Sélectionner une page

On parle souvent des joueurs qui émergent lors de leur année de repêchage, mais beaucoup moins de ceux qui perdent du galon en cours de route. L’Américain Jake Wise est particulier en ce sens qu’il a fait les deux! D’abord vu comme une future vedette assurément choisie dans le top 10 il y a deux ans, il s’est retrouvé à ne plus être classé par la centrale en début de saison, en raison de ses performances l’an dernier ainsi que d’une blessure en début d’année. Il serait surprenant de le voir remonter dans le top 20, mais sa véritable valeur se situe dans le haut de la deuxième ronde, où il devrait rendre une formation très heureuse!

Date de naissance : 2000-02-28
Lieu de naissance : North Andover, Massachusetts
Taille : 5pi10
Poids : 190 lb
Lancer : Gauche
Position : Centre
Équipe : Équipe nationale de développement des États-Unis, USHL
Classement : 38e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH 

La fracture de la clavicule subie par Wise n’aurait pu survenir à un pire moment, lui qui tentait de revenir dans les bonnes grâces des recruteurs de la LNH. Plutôt que d’épater la galerie et de prouver qu’il était encore un excellent espoir en vue du repêchage, Wise a raté trois mois d’activité entre septembre et décembre, disparaissant au passage des classements de la centrale de recrutement de la LNH. Sa présence à la 38e place de ce classement témoigne donc du travail exceptionnel qu’il a accompli entre janvier et mai. En effet, après n’avoir récolté qu’une aide à ses six premiers matchs, il a retrouvé sa touche et terminé la saison avec 42 points au cours de ses 32 rencontres suivantes. Ces statistiques tiennent notamment compte de ses performances en USHL, mais aussi lors des matchs disputés par le Programme national de développement contre des universités américaines. Sont également incluses ses statistiques lors du Championnat du monde des moins de 18 ans, où il a connu passablement de succès avec un but et quatre aides en sept rencontres dans un rôle plus effacé derrière le gros trio composé de Jack Hughes (2019), Oliver Wahlstrom et Joel Farabee.

Rapide patineur, Wise est particulièrement agile et excelle lorsque vient le temps de freiner ou virer rapidement pour se donner l’espace nécessaire à fabriquer un jeu pour un coéquipier. Ses statistiques le démontrent (11 buts et 32 aides), Jake Wise est avant tout un passeur. Je dirais que ça s’explique d’une part par sa vision du jeu très développée et ensuite par son lancer en-dessous de la moyenne. Il dégaine rapidement, mais ses tirs manquent souvent de vélocité, particulièrement ceux décochés sur réception. Ses aptitudes de passeur font de lui une arme constante en zone offensive, particulièrement en avantage numérique, où il est excellent. Il ne fait pas de doute à mes yeux qu’il sera toujours avant tout un fabricant de jeu, mais il ne faut pas nécessairement voir cela comme un défaut, d’autant plus qu’il est loin d’être unidimensionnel.

À 5’10’’, l’Américain de 18 ans n’est pas un joueur costaud, mais il ne s’en laisse pas imposer pour autant. À 190 livres et avec une éthique de travail irréprochable, il est un adversaire difficile à affronter. S’il peut ajouter du muscle dans le bas du corps – ce qu’il devrait avoir l’occasion de faire au cours de son passage à Boston University – il deviendra encore plus efficace en possession du disque, au grand dam des adversaires. Solide en échec avant, il se replie également très rapidement et excelle lorsque vient le temps créer un revirement et de relancer l’attaque aussitôt. Son jeu défensif n’est pas parfait, surtout le long des rampes, mais son anticipation et son positionnement lui servent grandement dans cette facette du jeu, faisant de lui un joueur qui peut très bien être employé en infériorité numérique

Le fait qu’il ait été classé 38e patineur nord-américain après une demi-saison seulement a de quoi flatter Wise, mais ce rang est à mon avis trop peu généreux pour un joueur polyvalent doté d’une excellente éthique de travail. Alors que ce classement ferait de lui un choix en deuxième moitié de deuxième ronde, je le vois plutôt flirter avec le premier tour. Partisans des Canadiens, il pourrait être une cible particulièrement intense pour vos favoris, qui parleront aux 35e et 38e rangs et qui seraient, j’en suis sûr, ravis d’ajouter un combattif centre offensif comme Wise.

LES STATISTIQUES

CE QU’ILS ONT DIT…

Wise n’est pas très gros, mais il est incroyablement vif, créatif avec la rondelle et prépare le jeu pour ses coéquipiers avec des passes d’une précision chirurgicale. Il est l’un des meilleurs joueurs de son âge pour orchestrer un avantage numérique.Steve Kourianos, Dobber Prospects

Wise est un très bon patineur. Sa vitesse et son accélération sont très bonnes. Elles ne sont peut-être pas les meilleures de cette cuvée, mais elles sont tout de même bien au-dessus de la moyenne et sont un excellent atout. Wise peut causer des problèmes aux défenseurs adverses en changeant sa vitesse lorsqu’il est en possession de la rondelle. Ses pieds vifs, son agilité et ses excellents virages contribuent tous à faire de Wise un joueur très dangereux dans les situations un-contre-un. Ben Kerr, Last Word on Hockey


LES FORCES

+ Excellents talents de passeur
+ Très combatif avec ou sans la rondelle
+ Rapide et très agile
+ Efficace défensivement, bon sur les mises en jeu et peut être employé en infériorité numérique

LES FAIBLESSES

 N’a pas le lancer ni la mentalité d’un marqueur
– Pas très costaud, ce qui nuit à son efficacité le long des rampes
– A moins produit offensivement contre des adversaires supérieurs

LE POTENTIEL LNH 

Un centre fabricant de jeu qui est solide défensivement, possiblement sur un 2e trio

LE SAVIEZ-VOUS ? 

– Wise a vécu en Floride jusqu’à l’âge de huit ans. Il y jouait au hockey et au baseball, mais le hockey a toujours été son sport favori.

– Jack Eichel a agi (et continue d’agir) en tant que mentor pour Wise.

– Il a été le meilleur pointeur (4-6-10 en 6 PJ) des États-Unis lors de leur conquête de la médaille d’or aux Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver de 2016, à Lillehammer en Norvège.

LA ZONE VIDÉO 

Compilation des meilleurs moments de Wise en 2017-2018