Sélectionner une page

Deuxième choix au total du repêchage de la LHJMQ en 2016, Jared McIsaac a mérité beaucoup d’attention dès son arrivée chez les juniors. Malgré des statistiques qui peuvent sembler en deçà des attentes, le défenseur a su démontrer qu’il a tous les outils pour se rendre dans la Ligue nationale un jour.

Date de naissance : 2000-03-27
Lieu de naissance : Truro, Nouvelle-Écosse
Taille : 6pi1
Poids : 196 lb
Lancer : Gauche
Position : Défenseur
Équipe : Mooseheads de Halifax, LHJMQ
Classement : 13e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH 

On s’attendait à ce que Jared McIsaac ait un impact chez les Mooseheads de Halifax et c’est exactement ce qui s’est produit. Il a démontré qu’il est un défenseur agressif contre qui les joueurs adverses n’ont aucun plaisir à jouer. Il a d’ailleurs récolté 86 minutes de pénalités en 65 parties cette année et un bon nombre de celles-ci proviennent de son style de jeu intense.  Il possède un bon jeu physique et n’hésite pas à utiliser son corps dans les coins de patinoire ou encore devant son propre filet. Il s’est aussi bien débrouillé au niveau offensif en récoltant 47 points cette saison mais cette récolte se place tout juste sous les attentes fondées en lui. Il faut comprendre que depuis qu’il évolue dans la LHJMQ, McIsaac s’est retrouvé, à certains moments, aussi haut qu’au cinquième rang dans divers classements en vue du repêchage 2018. C’était notamment en raison de son patin, sa vision du jeu et son côté méchant contre les joueurs adverses.

Sur la facette physique du jeu, Jared McIsaac sort du lot. Il est l’un des meilleurs shutdown défenseurs disponibles au repêchage pour plusieurs raisons. Il combine son agressivité sur la glace à un excellent coup de patin et une bonne agilité. Il patine avec de longues foulés parfaites et sait bien profiter de sa mobilité. Il possède une bonne intelligence du jeu dans son territoire qui lui permet de bien gérer l’espace entre lui et le patineur adverse qui est en possession de la rondelle. Il applique aussi très bien la pression pour forcer les erreurs. Sa vision du jeu est excellente, il en profite ainsi pour générer des interceptions et bien effectuer la relance du jeu, une partie importante de son jeu. S’il voit l’opportunité, il peut saisir le disque et la transporter lui-même jusqu’en zone adverse.

Bien qu’il ait une bonne vision du jeu en général, Jared McIsaac n’est pas le joueur le plus offensif. Il possède un tir correct mais n’a pas de grandes habiletés de marqueur naturelles. Son contrôle de la rondelle est tout de même bon, quoi que ce ne soit pas sa force. Même si nous vous avons mentionné qu’il a une excellente lecture du jeu, le jeune défenseur affiche une certaine inconstance dans ses prises de décisions. Si certains soirs il démontre la qualité de jeu d’un futur défenseur de première paire de la LNH, à d’autres moments c’est tout l’inverse. Cette insconstance dans son jeu semble suffisante pour questionner sa présence, qui était pourtant acquise aux yeux de certains recruteurs, dans la première ronde du prochain repêchage. On note aussi parfois une certaine indiscipline dans son jeu. On aimerait qu’il punisse l’adversaire mais en se tenant loin du banc des punitions.

Chose certaine, Jared McIsaac a le profil du joueur qu’on ne voudra pas affronter en séries éliminatoires. Il a un style de jeu qui dérange l’adversaire et a encore le potentiel de développer l’aspect offensif de son jeu.  Il aura une année importante à Halifax alors qu’il continuera sa progression en étant grandement utilisé. Il pourra travailler sur sa constance et pourrait éventuellement devenir un défenseur agressif qui est bon dans les deux sens de la patinoire dans la LNH.

LES STATISTIQUES

CE QU’ILS ONT DIT…

La puissante habileté de patineur de McIsaac lui permet d’être un excellent défenseur bon dans les deux sens du jeu. Il est très difficile à battre à un contre un. McIsaac peut également jouer un jeu physique dans les coins et devant le filet. Cependant, afin de continuer à jouer à ce type de jeu au niveau suivant, McIsaac doit devenir plus fort. Il est également un joueur intelligent, avec un excellent jeu de position et une bonne anticipation. McIsaac coupe les lignes de passe avec un bâton actif. Lorsqu’un revirement est créé, il fait la transition rapidement vers l’offensive. Ben Kerr, LastWordOnHockey.com

McIsaac est le deuxième choix du repêchage de la LHJMQ de 2016, un gros et fort défenseur  »two-way ». Il ressemble aux défenseurs de la LNH provenant de la vieille école, mais il a encore la capacité de faire la transition à l’attaque et de déplacer la rondelle vers l’avant. Un choix sûr et sans risque. Peter Harling, DobberProspects.com


LES FORCES

+ Excellent patineur agile
+ Bonne relance du jeu
+ Adore le jeu agressif
+ Peut prendre plusieurs minutes
+ Bonne vision

LES FAIBLESSES

Inconstance dans son jeu et sa prise de décision
Indiscipliné par moment

LE POTENTIEL LNH 

Un défenseur top 4 complet et physique

LE SAVIEZ-VOUS ? 

– Il a remporté la médaille d’or au Tournoi Ivan-Hlinka en 2017-18 avec le Canada.

– Les Mooseheads de Halifax avaient les deux premiers choix du repêchage 2016 de la LHJMQ et ils ont sélectionné Benoit-Olivier Groulx en plus de McIsaac.

– Il a été nommé recrue de l’année de la LHJMQ en 2016.

LA ZONE VIDÉO 

Il utilise bien son agilité sur patins avant de prendre un bon lancer.

Un vidéo de ses meilleurs jeux.