Après neuf saisons consécutives à rater les séries, les Hurricanes sont finalement revenus à la danse du printemps grâce à la contribution de plusieurs jeunes joueurs.  De bons espoirs continuent d’affluer en Caroline, si bien que l’équipe devrait être en mesure de continuer à se renouveler et à se rajeunir à mesure que ces récents choix au repêchage arrivent dans la LNH. Selon plusieurs experts, les Hurricanes ont même volé la vedette lors de l’encan 2019, leur donnant une banque d’espoirs encore plus profonde que les dix joueurs présentés ci-dessous.

1. Martin Necas – C/AD – 20 ans – Repêché en 2017 (1/12)

La saison prochaine devrait en être une bonne pour plusieurs espoirs choisis au premier tour en 2017 et Necas ne fait pas exception. Il n’a joué que huit matchs dans la LNH jusqu’ici, mais ce n’est en rien un désaveu de son talent, mais plutôt un signe de la patience des Hurricanes qui ont préféré le laisser gagner en confiance dans la Ligue américaine avant de lui faire une place. Excellent manieur de rondelle, Necas a toutes les aptitudes pour devenir un joueur de premier trio et devrait s’établir comme joueur régulier en Caroline dès cette saison. 

2. Jake Bean – D – 21 ans – Repêché en 2016 (1/13)

Si nous avions fait ce classement à pareille date la saison dernière, Bean se serait possiblement retrouvé beaucoup plus loin. Ce n’est pas qu’il n’est pas un bon espoir, mais on aime normalement voir une progression chez de jeunes joueurs et après sa sélection au premier tour de 2016, il n’en a pas démontrée beaucoup dans les années suivantes, incluant deux performances très ordinaires avec l’équipe nationale junior. Le défenseur mobile a toutefois pris le deuxième rang  des pointeurs chez les défenseurs recrues dans la LAH l’an dernier, démontrant l’étendue de ses talents offensifs au passage. Il devrait être en mesure de se forger une place importante avec les Hurricanes dès cette saison, où il aura certainement du temps de jeu en avantage numérique.

3. Ryan Suzuki – C – 18 ans – Repêché en 2019 (1/28)

Choisi au premier rang du repêchage de la Ligue de l’Ontario en 2017, le frère de Nick est un fabricant de jeu hors pair. Il a déjà démontré une belle progression depuis sa première saison et il devrait être l’un des joueurs les plus intéressants à suivre en Ontario. Pour les Hurricanes, il représente une autre pièce à ajouter à un groupe offensif de plus en plus menaçant; un luxe pour une formation avant tout basée sur d’excellentes sélections en défensive. Loin d’être aussi complet que son frère, Suzuki demeure un projet à long terme pour les Hurricanes qui ne le presseront probablement pas, surtout avec le développement exceptionnel de Sebastian Aho en véritable premier centre.

4. Alex Nedeljkovic – G – 23 ans – Repêché en 2014 (2/37)

On dit souvent que lorsqu’on repêche un gardien de but, on s’engage pour plusieurs années avant d’en voir les bénéfices et la sélection de Nedeljkovic en 2014 n’a pas fait exception. Le gardien américain a depuis joué dans la OHL pour trois équipes, dans la ECHL et finalement dans la Ligue américaine, représentant au passage son pays au Championnat mondial de hockey junior en 2016. De petite taille (6′), le gardien de 23 ans mise avant tout sur son positionnement et sur des réflexes rapides pour connaitre du succès. Maintenant l’un des meilleurs gardiens de la LAH, il représente l’avenir de la Caroline devant le filet et aura bientôt l’occasion de faire sa place dans la LNH.

5. Morgan Geekie – C – 21 ans – Repêché en 2017 (3/67)

Ignoré à sa première année d’éligibilité après une saison de seulement 25 points dans la WHL, le centre manitobain est la preuve qu’il y a plus qu’un chemin vers la LNH alors qu’il a explosé pour 90 points la saison suivante, convaincant les Hurricanes d’en faire leur quatrième choix en 2017. Le centre de 6’3″ a ensuite poursuivi sa progression et a impressionné chez les professionnels l’an dernier avec 46 points en 73 rencontres, puis 18 en 19 en séries. Bon fabricant de jeu, le centre de 21 ans est très solide dans son territoire a tous les outils pour se développer en un centre de deuxième ou troisième trio. Il devrait goûter à la LNH dès cette saison et pourrait s’établir comme joueur régulier en 2020-2021.

6. Julien Gauthier – AD – 21 ans – Repêché en 2016 (1/21)

Choisi au premier tour après une saison de 41 buts en 54 rencontres à Val-d’Or, Gauthier avait déçu par la suite, récoltant seulement 17 buts et 51 points en 43 matchs la saison suivante, Ces chiffres étaient largement insuffisants pour un choix de premier tour, surtout quand on considère sa date de naissance en octobre. Le Québécois s’est toutefois bien repris depuis, faisant sa place dans la Ligue américaine en route vers une production de 27 buts la saison dernière. À 6’4″ et près de 230 livres, le colosse est très rapide et capable d’être dominant le long des rampes et en avantage numérique. Il ne faut simplement pas s’attendre à un expert en défensive ou à un grand fabricant de jeu. Il devrait avoir sa chance dans la LNH sous peu.

7. Janne Kuokkanen – C/LW – 21 ans – Repêché en 2016 (2/43)

Un autre joueur des Checkers de Charlotte, un sixième déjà, figure, sur le top 10 des Hurricanes, signe que l’équipe comptera bientôt sur l’apport de plusieurs de ses meilleurs espoirs. Choisi au deuxième tour en 2016, le Finlandais a alors traversé l’Atlantique pour joindre les Knights de London pour une saison avant de percer chez les professionnels. Un bon patineur qui excelle en échec avant, Kuokkanen est un très fabricant de jeu, généralement à partir de l’aile, et devrait se développer en un joueur de deuxième ou troisième trio qui peut être employé à toutes les sauces. Attendez-vous à le voir joueur plusieurs matchs à Raleigh dès cette saison.

8. Pyotr Kochetkov – G – 20 ans – Repêché en 2019 (2/36)

Kochetkov a dû attendre sa troisième année d’éligibilité pour être repêché par une équipe de la LNH, pour finalement l’être au tout début du deuxième tour! Ne vous détrompez pas toutefois, s’il n’a pas été repêché plus tôt, ce n’est pas autant par manque de talent que par manque de visibilité. Évoluant en deuxième ligue russe l’an dernier, Kochetkov y a été dominant et en a rajouté en étant nommé meilleur gardien lors du plus récent Championnat du monde junior. À 6’3″, il a plus le profil de l’emploi que Nedeljkovic, mais mise moins sur la technique et davantage sur ses instincts. Jusqu’ici, difficile de dire que ça lui a nui toutefois!

9. Jesper Sellgren – DG – 21 ans – Repêché en 2018 (6/166)

Décidément, les Hurricanes n’hésitent pas à repêché des joueurs plus âgés. Choisi l’an dernier à sa troisième présence au repêchage, Sellgren reviendra avec les Checkers cette saison, après avoir joint l’équipe pour les séries l’an dernier, où il a fort bien paru. Défenseur mobile de plus petite taille, le Suédois excelle en relance et sait quand joindre l’offensive, sans toutefois négliger son jeu défensif. Joueur régulier au niveau professionnel suédois depuis trois saisons, Sellgren devrait bien réussir sa transition en Amérique et pourrait pousser pour un poste avec les Hurricanes dès la saison 2020-2021.

10. Patrik Puistola – LW/RW – 18 ans – Repêché en 2019 (3/73)

Classé au premier tour par plusieurs analystes, Puistola a étrangement glissé jusqu’au 3e tour où les Hurricanes ont été heureux de le cueillir, faisant de lui leur quatrième sélection de l’encan. L’ailier a très bien paru avec 26 points en 22 matchs dans la seconde division professionnelles finlandaise et a mis un point d’exclamation sur sa saison en marquant cinq buts en autant de matchs au Championnat du monde des moins de 18 ans. Ailier créatif qui mise sur un excellent lancer des poignets, Puistola demeure un projet à long terme pour la LNH, mais il pourrais faire regretter plusieurs équipes de la LNH s’il connait une bonne saison à Tappara en ligue élite finlandaise, puis au Championnat du monde de hockey junior, où il sera assurément l’un des joueurs clés de la Finlande.

Les Hurricanes comptent donc sur une bonne banque d’espoirs à toutes les positions avec une petite lacune en défensive, mais la jeunesse de leur brigade actuelle leur permet de ne pas s’en inquiéter. La profondeur de l’équipe est aussi notable alors que des joueurs comme Stelio Mattheos, Jamieson Rees, Roland McKeown et Jack Drury n’ont même pas de place dans le top 10 alors qu’ils y seraient assurément dans d’autres formations. Les Hurricanes ont fait ouvrir bien des yeux l’an dernier, mais avec un bon groupe de jeunes qui arrivent, ils devraient être en mesure de demeurer menaçant pour plusieurs années!