Pour la première fois en 13 ans, l’Avalanche du Colorado a réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires lors de deux saisons consécutives. Avant les deux récentes saisons, la formation s’était rendue à la grande danse du printemps une seule et unique fois en sept saisons. Menée par un leader offensif digne de ce nom en Nathan MacKinnon, cette équipe aspire à de grandes choses lors des prochaines saisons grâce au noyau en place, mais aussi grâce aux jeunes qui poussent dans l’organisation. À toutes les positions, l’Avalanche possède de jeunes espoirs qui peuvent aspirer à faire de l’équipe une puissance un jour.

1. Cale Makar - D - 20 ans - Repêché en 2017 (1/4)

Le gagnant du trophée Hobey Baker pour la saison 2018-19, trophée remis chaque année au meilleur joueur de la première division de la NCAA, en a mis plein la vue lors de son apparition en séries avec l’Avalanche le printemps dernier. Démontrant alors une belle confiance, Cale Makar a tiré son épingle du jeu dans les deux sens de la glace à un moment très intense de la saison afin de prouver qu’il est définitivement prêt pour la LNH. Il est un excellent patineur qui est taillé sur mesure pour le hockey d’aujourd’hui et il aura l’opportunité de prendre les responsabilités qui revenaient à Tyson Barrie avant son départ pour Toronto.

2. Bowen Byram - D - 18 ans - Repêché en 2019 (1/4)

Bowen Byram a connu toute une saison en vue de son repêchage en juin dernier, s’établissant comme le meilleur défenseur de sa cuvée en plus de se retrouver dans la discussion pour une sélection dans le top 3. Deux ans après la sélection de Makar, l’Avalanche acquiert encore une fois au quatrième rang un défenseur qui a le potentiel d’évoluer sur une première paire un jour. Jeune leader déjà à son âge, Byram a terminé au premier rang des buteurs en saison régulière parmi les défenseurs de la WHL avec 26, en plus d’être le meilleur pointeur et passeur des séries éliminatoires toutes positions confondues. Excellent dans tous les aspects du jeu, il se forge déjà une réputation d’élever son niveau jeu dans les moments critiques.

3. Alex Newhook- C - 18 ans - Repêché en 2019 (1/16)

Un sublime patineur qui peut dicter le rythme d’une rencontre lorsqu’il a possession du disque. Alex Newhook est rapide et sa vision du jeu est excellente, ce qui lui a permis de dominer tout simplement le circuit de la BCHL au cours des deux dernières campagnes. Ses pieds rapides lui permettront sans doute de bien s’adapter rapidement aux prochains niveaux qui l’attendent, à commencer par la NCAA alors qu’il s’alignera avec la formation de Boston College pour la saison 2019-20. En plus d’être très habile, le joueur de centre démontre un niveau de compétitivité élevé et s’implique dans l’aspect défensif du jeu.

4. Martin Kaut - RW - 19 ans - Repêché en 2018 (1/16)

Lorsqu’on s’en tient aux statistiques, Martin Kaut ne semble pas avoir connu une saison bien impressionnante. Toutefois, le talentueux ailier a bien mieux paru que les statistiques laissent entendre. Bon patineur et profitant d’un gabarit intéressant du haut de ses 6pi2, il devra poursuivre sa progression en s’établissant comme un morceau important de l’attaque des Eagles du Colorado dans la Ligue américaine. Il s’implique dans les deux sens du jeu et gagne ses batailles pour la rondelle en utilisant bien son corps. Dans la LNH, il pourrait éventuellement être employé sur les deux types d’unités spéciales.

5. Shane Bowers - C - 20 ans - Acquis via échange avec Ottawa en 2017

Shane Bowers a connu une belle progression au cours de la saison 2018-19, que ce soit dans la NCAA avec l’Université de Boston ou encore avec sa performance avec l’équipe du Canada au Championnat mondial junior. Ses performances en général sont de plus en plus solides et constantes, lui qui adore profiter de sa grande vitesse dans son style de jeu pour s’impliquer de toutes les manières sur la glace. Le centre ne sera sans doute jamais un grand joueur offensif au niveau professionnel, mais il demeure si complet que l’ascension vers la LNH est pratiquement assurée dans son cas. Il pourrait un jour se retrouver au sein de l’unité de désavantage numérique de l’Avalanche avec l’aide de sa vitesse et de son jeu défensif.

6. Conor Timmins - DG - 20 ans - Repêché en 2017 (2/32)

Une commotion cérébrale a empêché le défenseur Conor Timmins de jouer au hockey pour la campagne 2018-19. Cependant, lorsqu’il a joué pour la dernière fois, il était clairement parmi les meilleurs espoirs de sa position et parmi les plus performants. Très habile pour faire circuler la rondelle sur les relances du jeu et en territoire offensif, il a tout les outils pour devenir un excellent défenseur top 4 dans la LNH. L’incertitude entourant sa commotion est la seule raison expliquant pourquoi il se retrouve quelques rangs plus bas dans ce classement car son talent est indéniable.Il sera très intéressant de voir comment il va se comporter à son retour au jeu puisqu’il est un morceau important de l’avenir de l’organisation.

7. Vladislav Kamenev - C - 23 ans - Acquis via échange avec Nashville en 2017

Un attaquant qui se fait remarquer dans les deux sens du jeu, Vladislav Kamenev ne devrait logiquement plus figurer sur cette liste. Malheureusement, il a été ennuyé par les blessures lors des deux dernières campagnes, retardant quelque peu le moment où il allait s’implanter comme un joueur de la LNH. S’il peut demeurer en santé, nul doute qu’il saura devenir un morceau de l’attaque de l’Avalanche, principalement sur le troisième ou quatrième trio. Il pourrait devenir un jour un pointeur d’une quarantaine de points capable d’aider sa formation sur les unités spéciales en cas de besoin.

8. Drew Helleson - DD - 18 ans - Repêché en 2019 (2/47)

Drew Helleson est particulièrement mobile pour défenseur de 6pi3, lui qui sait aussi très bien relancer le jeu de son territoire. La saison dernière avec le programme de développement américain des moins de 18 ans, il s’est avéré un morceau important de l’équipe dans l’aspect défensif du jeu. Il a grimpé dans les différents classements durant l’année en vue du repêchage 2019 pour finalement être sélectionné en deuxième ronde par l’Avalanche. Malgré un arsenal offensif qui peut laisser sur notre appétit, il possède suffisamment d’outils pour aspirer devenir un défenseur de deuxième paire au niveau de la LNH en plus de s’acquitter des missions défensives de sa formation.

9. Adam Werner - G - 22 ans - Repêché en 2016 (5/131)

Gardien pour la formation de Farjestad dans la Ligue élite de Suède la saison dernière, Adam Werner s’amène maintenant en Amérique pour faire sa place dans l’organisation de l’Avalanche. Présentant des statistiques très intéressantes en SHL, dont une efficacité de ,926 l’an dernier, il ne serait pas surprenant de le voir s’établir rapidement comme l’un des bons gardiens de la Ligue américaine de hockey. Il possède une bonne lecture du jeu et profite d’un gabarit avantageux grâce à ses 6pi5.

10. Nikolai Kovalenko - AD - 19 ans - Repêché en 2018 (6/171)

Méconnu de plusieurs amateurs, Nikolai Kovalenko pourrait s’avérer une brillante prise pour l’Avalanche en 6e ronde du repêchage de 2018. L’ailier, qui évolue pour Yaroslavl dans la KHL, possède des qualités de fabricant de jeu qui font de lui un projet très intéressant pour l’avenir du club. Il est assez compétitif sur la patinoire et se débrouille généralement bien dans tous les aspects grâce à un sens du jeu bien développé. Le fils de Andrei, qui a joué plus de 600 matchs dans la LNH, ne fait toutefois pas l’unanimité. La qualité de son coup de patin pour sa taille (5pi10) n’est pas suffisante pour certains observateurs et c’est sans doute ce qu’il devra améliorer le plus.

Bien entendu, lorsqu’une formation ajoute deux espoirs de la qualité de Bowen Byram et Alex Newhook lors d’un même repêchage, l’avenir se veut définitivement plus rose. L’Avalanche du Colorado offre l’une des plus belles banque d’espoirs de la LNH en raison notamment de la qualité qui s’y retrouve au sommet. D’autres noms qui ont bataillés pour une place dans ce classement mériteraient eux-aussi un peu d’attention. On peut notamment penser à Alex Beaucage, A.J. Greer, Nicolas Meloche et Sampo Ranta. Chose certaine, avec un noyau qui est déjà relativement jeune, l’Avalanche entend redevenir une puissance de la Ligue nationale de hockey au cours des années futures.