Geoff Sanderson a disputé plus de 1100 rencontres dans la LNH, marquant 40 buts à deux reprises et récoltant 700 points au total. Autrefois réputé pour son excellent coup de patin, il semblerait qu’il a bien enseigné à son fils Jake, qui se présente toutefois comme un joueur au style complètement différent de de celui du paternel.

Date de naissance : 2002-07-08
Lieu de naissance : Whitefish, Montana, États-Unis
Taille : 6pi1
Poids : 185 lb
Lancer : Gauche
Position : D
Équipe : Équipe nationale de développement des États-Unis, USHL
Classement : 4e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH 

Aucun joueur classé dans le top 10 en vue du repêchage 2020 n’a montré une aussi forte progression au sein des différents classements amateurs et professionnels que le défenseur Jake Sanderson. Classé 11e en Amérique du Nord à la mi-saison, il a conclu l’année au 4e rang, devançant même les deux meilleurs pointeurs de la Ligue de l’Ontario, Cole Perfetti et Marco Rossi au passage! Capitaine de l’équipe nationale de développement américaine depuis deux saisons, Sanderson a été de loin le meilleur défenseur de son équipe tant en termes d’impact qu’au nombre de points récoltés 29 en 47 rencontres. Ce total est certes modeste pour un joueur aussi bien classé, mais entre le faible calibre de l’équipe américaine cette saison et le style conservateur de Sanderson, il n’est pas difficile d’expliquer ces chiffres.

La première qualité qui saute aux yeux en observant le défenseur de 17 ans à l’oeuvre, c’est son aisance sur la patinoire. L’ancien recruteur de la LNH Grant McCagg l’a d’ailleurs comparé à l’excellent Miro Heiskanen à ce chapitre, c’est tout dire! Personnellement, je crois qu’il n’est pas tout à fait au niveau du Finlandais, mais qu’on parle d’accélération, de vitesse, de virages, Sanderson est dominant et semble tout réussir sans effort. Cette aptitude serait toutefois inutile si le jeune homme n’avait pas aussi une compréhension du jeu très avancée, particulièrement dans son propre territoire. La façon dont il est capable de récupérer les rondelles, de couper les lignes de passe ou de soutirer le disque à son adversaire… tout ça semble facile pour lui, voire naturel. Offensivement, on pourrait croire que les aptitudes sur patin de Sanderson lui permettent d’être un grand producteur de points, mais il n’a pas ce dynamisme et cette créativité offensive qu’on retrouve chez les Quinn Hughes et Cale Makar de ce monde ; ce n’est tout simplement pas la façon dont il joue.

La première passe de l’Américain est toutefois excellente et il est en mesure de bien bouger la rondelle et mener le jeu en supériorité numérique. Son tir n’est pas le plus puissant, mais Sanderson est efficace pour le diriger au filet et créer des opportunités pour ses coéquipiers. Bien qu’il ne sera jamais un grand producteur de points, les forces de Sanderson feront de lui un défenseur de première paire dans la LNH pour de nombreuses années. En effet, il est un défenseur mobile qui peut passer la moitié de la partie sur la patinoire en excellant dans son propre territoire tout en étant aussi capable de bien relancer l’attaque. Selon le niveau d’offensive que le jeune Américain sera en mesure de générer chez les professionnels, on peut penser qu’il aura un impact similaire à un Ryan McDonagh ou même à un Ryan Suter si cette facette de son jeu continue à se développer. Il aura certainement besoin d’une saison ou deux au niveau universitaire à North Dakota pour parfaire son jeu et gagner en masse musculaire, mais pour un joueur aussi jeune (il n’aura 18 ans qu’en juillet), ce n’est rien d’anormal. À ce point-ci, une équipe le sélectionnera assurément dans le top 10 et peut-être même dans le top 5, tellement sa progression récente est prometteuse.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Coup de patin exceptionnel
+ Compréhension du jeu avancée
+ Jeu défensif très mature
+ Excellent en relance
+ Peut passer beaucoup de temps sur la patinoire

LES FAIBLESSES 
 Manque de créativité et dynamisme offensifs
– 
Besoin d’expérience aux niveaux supérieurs
– Jeu physique à développer

LE POTENTIEL LNH  
Défenseur de première paire complet qui peut jouer de nombreuses minutes

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Sanderson

Crédit photo : Dave Reginek, Getty Images