Sélectionner une page

Exactement un joueur allemand a été choisi à chacune des quatre séances de sélection de la LNH qui a eu lieu. Il est impossible pour le moment de prédire combien seront choisis en 2018, mais une chose est certaine, c’est que la séquence d’au moins un espoir originaire d’Allemagne se poursuivra. En effet, il serait très surprenant que Dominik Bokk ait à attendre plus d’une ronde avant d’être réclamé par une équipe de la LNH!

Date de naissance : 2000-02-03
Lieu de naissance : Schweinfurt, Allemagne
Taille : 6pi1
Poids : 176 lb
Lancer : Droite
Position : Ailier droit
Équipe : Lakers de Växjö J20, SuperElit (Suède)
Classement : 12e patineur en Europe – Centrale de recrutement de la LNH 

Si le meilleur rang de sélection de l’histoire pour un Allemand est complètement hors de portée (3e par Leon Draisaitl en 2014), la deuxième place est tout à fait réaliste pour Bokk qui n’aurait alors qu’à être choisi avant le 20e rang pour devancer Marcel Goc qui avait été le premier choix des Sharks en 2001. Les performances de l’Allemand de 18 ans, de même que son talent, rendent cette possibilité très réaliste même si la Centrale de recrutement de la LNH a fait glisser Bokk du 8e au 12e rang chez les espoirs européens depuis la mi-saison. Il est vrai qu’après avoir fait la navette entre l’équipe professionnelle et l’équipe junior de Växjö, l’Allemand a été retourné à cette dernière le 18 janvier pour le reste de l’année après n’avoir récolté que deux points en quinze parties dans la Ligue élite de Suède. Il faut toutefois considérer qu’il y jouait moins de dix minutes par match en moyenne.

Une fois placé face à son groupe d’âge, il a été dominant, terminant avec la quatrième meilleure moyenne de points par match chez les joueurs à leur première année d’admissibilité derrière l’excellent Jonatan Berggren, notamment. Ses 14 buts et 27 aides pour 41 points en 35 parties lui ont même conféré le titre de meilleur pointeur de son équipe malgré un plus petit nombre de matchs joués. Il a ensuite poursuivi sur sa lancée avec une récolte de 11 points en 8 parties en séries. Au niveau international, Bokk a disputé cinq rencontres pour son pays au Championnat mondial de hockey junior, division 1A, y récoltant cinq points, mais il n’a pu mener l’équipe à une promotion vers le groupe mondial, terminant troisième derrière le Kazakhstan et la Lettonie. Il aura toutefois la chance d’être le fer-de-lance de l’équipe l’an prochain alors que la compétition se déroulera dans sa Bavière natale, en Allemagne.

Ailier très talentueux, il n’y a rien que Bokk ne sache faire avec la rondelle. Excellent en entrée de zone, il est très efficace pour se donner de l’espace en variant sa vitesse et en utilisant ses mains habiles pour gagner du temps. Cette fraction de seconde qu’il obtient lui permet ensuite, environ à la même fréquence, de repérer un coéquipier ou de prendre un lancer lui-même, rendant toute possibilité d’anticipation du défenseur adverse vaine. Face à un joueur doté d’autant de talent avec la rondelle en sa possession, il est tentant de le  contrer en jouant de façon physique. Pour le moment, c’est d’ailleurs la meilleure arme à utiliser contre l’Allemand parce qu’à 6’1″ et seulement 176 livres, il n’excelle pas en protection de rondelle et peut être tassé du jeu par des joueurs plus gros. Il faut toutefois s’attendre à ce qu’il fasse osciller la balance autour de 200 livres à maturité, le rendant très difficile à contenir.

Son lancer est l’une de ses meilleures aptitudes et il n’hésite pas à l’utiliser. Au niveau du coup de patin, il est un très bon patineur qui, sans avoir la plus haute vitesse de pointe, développe beaucoup de puissance dans les premières enjambées. Son agilité est également un complément extraordinaire à ses mains habiles, faisant de lui une menace constante en possession de la rondelle. Outre sa musculature, Bokk devra améliorer son jeu défensif, très rudimentaire à ce point-ci de sa carrière. Ne vous faites pas d’illusions, l’Allemand de 18 ans ne sera jamais un candidat au trophée Selke, mais s’il veut jouer dans la LNH, il devra s’améliorer à ce niveau. Au final, Dominik Bokk est un attaquant particulièrement intrigant parce qu’il représente le classique espoir « boom or bust », tout ou rien. S’il continue à se développer et qu’il améliorer ses failles, du moins suffisamment pour être dans la moyenne, il pourrait être véritablement dominant offensivement, même dans la LNH.

LES STATISTIQUES

CE QU’ILS ONT DIT…

Il est l’un des joueurs les plus talentueux de ce repêchage. Son maniement de la rondelle est exceptionnel pour un joueur de sa taille et quand j’ai parlé aux dirigeants des équipes nationales allemandes, ils m’ont spécifiquement pointé vers ses habiletés avec la rondelle comme étant sa plus grande qualité. – Corey Pronman, The Athletic

[Bokk] est une menace chaque fois qu’il a la rondelle en zone offensive et il peut préparer le jeu pour ses coéquipiers ou marquer lui-même. Il est un grand compétiteur et veut avoir la rondelle. Il est intelligent et réfléchit rapidement sur la patinoire afin de lire le jeu et saisir une opportunité avant que le défenseur ne ferme la porte. Il a les outils et le talent pour mener son équipe à tous les niveaux sur le plan offensif. – International Scouting Services


LES FORCES

+ Mains parmi les plus habiles de la cuvée 2018
+ Tir des poignets rapide et précis
+ Excellente créativité offensif
+ Très bonne accélération

LES FAIBLESSES

 Son jeu défensif
– Doit ajouter du muscle pour être plus efficace à tous les niveaux

LE POTENTIEL LNH 

Un ailier offensif de top 6 qui est utilisé sur le premier avantage numérique

LE SAVIEZ-VOUS ? 

– Il a été réclamé par les Raiders de Prince Albert au 9e rang de la séance de sélection européenne de 2017, mais a choisi d’évoluer en Suède.

– Il a été le coéquipier de l’excellent Elias Pettersson cette année à Växjö.

– Le dernier joueur allemand à avoir fait ses débuts dans la LNH est Tom Kühnackl avec les Penguins en 2015-2016. Outre Dominik Kahun, qui a récemment signé un contrat avec les Blackhawks, Bokk pourrait bien être le prochain en lice.

LA ZONE VIDÉO 

Belle montée que Bokk conclut d’un lancer des poignets vif et précis

Les faits saillants de Bokk cette année