Alors qu’on sait tous que les Canadiens de Montréal devront acquérir un défenseur d’impact gaucher s’ils veulent être de retour dans les séries éliminatoires, les performances du gardien auxiliaire Antti Niemi au cours de la dernière saison ont ajoutées un article de plus sur la liste d’épicerie de Marc Bergevin pour l’été qui s’en vient. Voici donc cinq options intéressantes pour remplacer le gardien finlandais derrière Carey Price.

Charlie Lindgren – MTL

Débutons par le choix évident et probablement celui qui aura le plus de chances possible de se faire valoir au camp, Charlie Lindgren. Le gardien de 25 ans a vite charmé les partisans montréalais à ses débuts, remportant ses cinq premières rencontres dans la LNH. Certains le voyaient déjà prendre la place de Carey Price, dans un futur rapproché.

Cependant, Lindgren est vite retombé sur terre connaissant seulement la victoire à trois reprises lors de ses 13 dernières rencontres. Ses nombreux échecs au camp d’entraînement jumelés à ses performances dessous la moyenne dans la ligue américaine l’ont un peu effacé du rôle de gardien substitut à Montréal.

Il ne faudrait pas le retirer de la course trop vite, puisque selon moi, le poste est à lui pour le moment. Une dernière année de contrat à prix moindre, ainsi qu’une possible perte au ballotage, le placera en tête de liste pour seconder Carey Price, lorsque le camp d’entraînement se mettra en branle en septembre prochain.

Cam Ward – CHI

Après plusieurs saisons comme gardien numéro un des Hurricanes de la Caroline, Cam Ward disputait une première saison comme gardien substitut avec les Blackhawks de Chicago. Enfin, c’est ce qu’il croyait lorsqu’il a apposé son nom au bas du contrat. Une blessure au gardien Corey Crawford est venue changer les plans. Ward a disputé 29 matchs et, malgré des statistiques peu reluisantes à l’oeil (3,67 et ,897), il a été capable de permettre à son équipe d’accumuler les points au classement (16 victoires, des points dans 20 matchs sur 32 joués).

Ses 15 quality starts (nombre de départs avec un taux d’efficacité supérieur à ,850%) sont assez remarquables lorsqu’on considère que Ward jouait derrière l’avant-dernière équipe pour les buts accordés.

Quand on compare les 4 petits quality starts que Niemi a pu donner au CH cette saison, Ward serait tout un réhaussement derrière Carey Price.

Brian Elliott – PHI

Brian Elliott a été gardien partant, pratiquement partout où il est passé dans sa carrière. Que ce soit avec les Sénateurs, les Blues, les Flames et même les Flyers, le gardien canadien a toujours rendu de fiers services à l’équipe pour laquelle il jouait.

Malheureusement, c’est en série éliminatoire que la constance manquait à Elliott, ce qui ne devrait pas être un problème à Montréal, puisqu’ils ont Carey Price. Tout comme Cam Ward, Brian Elliott n’était pas gâté avec la défense qui jouait devant lui. Les Flyers ont accordé le troisième plus haut total de buts de toute la LNH. C’est assez exceptionnel de voir qu’Elliott est quand même sorti des statistiques raisonnables (2,97 / ,907), jumelé à 12 quality starts, soit ,522 des matchs qu’il a disputés.

Un nombre de matchs moins élevés et la pression de supporter une équipe sur ses épaules en moins, pourrait être le meilleur des remèdes pour le gardien qui disputera une 12e saison dans la LNH.

Keith Kinkaid – NJ/CBJ

Après une saison de rêve où il a mené les Devils à une première participation aux séries éliminatoires depuis 2012, la saison actuelle ne s’est pas passée comme il l’aurait souhaité. Les Devils se sont vite écartés d’une place pour les séries printanières et ils ont échangé Kinkaid aux Blue Jackets de Columbus, à la date limite des transactions.

Disputant 41 matchs à chacune de ses deux dernières saisons au New Jersey, le gardien américain n’a cependant pas joué un seul match avec l’équipe de l’Ohio. Il voudra sans aucun doute prouver qu’il peut toujours donner un coup de main à une équipe à la recherche de constance chez leur gardien substitut.

Un retour dans une situation idéale à Montréal, où on lui demanderait de garder un peu moins de matchs qu’à son habitude, pourrait être un match parfait autant pour lui que pour le CH. Il a démontré dans le passé être efficace derrière une défense qui en arrache, comme c’est le cas depuis quelques années dans la grande métropole.

Chad Johnson – STL/ANA

Loin d’être un choix sexy, Johnson serait le genre d’embauche que Marc Bergevin préconise. Gardien #2 de longue date, il connait bien son rôle et pourrait être la compétition que Lindgren a besoin au camp d’entraînement.

Signer Cam Ward ou Brian Elliott voudrait probablement dire que le CH a abandonné l’idée Lindgren, et c’est pourquoi la signature possible de Chad Johnson aurait plus de sens. Un contrat d’un an à prix moindre n’engagerait le CH en rien, et ne serait pas un boulet sur la masse salariale de l’équipe montréalaise, si les performances n’y sont pas. On l’a vu dans le passé, c’est exactement ce que Bergevin a fait avec les Montoya, Niemi, Budaj pour nommer que ceux-là.