Depuis déjà quelques années, le simple fait de parler du repêchage 2020 évoque le nom d’Alexis Lafrenière, mais dans quelques années, on pourrait davantage parler de celui du deuxième meilleur espoir disponible, ou du moins, tout autant! En effet, Quinton Byfield est depuis quelques années vu comme le pendant ontarien de Lafrenière et le seul joueur à véritablement pouvoir menacer sa suprématie.

Date de naissance : 2002-08-19
Lieu de naissance : Newmarket, Ontario, Canada
Taille : 6pi4
Poids : 214 lb
Lancer : Gauche
Position : C
Équipe : Sudbury, Ligue de l’Ontario
Classement : 2e patineur en Amérique du Nord – Centrale de recrutement de la LNH 

Premier choix du repêchage de la Ligue de l’Ontario en 2018, Byfield n’a absolument pas déçu depuis son arrivée dans le circuit, étant nommé recrue de l’année après une récolte de 29 buts et 61 points en 64 matchs, puis enchainant avec la 5e meilleure moyenne de points par match du circuit, la 2e chez les joueurs éligibles au repêchage pour la première fois. Il a été le meilleur joueur de son équipe depuis deux saisons et le plus incroyable dans son cas est qu’il n’aura 18 ans que le 19 août prochain, faisant de lui l’un des espoirs les plus jeunes de toute la cuvée 2020. Il est même assez incroyable de se dire que le seul joueur qui l’a devancé en matière de moyenne de points par match est Marco Rossi et que ce dernier est de 11 mois son ainé. Certes, Byfield en a déçu quelques-uns au dernier Championnat du monde de hockey junior, mais à seulement 17 ans, il était tout simplement trop ambitieux d’attendre des miracles de sa part, d’autant plus qu’il a dû composer avec un temps de jeu très limité dans un tournoi dominé par les joueurs de 19 ans.

Déjà bâti sur un gabarit de 6pi4 et plus de 200 livres, Byfield mise sur toutes les aptitudes recherchées chez un centre de concession dans la LNH. Dominant en possession de la rondelle, ce qui est attendu pour un joueur de sa taille, Byfield étonne par sa vitesse et son accélération qui sont carrément impressionnantes. Elles font de lui un joueur qui peut battre ses adversaires de toutes sortes de façon. Ses mains et son habileté à contrôler le jeu sont parmi les meilleures de la cuvée 2020 et permettent à Byfield d’être un fabricant de jeu de premier plan, tant au niveau junior qu’en termes de projection pour le niveau suivant. Ce qui le distance de ses pairs est toutefois son habileté à marquer des buts. Il peut le faire de tellement de façons que ça rend la perspective de le contenir intimidante pour les adversaires. Entre sa taille, sa force, son coup de patin, ses mains et son lancer, il est bâti pour marquer des buts en quantité et le fait qu’il soit aussi jeune rend son potentiel plus qu’intriguant.

Quand on voit toutes ces aptitudes, on peut en venir qu’à se demander quelles faiblesses compte le jeune Ontarien. Comme pour plusieurs joueurs de son âge, le jeu défensif de Byfield continuera de s’améliorer, mais il est déjà assez mature et efficace, du moins pour le niveau junior. Le questionnement vient plutôt des projections qu’on peut faire de lui comme centre de premier trio qui affronte constamment les meilleurs joueurs adverses. Entre ses lacunes au cercle des mises en jeu et sa propension à éviter le jeu physique, Byfield devra encore travailler sur différentes facettes de son jeu sans la rondelle. À son très jeune âge et avec la vision du jeu dont il dispose, ce n’est probablement qu’une question de temps avant qu’il y arrive. Parlant de son jeu physique, de ce côté, il s’agit principalement d’un effet pervers d’être aussi dominant à sa taille. Il n’avait que 15 ans qu’on l’affublait déjà du surnom de « prochain Eric Lindros » même si la robustesse n’a jamais fait partie de son ADN comme pour le grand numéro 88. Voyez le plutôt comme un Auston Matthews ou Evgeni Malkin en termes de comment il domine en utilisant son coup de patin et son gabarit, mais n’a pas besoin de frapper tout ce qui bouge pour connaitre du succès.

LES STATISTIQUES


LES FORCES
+ Gabarit et force physique supérieurs
+ Superbes vision du jeu et habiletés de passeur
+ Mains très habiles et excellente créativité offensive
+ Lancer des poignets de premier plan
+ Aptitudes en protection de rondelle

LES FAIBLESSES 
– Implication physique qui déçoit parfois
– 
Jeu défensif qui nécessitera plus de travail
– Prise de décision parfois trop risquée

LE POTENTIEL LNH  
Centre de concession de gros gabarit dominant en attaque

LA ZONE VIDÉO 

Compilation de faits saillants de Byfield en 2019-2020


(Photo: Emmah Cacciotti/Sudbury Wolves)