Après une analyse des équipes de l’association ouest de la Nationale, voici l’ouest de l’Américaine. l’analyse tient compte des changements de personnels pendant la saison morte ainsi que les performances de l’équipe la saison dernière. Une projection au classement dans la division est aussi présente.

Astros de Houston

Saison 2018 – 103 victoires et 59 défaites, 1er dans la division
Projection 2019 – 98 victoires et 64 défaites, 1er dans la division

Après une saison record pour le nombre de victoires (103), les Astros seront encore la puissance de la division ouest de l’Américaine. Suivant sa meilleure saison en carrière l’an dernier comptant 31 coups de circuit et 103 points produits, sans oublier 51 doubles (un sommet dans les ligues majeures), Alex Bregman vient de signer une prolongation de contrat de 100 millions pour 6 ans. Le jeune joueur de champ intérieur, qui aura 25 ans à la fin du mois de mars, est un favori de plusieurs analystes comme candidat au titre de joueur le plus utile de la ligue américaine pour la saison 2019. L’attaque des Astros sera encore plus balancée avec l’ajout du joueur de champ Michael Brantley. L’ancien des Indians de Cleveland est excellent pour fatiguer les lanceurs et frapper des lancers qui semblent intouchables. Carlos Correra sera de retour en santé et Jose Altuve aussi, lui qui avait subi plusieurs blessures lors des matchs éliminatoires en octobre l’an dernier.

Sur le monticule, la situation semble moins rose que l’an dernier. Lance McCullers manquera la saison au complet suite à une opération Tommy John et sa perte leur fera mal. Gerrit Cole sera agent libre à la fin de la saison, ce qui laisse planer un doute quant à son retour avec l’équipe la saison prochaine. Il y a du bon cependant ; Justin Verlander vient tout juste de signer une prolongation de contrat de deux ans pour 66 millions de dollars. Le lanceur droitier de 36 ans deviendra alors le deuxième lanceur des majeures le mieux payer annuellement derrière Zack Greinke (34 millions par année).

Les Astros ne seront pas en danger au sommet de la division cette année et devraient facilement l’emporter devant les A’s et les Angels.

Athletics de Oakland

Saison 2018 – 97 victoires et 65 défaites, 2e dans la division
Projection 2019 – 88 victoires et 74 défaites, 2e dans la division

L’an dernier, les A’s ont surpris tout le monde dans l’Américaine ouest et ont connu une saison de 97 victoires pour terminer au deuxième rang de leur division. Après avoir vu leur rotation de lanceurs partants être décimée par les blessures, le concept de lanceur d’ouverture a été adopté. Il est fort probable que l’équipe réutilise cette stratégie qui les a bien servis l’an dernier puisqu’encore une fois cette année, les blessures font rage. Sean Manaea sera encore sur la liste des joueurs blessés pour une durée de 60 jours et même dans le meilleur des scénarios, il ratera les premiers mois de la saison. En revanche, la situation des lanceurs de relève est bien meilleure : les puissantes balles tombantes de Blake Treinen seront de retour et il récoltera sa part de sauvetages.

Les véritables forces des A’s se retrouvent encore une fois au bâton et à la défensive. Matt Chapman est en constante progression et son jeu au troisième but est souvent comparé à celui de Nolan Arenado. Il a gagné son premier gant d’or la saison dernière et tout porte à croire qu’il pourra récidiver encore une fois en 2019. Au premier but, nous retrouvons un autre gagnant du gant d’or en 2019, Matt Olson. Toutefois, après avoir disputé les deux premiers matchs de la saison au Japon, il a subi une blessure à la main droite qui a nécessité une chirurgie. Il pourra être de retour dans la formation à partir du 10 juin. Pour combler cette perte, l’équipe a échangé le joueur des ligues mineures Jesus Lopez en retour du frappeur désigné Kendrys Morales des Blue Jays de Toronto. Morales a servi de frappeur d’urgence depuis son arrivée à Oakland, mais il pourrait aussi faire une apparition au premier but, poste qu’il a déjà occupé occasionnellement.

Si les frappeurs des A’s peuvent fournir des performances acceptables, il ne serait pas difficile de croire que ceux-ci pourront se tailler une place en série en gagnant un des deux postes de carte sauvages.

 

Angels de Los Angeles

Saison 2018 – 80 victoires et 82 défaites, 4e dans la division
Projection 2019 – 82 victoires et 80 défaites, 3e dans la division

Le plus gros changement qui a eu lieu pendant l’entre-saison chez les Angels n’a pas été sur le terrain, mais au sein de la gestion de l’équipe. Le gérant Mike Scioscia quitte l’équipe et Brad Ausmus le remplacera. Ausmus était un assistant spécial au directeur général de l’équipe Billy Eppler lors de la dernière saison.

Avec Mike Trout, le meilleur joueur de baseball au monde, Andrelton Simmons et Shohei Ohtani, les Angels ont une formation incroyable à regarder jouer. Simmons a gagné le gant d’or pour la quatrième fois de sa carrière la saison dernière et le joueur d’arrêt-court compte bien le gagner encore cette saison. Mike Trout vient de signer une prolongation de contrat de 12 ans pour 430 millions qui en a fait jaser plus d’un et il reste encore à ce jour le meilleur joueur des ligues majeures. Pour sa part, Shohei Ohtani devrait faire son apparition dans la formation au début du mois de mai, mais ne lancera pas cette saison après avoir subi une opération Tommy John. Malgré tout, les Angels ne devraient pas faire les séries encore une fois cette saison.

La qualité des lanceurs partants de l’équipe laisse vraiment à désirer. Sans l’appart d’Ohtani sur le monticule, les victoires seront difficiles à aller chercher. Trevor Cahill, Matt Harvey ainsi que Andrew Heaney ne sont pas des lanceurs partant de grande qualité et il sera difficile pour eux de maintenir le même rythme que l’attaque pour procurer des victoires importantes à l’équipe. La direction de l’équipe devra bouger s’ils veulent avoir une saison digne de leur attaque et aller chercher un lanceur partant qui pourra les emmener au prochain niveau. Dallas Keuchel est toujours disponible, mais les rumeurs l’envoient à San Diego.

Finalement, il reste toujours trois longues années de contrat à Albert Pujols qui touchera la coquette somme de 87 millions lors de celles-ci. Il serait surprenant de le voir terminer les trois années de ce contrat, lui qui subit de plus en plus de blessures au cours des années. Rappelons qu’il a terminé la dernière saison avec une chirurgie au genou gauche.

 

Mariners de Seattle

Saison 2018 – 89 victoires et 73 défaites, 3e dans la division
Projection 2019 – 76 victoires et 86 défaites, 4e dans la division

Imaginer si les Canadiens de Montréal n’était pas allés en séries éliminatoires depuis 2001. Et bien c’est ce que subissent les pauvres partisans des Mariners de Seattle et ce ne sera pas en 2019 que leur cauchemar se terminera. Au moins, les partisans de l’équipe auront pu dire au revoir à leur super-vedette Ichiro Suzuki dans l’uniforme des Mariners, lui qui a pris sa retraite dans son pays d’origine plutôt cette saison.

Alors que la plupart des gens qualifient de «reconstruction» les démarches du directeur général Jerry Dipoto, ce dernier préfère simplement parler de «pas en arrière». Quant à moi, je crois qu’il a carrément démonté le club. L’excellent lanceur James Paxton, le meilleur releveur des majeures Edwin Diaz, le joueur étoile d’arrête court Juan Segura, le gagnant de cinq Silver Slugger, Robinson Cano, ainsi que le receveur Mike Zunino ont tous été échangés. Il faut toutefois admettre que le DG a réussi à mettre la main sur plusieurs bons espoirs et jeunes joueurs. En retour de Zunino, ils ont reçu Mallex Smith, un joueur de champ extérieur de 25 ans qui est très rapide et excellent pour voler des buts. Smith a connu une saison hors de toutes attentes l’an dernier avec les Rays de Tampa Bay. Il s’agissait de sa première saison complète et il n’a pas manqué sa chance de faire sa marque avec une ligne de frappe de .296/.367/.406 et 40 buts volés. En retour de Segura, les Mariners ont fait l’acquisition de J.P. Crawford, mais celui-ci déçoit quelque peu et a été envoyé dans le AAA pour le début de la saison. Il ne serait pourtant pas surprenant de le voir avec le grand club pour quelques matchs dans la saison.  Il ne reste que Mitch Haniger, qui est probablement le meilleur joueur de l’équipe au moment d’écrire ces lignes, mais si la tendance se maintient, son futur avec l’équipe est tout sauf certain.

Sur le monticule, l’équipe continue de faire confiance à Marco Gonzales qui a connu une bonne saison l’an dernier, espérons qu’il puisse répéter. Ils ont aussi mis sous contrat le lanceur japonais Yusei Kikuchi qui a fait ses débuts avec l’équipe au Japon en lançant quatre manches et deux tiers, il a accordé deux points et obtenu trois retraits au bâton.

Rangers du Texas

 

Saison 2018 – 65 victoires et 95 défaites, 5e dans la division
Projection 2019 – 70 victoires et 92 défaites, 5e dans la division

Après deux titres de division successifs en 2015 et 2016, les Rangers du Texas ont connu deux saisons désastreuses consécutives, n’accumulant que 78 victoires en 2017 et 65 en 2018. Il est maintenant l’heure de la reconstruction et ce sera sans Adrian Beltré, qui a annoncé sa retraite le 20 novembre dernier.

Les Rangers font face à plusieurs problèmes en ce qui concerne leur reconstruction. Le premier étant Shin-Soo Choo, qui a eu une bonne année l’an dernier même à 35 ans, mais qui a un contrat très lourd, ce qui le rend difficile à échanger. Asdrubal Cabrea se fait vieux et même s’il a réussi à franchir la barre des 20 coups de circuit l’an dernier avec 23, rien ne dit qu’il pourra répéter cette saison. Les joueurs vieillissants ne sont pas le seul problème avec les Rangers. Ils comptent dans leurs rangs Rougned Odor ainsi que Joey Gallo qui sont plus jeunes, mais qui ne sont pas des joueurs sur qui on peut compter pour bâtir une formation pour l’avenir. Gallo ne semble pas vouloir changer son style de jeu et son objectif est vraisemblablement de gagner le championnat des frappeurs pour le plus grand nombre de coups de circuit ainsi que celui du plus grand nombre de retraits au bâton. Certes, il peut frapper 40 circuits par saison, mais avec une moyenne au bâton de .203 et 205 retraits sur des prises, à quoi bon. Odor est un peu dans le même style avec une moyenne basse et un taux élevé de retrait sur des prises, mais un potentiel de frappe énorme. Les deux joueurs ne sont âgés que de 25 ans, mais s’ils veulent devenir les leaders offensifs de l’équipe, ils devront démontrer plus de patience au marbre.

La situation sur le monticule n’est guère mieux. Mike Minor a connu une bonne saison l’an dernier, mais dans une optique de reconstruction il aurait dû être échangé, il est âgé de 31 ans et l’équipe aurait pu recevoir des bons espoirs pour ses services. Une autre situation étrange, l’équipe a consenti à Lance Lynn un contrat de 3 ans et 30 millions. Lui aussi âgé de 31 ans, il ne serait pas surprenant de le voir partir vers le mois de juillet s’il connaît une bonne saison.

Le directeur général de l’équipe Jon Daniels aura beaucoup de travail à faire pour cette reconstruction et pour les partisans de l’équipe, il faut s’attendre à une saison de misère.