Sélectionner une page

On entend beaucoup parler de Jesperi Kotkaniemi depuis quelques semaines et avec raison, puisqu’il devrait être choisi parmi les dix premiers le 22 juin prochain. Il ne faut toutefois pas oublier qu’il n’a que tout récemment devancé un compatriote pour le titre de meilleur espoir finlandais de la cuvée 2018. C’est en effet le talentueux Rasmus Kupari qui a arboré ce titre pour la majorité de la saison et qui devrait toujours être choisi au premier tour malgré une saison quelque peu décevante en Ligue élite de Finlande.

Date de naissance : 2000-03-15
Lieu de naissance : Kotka, Finlande
Taille : 6pi1
Poids : 188 lb
Lancer : Droite
Position : Centre
Équipe : Kärpät, Ligue élite de Finlande
Classement : 11e patineur en Europe – Centrale de recrutement de la LNH 

Il n’est jamais facile d’évaluer les joueurs qui évoluent dans des ligues professionnelles à leur première année d’éligibilité au repêchage de la LNH. À l’exception des Rasmus Dahlin de ce monde, ces espoirs ne montrent généralement pas des statistiques trop éloquentes en plus de ne pas voir beaucoup de temps de glace, ce qui rend leur évaluation plus difficile. Le Finlandais Rasmus Kupari s’est trouvé dans cette situation cette année, s’étant fait une place au sein de la formation de Kärpät après une excellente prestation de sept points en quatre rencontres lors du tournoi Ivan Hlinka en août.

Évoluant en moyenne autour de douze minutes par rencontre, Kupari a terminé la saison avec une récolte de six buts et huit aides pour quatorze points en 39 matchs. Il a par la suite été blanchi en six matchs éliminatoires, au cours desquels il ne passait que dix minutes sur la patinoire en moyenne. Ces statistiques en apparence décevantes, lorsque comparées aux 29 points de Kotkaniemi, par exemple, sont tout de même à prendre en perspective. Tout d’abord, il s’agit du deuxième plus haut total dans la Liiga pour un joueur éligible au repêchage cette année. Ensuite, en quatre rencontres disputées en deuxième ligue finlandaise, Kupari a amassé quatre points et un autre neuf points en quatorze parties en ligue junior. Ajoutez à cela les joutes au Championnat mondial U18, au Championnat du monde junior et dans d’autres compétitions internationales et Kupari a joué pour pas moins de six entraîneurs différents en 2017-2018. Ça n’excuse pas ses difficultés offensives, mais ça permet tout de même remettre les choses en perspective.

Le Finlandais est possiblement l’un des plus rapides patineurs de la cuvée 2018 et il excelle également au niveau de l’agilité et de l’accélération. Avec ou sans la rondelle, Kupari se déplace excessivement bien sur la patinoire, ce qui lui permet autant d’être le premier sur la rondelle que de se créer de l’espace afin de repérer ses coéquipiers où prendre un lancer. Répertorié à 5’11″ et tout juste 163 livres pour la majorité de la saison, Kupari a surpris les recruteurs en étant mesuré à 6’1,5″ et 188 livres lors du combine en début juin. Ce gabarit, combiné à son coup de patin exceptionnel, fait de lui un espoir plus qu’intrigant en vue du repêchage. Offensivement, vous trouverez bien peu de failles dans le jeu de Kupari. Il possède des mains très habiles et un arsenal de feintes qu’il est capable d’exécuter à pleine vitesse et à tout moment. Joueur très intelligent, sa vision du jeu fait de lui un fabricant de jeu particulièrement efficace et la qualité de ses passes n’est plus à faire.

Le Finlandais est également un marqueur apte, mais davantage en raison de sa dextérité et de son maniement de la rondelle que de son lancer. Sans être mauvais, c’est définitivement un aspect de son jeu qu’il devra améliorer s’il veut demeurer imprévisible pour les défenseurs de la LNH. Il est toutefois très créatif et demeure une menace en tout temps lorsqu’il a la rondelle sur son bâton parce qu’il peut déjouer la défensive adverse de toutes sortes de façon. Même s’il s’est beaucoup amélioré dans le cercle des mises en jeu cette année, terminant même la saison avec une fiche de 50,4% en Liiga, c’est un peu plus difficile pour Kupari dans son territoire. Il est donc possible qu’il se développe davantage en un ailier dans la LNH, s’il n’arrive pas à améliorer cette facette de son jeu. Sa rapidité fait de lui un joueur efficace en échec arrière, mais il n’est pas à son mieux quand l’adversaire est en possession de la rondelle dans sa zone. Il lui arrive encore trop souvent de perdre son homme en accordant trop d’importance à la rondelle. Cette tendance lui permet de provoquer plusieurs revirements, mais il n’est pas assez bon au niveau du positionnement pour que les erreurs qui en découlent soient sans conséquence. Il devra aussi s’impliquer davantage dans les zones contestées, tant en attaque que défensivement, lui qui reste trop souvent en périphérie.

LES STATISTIQUES

CE QU’ILS ONT DIT…

Kupari a un potentiel très élevé et les fréquentes comparaisons avec son compatriote Sebastian Aho donnent une certaine indication de ce potentiel, mais il demeure un investissement à long terme.Peter Harling, Dobber Prospects

Kupari est un très bon patineur qui excelle au niveau de l’équilibre et de l’agilité et qui utilise un arsenal de feintes, de jeux de pieds et de changements rapides de direction pour ouvrir l’espace autour de lui et se retrouver près du filet adverse. Son maniement du bâton est parmi les meilleurs de la cuvée 2018 et il l’utilise pour se faufiler à travers le trafic. Ce qui le sépare de ses pairs et la façon qu’il arrive à repérer et rejoindre ses coéquipiers à peine un instant après avoir traversé un mur de défenseurs à l’aide d’habiles feintes.Steve Kournianos, TheDraftAnalyst.com


LES FORCES

+ Coup de patin exceptionnel
+ Mains très habiles, même en mouvement
+ Excellente vision du jeu en attaque
+ Très bonnes aptitudes de passeur
+ Grande créativité

LES FAIBLESSES

 Jeu défensif qui manque d’application
– Son lancer n’est pas du calibre de ses autres atouts offensifs
Joue parfois trop en périphérie

LE POTENTIEL LNH 

Un attaquant offensif pouvant évoluer sur un top 6

LE SAVIEZ-VOUS ? 

– L’équipe de Kupari en Ligue élite de Finlande, Kärpät, a remporté le Championnat national cette année.

– Malgré une récolte d’aucun point en cinq rencontres, Kupari a gagné la médaille d’or au Championnat du monde de hockey junior avec la Finlande.

– Son père Marko a évolué pendant cinq saisons en seconde et troisième ligues finlandaise, n’atteignant jamais la Ligue élite. Rasmus y est arrivé à l’âge de 17 ans.

LA ZONE VIDÉO 

Kupari déjoue trois joueurs pour se donner une excellente chance de marquer à partir de rien du tout!

Superbe but de Kupari à ses débuts en seconde division finlandaise

Compilation des meilleurs jeux de Kupari cette saison