Chaque année, il semble qu’un espoir du repêchage ne fait que glisser à mesure que la séance de sélection approche, avec ou sans raison apparente. En cette année bien particulière, cette glissade pourrait se prolonger plus longtemps que prévu pour un espoir qui demeure néanmoins très prometteur, le Finlandais Anton Lundell.

Date de naissance : 2001-10-03
Lieu de naissance : Espoo, Finlande
Taille : 6pi1
Poids : 187 lb
Lancer : Gauche
Position : C
Équipe : HIFK, Ligue élite de Finlande
Classement : 3e patineur en Europe – Centrale de recrutement de la LNH 

À peine âgé de 17 ans l’an dernier, Anton Lundell avait disputé la presque totalité de la saison dans la meilleure ligue finlandaise, se tirant très bien d’affaire avec une moyenne d’un point à tous les deux matchs. Ses performances dans la Liiga combinées à une belle prestation au Championnat du monde des moins de 20 ans l’avaient placé sur le radar pour une sélection dans le top 5 de l’encan 2020. Une progression statistique moins forte qu’anticipée et une blessure qui l’a privé d’un deuxième championnat junior ont contribué à faire chuter Lundell aux différents classements, sans compter les bonnes performances de plusieurs de ses rivaux. Il ne faudrait tout de même pas oublier tout ce que le jeune Finlandais a accompli jusqu’ici. Même en cette saison qui l’a vu perdre du terrain, ses statistiques ont pourtant été excellentes vu son âge (28 points en 44 matchs). En effet, depuis 2013, seulement deux joueurs ont obtenu une meilleure moyenne de points par match dans la Ligue élite de Finlande lors de leur première année d’éligibilité au repêchage de la LNH : Kaapo Kakko et Patrik Laine. Ceci exclut donc les Kasperi Kapanen, Mikko Rantanen, Sebastian Aho et Jesperi Kotkaniemi, pour ne nommer que ceux-là, qui ont bien fait la transition dans la LNH. Au niveau statistique, donc, Lundell n’a rien à envier aux meilleurs Finlandais repêchés lors des dernières années.

Un autre élément qui joue contre Lundell dans les classements, mais qui l’aidera plus tard, c’est qu’il est efficace plutôt que spectaculaire. Sa plus grande qualité est probablement son « QI hockey ». Cela se traduit par un jeu défensif efficace et une excellente vision du jeu dans toutes les facettes. Il prend généralement la bonne décision avec la rondelle, que ce soit de la protéger le long de la rampe ou de tenter la passe transversale vers un coéquipier qui s’est libéré près du filet. À ce chapitre, il fait partie des bons fabricants de jeu d’une excellente cuvée 2020. Aussi armé de bonnes mains, Lundell marquera tout de même sa part de buts, mais il serait surprenant de le voir atteindre le plateau des 30 dans la LNH, ne serait-ce que parce qu’il n’utilise pas assez son lancer, préférant généralement passer le disque. Finalement, le Finlandais est doté d’un gabarit intéressant en plus d’être bon sur les mises en jeu. Toutes ces qualités devraient donc faire de lui au minimum un centre de 3e trio dans la LNH, mais la qualité de son jeu offensif déterminera jusqu’où il peut progresser.

Parmi les lacunes qu’il démontre, Lundell devra principalement améliorer son coup de patin, qui n’est que dans la moyenne et qui pourrait le forcer vers l’aile au prochain niveau. Son accélération pose particulièrement problème, bien qu’il soit assez fluide une fois en mouvement. Il devra aussi améliorer sa constance s’il espère occuper un poste sur un top 6 dans la LNH éventuellement. Hormis ces petits accrocs, Lundell n’a aucune faille qui devrait l’empêcher d’atteindre la grande ligue et même de se développer en un joueur important pour son équipe. Le niveau d’offensive qu’il sera en mesure de produire pourrait d’ailleurs être l’élément clé pour précipiter sa venue sur le nouveau continent. Autrement, on peut s’attendre à le voir jouer une saison ou deux en Europe ou du moins, dans la Ligue américaine.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Joueur très intelligent sur la patinoire
+ Bon niveau d’intensité en tout temps
+ Excellentes aptitudes de passeur
+ Jeu défensif très mature

LES FAIBLESSES 
 Coup de patin à améliorer
– Ne lance pas assez au filet
– 
Potentiel offensif au niveau professionnel qui demeure à définir

LE POTENTIEL LNH  
Centre qui excelle dans les deux sens de la glace sur un 2e ou 3e trio.

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Lundell