb

Lance: Droite

Repêché: 2015 Ronde 1, 26e au total, Montréal

Droits LNH: Montréal

PROJECTION

Potentiel d’atteindre la LNH
A
Potentiel de production
20-30 points

Un défenseur mobile qui se démarque particulièrement dans son propre territoire

STATISTIQUES

VIDÉOS

NOTES SUR LE JOUEUR

13 février 2019, Alexandre Gaucher
Le défenseur Noah Juulsen n’a pas déçu au niveau de la progression depuis sa sélection par les Canadiens en 2015. Sans être un joueur flamboyant, l’habile patineur a su conserver son statut de bon espoir en devenant plus dominant dans les traits du jeu qui le caractérisent. Il sait bien se positionner en zone défensive et ne sera pas le joueur qui prendra le plus de risque. Il est plutôt un joueur qui aspire à être un élément fiable du top 4 défensif du Tricolore. Avec une bonne relance du jeu lorsqu’il est en confiance, Juulsen peut surprendre aussi lorsqu’il utilise son puissant lancer, une facette de son jeu qui pourrait refaire surface le jour où il sera complètement à l’aise avec la vitesse d’exécution de la LNH. Pour le moment, le jeune défenseur est à l’écart du jeu pour une période indéterminée en raison d’un problème relié à la vision et le bon rétablissement pour l’homme qu’il est, au-delà du joueur, est la seule priorité pour l’organisation et les fans.

28 février 2018, Mathieu Lavigne
Après un début de carrière professionnelle tranquille avec seulement deux points (récoltés dans le même match!) en 25 parties avec le Rocket, le premier choix du Canadien en 2015 a semblé éclore avec quatre aides en six rencontres en février. Même s’il est avant tout reconnu pour son jeu défensif efficace, ses performances offensives récentes, combinées à une saison à oublier pour le grand club et au départ de Jakub Jerabek, ont mené à son rappel le 21 février dernier. Dès ses débuts dans la grande ligue, Claude Julien n’a pas hésité à l’utiliser aux côtés du vétéran Karl Alzner, qui a semblé ragaillardi par la venue du défenseur recrue. Après avoir été sur la glace pour 17 minutes à son premier match, Juulsen a ensuite été employé pendant plus de vingt minutes lors des deux dernières rencontres des Canadiens, ne semblant pas du tout hors de son élément. Bien qu’il ne sera jamais une vedette offensive, ses relances et sa prise de décisions avec la rondelle sont jusqu’ici solides et il n’a pas délaissé son excellent jeu défensif au passage.