Sélectionner une page

Comme la LHMJQ est une ligue axée sur l’offensive, il est rare de voir un de ses défenseurs dans les meilleurs espoirs de la LNH. C’est pourtant le cas de Noah Dobson, qui pourrait devenir le plus haut choix chez les défenseurs du circuit Courteau depuis Raymond Bourque (8e au total) en 1979. Portrait d’un défenseur complet qui ne cesse de monter dans les classements d’experts.

Date de naissance : 2000-01-07
Lieu de naissance : Summerside, I.P.-É.
Taille : 6 pi 3
Poids : 179 lb
Lancer : Droitier
Position : Défenseur
Équipe : Titan de l’Acadie-Bathurst (LHJMQ)
Classement : 9e patineur en Amérique – Centrale de recrutement de la LNH 

Nathan Beaulieu, Brandon Gormley, Dmitry Kulikov, Jakub Zboril, Samuel Morin et Thomas Chabot. Voici les noms des défenseurs de la LHJMQ repêchés dans le top 20 lors des 10 dernières années. Pour les directeurs généraux, il y a de quoi se montrer sceptique face à un défenseur de cette ligue, qui n’a rien à voir avec les pépinières de défenseurs que sont la WHL et la OHL. Mais comparément à ces joueurs, Dobson est beaucoup plus complet. Bien que ses statistiques, avec plus d’un point par match, démontrent un talent offensif certain, Dobson n’est pas seulement bon en offensive. Il tire très bien son épingle du jeu en défensive également, ce qui en fait le genre de défenseur qui pourra jouer plus de 20 minutes par match dans la Ligue nationale.

À l’âge de 15 ans, Dobson a reçu un appel de Brian Savage, entraîneur au développement à la Red Bull Hockey Akademie de Salzburg, en Autriche. Il a donc déménagé seul en Europe pour évoluer avec l’équipe. Une décision osée, mais qui l’a outillé grandement, surtout au niveau de la maturité. Il est revenu de cette aventure avec une meilleure compréhension du jeu offensif à l’européenne. Il a ensuite été repêché sixième au total par le Titan de l’Acadie-Bathurst, où il a connu une bonne saison avec un différentiel de +34, un sommet chez les recrues. Il avait également récolté 26 points en 63 matchs, un bon total pour un défenseur de première année. Mais c’est cette saison qu’il a réellement pris son envol avec une récolte de pas moins de 69 points, dont 17 buts, en 67 rencontres. Le défenseur droitier a été le catalyste d’un avantage numérique menaçant avec le Titan, travaillant autant de la pointe que du côté gauche, où il a réussi à marquer plusieurs buts de son tir foudroyant.

En tant que droitier, Dobson devrait attirer l’attention de plusieurs équipes, comme les défenseurs droitiers sont plus rares que les gauchers. Il est classé 5e en Amérique par la Centrale de recrutement de la LNH et la plupart des experts le voient sortir entre le 8e et le 10e rang. Chose sûre, Dobson ne glissera pas plus loin que le 12e rang : les Oilers repêchent 10e, tandis que les Islanders détiennent les 11 et 12e rangs, et il s’agit de deux équipes qui ont un besoin criant de défenseurs à court comme à long terme. Il ne serait pas surprenant même de voir Dobson sortir beaucoup plus tôt. Certains experts le considèrent comme le troisième meilleur espoir en défensive, d’autres le quatrième ou cinquième. Toutes les équipes des rangs 3 à 12 ont cruellement besoin d’un défenseur supplémentaire, donc il suffit vraiment qu’un DG ou un éclaireur l’apprécie pour qu’il sorte plus tôt. Néanmoins, le scénario le plus probable est de le voir sortir au 8e rang à Chicago ou encore au 10e rang à Edmonton.

Selon ses dires, Noah Dobson essaie de modeler son jeu d’après celui de Drew Doughty. Il devra prouver qu’il est capable de tenir son bout contre des hommes avant de pouvoir se comparer à ce type de joueur, mais si on devait nommer le joueur NHL dont son style se rapproche le plus, ce serait probablement Alex Pietrangelo. Ça ne veut pas dire qu’il sera de la trempe de Pietrangelo, simplement que comme lui, il est un défenseur complet capable de mener un avantage numérique et de jouer plus de 20 minutes par match.

LES STATISTIQUES

CE QU’ILS ONT DIT…

Dobson joue un jeu défensif solide grâce à un bon positionnement et un bon contrôle des lignes. Son bon coup de patin lui permet de garder les attaquants devant lui et les forcer vers l’extérieur. Il arrive à toujours se placer entre la rondelle et le filet et utilise son long bâton efficacement pour couper les lignes de passes. Dobson n’a pas peur de se sacrifier pour bloquer des tirs. Il lutte ardemment le long des rampes et gagne la plupart de ses batailles au niveau junior, mais il devra ajouter du muscle. Il est aussi excellent pour libérer le devant du filet. Il est connu pour être en mesure de donner de solides mises en échec, mais c’est plutôt rare parce qu’il travaille fort pour ne pas se retrouver hors position. – Ben Kerr, Last Word on Hockey

Défenseur mobile avec un bon gabarit, une longue portée et de solides aptitudes avec la rondelle qui est excellent pour se coller à l’adversaire tel du velcro. Dobson est un rare spécimen pour un défenseur de son âge en ce sens qu’il bouge bien la rondelle, est doté d’un excellent gabarit, d’une bonne vitesse qui est à l’aise dans les trois zones. Il est l’un des meilleurs pointeurs chez les défenseurs de la LHJMQ grâce à son habileté à diriger un avantage numérique et à dicter le rythme du match peu importe la situation et à saisir des opportunités que personne d’autre n’avait identifiées.  – Steve Kourianos, The Draft Analyst


LES FORCES

+  Tir puissant
+  Coup de patin au-dessus de la moyenne malgré sa taille
+ Excellent sens du hockey
+ Capable de jouer physique de façon intelligente

LES FAIBLESSES

 Il ne sera pas aussi dominant sur l’avantage numérique dans la LNH
– Devra ajouter une quinzaine de livres au prochain niveau
– Maniement de rondelle à améliorer

LE POTENTIEL LNH 

Défenseur de première ou de seconde paire, capable de jouer plus de 20 minutes par match et d’évoluer sur les unités spéciales

LE SAVIEZ-VOUS ? 

–  Un seul joueur natif de l’Île-du-Prince-Édouard évolue présentement dans la LNH. Il s’agit d’Adam McQuaid, des Bruins de Boston.
– Noah Dobson pourrait devenir le premier joueur de sa province à être repêché depuis Brandon Gormley, un autre défenseur, sélectionné au 13e rang en 2010.

LA ZONE VIDÉO 

Faits saillants 2017-18 de Dobson

Puissant tir du poignet

Magnifique passe lors de la coupe Memorial

Topo de Sportsnet sur Dobson où sont interviewés son entraîneur Mario Pouliot et son DG Sylvain Couturier (en anglais)