Sélectionner une page

Comme trop souvent lors des dernières saisons, la fin de saison des Canadiens s’annonce déjà comme une descente vers le meilleur choix au repêchage possible, mon attention a commencé à se porter sur les meilleurs espoirs de la cuvée 2020 qui promet en termes de qualité dans le top 10, notamment.

En jetant un œil aux calendriers des 67’s d’Ottawa et des Olympiques de Gatineau, j’ai rapidement pu encercler le match d’hier entre les 67’s et le Spirit de Saginaw comme un duel à ne pas manquer. La rencontre mettait en vedette les meneurs chaque conférence en Ontario, mais surtout deux espoirs qui seront vraisemblablement choisis dans le top 10 en Cole Perfetti et Marco Rossi en plus d’un troisième qui devrait aussi être appelé au premier tour en Jack Quinn. Pour des espoirs à leur première année d’éligibilité, ce que ces trois attaquants sont en train de faire dans la ligue de l’Ontario est assez impressionnant. Perfetti et Rossi occupent les deux premiers rangs des pointeurs du circuit tandis que Quinn est le meneur pour les buts marqués! J’avais donc bien hâte de les voir tous à l’œuvre. 

Cole Perfetti

Malgré une rencontre dominée par le Spirit, les 67’s ont remporté le match 5-2 aidés par un doublé de Quinn et un but de Rossi. Néanmoins, c’est tout de même Perfetti, lui-même auteur d’un but, qui m’a le plus impressionné hier. Constamment en mouvement, sa vision du jeu est la première aptitude qui m’a frappé chez lui. Certes, son but marqué lors d’une mise en jeu en zone offensive en deuxième période est un bel exemple de ses instincts de marqueur, mais bien qu’il ait fini le match avec six tirs au but, j’ai été surtout impressionné par ses habiletés en tant que passeur. Il a en effet réalisé nombre de belles manœuvres pour mettre la table pour ses coéquipiers, même si aucun n’a pu compléter. J’ai particulièrement apprécié cette séquence où il a forcé une erreur du défenseur, puis a complètement contrôlé le jeu pendant plusieurs secondes menant à une pénalité pour l’adversaire. Perfetti est certainement un joueur qui aime contrôler le jeu et le fait qu’il arrive à réaliser de telles séquences même à forces égales témoigne de tout son talent. À mon avis, il sera assurément choisi dans le top 10 au prochain repêchage et je ne serais absolument pas déçu si ça devait être par le Tricolore.

Marco Rossi

Avec 81 points en 37 rencontres, Rossi domine carrément le circuit pour ce qui est de la moyenne de points par match (Perfetti compte seulement un point de plus en neuf matchs supplémentaires). Malgré un but marqué dès la 64e seconde du match, le petit attaquant autrichien a été moins visible que son rival par la suite. Il s’est néanmoins signalé sur les mises en jeu (11 en 19) et sur quelques séquences offensives, dont l’une où il a réalisé une belle manœuvre pour couper vers l’enclave et décocher un bon lancer. Il a de plus amassé une aide sur un but dans un filet désert en initiant une sortie de zone à 5 contre 6 avant de remettre à Quinn via la rampe. Listé à 5pi9 par les publications officielles, il ne m’a pas semblé si petit sauf aux côtés du géant Kevin Bahl et si cette observation s’avère juste et qu’il est plutôt mesuré à 5pi10 ou plus, les équipes de la LNH n’hésiteront pas à le réclamer dès le top 10 bien que je lui préfère personnellement Perfetti.

Jack Quinn

Après avoir marqué 12 buts en 61 rencontres l’an dernier, Jack Quinn en compte maintenant 37 en 43 matchs si on inclut les deux marqués hier. Il s’agit d’un sommet dans la Ligue de l’Ontario, un fait plus qu’impressionnant pour un joueur à sa première année d’éligibilité au repêchage de la LNH. Ironiquement, j’ai trouvé Quinn plutôt invisible jusqu’à ce qu’il marque un but de toute beauté en fin de troisième période, démontrant toute sa vitesse et de bonnes mains pour déjouer le gardien adverse en échappée. Il a à nouveau fait montre de son coup de patin en se libérant pour aller chercher une rondelle poussée plus loin par Rossi et marquer dans le filet désert. Je ne sais pas si ce type de performance est typique de Quinn ou un cas isolé, mais il reste qu’il possède les aptitudes pour être un joueur dynamique offensivement et qu’il en a certainement montré assez pour être dans la conversation au premier tour.

Notes en vrac

  • Le défenseur Kevin Bahl (NJ) a plaqué la recrue Josh Bloom si violemment que celui-ci a fait un vol plané vers la bande avant de la percuter bruyamment. Ma plus grande déception est qu’aucun vidéo ne semble exister de cette mise en échec! 
  • Je garderai à l’œil le défenseur Mitchell Smith du Spirit. Éligible au prochain repêchage, il est passé à un jour de ne pouvoir être repêché qu’en 2021. J’ai beaucoup aimé sa mobilité et son habileté à se porter en attaque, mais je dois avouer ne pas avoir porté beaucoup d’attention aux autres facettes de son jeu. 
  • Les Flyers semblent avoir fait un bon coup en sélectionnant le défenseur Mason Millman au 4e tour (103e) en 2019. Il semblait à son aise dans toutes les facettes du jeu et je l’ai particulièrement aimé en avantage numérique. Avec 12 buts et 30 points en 43 rencontres, il a déjà pulvérisé ses sommets atteints l’an dernier en 66 matchs. 
  • Ce n’est pas la première fois que je me questionne à ce sujet, mais je ne comprends toujours pas comment Austen Keating a été ignoré 3 fois au repêchage de la LNH. Je sais qu’il est évidemment plus vieux que ses rivaux, mais il est constamment une menace en échec avant et a soutiré la rondelle à ses adversaires à plusieurs reprises, notamment pour préparer le but de Rossi. Son but sur un tir des poignets parfait n’a laissé aucune chance au gardien adverse.