En 2017, il y avait Owen Tippett, puis en 2018 il y a eu Oliver Wahlstrom et l’an dernier Cole Caufield. On dirait qu’à chacun des derniers repêchages, on retrouvait un marqueur naturel qui se démarquait particulièrement et était classé presque unanimement dans le top 10. Cette année, cet honneur revient au Suédois Alexander Holtz, le deuxième meilleur joueur européen disponible.


Date de naissance : 2002-01-23
Lieu de naissance : Saltsjö-Boo, Suède
Taille : 6pi
Poids : 183 lb
Lancer : Droit
Position : AD
Équipe : Djugårdens IF, Ligue élite de Suède
Classement : 2e patineur en Europe – Centrale de recrutement de la LNH 

Alexander Holtz est sur le radar des équipes de la LNH depuis plusieurs années. À 14 ans, il récoltait 18 points en 10 matchs au niveau U18 en Suède. L’année suivante, il dominait carrément le circuit à ce niveau avec 45 points dont 23 buts en 17 rencontres, goutant même au niveau U20 avec une belle récolte de 8 points en 11 matchs. Ayant amorcé la saison à 16 ans l’an dernier, il a complètement dominé le niveau junior avec 30 buts en 38 matchs, se méritant au passage un rappel de 3 matchs avec l’équipe senior. Cette saison, Holtz a disputé presque toute l’année dans la Ligue élite suédoise, rappelant au passage qu’il n’avait plus rien à apprendre au niveau junior avec 7 buts et 2 aides en trois petites parties. Jouant environ 13 minutes par match, le Suédois a néanmoins marqué 9 buts et amassé 16 points en 35 matchs, la meilleure fiche parmi tous les joueurs âgés de moins de 19 ans et une meilleure moyenne que des espoirs de premier plan plus âgés tels que Dominik Bokk et Nils Hoglander de même que son compatriote de la cuvée 2020, Lucas Raymond.

Holtz n’est pas un patineur particulièrement explosif, mais son coup de patin convient bien à son style, lui permettant d’être toujours au bon endroit, surtout en zone offensive, où il n’a pas besoin de beaucoup d’espace pour décocher un lancer. Ce lancer d’ailleurs, pourrait faire l’objet d’une chronique à lui seul, avec vidéos à l’appui. Que ce soit le tir sur réception, le tir des poignets ou toute autre forme de lancer, Holtz les maitrise avec brio, ce qui fait de lui un marqueur qui doit être constamment surveillé. Ses mains rapides et son intensité autour du filet lui donnent encore plus d’armes pour tromper la vigilance des gardiens… comme s’il en avait besoin! Connu comme un marqueur naturel, un véritable sniper, on oublie parfois les autres qualités de Holtz, notamment qu’il est aussi un bon fabricant de jeu, mais surtout qu’il est un joueur intelligent qui lit bien le jeu. C’est cette aptitude qui lui permet de toujours savoir où se placer pour être dangereux, mais aussi de s’être amélioré en termes de jeu défensif. Combinée à son intensité, Holtz est un joueur en qui les entraîneurs peuvent avoir confiance, même s’il n’offre pas une contribution exceptionnelle sans la rondelle.

À ce point-ci, Holtz semble être l’un des joueurs les plus sûrs de l’encan 2020 et il est effectivement difficile de le voir échouer. La question est plutôt de savoir s’il marquera 20, 30 ou 40 buts par saison dans la LNH. D’ici là, il pourra continuer de travailler sur con coup de patin, qui n’a jamais été sa force, de même que sur son jeu défensif, ce qui est fréquent chez les jeunes joueurs aussi talentueux. Autrement, sa prise de décision pourrait être améliorée, mais il joue généralement un style assez simple, sans fioriture, ce qui fait en sorte que cette lacune n’a que rarement des conséquences fâcheuses pour son équipe. Somme toute, on peut s’attendre à voir Holtz faire ses débuts dans la LNH après une autre saison en Suède, puis possiblement une dans la Ligue américaine.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Meilleur lancer de la cuvée 2020
+ Instinct de marqueur incomparable
+ Bonnes mains et habiletés autour du filet
+ Intensité constante de présence en présence

LES FAIBLESSES 
 Explosion et vitesse à travailler
– Jeu défensif en développement
– 
Pas particulièrement costaud

LE POTENTIEL LNH  
Marqueur naturel sur un premier trio

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Holtz

(Photo : Steve Kingsman, HHOF-IIHF Images)