Sélectionner une page

Après deux semaines à en entendre parler sans arrêt, le jour J est finalement arrivé; Eagles et Patriots se disputeront la suprématie du football américain au U.S. Bank Stadium de Minneapolis ce soir à compter de 18h30. Nous vous proposons une analyse en trois points des forces en présence ainsi que les prédictions de nos six dépisteurs en vue de l’affrontement tant attendu.

Que vous soyez un grand amateur de football, simplement un amateur de sport ou même de grands événements, vous ne voudrez pas manquer la rencontre de ce soir. Pour les plus fervents, si vous n’avez pas encore placé de paris sur le match, mais que ça vous intéresse, prenez un moment pour consulter nos conseils paris. Pour les autres, la courte analyse ci-dessous devrait vous aider à saisir les principaux éléments à surveiller pendant le grand rendez-vous annuel du football américain.

La ligne défensive des Eagles pourra-t-elle contrôler le tempo du match?
Vinny Curry, Brandon Graham et Timmy Jernigan forment possiblement la meilleure ligne défensive de la NFL, laquelle est menée par l’excellent Fletcher Cox. Ajoutez à cela des réservistes de luxe en Chris Long, un vétéran aguerri, et Derek Barnett, le choix de premier tour de l’équipe en 2017 et les Eagles sont équipés pour veiller tard. Ces six joueurs représentent à mon avis la clé si Philadelphie veut remporter le match. Ils doivent limiter le jeu au sol des Patriots et forcer Brady a prendre des décisions plus rapides que ce qu’il désire. Certes, ce n’est pas facile et toutes les équipes tentent de le faire, mais les Eagles ont les armes pour y parvenir. Si Philadelphie peut presser Brady tant en pression à quatre joueurs qu’en blitzant, leurs chances de l’emporter augmenteront grandement, même si les sacs ne viennent pas au bout du compte.

Les Eagles ont-ils les munitions défensives pour contrer toutes les armes des Patriots?
On sait d’ores et déjà que Patrick Robinson suivra Danny Amendola comme son ombre sur le terrain ce soir, un affrontement qui pourrait avantager les Eagles… mais est-ce que le reste de la tertiaire sera en mesure de contrer les armes de Tom Brady? Le maraudeur Malcolm Jenkins pourrait devoir surveiller Rob Gronkowski, un duel inégal pour n’importe quel joueur défensif. Chez les receveurs éloignés, Ronald Darby devrait être en mesure de s’en sortir face à Brandin Cooks et Chris Hogan, mais ceux-ci représentent tous deux des affrontements difficiles pour Jalen Mills, qui a accordé neuf touchés en couverture de passe cette année, un sommet dans la NFL. Face à deux receveurs rapides, le demi de coin de deuxième année pourrait avoir beaucoup de difficulté, surtout contre Cooks, à qui il concède beaucoup de vitesse. S’ils choisissent d’opter pour une couverture de zone (en cover 3, notamment), les zones courtes seront disponibles tout au long du match et Brady n’a jamais peiné à traverser le terrain à coup de gains de cinq verges. Le duel à ce niveau sera donc très intéressant.

Nick Foles sera-t-il à la hauteur du moment?
Le sujet de conversation le plus populaire cette semaine a sans doute été le quart des Eagles qui amorcera seulement un quatrième match de séries en carrière. Considérant que Brady en sera à un 37e match d’après-saison, l’expérience favorise grandement le quintuple champion. Il faut tout de même avouer que jusqu’ici, Foles a été à la hauteur du défi qui lui a été présenté quand Carson Wentz est tombé au combat à la semaine 14. Sa performance la semaine dernière, sa meilleure de la saison, a certainement rassuré les fans des Eagles, leur donnant même l’espoir que leurs favoris ont une chance d’être sacrés champions. Fidèles à leur habitude, les Patriots misent sur une défensive efficace, mais après avoir dépecé l’excellente défensive des Vikings et d’être venu à bout de celle des Falcons qui jouait son meilleur football de la saison, Foles arrive en confiance. La clé pour la ligne à l’attaque des Eagles sera donc de dominer le front défensif des Patriots. S’ils y parviennent, la pression changera alors de côté, puisque Doug Pederson sera alors en mesure de contrôler le tempo du match avec une attaque équilibrée, laquelle rend Foles encore plus dangereux avec de nombreux jeux d’option course-passe à sa disposition. Pour les Patriots, si on peut arrêter le jeu au sol, se rendre au quart des Eagles, le déstabiliser ou du moins le presser, la pression tombera sur les épaules de la défensive des Eagles et Brady aura tout le loisir de faire ce qu’il sait faire de mieux : élever son jeu d’un cran au bon moment et mener les Patriots à une sixième conquête du Super Bowl depuis 2001.

Les prédictions des Dépisteurs

Bon match à tous!