Dans le monde du hockey, le Lightning de Tampa Bay jouit d’une réputation fort enviable quand vient le temps de parler de bons coups au repêchage et de signatures opportunes. Toutefois, quand on jette un regarde plus approfondi sur la banque actuelle de l’équipe, force est d’admettre que les bons coups de l’équipe commencent à dater, si bien que l’équipe ne mise plus sur la pépinière qui s’apparentait davantage à la mythique corne d’abondance, il y a de cela à peine quelques années.  Bien sûr, l’équipe floridienne continue d’être une puissance de la LNH et mise sur plusieurs des meilleurs joueurs du circuit, mais le manque de profondeur à venir pourrait lui nuire dans sa quête de la fameuse Coupe Stanley qui confirmerait enfin ses ambitieuses aspirations des dernières années. 

1. Cal Foote – DD – 20 ans – Repêché en 2017 (1/14)

Le fils d’Adam a hérité de la génétique du paternel, mais de plus d’habiletés offensives qu’Adam aurait pu rêvé. Très mobile, Cal excelle en relance et en supériorité numérique où il pourrait être le futur quart-arrière de cette équipe, même en présence de Victor Hedman. À 6pi4, il est en mesure de jouer physique, mais n’égalera jamais son père à ce chapitre. Il a toutefois beaucoup amélioré son jeu défensif depuis sa sélection au premier tour en 2017 et continue de jouer avec calme et de montrer beaucoup de confiance en possession de la rondelle même dans la Ligue américaine. Il devrait facilement obtenir un poste à Tampa l’an prochain.

2. Nolan Foote – AG – 18 ans – Repêché en 2019 (1/27)

Le Lightning a quelque peu causé la surprise en choisissant Nolan Foote au premier tour du dernier repêchage. Le petit frère de Cal était classé plus loin selon la plupart des publications et n’avait pas démontré le potentiel offensif espéré d’un joueur choisi à ce rang. Ailier de puissance typique, il mise sur un gros gabarit et n’hésite pas à s’impliquer physiquement tant en échec avant que le long des rampes ou autour du filet. Son excellent lancer lui donne le potentiel d’être un jour un attaquant de 2e ligne, mais il devra améliorer son coup de patin pour y arriver, cela étant sa grande lacune.

3. Alex Barré-Boulet – AD – 22 ans – Signé comme joueur junior en 2018

À l’issue d’une saison exceptionnelle avec l’Armada, le Québécois avait signé une entente de 3 ans avec le Lightning et a prouvé dès sa première saison professionnelle qu’il avait l’étoffe d’un attaquant de top 6 dans la LNH. Ses 34 buts et 68 aides ont représenté des sommets dans la Ligue américaine chez les recrues tandis que ses 17 buts en supériorité numérique étaient un sommet dans le circuit en entier. Travaillant toujours fort, notamment en échec avant, Barré-Boulet pourrait se tailler un poste sur un troisième trio si son jeu offensif ne se transpose pas bien dans la LNH, mais avec ses bonnes mains et son excellente vision du jeu en plus d’un coup de patin rapide, il aura d’abord la chance de jouer sur un trio offensif, peut-être dès l’an prochain!

4. Taylor Raddysh – AD – 21 ans – Repêché en 2016 (2/58)

Ayant fait la pluie et le beau temps à Erie avec Alex DeBrincat et Dylan Strome, Raddysh tentera maintenant d’être le troisième membre de l’excellent trio des Otters à atteindre la LNH. Doté d’un bon gabarit et d’un instinct de marqueur indéniable, Raddysh a le potentiel d’être un bon joueur complémentaire sur un trio offensif avec des joueurs plus talentueux que lui, ce qui ne manque pas à Tampa Bay. Son coup de patin le limitera probablement toujours à ce type de rôle toutefois, mais il excelle sur l’avantage numérique donc on peut s’attendre à le voir de bonnes saisons même au plus haut niveau ; sa saison recrue de 46 points dans la Ligue américaine en est d’ailleurs la preuve.

5. Alexander Volkov – AD – 22 ans – Repêché en 2017 (2/48)

Repêché à sa deuxième année d’éligibilité, le Russe a immédiatement fait le saut dans la Ligue américaine où il s’est plus que bien débrouillé avec 23 buts et 22 aides en 75 parties. Sa deuxième saison l’a toutefois vu stagné quelque peu avec à nouveau 23 buts, en plus de 25 aides cette fois. Il a tout de même été longuement considéré lors du camp du Lightning cette saison avant de finalement être relégué à Syracuse. Ailier très complet, Volkov est efficace dans son territoire et travaille bien le long des rampes en plus d’avoir une touche de marqueur indéniable. Si les blessures frappent Tampa Bay, on pourrait le voir à l’oeuvre bientôt dans la LNH.

6. Mitchell Stephens – C – 22 ans – Repêché en 2015 (2/33)

Repêché au 33e rang après une saison d’à peine 48 points en 62 matchs en Ontario, Stephens a depuis concrétisé son statut de bon espoir de la LNH avec deux belles saisons professionnelles à Syracuse. Joueur très rapide et surtout polyvalent, l’Ontarien peut être employé à toutes les sauces et y connaitre du succès. Son excellent jeu défensif et sa ténacité en échec avant font en sorte qu’il atteindra presque assurément la LNH, mais sa vision du jeu et ses habiletés de marqueur pourraient le faire gravir les échelons jusqu’à un deuxième trio si son jeu offensif continue de progresser. Attendez-vous à le voir dans la LNH en 2020.

7. Hugo Alnefelt – G – 18 ans – Repêché en 2019 (3/71)

Tout juste repêché par l’équipe, le gardien suédois montre déjà des extraits de son énorme potentiel alors qu’il connait un début de saison exceptionnel en Ligue élite de Suède. À 6pi3 et misant sur des aptitudes physiques exceptionnelles, le Suédois pourrait se faire un nom lors du prochain Championnat du monde de hockey junior, pour lequel il sera assurément considéré. À peine âgé de 18 ans depuis quelques mois, Alnefelt a encore beaucoup de chemin à faire avant d’atteindre la LNH, mais il semble déjà être un excellent choix au repêchage, surtout s’il peut améliorer sa technique.

8. Boris Katchouk – AG – 21 ans – Repêché en 2016 (2/44)

Un ailier de bon gabarit, Katchouk a connu une belle carrière au niveau junior, marquant 91 buts en trois saisons complètes tout en représentant un défi pour l’adversaire par son jeu acharné le long des rampes et son coup de patin puissant. Arrivé chez les professionnels l’an dernier, il a eu du mal à se signaler au sein d’une excellente équipe à Syracuse, terminant la saison avec seulement 23 points, mais on s’attend à ce qu’il soit en mesure de performer beaucoup mieux à sa deuxième saison dans la Ligue américaine. S’il peut aussi améliorer son jeu défensif, on parle d’un joueur avec le potentiel de contribuer positivement sur un deuxième ou troisième trio dans la LNH.

9. Carter Verhaeghe – C – 24 ans – Acquis via échange des Islanders en 2017

Acquis des Islanders en retour du gardien letton Kristers Gudlevskis il y a deux ans, Verhaeghe est depuis devenu l’un des meilleurs joueurs de la Ligue américaine, forçant même la main du Lightning en se faisant une place à Tampa Bay à la suite du camp cette année. Joueur talentueux capable de contribuer de différentes façons, l’Ontarien montre toujours des lacunes au niveau du coup de patin, vraisemblablement la raison pour laquelle il n’avait jamais eu sa chance dans la LNH encore, malgré ses 24 ans. Suivez sa progression cette année à Tampa Bay, mais il commence à se faire tard pour lui s’il souhaite occuper un rôle sur un top 6 à terme.

10. Sammy Walker – C – 20 ans – Repêché en 2017 (7/200)

Petit attaquant de 5pi10 et seulement 150 livres, Walker a été l’une des belles histoires au camp estival du Lightning alors qu’il a fait briller son talent offensif dans les exercices intra-équipe. Faisant ses débuts au hockey universitaire à 19 ans, il y a connu une excellente saison recrue avec 26 points en 37 parties et en est déjà à cinq points après quatre rencontres cette année. Il représente un projet à long terme pour Tampa, mais avec encore trois saisons universitaires possibles, l’organisation peut se permettre d’être patiente le temps qu’il se développe.

En 2011, le Lightning mettait sous contrat Tyler Johnson et repêchait Nikita Kucherov au 2e tour et Ondrej Palat au 7e lors du repêchage.  Un an plus tard, Andrei Vasilevskiy (1ère ronde) et Cédric Paquette (4e ronde) entraient dans le giron et étaient rejoints en 2013 par l’excellent Brayden Point, appelé en 3e ronde. En 2014, l’équipe a mis sous contrat Yanni Gourde qui est devenu un joueur important, puis 2015 a marqué l’ajout de Mathieu Joseph et Anthony Cirelli aux rangs de l’équipe et ensuite… plus rien. Aucun joueur choisi par le Lightning lors des quatre derniers encans n’a participé à un seul match avec l’équipe et à part quelques exceptions, aucun ne semble en voie de devenir un joueur d’impact. Tampa devra donc redoubler d’efforts dans sa quête d’une Coupe si l’équipe ne veut pas voir cette opportunité s’envoler.