Sélectionner une page

Les attentes étaient élevées envers Benoit-Olivier Groulx cette saison. Le premier choix au total en 2016 dans la LHJMQ n’a peut-être pas produit autant qu’on s’y attendait mais cela ne l’a pas empêché de solidifier sa place parmi les plus beaux espoirs nord-américains en vue du prochain repêchage de la LNH.

Date de naissance : 2000-02-06
Lieu de naissance : Rouen, France
Taille : 6pi1
Poids : 195 lb
Lancer : Gauche
Position : Centre
Équipe : Mooseheads de Halifax, LHJMQ
Classement : 20e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH 

Auteur de 28 buts et 55 points en 68 parties, Benoit-Olivier Groulx a connu une excellente saison qui va au-delà des statistiques. Il a démontré qu’il avait toutes les qualités requises pour atteindre la Ligue nationale de hockey un jour, bien que cela ne se fera pas du jour au lendemain. L’attaquant des Mooseheads d’Halifax présente une détermination exemplaire qui l’aidera sans aucun doute à gravir les échelons. Il a une excellente éthique de travail,une compréhension du jeu quasi parfaite et un temps de réaction dans les trois zones qui est tout autant remarquable. Sur l’aspect mental du jeu, Groulx est définitivement dans une classe particulière et c’est un atout que les organisations de la LNH vont adorer. C’est sans aucun doute l’une des raisons qui font de lui un joueur efficace autant au centre qu’à l’aile gauche.

Son intelligence sur la patinoire lui a permis d’offrir une tenue irréprochable défensivement depuis son saut chez les juniors. C’est le type de joueur courageux qui n’hésitera jamais à bloquer les lancers pour son équipe. S’il ne produit pas certains soirs, il se démarquera par son acharnement et son style de jeu intense. Il adore foncer au filet et se frotter physiquement aux joueurs adverses et il est d’ailleurs l’un des deux seuls joueurs de la LHJMQ a avoir terminé la saison avec plus de 25 buts, 50 points et 100 minutes de pénalités. S’il y a du trafic devant le but adverse, il y a de bonnes chances que vous remarquerez Benoit-Olivier qui s’y retrouve. Il excelle pour pendre l’espace à l’intérieur des cercles. Il a bien fait au niveau des mises en jeu, son efficacité pointant à 50,6% cette saison comparativement à 43,1% l’an dernier. Il a pris part à 1345 mises en jeu cette année, le deuxième plus haut total à Halifax et bon pour 1011 de plus qu’en 2016-2017.

Malgré sa force sur patins, Benoit-Olivier Groulx n’est pas nécessairement un grand patineur. Il est bon en protection de rondelle et peut battre ses adversaires de vitesse en gardant ses patins en mouvement mais certains observateurs aimeraient le voir améliorer ses premières enjambées. Puisqu’il possède un excellent tir frappé et un bon lancer des poignets, en plus de l’instinct de foncer au filet, il y a intrigante possibilité qu’il puisse un jour devenir un marqueur de but. Il peut aussi bien distribuer le disque notamment grâce à son impressionnante lecture du jeu. Bien que ce ne soit pas sa plus grande qualité, il contrôle tout de même très bien le disque, notamment en protection de rondelle dans les coins de patinoire. La combinaison de ses habiletés mentales au hockey en plus de ses habiletés physiques et avec la rondelle pourrait éventuellement faire de lui l’un des attaquants les plus complets issus de la cuvée 2018.

Il faudra être patient dans le développement du courageux attaquant alors que plusieurs observateurs s’entendent pour dire que son ascension vers la Ligue nationale se fera sur le long terme. Il ne fait aucun doute qu’il a ses chances d’y parvenir car Benoit-Olivier met les efforts nécessaires pour devenir meilleur à chaque jour. Lors des dernières séries éliminatoires, il s’est retrouvé notamment au centre du premier trio des Mooseheads, en compagnie de Filip Zadina, et il est normal de penser qu’il pourrait être un bon centre défensif dans la grande ligue un jour.

LES STATISTIQUES

CE QU’ILS ONT DIT…

Alors que son jeu n’est peut être pas encore aussi complet que certains de ses pairs, il y a toutefois beaucoup de choses que l’on peut aimer chez le jeune attaquant. Groulx est un attaquant bon dans les deux sens du jeu qui protège bien la rondelle et qui possède un tir lourd et précis. Créatif avec la rondelle et toujours une menace lorsqu’il fonce vers le filet, il pourrait très bien se développer en un joueur équilibré et très complet au niveau de la LNH un jour.John Curran, TheHockeyWritters.com

Groulx est le type de centre que tu as besoin et que tu veux avoir pour défendre adéquatement n’importe quel aspect important du jeu – l’avance, la possession, peu importe. Il est un compétiteur acharné avec une compréhension claire du jeu qui se marie très bien à son éthique de travail, son excellent tir et sa présence au filet.Steve Kournianos, TheDraftAnalyst.com


LES FORCES

+ Une grande détermination et une compréhension du jeu remarquable
+ Efficace dans les trois zones, particulièrement en défensive
+ Fort sur patins et en protection de rondelle
+ Un bon tir puissant et précis
+ Excelle lors des matchs importants

LES FAIBLESSES

 Ses statistiques offensives au niveau junior
– Un coup de patin qu’il doit continuer d’améliorer

LE POTENTIEL LNH 

Un centre de troisième ligne qui peut être utilisé dans toutes les situations d’un match.

LE SAVIEZ-VOUS ? 

– Il a remporté la médaille d’or au tournoi Ivan-Hlinka cette année avec le Canada.

– Il est le fils de Benoit Groulx, l’entraîneur-chef du Crunch de Syracuse dans la Ligue américaine et anciennement des Olympiques de Gatineau dans la LHJMQ.

– Bien qu’il représente le Canada sur la scène internationale, Benoit-Olivier est né à Rouen en France lors de la dernière année professionnelle de son père en tant que joueur de hockey.

– Il était le capitaine de l’une des trois formations canadiennes présentes au Challenge mondial de hockey des moins de 17 ans en 2016-2017.

LA ZONE VIDÉO 

Groulx prend l’espace disponible et attire l’attention avant de servir une passe à son coéquipier Zadina.

Il se dirige vers le filet sans hésiter et profite d’un retour de lancer.

Le 24 mars dernier, il marque un but gagnant en séries éliminatoires en se positionnant devant le filet.

Il utilise un bon tir sur réception afin de marquer en l’avantage numérique sur cette séquence de la saison 2016-2017.

Des commentaires de Benoit-Olivier, de son entraîneur et de deux éclaireurs de la LNH.

Une compilation de ses plus beaux jeux.