Près de 4 ans après son dernier combat pour l’UFC, Georges « Rush » St-Pierre remontera dans l’octogone, dans une semaine jour pour jour, face au champion des poids moyens, l’anglais Michael « the Count » Bisping. Le combat, qui se déroulera au mythique Madison Square Garden de New York, est pratiquement nez à nez aux yeux des bookmakers, alors que tout le monde est d’accord pour dire que les deux combattants ont chacun leurs forces et faiblesses pour leur permettre de l’emporter.

Tout d’abord, Bisping aura l’avantage d’être resté actif aux cours des quatres dernières années. Depuis le dernier combat du Québécois, il a combattu 10 fois et ce, contre des grosses pointures des arts martiaux mixtes. The Count est actuellement sur une lancée de cinq victoires consécutives contre notamment Luke Rockhold, Anderson Silva et Dan Henderson. Pour ce qui est de St-Pierre, il est très difficile de prévoir ce qu’il pourra donner après quatre ans à l’écart de la UFC. On sait qu’il est un gars actif dans la vie de tous les jours, mais s’entraîner en gymnase est loin d’un vrai combat de 25 minutes à très haut tempo.

Ensuite, il faut préciser que Bisping se battra dans son monde, sa catégorie. Ce sera tout un challenge pour St-Pierre, qui lui disputera un premier combat chez les 185 livres. Ajoutez à ça une très longue pause, c’est donc un peu l’inconnu qui attendra le québécois. Nouvelle catégorie, nouveau régime, nouveau style de vie. Ce ne sont pas tous les combattants qui ont changé de catégorie qui ont continué à exceller, donc pour une deuxième fois, je donne l’avantage à Bisping.

Mais ne vous inquiétez pas, tout n’est pas à l’avantage de l’Anglais. George est le combattant type qui n’a aucune grosse force, mais aucune réelle faiblesse en situation de combat. Peu importe où le combat se déroule, il est capable de tirer son épingle du jeu. Son travail au sol est impeccable, son timing est parmi les meilleurs de l’histoire de la UFC, et une base solide en karaté, et en boxe. Du côté de Bisping, il est clairement plus comfortable debout que lorsqu’il est envoyé au sol. Il n’est pas le plus gros cogneur, mais il sait où frapper et c’est ce qui importe. Son jeu au sol laisse à désirer et contre GSP, il voudra rester debout le plus longtemps possible. L’Anglais est aussi reconnu pour avoir un excellent cardio, ce qui n’est vraiment pas à négliger dans les Arts Martiaux Mixtes. Donc pour ce qui est des styles et du combat all-around, je donne l’avantage à GSP puisqu’il est celui qui a le plus de cordes à son arc entre les deux.

Pour ce qui est de la durée du combat, il serait assez surprenant que le tout se termine rapidement dans les premières rondes. Malgré un KO explosif lors de son combat de championnat contre Luke Rockhold et des mains pouvant éteindre n’importe qui, Bisping n’a terminé que deux combats avant la limite dans ses 10 derniers. Même chose du côté de GSP. Il n’est vraiment pas un finisher, ni un gars qui se fait passer le KO ou une soumission. On doit donc s’attendre à un long combat serré avec une décision au final.

Malgré l’expérience des dernières années et un jeu debout plus qu’acceptable, je crois que George St-Pierre sortira gagnant de ce duel. Il connaît beaucoup trop de techniques pour se mettre en difficulté et si tel est le cas, il devrait s’en sortir assez rapidement même après quatre ans d’absence. Comme dit plus haut, je crois que le combat ira à la limite des cinq rondes. Espérons que l’attente en aura valu la chandelle!